Tales of Phantasia
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : iOS GBA PS1 PSP SNES
Créer un contenu
Test : Tales Of Phantasia
GBA
Tales of Phantasia
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 avril 2006 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (57)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Tous les prix
Prix Support
99.90€ GBA
126.13€ GBA
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

Faisant partie de la dernière fournée de RPG sortis au Japon avant la disparition violente de la Super Nes, Tales Of Phantasia est donc l'un de ces titres majeurs qui donnent une dernière image lumineuse d'une console en fin de vie. Associé au sublime et inégalé Star Ocean, tout du moins dans le domaine de la 2D, le titre de Namco fut un ambassadeur de choix pour la firme qui démontra tout son potentiel dans la création d'univers riches et particulièrement attachants. Ce n'est de fait pas pour rien que cet ancêtre des Tales Of fut une première fois adapté sur PSone agrémenté d'une scène d'ouverture animée, puis inséré dans une valeureuse GBA qui ne demandait que ça. C'est donc trois ans après la version japonaise que la légende s'inscrit enfin chez nous. L'attente en valait-elle le coup ? Yggdrasil connaît la réponse.

Tales Of Phantasia

Alors que nombre de RPG tentent aujourd'hui de se démarquer par l'utilisation de thèmes, d'approches artistiques ou de schémas ludiques originaux, Tales Of Phantasia nous rappelle ce qu'était ce genre dans ses fastes années, lorsqu'il composait une part non négligeable de l'actualité vidéoludique. En effet, nous voici face à une aventure éminemment épique, dépaysante, mystique et auréolée d'une fin du monde menaçant le jeune héros telle une épée de Damoclès ardente. Nommé Cless Alvein, cet épéiste juvénile vit dans son bon village de Toltus, entouré de ses parents aimants et de son ami Chester. Un environnement on ne peut plus idyllique qui prend fin brutalement lors d'une banale partie de chasse. Alors que les deux compères traquent le sanglier dans les bois attenant à leur hameau champêtre, ils entendent soudain le son lugubre de la cloche signalant un grave problème de sécurité. Cavalant fougueusement vers leurs demeures respectives, les deux garçons seront les témoins d'un bain de sang inhumain dans lequel leurs proches vont être massacrés sans aucune pitié. Ivres de vengeance, ces fiers guerriers mettront tout en oeuvre pour retrouver les coupables et les tuer de leurs propres mains. Mais ce n'est bien entendu que le déclenchement d'une histoire qui va rapidement impliquer un être surpuissant du nom de Dhaos, résolu à punir le genre humain de l'avoir tenu enfermé durant des siècles. Comme vous pouvez vous en rendre compte, la trame résolument classique de Tales Of Phantasia accumule les situations déjà vues, les clichés les plus éventés, et les caricatures de personnages habituelles, mais s'inscrit parfaitement dans ce que l'on entend d'un RPG old-school. Car même si l'on a l'impression de ne jamais sortir de ses habitudes de RPGiste, on prend un plaisir coupable à suivre ce scénario manichéen jusqu'au bout des ongles, mais suffisamment symbolique et assumé pour convaincre. Vous vous laisserez donc sûrement capturer par ce récit quasi mythologique, bien à l'aise dans un déroulement doux, ménageant habilement des retournements de situation assez ingénieux.

