Test X3 : Reunion- PC

PC

Mélange audacieux entre gestion et simulation spatiale, X2 The Threat avait su séduire de nombreux joueurs grâce à la richesse de son univers et à la grande liberté d'action qu'il permettait puisqu'on pouvait aussi bien partir à la chasse aux pirates aux quatre coins de la galaxie, que faire du commerce, ou encore se lancer soi-même dans la production en construisant ses propres usines spatiales. X3 reprend le même principe.

X3 : Reunion

Une fois n'est pas coutume, ce test commencera par un avertissement. Oui, X3 : Reunion a de nombreux atouts, oui, il permet d'évoluer librement dans l'espace et de gérer sa petite entreprise tel un Bill Gates des étoiles, mais non, il ne s'adresse pas à tout le monde. En effet, son interface est loin d'être un modèle du genre et réclame de nombreuses heures d'apprentissage pour être totalement maîtrisée (et je n'exagère pas). Surtout que, comble du comble, seuls trois tutoriels abordant la question des combats sont présents. Etant donné que cet aspect n'est ni le plus important du jeu ni le plus complexe, on se demande bien comment les novices vont pouvoir faire pour se dépatouiller dans la forêt dense des commandes et des nombreux raccourcis claviers que l'on est obligé de connaître pour gérer plusieurs vaisseaux et usines. Les bulles d'aides s'affichant pendant la campagne sont notoirement insuffisantes.

Test X3 : Reunion PC - Screenshot 95Les combats restent basiques comparés à ceux des jeux purement simulation comme Edge of Chaos.

Car tout comme X2 The Threat, X3 : Reunion est loin de n'être qu'une banale simulation spatiale. D'ailleurs, si on poussait notre raisonnement jusqu'au bout, on pourrait ajouter que les combats restent assez basiques et bourrins à cause d'une intelligence artificielle assez limitée. Rien à voir avec un titre comme Nexus, véritable jeu de stratégie dans lequel vous commandez une flotte de vaisseaux et pouvez gérer tous les aspects tactiques. Rien à voir non plus avec les simulations spatiales telles que Edge Of Chaos : Independence War 2 qui mettent l'accent sur le réalisme du pilotage (enfin, si tant est que l'on puisse parler de "réalisme" pour un jeu qui se déroule dans un futur lointain et dans lequel on contrôle des engins qui n'existent pas). En fait, au début de X3, vous disposez de votre petit vaisseau et vous n'aurez qu'un seul objectif : gagner de l'argent pour l'améliorer, acheter de nouvelles armes, mais aussi acquérir des cargos pour être plus efficace dans vos missions et dans vos activités commerciales. Arrivé à un certain stade, on dispose d'une véritable petite flotte à laquelle on peut donner différents ordres : escorte, achat et vente de denrées au meilleur prix, attaque d'une cible...

Test X3 : Reunion PC - Screenshot 96Vos actes déterminent avec quelles factions vous serez ami ou ennemi.

La grande force de X3 c'est qu'on est totalement libre d'aller où bon nous semble (sauf sur les planètes, il ne faut pas pousser non plus). L'univers, découpé en une multitude de galaxies, est totalement ouvert. Cela en donne même le tournis puisqu'il est possible de sortir des sentiers balisés par le scénario principal qui fait suite à celui de X2. D'ailleurs, lorsque vous avez une mission, vous pouvez très bien la mettre de côté et aller ailleurs pour faire un peu de commerce, ou gagner de l'argent en mettant fin aux attaques de pirates. Il ne faut surtout pas hésiter puisque de toutes façons, le scénario vous attend. Par exemple, si vous avez rendez-vous avec quelqu'un dans un endroit particulier de l'espace, vous pouvez y aller n'importe quand, les PNJ patienteront. D'ailleurs, il faut signaler que lorsque vous aurez terminé le scénario principal, ce qui devrait quand même vous prendre de nombreuses heures car X3 est du genre long, le jeu ne s'arrête pas pour autant et vous pouvez très bien continuer à faire prospérer vos affaires à l'infini. Les missions secondaires que vous donneront les stations orbitales se renouvellent. Si le coeur vous en dit, vous pouvez même donner l'ordre à votre flotte de détruire purement et simplement tous les bâtiments d'un secteur pour le reconstruire à votre gré. Mais c'est risquer de se mettre à dos toutes les factions du coin.

Test X3 : Reunion PC - Screenshot 97Les stations sont les lieux privilégiés pour trouver des missions.

L'économie est bien sûr le nerf de la guerre, et celle-ci est d'ailleurs totalement dynamique. Elle s'adapte en temps réel à l'offre et à la demande. Il est possible de faire augmenter artificiellement le prix d'une denrée en détruisant tout simplement les mines d'extraction d'une zone. Si vous disposez de beaucoup d'argent, vous pouvez aussi adopter une autre stratégie et acheter des stations en les plaçant où bon vous semble. Créer de petites mines sur des astéroïdes qui en étaient jusque-là dépourvues, ou jeter son dévolu sur une station de ravitaillement sur laquelle les autres vaisseaux viendront acheter vos produits, tout est possible. Les stations génèrent un profit assez conséquent et c'est, avec l'achat et la revente de denrées, un moyen essentiel pour se faire beaucoup d'argent qui vous servira à avoir une plus grande flotte de vaisseaux toujours mieux équipés. En effet, de nombreuses armes et améliorations sont disponibles pour vos bébés. Systèmes de boucliers, radars, lasers... Vous pouvez en faire de véritables forteresses volantes et certaines missions du scénario principal vous demanderont d'ailleurs d'être armé jusqu'aux dents si vous voulez réussir car elles vous mettront aux prises avec des adversaires plutôt coriaces. Au final, X3 Reunion est un très bon jeu et ça aurait même pu être un titre indispensable si seulement les problèmes de prise en main ne venaient pas mettre leur grain de sable dans une mécanique si bien huilée.

Superpanda, le 15 février 2006

Les notes

  • Graphismes 14/20

    L'espace, les différents vaisseaux et les stations orbitales sont plutôt jolis. En revanche, les cinématiques et le design des personnages sont nettement plus contestables.

  • Jouabilité 13/20

    Certes, l'univers est vaste, certes il y a beaucoup de choses à faire et on dispose d'une bonne liberté d'action. Hélas, même si elle a beaucoup changée depuis X2, l'interface n'est toujours pas un modèle du genre. On se perd un peu dans les menus et sous-menus. A trop vouloir en faire, les développeurs ont rendu leur titre assez hermétique au grand public. Autre point sur lequel on ne peut qu'être un peu déçu : l'intelligence artificielle qui n'est pas au mieux et rend les combats bourrins.

  • Durée de vie 16/20

    Pour peu que vous persévériez au-delà des premières heures de jeu, assez laborieuses à cause d'une interface difficile à maîtriser, vous découvrirez un titre à la profondeur certaine et à la durée de vie excellente.

  • Bande son 14/20

    On retrouve une grande partie des musiques planantes et des bruitages déjà présents dans X2. Quant aux doublages français, ils sont assez inégaux et vont de l'excellent au vraiment moyen en fonction du comédien.

  • Scénario 14/20

    Un univers riche, une histoire intéressante qui fait suite à celle de X2, mais une narration ne suit pas. Les cinématiques sont en effet mauvaises. Mal compressées et floues, elles ne nous permettent pas de suivre dans les meilleures conditions le scénario du jeu.

  • Note Générale15/20

    Le défaut principal de X2, à savoir une jouabilité assez déstabilisante, subsiste dans X3. Le jeu est vraiment riche mais il est aussi et surtout, très délicat à prendre en main. Déjà que l'interface n'est pas un modèle de simplicité, on doit composer avec l'absence de véritable tutoriel. Heureusement, les points forts du titre sont aussi là. La durée de vie est bonne, la liberté d'action est importante, bref, ce jeu de gestion/combat vous en donnera pour votre argent. Avec des commandes plus ergonomiques, une meilleure IA et des cinématiques plus propres, la note aurait été plus élevée.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Deep Silver
  • Développeur : Egosoft
  • Type : Simulation / Gestion
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 17 février 2006
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Win 98/2000/ME/XP, PIV 1,7 GHz, 512 Mo de RAM, carte 3D 128 Mo
  • Config conseillée : Win 98/2000/ME/XP, PIV 2,4 GHz, 1 Go de RAM, carte 3D 256 Mo (GeForce 6800/Radeon X800)
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    X3 : Reunion - Xbox
  • Similaire à :
    Freelancer
Mots-clefs : X3 Reunion, X3, X

Vidéos

Voir les 4 vidéos de X3 : Reunion