Menu
Super Princess Peach
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Super Princess Peach
DS
Super Princess Peach
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 mai 2006 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (138)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Tous les prix
Prix Support
50.99€ DS
54.98€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Trop longtemps reléguée au second plan dans le rôle de la potiche à sauver, la princesse Peach reste une énigme pour la science. Véritable symbole vivant de la niaiserie et de la naïveté, cette péronnelle écervelée est parvenue, on ne sait comment, à s'imposer comme l'égérie d'un royaume machiste dirigé d'une main de fer par l'intraitable Papy Champi. Catapultée brutalement dans le rôle de l'héroïne tenant le sort du monde entre ses mains, Peach se voit dédier une aventure inédite qui pourrait bien nous révéler des bribes de son passé encore bien trouble.

Super Princess Peach

Il y a des personnes au destin peu enviable sur lesquelles le sort semble vouloir s'acharner continuellement. Pour ce que l'on en sait, la vie de la princesse Peach était essentiellement constituée d'enlèvements sauvages qui ne lui laissaient que très peu de temps libre pour vaquer à ses occupations personnelles. Jusqu'au jour où la chance décida de faire d'elle une héroïne. Notre histoire débute par une belle journée ensoleillée qui aurait dû se dérouler comme toutes les autres. Profitant d'un rare instant de répit pour aller se promener en toute insouciance, Peach ignore qu'un drame est en train de s'abattre sur le royaume Champignon durant son absence. A son retour, c'est une vision d'apocalypse qui s'offre à elle, le domaine royal étant en proie au chaos. Seul être encore sain de corps et d'esprit, l'inébranlable Papy Champi explique à la demoiselle que Mario et Luigi ont disparu, enlevés par l'infâme Bowser qui s'est emparé d'un sceptre aux pouvoirs mystérieux. N'ayant plus personne vers qui se tourner, la princesse décide vaillamment de prendre les choses en main, s'empare d'une ombrelle magique et décolle vers l'île des émotions où le ravisseur a établi son nouvel empire.

Super Princess Peach
Un pauvre flan noyé dans un torrent de larmes.
Nous voilà donc contraints d'enfiler la robe bouffante de la princesse pour l'aider à traverser un à un les différents bastions de l'armée de Bowser. Si vous avez connu la belle époque des épisodes de Mario en 2D, vous serez sans doute saisi par l'émotion en vous essayant à Super Princess Peach. Non seulement le soft semble proposer un vibrant hommage aux aventures du plombier, mais il est aussi suffisamment génial pour mériter le titre de "nouvel épisode de Mario que les nostalgiques attendaient". J'insiste sur le fait qu'il serait bien dommage de ne pas considérer ce soft à sa juste valeur, car vous verrez qu'il comporte absolument tout ce qui a permis à la plate-forme old-school d'acquérir ses lettres de noblesses. Si l'aventure est complètement inédite, c'est bel et bien ce retour aux sources qui nous séduit en premier lieu. Le titre procure ainsi des sensations de jeu que l'on avait presque oubliées depuis l'époque de la NES ou de la Super Nintendo, et nombreux sont les clins d'oeil à Super Mario World pour ne citer que cet épisode que beaucoup considèrent comme une référence en la matière.

Super Princess Peach
Des phases faisant intervenir le stylet précèdent les combats contre les boss.
En plus de retrouver le bestiaire classique du plombier, les situations auxquelles on est confronté font écho à d'autres scènes issues de la série, et les environnements visités ne nous sont pas non plus totalement inconnus. Sont toujours présents les incontournables tuyaux verts qui font la liaison entre les différentes zones d'un même niveau, constituant autant de passages secrets qui neutralisent tout sentiment de linéarité. On évolue parfois dans des niveaux au level design tortueux, comportant moult ramifications qui induisent un sentiment d'égarement et de panique chez le joueur. On retrouve vite ses bons vieux réflexes d'antan, les carapaces à envoyer sur des chaînes d'ennemis ou encore les glissades à effectuer le long des pentes pour écraser tout le monde en un coup. Mais là où Super Princess Peach mérite encore plus notre considération, c'est que le soft ne se contente pas de s'appuyer sur des routines déjà connues mais propose, en plus, sa propre vision du jeu de plates-formes. Toute l'originalité du gameplay réside en effet dans les particularités liées au maniement de la princesse, dans la gestion de ses émotions et dans l'utilisation de sa seule et unique arme : son ombrelle.

Super Princess Peach
C'est à se demander lequel est le plus en colère des deux.
Voilà un personnage à part entière avec lequel il va sans doute falloir compter à l'avenir. Arborant fièrement le nom de Perry, ce parapluie vivant à tête d'oignon ne semble obéir qu'à la jeune péronnelle, lui offrant ses services pour d'obscures raisons qu'il vaut sans doute mieux ignorer. Doté de capacités évolutives qui ne s'obtiennent que contre de l'argent dans les boutiques, cette ombrelle lunatique possède surtout la faculté d'absorber absolument n'importe quoi. En plus de permettre à sa maîtresse de flotter sur l'eau, de lancer des objets ou tout simplement de cogner ses adversaires, l'accessoire peut donc être utilisé pour saisir les monstres afin de les dévorer. Le processus de digestion ne prend qu'une demi-seconde et permet de produire ce que l'on appellera des cristaux d'émotion. Ces cristaux, très rares à trouver dans la nature, sont le seul moyen pour Peach de booster son émotivité. Une donnée cruciale dans ce titre qui mise toute l'originalité de son gameplay dans la gestion des états d'âme de la princesse.

Super Princess Peach
Le niveau le plus stressant du jeu !
Parce qu'il ne suffit pas de donner des coups de parapluie à tout va pour s'en sortir dans la vie, Peach doit ainsi parfois recourir à ses émotions pour atteindre ses objectifs. Celles-ci sont au nombre de quatre et le joueur est libre de les utiliser à tout moment en touchant simplement leur symbole sur l'écran tactile. Comment de simples émotions peuvent-elles nous être d'un secours quelconque dans un jeu de plates-formes ? C'est justement ce que l'on apprend à découvrir en parcourant les différents niveaux du jeu. La joie, par exemple, prend chez la princesse des proportions telles qu'elle s'envole dans les airs, transportée d'allégresse, provoquant au passage une mini tornade. A vous, ensuite, de comprendre à quelles fins utiliser cette fonction dans le jeu. Dans le même ordre d'idées, la rage fait entrer Peach dans une colère noire au point de se voir entourée d'une aura enflammée qui brûle tout sur son passage. La tristesse déchaîne en elle des torrents de larmes tandis qu'elle coure éperdument comme si Papy Champi était à ses trousses. Enfin, la tranquillité a pour seul effet de lui redonner de la vie, ce qui sera particulièrement utile pour ne pas ployer sous les assauts des boss.

Super Princess Peach
Contrairement à ce que disent les rumeurs, Peach n'a que peu d'affinités avec le Méga Bloups.
A partir de là, on imagine facilement que les stages regorgent d'énigmes qui font appel à ces différentes émotions et qui parviennent à se renouveler habilement sur 48 niveaux. Le jeu comporte en fait six mondes comportant chacun quatre stages, plus un niveau spécial et un affrontement contre un boss. Ces derniers requièrent toujours une stratégie mûrement réfléchie, tandis que les niveaux spéciaux se jouent uniquement au stylet. A ce sujet, on se rend compte que même si le côté tactile est utilisé de façon accessoire dans ce titre, cela ne nuit pas à son intérêt. Pour ceux qui auraient un doute au niveau de la durée de vie, il faut préciser que Super Princess Peach est un titre que l'on ne peut pas terminer si on se contente de le parcourir en ligne droite. Le seul moyen d'affronter le boss de fin est en effet de délivrer les trois malheureux Toad enfermés dans des boîtes et cachés au sein de chacun des stages, ce qui vous obligera à les explorer de fond en comble pour y arriver. Qui plus est, d'autres bonus très bien cachés sont à découvrir pour ne rien manquer du jeu, et c'est toujours avec le désir de découvrir de nouveaux secrets que l'on retourne dans des niveaux déjà terminés. Sans aucun doute, Super Princess Peach constitue un achat indispensable pour cet été sur DS.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Difficile de trouver un jeu plus coloré que celui-ci. Les niveaux regorgent de clins d'oeil aux différents épisodes de Mario et on ne peut s'empêcher de sourire devant l'efficacité du design et des animations.

  • Jouabilité 17 /20

    Reprenant tous les éléments qui ont donné à la plate-forme 2D ses lettres de noblesse, Super Princess Peach repose sur un gameplay fantastique dont la précision diabolique n'a d'égal que l'originalité. L'aspect tactile n'est qu'accessoire, mais le jeu est suffisamment riche pour s'en passer.

  • Durée de vie 16 /20

    Il faut du temps pour explorer de fond en comble les 48 niveaux du jeu, et on ne voit pourtant pas le temps passer tant on finit par s'investir complètement dans la recherche des bonus et des passages secrets. Les énigmes sont pertinentes et la difficulté bien dosée, et seuls les plus rusés parviendront à boucler le jeu dans son intégralité.

  • Bande son 15 /20

    Dès les premières notes, on sait qu'on a affaire à du Mario. Les thèmes sont délirants à souhait et donnent rapidement envie de siffloter, c'est plutôt bon signe !

  • Scénario 13 /20

    Depuis le temps qu'on attendait de voir Peach jouer les héroïnes, on peut se féliciter que les rôles soient enfin inversés. Entre chaque monde, une courte scène nous permet d'en apprendre plus sur l'histoire du parapluie, mais rien de bouleversant de ce côté-là.

En attendant Yoshi's Island 2 et New Super Mario Bros, Super Princess Peach s'impose comme le jeu de plates-formes old school dont tout le monde rêvait. Ne vous laissez pas rebuter par le côté faussement mièvre de ce titre, car il constitue bel et bien un vibrant hommage aux meilleurs opus du plombier en 2D. Totalement inédite, cette aventure rocambolesque vous fera passer d'excellents moments.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 mai 2006 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (138)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 22/05/2006
Nintendo DS Plate-Forme Nintendo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Devil May Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live