Test Battalion Wars- Gamecube

Gamecube

Dans la grande tradition des jeux de guerre à tendance cartoon où la violence n'est que suggérée, Battalion Wars débarque sur les côtes de l'originalité en essayant de tenir une position assez risquée. Sorte d'adaptation vidéoludique des légendaires conflits de petits soldats verdâtres dans les massifs de fleurs d'une grand-mère compréhensive, le titre de Kuju se pose comme un appel au second degré. Manipulant les clichés et réutilisant l'univers bien connu de la série Advance Wars, il ajuste son viseur pour un tir précis dans la ludothèque Gamecube un peu en berne ces temps-ci. Alors c'est pour quand la libération ?

Battalion Wars

Semblant vouloir créer un véritable fossé entre les versions pour consoles portables et cet opus Gamecube, Nintendo a décidé de confier à Kuju Entertainment le développement de ce dérivé plus ou moins habile d'une célèbre saga de softs à vocation stratégique. En effet, malgré une appellation trompeuse et un principe de jeu bien différent, Battalion Wars n'est autre que le parachutage sur Gamecube d'Advance Wars, petit diamant brut de difficulté tactique ayant abouti à la destruction de nombreuses GBA dans la fureur de l'instant. Mais, à la différence de Fire Emblem : Path Of Radiance, reprenant en grande partie le fonctionnement de ses illustres aînés, le titre de Kuju change radicalement de direction, s'orientant vers une action empreinte de réflexion. De fait, même les habitués des affrontements au tour par tour trouveront en Battalion Wars une ouverture intéressante, allant dans une direction inédite et excitante. Néanmoins, leurs repères ne seront pas aussi perdus qu'ils ne le pensent. Reprenant l'environnement graphique de la série, ce dernier se base sur les mêmes critères que ses prédécesseurs, axant son propos sur une vision parodique d'une simili guerre mondiale. Secondé par le Colonel Austin, le Général de brigade Betty ainsi que le Général Herman, votre tâche première sera donc de mettre fin aux agissements condamnables de puissances adverses - représentées par l'Empire Tundranais et par la Xylanie - ne cherchant qu'une seule et unique chose, à savoir la destruction définitive de la Fédération Occidentale que vous représentez malgré vous. Sous couvert de la caricature des Nations Unies, de la Russie et de l'Allemagne nazie, le soft de Kuju se lance dans une critique des principes même du conflit, en se moquant ouvertement des raisons avancées. Néanmoins, ce n'est pour ça qu'il faut prendre les batailles que vous allez mener à la légère.

Test Battalion Wars Gamecube - Screenshot 57Le lance-flammes c'est bon, c'est chaud, en plus ça colle à la peau !

Chacune d'entre elles commence de manière assez didactique par l'annonce de vos objectifs, matérialisés par des étoiles dorées, et la présentation du terrain. Une fois cela fait, vous prenez le contrôle d'une des unités sur le champ de bataille dans l'espoir de sortir vainqueur de ces épreuves, si possible avec vos équipiers. Car Battalion Wars est avant tout une histoire de groupe, de troupe, voire de potes. Responsable dans les meilleurs jours d'une quinzaine de guerriers surentraînés et de machines de guerre terrifiantes, vous aurez la lourde tâche de gérer au mieux leur déploiement à l'aide d'une interface très accessible, mais accusant quelques défauts particulièrement gênants. Pour résumer, l'ensemble de vos unités s'affiche dans le bas de l'écran et il vous est possible de choisir, soit tout les hommes d'un même type, soit un combattant en particulier. Pour ce faire, il vous suffit de naviguer avec le stick C de gauche à droite dans le premier cas, et de haut en bas une fois arrivé à destination pour la seconde option. Ainsi, il vous sera on ne peut plus aisé de décider d'une attitude à leur imposer par rapport à la situation que vous aurez à dépasser. Effectivement, vous avez l'opportunité de donner quatre types de commandements à vos vilaines troupes. D'une part, vous pouvez les obliger à vous suivre ou les laisser défendre automatiquement une zone, et d'autre part les assigner à un endroit défini ou les forcer à attaquer une cible précise. Une fois ces quelques aspects stratégiques en tête, a vous la liberté de déambuler dans des environnements très ouverts, loin des austères cartes d'Advance Wars. Bénéficiant d'une aide à la visée et d'un système de lock très pratique, vous n'éprouverez aucune difficulté à défaire les flots d'ennemis surgissant sur votre route.

Test Battalion Wars Gamecube - Screenshot 58Les bras en haut, les bras en bas ! Tous avec moi ! Et on pédale, plus vite, plus vite !

Toutefois, une balle perdue vient démanteler ce tableau pourtant alléchant. En effet, ancré dans la fureur de combats titanesques, et malgré tous vos talents de fin stratège, vous ne pourrez éviter les nombreuses défaites qui vous attendent. Jusque-là rien d'anormal, sauf que ces dernières ne sont pas consécutives à une erreur humaine. Le coupable, bien caché dans les profondeurs de l'interface est le gameplay en lui-même, ne tirant pas du tout parti de l'orientation du jeu. Logiquement devant un mélange, d'ailleurs fort convaincant, entre action et tactique, il aurait été sage de tenir compte de chacun des aspects afin d'équilibrer le tout. Malheureusement, l'absence d'une sorte de pause active ou tout simplement de ralentissement du temps pendant les affectations de troupes conduit le plus souvent à un massacre en série dans le pire des cas, ou à votre simple décès dans le meilleur. Tout en sachant qu'il vous est possible d'incarner n'importe quelle autre unité tant qu'elle reste en vie. De cette manière, il est assez difficile de monter des attaques pleinement réfléchies dans le feu de l'action, malgré un système de forces/faiblesses dont il est intéressant de tirer des tactiques relativement fourbes. Du coup, on ressent une sorte de malaise dans la présence de ce mélange lisse et appétissant de l'extérieur, mais qui se gâte quelque peu à courte distance. On prend objectivement du plaisir à concevoir des plans astucieux et à subir les assauts intempestifs de groupes d'ennemis fort nombreux, mais l'intérêt général reste un peu sur le côté. On a en fait du mal à dépasser les limites imposées par le système. D'autant que le jeu ne se prive pas pour envoyer des escouades diversifiées, vous obligeant à vous battre avec le principe de séparation de vos soldats de façon à faire de même. Une tentative un tantinet désespérée qui se conclura la plupart du temps par une attaque préventive de votre adversaire. Rageant.

Test Battalion Wars Gamecube - Screenshot 59L'armée, c'est aussi des moments de rigolade. Pas souvent, mais bon...

Mais n'allez pas croire pour autant que Battalion Wars n'est qu'un rejeton retardé ne demandant aucune réflexion. Certes l'action est définitivement prépondérante malgré une volonté évidente de trouver un équilibre, mais le fait de foncer dans un char d'assaut lourd en hurlant ne vous aidera pas vraiment. Il vous incombera de tenir compte d'une part des cachettes possibles dans le terrain, de la nature des ennemis et de leurs emplacements, et d'autre part de la carte générale, nécessaire pour trouver l'angle d'attaque le plus approprié. Pour finir, il est évident que le titre de Kuju décevra une grande partie des amateurs de la série des Advance Wars, à cause de son manque de stratégie pure et surtout de son aspect relativement limité. Pourtant, baigné dans le bruit rageur de combats dynamiques saupoudrés d'un soupçon d'intelligence, et détenteur d'une réalisation vraiment honnête, ce dernier mérite largement le coup d'oeil, voire un plongeon immersif. Assez fougueux et difficile à dompter, son seul défaut est la mauvaise utilisation de ses bonnes idées. Encore un brave soldat blessé.

Killy, le 07 décembre 2005

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Ne tirant pas vraiment parti du potentiel de la Gamecube, Battalion Wars demeure tout de même suffisamment joli pour convaincre. Réutilisant les codes graphiques de ses aînés sur GBA, il conserve ce côté décalé et parodique si agréable, permettant de s'immerger immédiatement dans cette guerre caricaturale. De plus, les effets d'explosions s'avèrent très bien rendus et participent au côté spectaculaire arboré par le jeu.

  • Jouabilité 14/20

    Malgré des problèmes assez imposants dans le cadre de la conduite des véhicules rapides associés avec le déséquilibre entre action et stratégie, le titre de Kuju peut se targuer de rester totalement accessible à la vue du mélange qu'il propose. Certes les amoureux de stratégie se sentiront lésés, mais ils pourront toujours définir leur plan d'assaut avant l'attaque finale. Une possibilité qui ne masque pas l'absence problématique d'une sorte de pause active pendant l'envoi des ordres. A noter pour finir l'abondance d'actions héroïques procurant un grand plaisir.

  • Durée de vie 14/20

    A la vue des divers continents présents et de la difficulté croissante des missions, Battalion Wars devrait pouvoir se terminer en une vingtaine d'heures, si toutefois vous passez outre la planification des attaques et la mise en place de groupes équilibrés. Néanmoins, vous ne vous lasserez que peu, devant la variété évidente des épreuves proposées.

  • Bande son 14/20

    Possédant des compositions de bonne qualité, tant au niveau purement technique que mélodique, le titre de Kuju utilise à bon escient ces dernières pour créer une ambiance de guerre "gentillette" auréolée de morceaux épiques. Le doublage s'avère véritablement convaincant, offrant un caractère bien tranché aux protagonistes. Les effets sonores sont quant à eux fort corrects, retranscrivant la fureur des combats.

  • Scénario

    -

  • Note Générale14/20

    Malgré une première impression assez mitigée, Battalion Wars se bonifie au fil des heures, donnant à voir un mélange action/stratégie certes un peu bancal, mais suffisant amplement à un plaisir de jeu conséquent et constant. Il est simplement dommage de ne pas avoir mieux pensé le système d'ordres, ne collant parfois pas vraiment à certaines missions relativement difficiles. En outre l'univers cartoon joue à merveille son rôle caricatural, donnant l'impression de revivre Band Of Brothers en Super Deformed. "C'était pas ma guerre", comme dirait l'autre. Mais je préfère nettement celle-là.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Advance Wars : Under Fire, Advance Wars Under Fire

Vidéos

Voir les 3 vidéos de Battalion Wars