Tales Of Phantasia
C'est le genre de combat devant lequel n'importe quel amateur de RPG se sent terriblement seul...
Mais la grande force de Tales Of Phantasia est de proposer des personnages vivants, dynamiques et clairement attachants. Designée par le célèbre Kosuke Fujishima, plus récemment crédité sur les épisodes Symphonia et Abyss de la série, la troupe dont vous prenez la tête se compose d'individualités bien démarquées, laissant pour la plupart librement exploser leurs sentiments. Entre le héros quelque peu maladroit mais épris de justice, le magicien hédoniste ou encore la sorcière caractérielle et charmeuse, vous disposez d'un éventail conséquent de points de vue. Cela amène bien évidemment des situations assez cocasses toutefois rythmées par des passages bien plus tragiques où les sentiments profonds de ces jeunes rédempteurs se montrent au grand jour. Vivant dans une époque troublée et belliqueuse, les morts ne se compteront plus derrière Cless, qui devra rapidement apprendre à faire face à cette férocité par la voie des armes. Car si le fond du soft de Namco était déjà réellement prenant à l'époque, c'est peut-être plus son système de combat qui avait surpris les amateurs habitués à un certain état statique. Ouvrant une voie que suivra Star Ocean, Tales Of Phantasia délaisse les temps d'attente et les regards en coin pour plonger le joueur directement dans l'action, quasiment à la manière d'un A-RPG. Basé sur la règle désormais désuette des rencontres aléatoires, le soft vous confronte à des hordes d'ennemis plus ou moins agressifs. Alors que vous évoluez dans des environnements relativement ouverts, chaque pugilat vous emmènera dans une "arène" en rapport avec le décor traversé, au sein de laquelle vous devrez exterminer sans ménagement et en 2D vos adversaires. Bénéficiant d'une représentation basée sur des sprites vus de profils, les combats mettent en oeuvre vos réflexes en vous permettant de diriger totalement vos personnages, des déplacements aux coups portés. De fait, on se trouve face une sorte de jeu de combat immersif et intuitif, conservant une vraie approche ludique brisant la monotonie des RPG plus classiques munis d'un système au tour par tour.

Tales Of Phantasia
La beauté des environnements n'a pas du tout subi le poids des ans.
Mais il serait un peu trop hâtif de limiter ces passages à cette seule description. En effet, durant les nombreux coups que vous porterez, il vous sera possible de déclencher des attaques spéciales. Dans les faits, vous pouvez avoir à votre disposition quatre types différents d'agression, que vous avez le pouvoir de faire évoluer au gré de leurs montées en puissance. Par exemple, si vous développez suffisamment Crocs Démoniaques et Danse du Héron, vous obtenez la possibilité de vous équiper de Danse du Héron Démon. Un système très ingénieux qui oblige à essayer l'ensemble des capacités de votre héros et qui renouvelle de ce fait sans cesse les situations de batailles. D'autant que certains coups sont plus utiles contre des ennemis aériens que contre des opposants rivés au sol. Une richesse de gameplay qui n'a donc pas vieilli, parvenant même à se sublimer en intégrant un principe de cuisine assez intéressant donnant accès à un second moyen de soin autre que les sempiternelles potions et herbes curatives. Malgré tout, même si le titre n'a pas à rougir de la gamme de RPG disponible sur GBA, il est dommage de devoir subir l'affront que nous propose ce portage, pour le coup pas vraiment inspiré. En effet, les phases d'affrontement sont les otages d'un rythme poussif, reléguant chaque duel épique en une sorte de ralenti qui aurait pu être intéressant pour accentuer le dernier coup porté, mais qui dure là tout au long du combat. Si l'on peut ressentir une frustration sur cet aspect précis, elle disparaît quelque peu après un bon nombre d'heures de jeu, jusqu'à ne plus vraiment se faire remarquer. Par contre, là où le bât blesse honnêtement, c'est au niveau de la gestion des magies, semblable à celle de Star Ocean 2.

Tales Of Phantasia
Les coups spéciaux sont rapidement impressionnants et surtout efficaces. Jusqu'à se trouver face à un boss...
Cela implique que l'action se gèle littéralement et empêche d'effectuer ne serait-ce qu'un mouvement avant que le sort ne soit terminé. De fait, même si l'on se plaît grandement à composer ses propres enchaînements, à sauter rageusement sur une harpie en difficulté et à combiner moult effets lumineux, on ressent un net énervement après une dizaine de pugilats hachés à cause d'une mauvaise utilisation des assauts liés au mana. D'autant plus que la fréquence des combats s'avère malheureusement très élevée, ressassant à chaque occurrence ce problème de construction. Et comme si cela ne suffisait pas, vous serez forcé de passer par des heures de montées de niveau, ce qui repassera un peu de couleur sur l'écueil en question. Certes, certains passeront outre et se focaliseront sur le background immersif, sur la grande beauté nostalgique et pourtant actuelle du soft, ou encore sur la richesse du gameplay, et on ne pourra pas vraiment leur donner tort. Reste à savoir comment vous voyez le RPG aujourd'hui. Si cela ne vous embête plus d'être confronté à des combats assez mal construits et à des rencontres ancrées sur un rythme d'une toutes les trois secondes, je ne pourrais que trop vous conseiller de vous jeter dans ce bain de fantaisie, de poésie et d'héroïsme parfumé. Dans le cas contraire, réfléchissez bien et jetez un regard sur la grande offre de RPG que présente la GBA. Un bon titre dans l'absolu mais peut-être pas suffisamment bichonné pour plaire au plus grand nombre. En attendant Tales Of The Tempest sur DS.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Arborant une 2D toujours aussi charmeuse malgré ses nombreuses années d'existence, Tales Of Phantasia soutient largement la comparaison avec des productions bien plus récentes dédiées à la GBA directement. Véritable festival de couleurs, bardé de panoramas enchanteurs et de lieux oniriques, le soft de Namco est un appel diffus à la contemplation. Rares sont les RPG de l'époque Super Nintendo à diffuser une telle ambiance. De plus, le character design s'avère particulièrement inspiré, offrant aux jolis sprites un attrait sans pareil.

  • Jouabilité 11 /20

    Entendons-nous bien. Autant le système de combat en lui-même, libre, accessible et diffusant un plaisir intense s'avère réussi dans les grandes lignes, autant la lourdeur des assauts, le côté poussif des attaques et la gestion des sorts ternissent grandement ce tableau idyllique. Bien plus équilibré, le fond du jeu regorge d'idées sympathiques et donne l'occasion de découvrir les bases de nombreuses possibilités encore d'actualité dans la saga. De plus, le fait de "concevoir" soi-même ses enchaînements reste un atout indéniable.

  • Durée de vie 15 /20

    Conservant les données de l'époque, le jeu s'étale sur une quarantaine d'heures environ, en vous proposant moult quêtes annexes et chemins de traverse. Reposant sur une construction habituelle en deux parties, permettant de réinjecter de l'intérêt en milieu d'aventure, le titre se montre également assez double sur son fonctionnement. En effet, alors que l'on commence à faire confiance en ses compétences, on est constamment surpris par la difficulté globale. Vous passerez de fait de nombreuses heures à faire du level-up, passage obligé pour se sentir à peu près à l'aise dans l'aventure.

  • Bande son 14 /20

    S'il est vrai que la majeure partie des compositions de l'immense Sakuraba passe plutôt bien, ce dernier changeant d'ailleurs de style assez radicalement selon les territoires visités, on peut regretter les sonorités utilisées, sonnant un peu trop "roots" pour l'époque. Il est dommage de ne pas avoir profité de cette transposition sur GBA pour améliorer un tant soit peu la qualité sonore des mélodies. Quand on entend les B.O de Sword Of Mana ou de Chain Of Memories on ne peut être que déçu.

  • Scénario 14 /20

    Dramatiquement classique mais pétri de bonnes intentions, le scénario de Tales Of Phantasia permet de partir sans trop de complexes pour des heures et des heures de marche guerrière dans des pays et des lieux oniriques, gorgés de légendes. Car c'est cela la grande force du soft de Namco, faire rêver sans se prendre la tête, raconter une histoire simple comme un conte mais tout aussi attachante. Néanmoins, attendez-vous à de nombreux rebondissements et à des scènes plutôt tragiques.

Malgré son statut de jeu culte et de légende du RPG, Tales Of Phantasia souffre quelque peu de son portage sur GBA, démontrant au grand jour ses problèmes de rythme et de construction. Offrant des combats intéressants dans le concept mais minés par un côté poussif flagrant, le soft ne peut pas vraiment se rattraper sur la longueur et souffre de cet écueil. Toutefois, de par sa beauté plastique, son aspect épique, et surtout son ambiance incomparable, ce RPG mythique peut se targuer d'attirer les regards sur lui. A vous de choisir si votre âme de vagabond s'avère suffisamment grande.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 avril 2006 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (57)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Tous les prix
Prix Support
99.90€ GBA
126.13€ GBA
Voir toutes les offres
Mis à jour le 11/04/2006
Gameboy Advance RPG Namco
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Super Mario Odyssey : Génial, le plombier s'apprête à frapper un grand coup sur Switch
    SWITCH
  • Aperçu : NBA 2K18 : Le basketball prend une nouvelle dimension
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
  • Aperçu : South Park : L'Annale du Destin, du South Park pur jus
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
    Vidéo - Bande-annonce
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live