Menu
24 Heures Chrono : Le Jeu
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : 24 : Le Jeu
PS2
24 Heures Chrono : Le Jeu
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 mars 2006 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (79)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Tous les prix
Prix Support
19.89€ PS2
39.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Avec un succès planétaire sans bornes, il n'est pas étonnant que Jack Bauer et sa clique débarquent sur PS2. Assisté par les scénaristes de la série, Sony Cambridge nous livre ici un titre qui sait se montrer d'une grande fidélité à son modèle, au moins dans sa mise en forme. Pour ce qui est du jeu, c'est une toute autre affaire.

24 : Le Jeu

Série au succès phénoménal au point que certains fous ont poussé le vice jusqu'à coller la caractéristique sonnerie des téléphones de la cellule antiterroriste sur leur propre mobile (hem, oui bon), 24 Heures Chrono arrive sans surprise en jeu vidéo comme le ferait toute autre grosse licence. Située entre les saisons 2 et 3, cette adaptation a profité d'un grand soin, si l'on parle de mise en scène ou de scénario. Contenant quelques révélations aptes à satisfaire les fans, 24 Le Jeu verra la première apparition de Chase, l'arrivée de Kim "la boulette" Bauer à la CTU comme stagiaire, nous dévoilera les suites de l'attentat contre Palmer et n'omettra aucun personnage clef de la série, de Tony Almeida à Michelle Dressler en passant par Ryan Chapelle. Elaborée par les scénaristes de la série, la trame du jeu en reprend les combines et sait surprendre pour mieux tenir en haleine. Cerise sur le gâteau, le doublage en V.F. est lui aussi excellent, de quoi changer nos habitudes vis-à-vis de ce genre de produits.

24 : Le Jeu
La visée automatique ne vous laisse pas prendre beaucoup de risques.
Le hic, c'est que la forme ne sied guère au fond. A vouloir faire de tout, le titre ne fait rien de bien. Pour imager la chose, prenez l'expression "touche-à-tout de génie" mais enlevez le terme "génie". Action à la troisième personne, conduite, infiltration, mini-jeux de logique et de réflexes, tout y passe mais rien ne convainc. Essentiellement, c'est à pied et l'arme à la main que l'on progressera pour des phases de tir à la troisième personne qui nous verront affronter des hordes de terroristes d'une bêtise à l'épreuve des balles. Déjà bien incapables de nous faire du mal, ces pauvres bougres voient leurs derniers espoirs de survie s'envoler en devant en plus faire face à une visée assistée qui ne leur laisse aucune chance. Très peu intéressantes, ces séquences souffrent de surcroît d'une gestion de caméra calamiteuse avec des angles souvent saugrenus nous imposant de constants efforts pour maintenir une visibilité un tant soit peu correcte. La maniabilité elle-même n'est pas un exemple de souplesse avec des personnages pénibles à diriger, défaut dont on réalise bien le poids lors des poursuites de suspects. Dans cette même veine de gameplay d'action, vient s'inscrire la conduite qui nous laissera réquisitionner des véhicules afin de nous lancer dans de mollassonnes courses-poursuites façon Driver. Avec une prise en main et une conduite affreuses, ces séquences ne laissent apparaître qu'un sentiment d'ennui et de lenteur, en provenance directe du comportement peu crédible des voitures.

24 : Le Jeu
Les interrogatoires étaient attendus, ils sont bien frustrants au final.
Outre ces temps de jeu que le classicisme et la médiocrité plombent totalement, 24 Le Jeu comporte une grande quantité d'épreuves. De la séance de snipe à la Silent Scope au piratage, sans oublier les interrogatoires. Ainsi, lorsque Jack souhaite faire parler un suspect, il lui faut maintenir un certain niveau de stress. Trois types de questions s'offrent alors à lui, chacune pouvant faire monter, descendre ou maintenir la courbe. Le piratage pour sa part passe par une sorte de labyrinthe pendant que l'analyse de données satellites bat tous les records avec une simple pression de la croix pour lancer l'étude d'un point rouge dans un immeuble. Quels qu'ils soient, ces mini-jeux ne parviennent jamais à relever l'intérêt général. Les interrogatoires sont frustrants, le piratage une formalité, etc.

24 : Le Jeu
Le split screen qui tue. Et il est où Jack maintenant ?
Au final, 24 Le Jeu s'effondre donc comme l'ont déjà fait avant lui d'autres titres ayant voulu trop se disperser. De plus, si la mise en scène ou les dialogues sont percutants, la réalisation technique est bien loin d'atteindre ce niveau. On peut reconnaître une modélisation très ressemblante des acteurs originaux, mais déplorer leur animation lacunaire. Les environnements sont dépouillés, les textures à la ramasse et l'aliasing ne manque pas une occasion de se rappeler à notre mauvais souvenir. Ajoutons des bugs divers, notamment d'I.A. ou encore un usage parfois très maladroit du multifenêtrage en cours de jeu. S'il est heureux d'avoir intégré cet effet cosmétique afin de conserver l'esprit de la série, il se révèle souvent très gênant, réduisant votre champ de vision, jusqu'à faire disparaître le personnage à l'occasion. En somme, on aura du mal à conseiller le titre, même aux fans qui risquent de passer un moment fort peu agréable dans le simple but de s'offrir une pseudo saison de leur série fétiche, qui ne dure en plus que 8 heures et non 24.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Le rendu graphique fait peine à voir. En dehors de la modélisation des visages réussie, le jeu fait preuve d'une pauvreté graphique certaine, d'animations ratées et de pas mal de bugs surlignés d'aliasing.

  • Jouabilité 8 /20

    Rien ne nous est épargné, des caméras anxiogènes à la prise en main crispante. Les phases de conduite sont une souffrance, les phases à pied n'ont aucun intérêt et les puzzles sont trop pauvres pour remplir leur rôle ludique.

  • Durée de vie 11 /20

    Loin des 24 heures théoriques, 24 Heures : Le Jeu tombe dans la moyenne actuelle de ce genre de produits, entre 8 et dix heures.

  • Bande son 17 /20

    Un excellent doublage français qui ne souffre que de quelques petits couacs imputables à des scripts cafouilleurs. Mais globalement, le résultat final est exemplaire.

  • Scénario 16 /20

    Fidèle au style de la série, le scénario du jeu ne manque pas de piquant et de rebondissements. Il aurait presque pu justifier la possession du jeu. Presque...

Cette adaptation attendue de l'une des séries les plus en vogue déçoit, comme on pouvait le redouter. Hormis un habillage soigné, le titre n'a rien d'autre à offrir qu'un gameplay dispersé et totalement bancal qui ne parvient à engendrer que l'ennui et, parfois, une pointe d'agacement.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 mars 2006 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (79)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Mis à jour le 10/03/2006
PlayStation 2 Action Sony
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Devil May Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live