Menu
DT Racer
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / DT Racer sur PS2 /

Test du jeu DT Racer sur PS2

Test : DT Racer
PS2
DT Racer
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 février 2006 à 18:00:00
3/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
1.2/20
Partager sur :

Et un jeu de courses, un ! Un de plus pourrait-on dire mais un de trop dirons-nous finalement. Loin des meilleurs jeux de drift souverains au Japon et loin d'une véritable simulation comme on les aime, DT Racer se cherche et ne se trouve pas. Tanguant entre arcade et fausse simu, le jeu édité par XS Games n'a rien pour plaire, même pas une idée originale que ses innombrables concurrents auraient laissé filer...

DT Racer

Je sais, je sais, ce n'est pas très fair-play que de donner mon sentiment dès l'accroche, brisant le semblant de suspense qui pouvait encore régner quant à la qualité finale de DT Racer, mais un jeu de cette trempe ne mérite pas vraiment qu'on s'attarde davantage dessus. Pour résumer (oui, j'ai envie de faire le test à l'envers aujourd'hui !), sachez que quelles que soient vos préférences en matière de jeux de courses autos, il est très peu probable voire impossible que vous trouviez dans ce titre une quelconque satisfaction ou le moindre plaisir de jeu. D'ailleurs, lorsque l'on regarde le dos de la jaquette du jeu, il semblerait que l'éditeur ait lui même éprouvé une certaine difficulté à trouver des arguments vendeurs et capables de faire scintiller l'oeil de l'acheteur curieux. Pour faire court, le jeu se targue de proposer 22 circuits répartis dans six environnements et 21 voitures "personnalisables", ce qui est pourtant extrêmement limite. Le plus risible est finalement qu'on ose avancer l'argument selon lequel les dégâts affectent les performances des véhicules. Encore heureux... Le plus accablant est sans doute le fait que le nombre de circuits n'atteint même pas les 22 annoncés puisqu'on ne trouve, même en cherchant bien et avec beaucoup de volonté, que six tracés. Et là, tour de passe-passe, on ajoute une portion de piste et deux "Reverses" et on obtient 22 tracés ! Bravo messieurs les développeurs pour cette originalité inégalable...

DT Racer
En voilà un qui a été ébloui par le soleil...
Outre la durée de vie pitoyable (de toutes façons, qui aurait le courage de vouloir voir le bout du jeu ? Je me le demande...), c'est l'ennui provoqué par un gameplay complètement foireux qui vous fera dire non et re-non lorsque le cd s'agitera dans la boîte en vous suppliant de l'introduire dans la PS2. Les voitures, plus lourdes que des camions-benne sont à la limite du contrôlable. Que l'on tente un freinage en ligne ou un dérapage contrôlé, le résultat ne sera jamais probant, soit on perdra un temps fou, soit on ira goûter les rails de sécurité sur le côté. Si l'envie vous prend, vous pouvez même jouer aux acrobates puisqu'il suffit d'arriver derrière un concurrent et de foncer sur son train arrière pour l'envoyer en l'air et passer en dessous de lui ! Totalement surréaliste ! Je ne vous parle même pas de la tenue de route des véhicules digne d'une Fiat Uno lancée à 130 km/h sur une pluie verglaçante. De plus, on se demande bien à quoi peut servir le boost car à chacune de ses utilisations, il faut être absolument certain d'avoir en face de soi une ligne droite suffisamment longue pour permettre à la voiture de regagner sa vitesse de croisière. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'au-delà d'une certaine vitesse, prendre le moindre petit tournant insignifiant devient impossible, la voiture s'obstinant à se mettre en travers pour une raison qui m'échappe totalement.

DT Racer
Des effets epoustouflants !
Les développeurs ont également fait très fort dans l'inutilité des modes de jeu. Outre le mode "Reconnaissance" qui ne sert strictement à rien (une sorte de contre-la-montre bis), les modes arcade et grand prix sont d'une fadeur incroyable. Dans ce dernier, on reprend les grands classiques (qui ne sont pertinents que lorsqu'ils sont bien utilisés) consistant à acheter une voiture avec de faibles moyens et à la customiser au fil des succès afin d'en faire ce qui pourrait ressembler à une bête de course. Le tout dans des menus tristes à mourir ponctués par des sons à la limite du supportable où l'on nous propose des parodies de voitures officielles pas franchement convaincantes. Difficile donc de s'emballer ne serait-ce que quelques secondes pour ce genre de titre qui n'a finalement rien pour lui, qui n'innove absolument pas et qui se permet d'avancer une jouabilité digne des pires jeux de courses qu'il m'ait été donné de rencontrer, tous supports confondus. Pour couronner le tout, l'effet de flou inclus par les développeurs a été complètement foiré, que ce soit dans sa réalisation ou son réalisme, n'apportant strictement rien aux courses. Finalement, le véritable but du jeu sera de réussir à ne pas sombrer dans un sommeil profond après avoir parcouru les premiers hectomètres et la tâche est bien plus compliquée qu'il n'y paraît...

Les notes
  • Graphismes 4 /20

    Le jeu aurait été d'un niveau acceptable pour de la PSOne, il est donc d'une qualité médiocre pour sa petite soeur, capable de beaucoup mieux. Les effets sont bâclés et ne font que nous convaincre de ranger le jeu dans un tiroir sans jamais y retoucher. Les voitures manquent quant à elles cruellement de détails et de personnalité, même si les modèles proposés sont des copies de voitures officielles.

  • Jouabilité 3 /20

    Sur ce point-là, on a touché le fond. Au moindre virage pris un peu sèchement ou au moindre petit accrochage insignifiant, on est assuré de partir en tête-à queue et de se manger le rail un bon nombre de fois, à la manière d'un yo-yo qu'on n'arrête plus. Utiliser la nitro ne sert à rien puisque cela donnera le même résultat. Zéro plaisir, aucune subtilité, rien de chez rien.

  • Durée de vie 3 /20

    Si vous aimez faire cinquante fois les mêmes choses, DT Racer est le jeu parfait. Six circuits seulement, une vingtaine de pseudo-bolides et des modes de jeu qui se ressemblent tous, le contenu du jeu est d'une pauvreté effarante. Jouez plus de deux heures et vous aurez droit à une médaille pour votre patience et votre abnégation.

  • Bande son 3 /20

    DJ Tiesto a été choisi pour tenter de relever le niveau du jeu en incluant ses meilleurs morceaux mais le constat n'est pas brillant puisque ceux-ci sont extrêmement lassants et répétitifs. Pour ce qui est des sonorités motorisées, je ne vous surprendrai pas en affirmant qu'on a vu beaucoup mieux dans le genre... Par contre, a-t-on vu pire ?

  • Scénario /

Inutile, voici le mot qui conviendrait le mieux pour qualifier l'achat de DT Racer. Le problème de ce titre est que tout est à revoir, rien n'attire l'attention et le plaisir de jeu est totalement absent. Même son prix devient une usurpation tant le contenu est maigre et peu distrayant. A oublier, très vite.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 février 2006 à 18:00:00
3/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
1.2/20
Mis à jour le 06/02/2006
PlayStation 2 Course XS Games
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019