Menu
Bob l'Eponge et ses Amis : Un pour Tous, Tous pour Un !
  • Tout support
  • DS
  • GBA
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Bob L'Eponge Et Ses Amis : Un Pour Tous Tous Pour Un !
PS2
Bob l'Eponge et ses Amis : Un pour Tous, Tous pour Un !
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 mars 2006 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Tous les prix
Prix Support
9.99€ GBA
16.05€ PS2
19.99€ GBA
21.79€ DS
29.99€ NGC
30.79€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Bob l'Eponge est de retour sous la forme d'un jeu d'action. Mais cette fois-ci il n'est pas tout seul car il est accompagné de trois de ses amis issus de l'univers Nickelodeon : Jimmy Neutron, Timmy Turner et Danny Phantom. Au menu, de l'action (beaucoup) et de la plate-forme (un brin).

Bob L'Eponge Et Ses Amis : Un Pour Tous Tous Pour Un !

Le terrible professeur Calamité a volé les plans du portail dimensionnel de Jimmy Neutron et il a réussi à fabriquer une machine lui permettant d'aller d'un monde à l'autre. Ses projets sont clairs : s'allier avec d'autres grands méchants et semer la terreur. Un véritable syndicat du mal voit vite le jour, fondé par le professeur, mais aussi par Vlad Plasmius, Plankton et Denzel Crocker. Les mondes de Dimmsdale, Bikini Bottom, Amity Park et Rétroville sont en danger et vous allez devoir remettre un peu d'ordre. Jimmy Neutron a réussi à réunir des héros venus de ces univers. Ensemble, ils vont devoir coopérer pour que la paix revienne.

Bob L'Eponge Et Ses Amis : Un Pour Tous Tous Pour Un !
Nos quatre héros vont devoir collaborer pour progresser.
Immédiatement, on pense à un autre jeu en commençant une partie. Le principe de Bob L'Eponge Et Ses Amis : Un Pour Tous Tous Pour Un est en effet semblable à celui des Indestructibles : La Terrible Attaque du Démolisseur du même éditeur. Les deux titres sont des adaptations de licences connues, ce sont aussi deux jeux d'action au gameplay assez proche. En fait, on retrouve un peu le système de coopération entre les personnages que l'on avait croisé dans Les Indestructibles. En l'espèce, le joueur dirige un personnage, mais peut à tout moment décider d'en changer pour en contrôler un autre. Il faut utiliser au mieux les pouvoirs spéciaux de chaque protagoniste. Ainsi, Jimmy Neutron dispose d'un rayon réducteur capable de rapetisser des objets, Bob l'Eponge peut se gorger d'eau et asperger ses ennemis, Timmy Turner a un gant givrant pour geler ses adversaires et enfin, Danny Phantom peut prendre le contrôle de certaines créatures. Tout au long de l'aventure, il faut switcher entre les quatre personnages si vous voulez progresser. Par exemple, si un jet d'eau vous bloque le passage, vous pourrez le geler avec Timmy Turner alors que si c'est une lourde porte qui vous pose problème, rien ne vaut le pouvoir de domination de Danny pour prendre le contrôle d'un gorille et profiter de sa force pour la détruire. Chaque héros dispose en tout de quatre coups et d'un coup sauté. C'est assez peu ce qui fait que les combats se suivent et se ressemblent.

Bob L'Eponge Et Ses Amis : Un Pour Tous Tous Pour Un !
Bob est capable d'absorber de l'eau et d'asperger ses ennemis.
Le problème essentiel est néanmoins ailleurs. C'est l'intelligence artificielle contre laquelle on peste. En effet, lorsqu'on joue en solo, les trois personnages que l'on ne contrôle pas restent à l'écran et nous suivent. Ce qui est assez gênant, c'est qu'il arrive souvent qu'ils ne réagissent pas lorsque des ennemis leur tapent dessus, ou qu'ils foncent tête baissée sur des lasers. Dans ces conditions, on préférera donc le mode multijoueur à quatre dans lequel chaque joueur contrôle un personnage. Au moins là, pas de risque de voir ses amis se faire tuer bêtement. La progression est très classique. Le jeu est divisé en une quinzaine de niveaux se déroulant dans les quatre mondes desquels sont issus nos héros. Vous ne pouvez sauvegarder qu'à certains endroits, en interagissant avec Goddard. Celui-ci a aussi une autre utilité : il permet d'acheter des améliorations. Il existe deux niveaux d'amélioration pour chaque pouvoir. Evidemment, ce n'est pas gratuit et pour avoir droit à un upgrade, il faut dépenser un certain nombre de jetons d'énergie, jetons disséminés ça et là ou donnés lorsque vous tuez des adversaires. Les limites du jeu et son côté répétitif se font très vite sentir. La lassitude gagne peu à peu le joueur qui sombre alors dans un profond sommeil. Le soft peine à se renouveler au long de l'aventure, on fait toujours la même chose, les combats s'enchaînent sans que l'on ne ressente de plaisir particulier, la réalisation n'est pas assez époustouflante pour qu'on ait envie de voir les prochains décors... Bref, on a du mal à avoir la volonté nécessaire pour continuer jusqu'à la fin. Même le jeune public, auquel est destiné en priorité le titre, risque de le trouver lassant.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Les graphismes respectent le design des oeuvres originales, c'est déjà ça. Mais ne comptez pas en prendre plein la vue car malgré quelques effets sympathiques par endroit (reflets à la surface de l'eau par exemple), les décors restent simplistes et surtout, la profondeur de champ est ridicule.

  • Jouabilité 7 /20

    Dire que le gameplay est daté est un euphémisme tant ce que l'on nous propose semble tout droit sorti d'un jeu d'action du milieu des années 1990. L'architecture des niveaux est sans grande imagination, les coups pas assez variés, les combats trop bourrins, et l'IA pitoyable. Aujourd'hui, on fait nettement mieux que ça. Au final, on s'ennuie vite.

  • Durée de vie 11 /20

    La durée de vie est correcte... si vous arrivez à rester éveillé jusqu'à la fin. En effet, au bout de deux petites heures, on commence déjà à piquer du nez tant le jeu est répétitif.

  • Bande son 10 /20

    Là aussi, c'est l'aspect répétitif de la bande-son que l'on retiendra. Ce sont toujours les mêmes musiques et les mêmes bruitages qui se répètent à l'infini.

  • Scénario 10 /20

    Chasser les méchants dans les différents mondes des héros Nickelodeon ça aurait pu donner lieu à quelque chose de très sympa. Hélas, ça manque d'humour, ça manque de clins d'oeil, ça manque de profondeur. L'histoire déçoit.

Ce jeu a trois gros points faibles : son aspect très répétitif, son gameplay sans saveur et l'intelligence artificielle calamiteuse. Autant dire que si vous comptez jouer seul, ça n'a pas un grand intérêt. C'est un peu mieux en multijoueur car au moins, on n'a pas à se préoccuper de l'IA, mais bon, il ne faut vraiment rien avoir d'autre à se mettre sous le pad pour apprécier, car c'est tout de même un jeu basique et sans grande envergure.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 mars 2006 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 10/03/2006
PlayStation 2 Action Plate-Forme THQ Blue Tongue Entertainment
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce