Menu
Mario Party 7
  • NGC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Mario Party 7
NGC
Mario Party 7
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 janvier 2006 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (122)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Partager sur :

Croyez-le ou non, voici déjà le quatrième épisode de Mario Party sur GameCube. C'est également le septième dans l'ensemble de la série, et il faut croire que les adeptes sont toujours aussi nombreux à plébisciter le concept du jeu de l'oie multi-épreuves. Malgré tout, il était grand temps de donner un peu de sang neuf à cette longue saga, c'est pourquoi, en plus du micro déjà introduit dans le précédent volet, Nintendo nous offre à présent la possibilité de jouer à 8 simultanément !

Mario Party 7

Pour un titre considéré comme une référence en termes de convivialité, le fait de pouvoir enfin participer à des parties à 8 joueurs constitue bel et bien l'élément le plus fondamental de cet épisode. Qu'une croisière organisée par Papy Champi serve de prétexte à de nouveaux duels par jeux de l'oie interposés, avouons qu'on s'en moque un peu, malgré tout le respect que l'on doit au doyen des champignons qui fait une entrée remarquée dans l'univers de Mario Party. Ce qui nous intéresse, c'est que les arguments de ce nouvel opus, à savoir le micro et les parties à 8, n'entraînent aucun investissement supplémentaire dans des accessoires multiples. Le micro est en effet fourni directement avec le jeu, et quatre manettes suffisent à profiter des modes pour 8 joueurs. L'idée du partage de manettes n'est toutefois pas nouvelle et date, si je ne m'abuse, des Micromachines, mais elle a le mérite de fonctionner parfaitement dans le cas de Mario Party tant les manipulations requises sont simples à effectuer.

Mario Party 7
Les plateaux de jeu regorgent de choses à découvrir.
Pour le reste, quelques nouveautés et autres changements de règles sont également de mise, mais de façon un peu plus discrète. En solo, il faut impérativement battre l'ordinateur dans des parties à deux pour espérer débloquer dans l'ordre les différents plateaux de jeu. Plus sympa que la simple collecte d'étoiles, on vous demande généralement de mener à bien des objectifs précis qui varient selon les mondes visités. Vous devrez par exemple atteindre le sommet d'une montagne en apportant un minimum de pièces, ou encore accomplir une tâche particulière relative aux éléments présents sur le plateau. L'avantage de jouer contre un seul adversaire permet de gagner du temps, mais les épreuves perdent alors beaucoup de leur intérêt et de leur amusement. C'est pourquoi on privilégiera plutôt les parties avec un minimum de quatre joueurs, qu'ils soient humains ou contrôlés par la console.

Mario Party 7
L'aspect convivial prend tout son sens à 8 joueurs.
Comme toujours, les plateaux proposés regorgent de subtilités et comportent un certain nombre d'événements bien spécifiques, à l'image de l'entraînement de kung-fu sous la cascade du Pic Pagode. Chaque environnement se distinguant par sa thématique, vous aurez droit à une charmante balade sur un port d'Europe, à l'escalade d'une montagne en Chine, à une traversée du désert, une visite de Las Vegas, une excursion bucolique, et pour finir une plongée dans les îles infernales de Bowser. Ce dernier intervient également en laissant son empreinte sur certaines cases du plateau de jeu. Si vous tombez dessus, l'enjeu des épreuves est généralement terrible. Les règles de base étant inchangées, on retrouve bien sûr la plupart des cases habituelles, comme les cases DK, les cases bonus, malus et mini-Bowser. Le seul moyen de découvrir les épreuves relatives au micro sera de s'arrêter sur les cases dédiées afin d'empocher des pièces supplémentaires en participant à des mini-jeux originaux. Notez qu'il est possible de jouer sans recourir au micro, mais vous ne pourrez pas participer à ces épreuves-là.

Mario Party 7
Certains mini-jeux prônent la coopération.
Une autre subtilité du système de jeu, également présente dans le précédent volet, réside dans l'utilisation des capsules. Loin d'être anecdotiques, ces capsules renferment des items qui vous avantageront ou handicaperont considérablement vos adversaires si vous les placez correctement. Notez qu'elles dépendent aussi de l'environnement dans lequel vous vous trouvez et que vous pouvez les acheter dans les magasins présents directement sur le plateau. Bien sûr, c'est uniquement en participant à des parties à plusieurs joueurs que vous profiterez du véritable potentiel du titre en termes de fun et de convivialité. Dans ce cas de figure, vous aurez d'ailleurs accès directement à la quasi totalité des plateaux de jeu, et pourrez paramétrer les règles comme bon vous semble. Contrairement aux défis en solo, les mini-jeux interviennent de manière systématique à chaque fin de tour et peuvent se faire en équipes ou chacun pour soi, ceci étant déterminé de manière aléatoire. On découvre aussi une jauge spéciale qui se remplit au fur et à mesure que le temps passe, et qui, une fois son maximum atteint, déclenche la fureur de Bowser en vous dérobant des pièces ou en déplaçant les étoiles sur de nouvelles cases.

Mario Party 7
Quand la jauge est au maximum, Bowser libère sa colère.
Le clou des parties multijoueurs réside toutefois dans l'attribution des étoiles bonus optionnelles qui favorisent les retournements de situation au moment du décompte. Dans cet opus, elles récompensent celui qui a le mieux réussi les épreuves, qui a parcouru le plus de cases, qui a acheté le plus de choses, qui a utilisé le plus de capsules, qui s'est arrêté sur le plus de cases rouges, et enfin celui qui s'est arrêté sur le plus de cases action. L'idée fourbe du nouveau système est que seules trois étoiles sont réellement distribuées en fin de partie, sur les six possibles, ce qui laisse une grande part de hasard et donne une chance à tout le monde de gagner.

Mario Party 7
Chaque plateau comporte un certain nombre d'événements spécifiques.
Quant aux parties à 8, elles sont accessibles sous la forme de plusieurs variantes et font elles-aussi preuve d'un certain génie. Les mini-jeux qui en découlent sont réellement pertinents, et le fait de se partager la manette ne nuit pas à la jouabilité étant donné la simplicité des contrôles requis. De plus, et c'est valable dans tous les modes de jeu, il est possible de s'entraîner librement avant chaque épreuve, ce qui permet de ne pas désavantager ceux qui ne connaissent pas tous les mini-jeux. Sachez d'ailleurs que ces derniers sont au nombre de 88, tous inédits, et que 12 sont réservés aux parties à 8 joueurs. On a bien sûr toujours un accès direct aux épreuves débloquées depuis le menu principal, ce qui permet de s'exercer librement ou de les faire découvrir à ses amis. Ceci dit, je suis loin d'avoir évoqué ici tous les aspects de Mario Party 7 tant il y a de possibilités et de variantes proposées. Mais vous aurez tout le loisir d'en faire l'expérience par vous-même si vous vous procurez ce titre, ce que je vous conseille à partir du moment où vous n'avez pas l'intention de le réduire à des parties en solo.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    C'est le quatrième épisode de Mario Party disponible sur GameCube, et l'évolution en termes de réalisation n'est guère flagrante par rapport au précédent volet. L'ensemble est coloré en toutes circonstances et les plateaux de jeu sont agréablement détaillés.

  • Jouabilité 15 /20

    Si les règles de base n'ont guère changé, les nouvelles idées ne manquent pas et les modes inédits apportent beaucoup de fraîcheur au concept. Les épreuves sont suffisamment intéressantes pour ne pas lasser trop vite, à condition toutefois d'y jouer en multi. Le fait de se partager les manettes pour les parties à 8 joueurs ne pose aucun problème de maniabilité.

  • Durée de vie 16 /20

    Le soft regroupe 88 défis et 6 plateaux de jeu, tous très différents et comportant de nombreuses spécificités. Les points gagnés permettent de débloquer toutes sortes de bonus dans la boutique, comme des personnages supplémentaires, un Sound Test, des collections de mini-jeux ou encore des objets décoratifs.

  • Bande son 14 /20

    Ce n'est pas la meilleure bande-son de l'univers de Mario, mais elle colle bien à l'ambiance bon enfant qui se dégage du titre.

  • Scénario /

Ce septième opus de la lignée des Mario Party est une bonne opportunité de s'initier à la série et de découvrir ou redécouvrir le concept du jeu de l'oie multi-épreuves. Plus complet que ses prédécesseurs, cet épisode parvient à se démarquer en tirant un trait sur certaines idées tout en en introduisant de nouvelles. Le micro est mieux intégré aux parties et la possibilité de jouer à 8 en fait un modèle de convivialité.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 janvier 2006 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (122)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Mis à jour le 30/01/2006
Gamecube Party-Game Nintendo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Battletoads, le Beat'em all fait-il un bond de géant ou de grenouille ? - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Gears 5, le mode Horde fait du neuf avec des vieux - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Still There : Le futur Firewatch de l'espace ? - gamescom 2019
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce