Menu
King Kong
  • Tout support
  • PC
  • 360
  • DS
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • PSP
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : King Kong
PSP
King Kong
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 décembre 2005 à 18:00:00
5/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.1/20
Partager sur :

Maintenant que la mouture PSP de King Kong vient de sortir, on peut affirmer haut et fort que le mariage entre Michel Ancel et Peter Jackson est consommé. La boucle est bouclée et il ne reste plus qu'à choisir votre version. Puisque nous avons passé au crible tous les supports, jetons un dernier regard vers la portable de Sony pour voir le travail accompli.

King Kong

J'aurais aimé pouvoir vous dire que la PSP a eu droit à plus d'égards de la part d'Ubisoft que la Nintendo DS, j'aurais aimé pouvoir vanter les mérites de la console de Sony en matière de 3D, oui j'aurais aimé, malheureusement il n'en est rien. Si à l'heure actuelle, vous vous apprêtez à affronter les bourrasques hivernales pour aller vous acheter Peter Jackson's King Kong sur Playstation portable, je vous demanderai dix minutes de votre temps pour lire les quelques lignes qui suivent. Comme je le disais dans mon test DS, il est navrant de constater, dans la majeure partie des cas, à quel point les versions portables bénéficient de moins d'attention que leurs homologues 128 bits lors de l'utilisation de franchise. De ce fait, si King Kong a su tirer son épingle du jeu sur PC et consoles de salon, la GBA et la DS n'ont pas eu autant de chances en accueillant un titre qui ne fut que l'ombre de lui-même. Si on pouvait espérer une réalisation plus léchée sur PSP, force est de constater que les développeurs ont dû confondre précipitation et perfection.

King Kong
On retrouve les scènes les plus marquantes des autres versions mais sans que la magie visuelle n'opère.
Alors que la mer s'agite frénétiquement contre les parois du Venture, une équipe d'aventuriers embarquent sur une frêle embarcation, leur destination : Skull Island. Bravant les vagues, luttant contre la tempête, Ann Darrow, Jack Driscoll, Carl Denham, Jimmy et monsieur Hayes sentent déjà le parfum de la découverte, du mystère et de l'exotisme. Le but est proche, il ne reste plus qu'à accoster. Mais comme vous le savez, rien ne se passe jamais tel qu'on l'a prévu et il n'en faudra pas plus pour qu'un pan de falaise s'écroule devant notre bateau, nous faisant par là même chavirer. Fondu au noir, un réveil pénible sur une plage de l'île, synonyme d'une aventure naissante s'inscrivant dans la grande tradition des films d'aventure des années 30. Jusque-là, tout se passe pour le mieux. La mise en scène est exactement la même que sur PS2 et on trépigne à l'idée de croiser la route du grand singe. Malheureusement, le doute succède rapidement à l'excitation primaire.

King Kong
Et dire qu'il ne vous faudra pas plus de deux heures pour arriver à la fin.
Premièrement, votre réveil sera d'autant plus difficile qu'il se fera sans compagnon de route. Ont-ils pris un peu d'avance ? Ann est-elle en train de déchirer sa robe parce qu'elle le vaut bien ? Denham serait-il en train de filmer Jimmy dans un endroit sombre ? Que nenni mes bons amis, tous les personnages du film ont tout simplement disparus et hormis trois apparitions d'Ann lors de son enlèvement par Kong, la fuite de Skull Island et la fin du jeu, vous ne la verrez plus jamais. Ceci implique donc une construction qui s'effondre d'elle-même avec un jeu ne prenant même pas le temps de faire le lien entre les différents niveaux. Résultat des courses : Kong court, saute, combat pour on ne sait quelle raison, Jack ne se soucie pas le moins du monde du sort de ses amis et le joueur se prend une claque dans la figure en se rendant compte qu'il vient de terminer le jeu en 1h30. Vous me direz, avec 16 niveaux (soit deux fois moins que sur PS2) qui se bouclent en une poignée de minutes, nous ne risquons pas d'aller bien loin. Mais le plus grave est qu'Ubi n'a même pas daigné rajouter des bonus à débloquer. Vous pouvez refaire indépendamment chacun des chapitres pour gonfler votre score mais comme ça ne sert à rien, on cherche encore l'intérêt.

King Kong
Il est possible de reprendre chaque niveau pour améliorer son score mais vu qu'il n'y a pas de bonus à débloquer...
Néanmoins, les plus optimistes se diront qu'il leur reste tout de même l'ambiance, à même de prolonger le plaisir né de la vision du bébé de Peter Jackson. Je vous arrête tout de suite, il n'en est rien. On est tout d'abord surpris par l'aspect bichromatique des graphismes. Que vous soyez dans une caverne, dans la jungle, sur un radeau face à une rivière en furie ou à New York, une seule couleur prédomine : le gris, avec quelques nuances. Le résultat est donc très décevant, même s'il ne fallait pas s'attendre à un résultat aussi probant sur une portable. En parallèle, plusieurs bugs graphiques (qui font la part belle aux jointures apparentes entre les éléments constituant le décor) et sonores finissent de flinguer l'ambiance qui n'avait pas vraiment besoin de ça. A ce sujet, on saluera le magnifique bug lors de la visite de New York qui m'a fait combattre des voitures de police volantes et épileptiques. Un grand moment de jeu vidéo.

King Kong
Les ennemis ne résisteront pas longtemps à vos attaques, ce qui implique une trop grande facilité.
Exit également le principe de chaîne alimentaire. S'il est toujours présent, vous n'aurez pas à l'utiliser une seule fois dans le sens où les ennemis sont en tout petit nombre. De plus, vu que quelques lances ou os bien placés font très bien l'affaire (malgré les bugs de collision), on ne va pas s'amuser à embrocher des insectes pour les agiter sous le nez des dinos. Quant aux phases avec Kong, disons qu'elles frisent le risible vu qu'elles vous demanderont le plus souvent d'aller d'un point A à un point B sans combattre. Les affrontements avec les T-Rex amènent un peu de vigueur mais, tout comme sur DS, on a du mal à ressentir la bestialité du gorille. Que peut-on dire de plus à propos de ce jeu ? Pas grand-chose, vu qu'on a bien du mal à comprendre comment Ubisoft a pu cautionner un tel fiasco. Irrespectueux des joueurs et du film dont il a pourtant la charge de vanter les qualités, honteusement bâclé à bien des niveaux, King Kong aurait mérité un bien meilleur traitement sur la portable de Sony. En sus et place, on se retrouve avec un produit programmé à la va-vite qui se paye le luxe de faire de la publicité mensongère par le biais d'images au dos de la boîte qui ne sont pas issues de la version concernée et d'un fringuant "Version française intégrale" qui a quelque peu oublié les doublages anglais lors des cinématiques. Chapeau bas.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    La 3D n'est pas trop mal mais d'un pur point de vue technique, Coded Arms était bien plus convaincant. De plus, on constate plusieurs bugs graphiques ou des jointures apparentes entre les différents blocs d'éléments. Oubliez également les jeux de lumières ou les compositions de plans qui faisaient toute la richesse des autres versions. La mouture PSP donne l'impression de n'utiliser que des nuances de gris, ce qui ajoute à l'uniformité des ambiances véhiculées.

  • Jouabilité 12 /20

    Les phases avec Kong sont inintéressantes vu que les ennemis se comptent sur les doigts d'une main et on note de gros soucis de caméra durant les affrontements avec le T-Rex. Pour ce qui est des passages en vue subjective, disons que la jouabilité en elle-même n'est pas mauvaise mais vu que les développeurs ont retiré la moitié des idées de gameplay, que nous reste-t il au final ? Un FPS lambda, mal réalisé et sans aucun intérêt vu que le principe de chaîne alimentaire sert encore moins qu'avant et que vos compagnons d'infortune ne sont plus là pour apporter un peu de vie.

  • Durée de vie 4 /20

    Le nombre de niveaux est divisé par deux sur PSP ce qui fait que vous pourrez boucler le titre en moins de deux heures. Vous aurez toujours la possibilité de le reprendre pour augmenter votre score mais vu qu'il n'y a aucun bonus à débloquer, peut-on me dire l'intérêt ?

  • Bande son 8 /20

    Les quelques musiques ne suffissent pas à installer une ambiance digne de ce nom et les bruitages doivent composer avec des bugs sonores qui nous suivent du début à la fin. On retiendra aussi deux ou trois monologues en français durant le jeu (pour connaître le nombre de chargeurs restants) qui laissent leur place aux doublages anglais durant les cinématiques. Bravo la version française intégrale !

  • Scénario 8 /20

    Le scénario du film n'est pas exploité sur PSP vu que les personnages qui accompagnent Jack ne sont plus présents. Ann apparaît à trois reprises et il n'y a aucun lien entre chaque chapitre. Au final, l'histoire est décousue, voire inexistante et la construction du jeu fait pitié.

Après une version DS désastreuse, la PSP peut se vanter d'avoir droit à un King Kong encore plus mauvais. Si d'un strict point de vue technique, ce n'est pas si mal que ça, la durée de vie ridicule, les bugs graphiques, l'absence de challenge ou le scénario laissé au vestiaire nous font dire que les développeurs sont complètement passés à côté de leur sujet. Désarmant de médiocrité, irrespectueux du joueur et du film, le titre d'Ubi ne mérite pas une seule seconde de figurer dans votre PSPthèque... Et ne venez pas nous dire qu'on ne vous aura pas prévenus.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 décembre 2005 à 18:00:00
5/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.1/20
Mis à jour le 15/12/2005
PlayStation Portable Action FPS Ubisoft
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019