Menu
SSX on Tour
  • Tout support
  • PS3
  • NGC
  • PS2
  • PSP
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : SSX On Tour
PSP
SSX on Tour
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Superpanda
L'avis de Superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 décembre 2005 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (70)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Partager sur :

Si la série des SSX est une valeur sûre des jeux de glisse purement arcades sur consoles de salon, SSX On Tour est le premier volet à être disponible sur PSP. Cet opus n'est cependant pas une adaptation fidèle du soft éponyme sorti sur PS2, Xbox et Gamecube en octobre 2005 puisqu'il reprend en fait les pistes d'SSX 3 et les transpose dans le design propre à SSX On Tour. Voyons maintenant si la mayonnaise a pris.

SSX On Tour

Précisons tout de suite que ceux qui possèdent déjà SSX 3 ou SSX On Tour sur leur machine de salon ne trouveront pas beaucoup d'intérêt à cette version PSP, sauf celui de jouer à leur jeu préféré partout et pas seulement assis sur leur canapé. Au menu, on retrouve en effet les pistes jonchées d'embûches de SSX 3 mais aussi le design qui a fait le succès d'SSX On Tour et son apport essentiel : la possibilité de dévaler les pistes non seulement avec un snowboard mais aussi avec des skis. Dans les faits, les sensations et les figures réalisables sont différentes, mais le système de jeu est le même.

SSX On Tour
Une figure, ça se prépare bien avant le saut.
La version PSP se différencie cependant très nettement de ses homologues sur consoles de salon par un de ses aspects essentiels : la jouabilité. Vous l'aurez tous remarqué, la petite machine portable de Sony ne dispose pas d'autant de touches que peuvent en avoir les manettes classiques. Cela a évidemment des conséquences sur la prise en main. C'est surtout pour réaliser des figures que l'on sent les limitations dues au peu de commandes disponibles. En effet, il faudra toujours jongler entre le stick et le pavé directionnel pour préparer et réaliser une figure rapportant un maximum de points. La manoeuvre réclame un certain temps d'adaptation puisqu'il n'est pas très naturel de solliciter autant son pouce gauche. En plus de ça, il faut bien avouer que le stick analogique de la PSP a une trop faible course pour nous permettre de doser parfaitement nos déplacements. Au final, le gameplay en pâtit un peu et le soft s'avère être moins agréable à manier que ses homologues sur consoles de salon.

SSX On Tour
Les paysages sont vraiment superbes.
Mis à part ce petit bémol, le reste du jeu est fort convaincant. Au niveau des modes, on retrouve les grands classiques du genre. Le gros morceau est constitué par le mode "Séries" qui est en fait une sorte de mode carrière dans lequel on créé son personnage et où on participe à une multitude d'épreuves sur des skis ou sur un snowboard pour pouvoir monter dans la hiérarchie mondiale de ces sports. Il existe sept séries, chacune étant divisées en six étapes qui peuvent consister soit en des courses classiques où c'est le premier arrivé en bas qui l'emporte, soit en des courses de figures et c'est alors celui qui a fait le plus de tricks qui est déclaré vainqueur. A mesure que l'on rafle des médailles, on peut débloquer de nouveaux personnages mais aussi des vêtements, des boards, des paires de ski... Le plus intéressant c'est que tous ces petits plus ont une influence sur vos performances. Il y a une interaction directe entre le matériel que vous équipez et vos capacités. Telle ou telle paire de ski sera plus stable, tel ou tel snowboard aura une meilleure vitesse de pointe...

SSX On Tour
L'arrivée est proche et je suis premier de la course.
Pour compléter tout ça, SSX On Tour propose aussi un mode défi. Pour résumer, il s'agit d'épreuves se déroulant sur les pistes que vous avez dévérouillées dans les séries et qui vous demanderont souvent beaucoup d'adresse. Il s'agira par exemple d'éclater des ballons en forme d'animaux qui ont été disposés à des endroits peu accessibles, d'arriver en bas d'une piste sans tomber une seule fois ou encore de passer 23 secondes en l'air. Ces épreuves ont le mérite d'apporter un petit peu de variété et donnent au joueur un challenge supplémentaire. Mais ce que l'on retiendra surtout c'est le mode multijoueur permettant à quatre personnes (contrôlant des skieurs ou des riders) de s'affronter aussi bien dans les courses que dans les épreuves où il faut réaliser des figures. Certes, il faut que chacun dispose d'une version du jeu puisque celui-ci ne prend pas en charge le téléchargement, mais à plusieurs le plaisir est réellement décuplé puisque ça reste fluide en toutes circonstances. A cet égard, les graphismes sont d'ailleurs impressionnants. Les paysages d'arrière-plan sont superbes et les effets de lens flare très réussis. Puisque tout n'est cependant pas parfait dans ce domaine, signalons la présence de petits bugs graphiques et d'une caméra parfois capricieuse qui prend un malin plaisir à adopter une vue plongeante lorsque notre personnage est dans des passages très pentus. Conséquence immédiate : on a une très bonne vue de la tête du rider, mais moins de ce que nous réserve la piste dans les prochains mètres, ce qui peut pénaliser lorsqu'on a affaire à un enchaînement de virages. Heureusement, ces défauts d'angle de caméra restent acceptables puisqu'ils n'interviennent que rarement dans les parties. En tous les cas, pas de quoi gâcher de façon trop importante le grand plaisir que l'on prend à dévaler les pentes à une vitesse folle.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    SSX On Tour est une véritable démo technologique de ce dont est capable une PSP. Les décors sont superbes, les personnages très détaillés et la gestion de la lumière et des couleurs est bluffante. Petit bémol cependant car on remarque parfois de petits bugs graphiques (dans les tunnels et les grottes surtout).

  • Jouabilité 14 /20

    C'est le point sur lequel la version PSP se différencie le plus de ses homologues sur consoles de salon. En effet, il faut constamment changer la position de son pousse gauche pour accéder tour à tour au stick (dont la course est trop courte pour pouvoir jauger parfaitement ses déplacements) et à la croix directionnelle pour faire des figures. Au début, on a un peu de mal mais ensuite, ça devient comme une seconde nature, bien que cela reste moins pratique qu'avec une véritable manette et ses nombreux boutons.

  • Durée de vie 16 /20

    La durée de vie est très bonne grâce aux nombreuses épreuves à gagner pour débloquer de l'équipement supplémentaire. De plus, le mode multijoueur est vraiment très fun et peut vous occuper de nombreuses heures durant.

  • Bande son 16 /20

    Pas de reproches particuliers à faire concernant la bande-son. Les morceaux musicaux sont nombreux, variés et très sympathiques pour qui apprécie le rock et le rap. Quant aux bruitages, ils sont fort convaincants.

  • Scénario /

Voilà un titre qui s'impose d'emblée comme un excellent jeu de glisse. Sorte de mélange entre les versions consoles de salon de SSX 3 et de SSX On Tour, la version PSP réclame néanmoins un temps d'adaptation plus grand pour maîtriser les commandes qui pâtissent un peu du fait qu'il faille jongler entre le stick et la croix pour faire des figures. On prend cependant un grand plaisir à dévaler les pentes dans des environnements très réussis.

Profil de Superpanda
L'avis de Superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 décembre 2005 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (70)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Mis à jour le 08/12/2005
PlayStation Portable Sport Electronic Arts EA Sports BIG
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019