Menu
N3 : Ninety-Nine Nights
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / N3 : Ninety-Nine Nights sur 360 /

Aperçu N3 : Ninety-Nine Nights sur 360 du 28/07/2006

Preview : Ninety-Nine Nights
360
Partager sur :

Présenté depuis de nombreux mois au travers de vagues de screenshots et divers trailers, Ninety-Nine Nights se laisse aujourd'hui prendre en mains via une version preview. Entretenant plusieurs points communs avec Dynasty Warriors, le titre de Phantagram Interactive se libère des entraves techniques en puisant dans les ressources de la Xbox 360 pour nous offrir des batailles démesurées où les corps tombent par centaines avant d'être remplacés par des hordes d'ennemis belliqueux ne souhaitant qu'une seule et unique chose : notre mort.

Ninety-Nine Nights, tout comme Kameo, est un titre qui existe pour prouver à qui de droit que la Xbox 360 en a dans le ventre. Pourtant, là où le jeu de Rare misait avant tout sur l'esthétique léchée et une profusion de détails graphiques, le soft de Phantagram choisit délibérément de recentrer le débat en privilégiant la multiplication des ennemis visibles à l'écran. Le résultat a de quoi étonner surtout lorsqu'on se retrouve face à des centaines et des centaines d'adversaires dévalant une colline pour venir à notre rencontre. Pourtant, après avoir passé quelques heures sur cette version Preview, on est en droit de se demander si les développeurs ne se sont pas légèrement précipités dans le mur la tête première, tout occupés qu'ils étaient à trouver des astuces pour permettre au joueur de se gaver lors de joutes pantagruéliques.

Ninety-Nine Nights
Un petit garçon sommeille en Myifee... Adorable.
Comment définir Ninety-Nine Nights si ce n'est pas le terme : Joyeux bordel ? Si le fait de proposer des batailles défiant la notion même de démesure est réussi, il y a de quoi rester dubitatif devant les gros problèmes de gameplay qui sautent aux yeux dès la deuxième mission. Cependant, avant d'en parler, revenons quelques instants en arrière. En bon beat'em all de masse qu'il est, N3, ne vit que par et pour le combat. Ayant bien appris sa leçon auprès de Koei, le jeu nous donne donc plusieurs personnages jouables (au nombre de 7) qui auront chacun droit à une aventure différente. Cela dit, certains combattants liés par le sang et le destin se donneront la main à certains moments, ceci impliquant des missions communes. Quoi qu'il en soit, le design des protagonistes se veut très agréable et suffisamment éclectique pour pouvoir diriger un barbare décérébré (adepte de la double épée à l'image de Kratos), une valkyrie surexcitée, un chevalier aux boucles blondes, un prêtre bodybuildé, etc. Outre la satisfaction d'avoir affaire à des héros très différents, ces derniers ont la bonne idée d'utiliser des techniques de combats spécifiques afin d'apporter un peu de variété au gameplay. De fait, à mesure que vous progresserez, vous acquerrez de l'EXP pour monter de niveau ce qui induira un panel de coups de plus en plus important. Il suffira alors d'appuyer sur deux boutons (coup faible ou coup fort) pour réaliser des enchaînements plus ou moins importants.

Ninety-Nine Nights
Toi aussi, amuse-toi à retrouver Charlie dans cette image
En sus, plus vous éliminerez d'ennemis plus vous récupérerez d'orbes rouges qui gonfleront votre jauge de furie. Une fois pleine, celle-ci vous autorisera à déclencher une attaque spéciale particulièrement meurtrière. Enfin, lorsque vous utiliserez ce type de technique, vous obtiendrez des orbes bleues qui rempliront une autre jauge. Comme vous l'aurez peut-être deviné, ladite jauge vous permettra aussi d'utiliser, une fois remplie, une attaque encore plus puissante pouvant éliminer des centaines d'adversaires en même temps. On se retrouve alors devant des pluies de météorites s'écrasant avec force et fracas sur la tête de pauvres trolls, des rayons de lumière zébrant la totalité de l'écran ou un halo d'énergie transportant vos ennemis 20 mètres devant vous... dos à votre personnage... oui je sais, cette technique est particulièrement perverse. Plaisanterie mise à part, le rendu visuel de ce genre de pratiques est tout à fait convaincant. Néanmoins, quand on connaît la série des Kingdom Under Fire, du même développeur, on est un peu déçu par le manque de stratégie de N3. Bien qu'on puisse choisir, avant chaque mission, deux unités parmi quatre de disponibles (infanterie/infanterie lourde/lanciers/archers), ceci n'influe pas vraiment sur la réussite de vos objectifs. La faute en incombe à une IA pitoyable, une absence d'évolution des unités et un choix restreint d'ordres se résumant à attaquer ou à défendre. En somme, vos hommes meurent rapidement (surtout à partir de la quatrième mission) et ne prennent jamais la plus petite initiative. Sachant que la difficulté est élevée et que les objets de soin ne sont pas légion, on a tendance à crisser des dents devant cette absence d'intelligence qui est parfois la cause d'un frustrant Game Over nous obligeant à recommencer une mission de plus d'une heure. On signalera aussi que comme nous ne savons pas au préalable ce qui nous attend dans telle ou telle mission, on doit choisir des unités au feeling, même si au final, le duo Lanciers/Infanterie lourde reste la solution adaptée à le plus de situations.

Ninety-Nine Nights
Les pauses iconiques n'ont d'égal que la beauté des effets spéciaux ponctuant vos combos.
De plus, à peine avons-nous pris les armes pour charcler tout ce qui ressemble de près ou de loin à un gobelin que nous avons déjà perdu de vue notre avatar numérique. L'un dans l'autre, on peut se dire que ce n'est pas bien grave tant qu'on élimine nos adversaires mais le principal souci est que cette absence de lisibilité est la conséquence directe des coups qu'on se prend. Il est d'ailleurs incroyable que les programmeurs n'aient pas travaillé cet aspect du jeu vu qu'il ne date pas d'hier, comme en témoignent les teasers et autres trailers présentés. On a beau avoir deux angles de vue à disposition (trop rapprochés dans tous les cas) et une caméra maniable à 360°, on a constamment des ennuis avec cette satanée visibilité. En marge de ce capharnaüm sanglant, on a tout de même l'agréable surprise de pouvoir profiter d'un petit aspect gestion en récoltant quelques items traînant sur le champ de bataille. Bottes, armes, capes, artefacts, autant de moyens de booster les capacités de vos guerriers pour faire face à des monstres de plus en plus résistants. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire qu'on s'amuse dans N3 tant les missions se plaisent à nous servir des zones trop vastes histoire de rallonger artificiellement la durée de vie par des allers-retours incessants. On eut préféré l'approche de Capcom avec son Devil Kings qui privilégiait des objectifs plus courts pour accentuer la fulgurance des échauffourées. Pour l'heure, on hésite donc entre la joie de pouvoir éliminer des centaines d'ennemis d'un revers de la main ou le droit de s'offusquer devant ce gameplay hautement perfectible et un graphisme hésitant entre le Beau (les effets spéciaux, le design d'ensemble) et le Moyen (les décors). Du moins, ce patchwork d'influences (héroic-fantasy, comtes chinois et japonais, Star Wars...) donne à Ninety-Nine Nights une vraie identité à défaut de lui offrir une véritable densité. Est-ce à dire qu'un beat'em all se doit avant tout d'assurer au niveau de l'action en omettant volontairement certains points essentiels qui ont trait à la profondeur de jeu ? Pas si sûr et c'est encore plus vrai quand on pense à God Of War ou Devil May Cry. Dans l'absolu, on attendra le mois de septembre prochain pour vous livrer nos impressions finales mais cette première prise de contact s'avère pour l'instant assez déroutante par bien des aspects.

Mis à jour le 28/07/2006
Xbox 360 Beat'em All Microsoft Phantagram Interactive
Commander N3 : Ninety-Nine Nights
360
69.90 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Boutique
  • N3 : Ninety-Nine Nights 360
    69.90 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist - Link Evolution : l’art du bon duel
    SWITCH
  • Test : Dicey Dungeons : Un Rogue-Like d'une intelligence redoutable !
    PC
  • Test : Madden NFL 20 : Sobre mais robuste
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce