Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Tak : The Great Juju Challenge
PS2

Occultée par les poids lourds du jeu de plates-formes/action qui sévissent actuellement sur consoles, la série des Tak est sans doute passée relativement inaperçue auprès des joueurs malgré ses qualités. Sans parvenir pour autant à faire preuve d'un grand génie dans cette catégorie, ce troisième volet s'inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs en proposant un contenu on ne peut plus classique mais toujours efficace.

Plus ou moins original dans son approche scénaristique, Tak : The Great Juju Challenge l'est beaucoup moins dans son gameplay. Le pad en main, on a vite le sentiment de découvrir quelque chose de déjà joué maintes et maintes fois, et il faut être vraiment friand du genre plates-formes 3D pour se laisser envoûter par la magie "chamanique" de ce titre. C'était déjà le cas dans les deux premiers volets, et même si la série reste de qualité, il n'y aura guère plus que les plus jeunes d'entre nous pour ouvrir de grand yeux ébahis devant les nouvelles aventures rocambolesques du petit guerrier indigène.

La jungle est toujours le berceau des aventures de Tak.

On retrouve donc une fois encore les membres de la tribu de Tak dans leur quotidien mouvementé au coeur de la jungle inextricable. Après avoir libéré la Juju de la Lune et survécu à un voyage mystique au coeur de ses propres rêves, Tak n'a plus vraiment l'occasion de s'illustrer en ces temps de paix. Afin de rompre son ennui, il décide alors de participer à une compétition exceptionnelle qui ne se déroule que tous les 60 ans, dans le but d'impressionner la déesse. Seulement voilà, ce tournoi qui oppose des participants venus des quatre coins du pays n'autorise que les paires de candidats, et Tak va devoir se trouver un partenaire pour tenter de remporter le Grand Défi. N'ayant pas énormément d'amis, il doit malgré lui se rabattre sur le très envahissant Lok, avec comme maigre consolation l'assurance de bénéficier d'un soutien musculaire toujours utile pour ce type de challenge.

La possibilité de chevaucher des rhinocéros nous rappelle Donkey Kong Country.

Les adeptes des précédents volets se souviennent sans doute parfaitement de ce personnage bête comme ses pieds, mais aussi des autres protagonistes de la série que l'on retrouve à certains moments dans cet épisode. L'histoire est toujours placée sous le signe de la drôlerie, avec de nombreuses cut-scenes orientées vers un humour à la Rayman 3. Que l'on accroche ou pas à ce type d'ambiance, le plus gênant pour adhérer à ces dialogues pimentés est d'abord de les comprendre. On s'aperçoit en effet que le soft n'est absolument pas traduit dans la langue de Saint-Juste, seule la notice étant en français. Avouez que ça n'est vraiment pas terrible pour un jeu qui se veut clairement destiné aux plus jeunes, et où l'ambiance repose en grande partie sur les dialogues. Ces derniers ne sont même pas sous-titrés en anglais, tout comme la plupart des indications qui sont données uniquement de façon orale. Il est clair qu'une partie des joueurs devront faire appel à leur entourage pour surmonter certaines épreuves, et passeront complètement à côté du scénario à moins de consulter attentivement la notice. On y trouve en effet 25 pages de dialogues qui reprennent l'ensemble des répliques entendues durant les différentes cut-scenes du jeu. Une intention louable mais vraiment discutable, à l'heure où la quasi totalité des jeux sont traduits sur notre territoire.

La progression repose sur la complémentarité entre les deux personnages de votre duo.

Fort heureusement, l'aventure n'a rien de vraiment compliqué et il suffit généralement d'ouvrir les yeux et de regarder autour de soi pour résoudre la plupart des énigmes. Construit plus ou moins comme une succession de parcours d'obstacles, le Grand Défi vous projette dans la peau de deux personnages entre lesquels vous pouvez alterner à tout moment. Chacun possède bien sûr des aptitudes spécifiques qui permettront au duo de se tirer de bien des mauvais pas. Tak, par exemple, sait nager comme un poisson et s'entend bien avec les animaux. Ses pouvoirs magiques sont également très puissants et lui permettent de faire tomber la foudre sur ses adversaires. Dernière précision non négligeable, il est le seul à pouvoir revêtir le costume de poulet. Lok, de son côté, n'est pas seulement un guerrier hors pair. Il sait aussi parfaitement grimper aux arbres, escalader des falaises et donner de puissants coups de marteau. En plus de pouvoir revêtir le costume du homard, il est capable de soulever diverses choses et même de propulser son petit compagnon dans les airs. La seule faille dans sa cuirasse est sa peur phobique des piranhas.

Les scènes d'action sont assez limitées.

Face à nos deux compères, on découvre trois équipes sorties de nulle part. La team Jibba Jibba est sans doute la plus fair-play et serait ravie de partager des tuyaux avec les autres, si seulement quelqu'un pouvait les comprendre. L'équipe des Gagamazones est clairement la plus fourbe car ce duo de jeunes femmes assez dévêtues n'hésite jamais à user de ses charmes pour distraire la concurrence. Enfin, les deux membres de la tribu de la Brume Noire sont prêts à toutes les pires bassesses pour sortir vainqueurs du challenge. Tous ces personnages rendent le déroulement narratif très amusant, mais on aurait bien aimé les voir plus présents dans les phases de jeu. Il reste pourtant un dernier adversaire auquel on ne pense pas forcément, c'est le temps. Chacun des niveaux que vous devrez traverser sera en effet chronométré, vous obligeant à foncer en permanence pour arriver au but le plus rapidement possible. Si le chrono permet de mettre un peu la pression sur le joueur, il faut savoir qu'on peut très bien choisir de l'enlever en cas d'échec si on préfère prendre son temps à explorer les niveaux. En marge des énigmes qu'il faut résoudre absolument pour avancer dans le jeu, on trouve aussi quelques défis supplémentaires optionnels plus ou moins intéressants. Dans l'ensemble, on regrette surtout le manque d'originalité du gameplay de ce nouveau Tak, même si les phases de jeu sont assez variées et que la jouabilité ne présente pas de véritable défaut. Notez que le plaisir de jeu est renforcé par la possibilité de faire l'aventure principale avec un second joueur, même si l'écran est alors splitté en deux. A vous de voir si vous avez envie d'investir à nouveau dans un titre divertissant mais encore une fois trop court sur la durée.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    A l'instar du volet précédent, le choix des couleurs est bien utilisé et rend les environnements chatoyants et vivants. Cela dit, on ne s'extasiera pas outre mesure devant les graphismes, d'autant qu'ils ne surprennent pas vraiment comparés aux deux premiers opus.

  • Jouabilté 13 /20

    Si la jouabilité ne pose pas vraiment de problème, on regrettera que le gameplay ne cherche pas plus à innover. Le soft donne une impression de déjà-vu qui gâche un peu le plaisir, même si les phases de jeu font preuve de variété.

  • Duree 12 /20

    Avec sa petite quinzaine de niveaux, le titre se révèle un peu trop court. Il n'y a pas de mode multi proprement dit, seulement la possibilité de faire intervenir un second joueur pendant l'aventure, ce qui ne pose pas de problème dans la mesure où la progression se fait toujours en duo. En revanche, l'écran est alors splitté en deux dans ce cas de figure.

  • Son 11 /20

    Alors que les deux premiers volets avaient bénéficié d'un doublage français excellent, il faut se contenter cette fois des voix anglaises sans aucun sous-titrage. L'ambiance sonore est quand même réussie et laisse entendre quelques musiques sympathiques.

  • Scénario 12 /20

    Le jeu n'étant pas du tout traduit, il faudra soit bien comprendre l'anglais oral pour apprécier la pertinence des dialogues, soit consulter la notice pour trouver la version française de toutes les cut-scenes. Evitez de tomber par inadvertance sur la fin si vous voulez éviter les spoilers, même si l'histoire n'a rien de franchement bouleversant.

Même si la série n'est pas dénuée de charme, on se rend bien compte que les épisodes de Tak se suivent et finissent par se ressembler un peu trop. Bien que le système de progression ait subit quelques modifications, le déroulement de l'aventure ne nous étonne pas assez et laisse un sentiment de déjà-vu. Reste heureusement les bonnes idées inhérentes à la progression en duo, avec notamment la possibilité de jouer à deux simultanément.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
17 février 2006 à 18:00:00
13/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 17/02/2006 Voir l'historique
PlayStation 2 Action Plate-Forme THQ Avalanche Software
  • Partager cette page :
Tak : The Great Juju Challenge
PS3 GBA NGC DS PS2 Xbox
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (3)
  • Vidéos (3)
  • Images (157)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Tak : The Great Juju Challenge sur PS2
    -
    PS2
Boutique
  • Tak : The Great Juju Challenge PS2
    19.99 € Neuf
    14.90 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.