Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Star Wars Battlefront 2
PC

Contributeur

Parfois les coïncidences sont étranges. Rappelez-vous. L'année dernière sortait le premier volet de Star Wars Battlefront juste un peu avant la parution du coffret retraçant l'ensemble de la première trilogie (chronologiquement parlant) de George Lucas. Réinsérant les images nostalgiques d'un blondinet, aux prises avec un fou furieux vêtu de noir, dans notre esprit, cet événement ne pouvait que nous conduire dans les bras du FPS précité. Et voilà que maintenant, se juxtaposant à l'arrivée du troisième épisode de la seconde trilogie en DVD, surgit Battlefront 2 qui semble étonné d'être là à un moment pareil. C'est sûr, dans ce monde compliqué, certaines choses ne s'expliquent pas.

Retraçant précisément les évènements ayant modelé la galaxie présentée dans la saga la plus célèbre du monde, le premier épisode de la série Battlefront pouvait s'apparenter à un simple clone de Battlefield 1942, modifiant simplement le contexte et certaines subtilités. De plus, assez mal équilibré et relativement pauvre au niveau des modes de jeu, il ne souleva pas de hurlements de wookie intempestifs lors de sa sortie. Sympathique mais surfant assez facilement sur la vague suscitée par l'attente fébrile des fans et le marketing sauvage de Lucas Arts, nous étions en droit d'obtenir bien plus d'un soft incarnant enfin l'essence même du space opera mythique. C'est donc avec une méfiance non feinte que, jeune padawan que vous êtes, vous guettez la venue en grande pompe de cette suite annoncée à l'aide non désirée du seigneur obscur. C'est effectivement sous couvert de la présence de Dark Vador en personnage jouable que les publicités et les harangues publiques ont envahi les yeux et les esprits des futurs joueurs. Mais, qu'en est-il vraiment du fond sous ces strates de poudre aveuglante ? Alors que son prédécesseur serait resté silencieux, se satisfaisant de son sort, Battlefront 2 laisse échapper un petit éclair d'honneur et se montre digne d'intégrer des Jedis en son sein. En effet, ne pensez pas que vous aurez affaire à un prolongement sans saveurs ni innovations. Lucas Arts peut parfois encore surprendre, et le prouve dans cet opus pas aussi dense que la fourrure de Chewbacca, mais s'en rapprochant.

Même les Jedis moches se rangeront à vos côtés

Ceux d'entre vous qui avaient eu l'audace de s'essayer au mode solo de Battlefront premier du nom avaient eu de quoi être déçus. Malgré la présence des évènements majeurs de la construction galactique vécus de l'intérieur, l'absence de scénarisation et surtout le peu d'immersion personnelle ne laissaient pas d'impérissables moments d'émotions ludiques. Ayant visiblement tenu compte de cette erreur, Pandemic s'est donc décidé à remanier ce mode, lui donnant une légitimité et l'auréolant surtout d'une véritable trame, même si elle s'avère au final pas des plus convaincantes. Vous plaçant dans la peau d'un clone lambda appartenant à la 501ème unité, Battlefront 2 vous permet de participer à la grande histoire de l'Empire, depuis sa naissance en tant que garant de l'armée de la République jusqu'à sa prise de pouvoir et l'instauration d'une autocratie. C'est de fait la période s'étendant des prémices de la Revanche des Sith jusqu'à la fin du Retour du Jedi que vous aurez à traverser par le biais de guerres intestines et de manipulations diverses. Désormais, chacune de vos missions aura un objectif défini, soit en accord avec le récit des films, soit totalement inédit, mais dans les deux cas inséré avec soin dans une volonté de crédibilité et de cohérence générale. Une nouveauté des plus probantes, autorisant un réel plaisir durant les phases de jeu hors multi, et surtout une légitimité profonde du titre. Sincèrement, le mode solo se suffit quasiment à lui-même, et apporte en sus une innovation de taille, du moins par rapport à la construction du premier Battlefront.

Sors de là Yoda ! Personne n'échappe au relevé du compteur !

Oubliez les affrontements chaotiques au sol, gangrenés par la présence des vaisseaux effectuant de vrais carnages parmi les fantassins incapables de se défendre. Maintenant, il existe deux phases distinctes, impliquant pour l'une des combats spatiaux et pour l'autre des pugilats classiques incluant l'infanterie et les véhicules terrestres. On se retrouve donc avec un équilibre général bien mieux respecté, ouvrant de plus des voies ludiques intéressantes, surtout dans le cas des dog-fights léchant les étoiles. Dotés d'une approche très convaincante et réalisés avec un soin tout particulier, ces derniers rappellent quelque peu les épisodes de la série Rogue Squadron, du moins dans les grandes lignes. Parfois aussi arides dans leur difficulté globale que dans le nombre d'objectifs de suite à expérimenter, ces longs moments de voltiges aériennes s'avèrent totalement dépaysants, opérant un renouvellement salvateur du gameplay et incarnant l'étape qu'il manquait à Battlefront premier du nom. Certes moins passionnants à diriger que les vaisseaux de Rogue Leader et offrant des possibilités stratégiques bien moindres, les engins présents dans Star Wars Battlefront 2 ont toutefois le mérite d'être chacun unique et de disposer de forces et de faiblesses dont il vous faudra tenir compte sous peine d'aligner les défaites cuisantes. Clairement en retrait dynamiquement parlant et peut-être moins immersives que dans le titre de Factor 5 (Rogue Leader), ces étapes spéciales conservent tout de même l'aspect épique que l'on pouvait ressentir dans ce dernier tout en réservant une surprise de taille. En effet, cette suite vous offre le pouvoir de pénétrer, aux commandes de votre V-Wing ou de votre TIE Bomber, dans les entrailles des vaisseaux amiraux ennemis afin de les détruire de l'intérieur. Une idée fantastique qui convie à votre table des instantanés de bravoure réinjectant une dose d'intérêt non négligeable dans vos veines. D'autant qu'il vous faudra, pour réussir votre entreprise, descendre de votre monture ailée, éliminer la résistance adverse, accéder aux points vitaux, les neutraliser, et vous échapper. Une tâche à part entière donc, qui s'inscrit complètement dans la fureur d'une rixe spatiale de grande envergure. De plus, vous découvrirez avec joie le très avenant Conquête Galactique, vous plaçant sur une sorte de plateau de jeu de société représentant la part d'espace abritant la mythologie Star Wars. Mis à part observer une cartographie précise, vous devrez prendre le contrôle de diverses planètes d'une façon tactique en vous servant des crédits vous étant alloués à chaque victoire.

Les batailles spatiales sont vraiment enivrantes

Ces derniers vous ouvriront en fait l'accès à des routes spatiales et à l'achat de bonus que vous déploierez ensuite sur le terrain, comme autant d'aides à la neutralisation adverse. Une idée agréablement venue qui relancera aisément votre expérience de jeu solo. Au registre des ajouts, vous pourrez également découvrir des nouvelles unités de base comme le "commandant clone" disposant d'une mitrailleuse et pouvant remotiver les troupes, le "technicien clone" sachant réparer des robots, ou encore le "magnagarde" des séparatistes, mais également un astucieux système de changement de classe (type de soldat) à chaque point de commandement sous votre joug. Si vous pensez avoir besoin d'un sniper à la place d'un soldat lourd, il vous suffit de vous placer sur l'un de ses points et de décider de modifier votre sélection. Un remède à un choix au préalable parfois un tantinet rapide et insuffisamment réfléchi. Néanmoins, la point d'orgue du soft reste bien entendu la présence de héros plus ou moins connus et impressionnants, venant vous prêter main forte au gré des circonstances d'une mission. Prenant le plus souvent la forme de Jedis, ceux-ci, à la différence des soldats classiques, ne disposent pas d'une barre de vie, mais d'une jauge de temps, augmentant avec chaque ennemi abattu et rétrécissant suite à chaque tir subit. Détenant une puissance à la hauteur de leur statut, même si l'on regrette l'absence d'attaques typiques de cet ordre (étranglement, poussée, manipulation,...), les maîtres présents peuvent devenir des alliés de choix et renverser une situation désespérée si vous profitez bien de leurs habilités. Malgré tout, on ne peut s'empêcher d'être déçu par leur nombre très réduit de coups, et surtout par le côté un tant soit peu gadget de leurs interventions se soldant la plupart du temps par un décès dans les cinq minutes suivant "l'invocation". Et c'est à ce moment précis que l'on prend conscience des errances encore bel et bien présentes dans le titre de Lucas Arts.

La forêt d'Endor est de retour, en bien plus touffue

Conservant les soucis d'équilibrage des combattants entre eux, Star Wars Battlefront 2 plonge une nouvelle fois dans les travers qui ont décrédibilisé son grand frère. Peut-être davantage probant du fait de la présence de recrues inédites un tant soit peu plus polyvalentes, il n'en reste pas moins que le soft n'entrevoit pas de honte à mettre le soldat de base nettement en avant, réussissant même à être plus efficace que le sniper à distance. Une aberration qui se montre d'autant plus flagrante lorsque l'on parcourt un objectif entier sans mourir une seule fois dans la peau d'un "trooper" classique et que l'on ne résiste pas plus de dix secondes face à une escouade en jouant n'importe quel autre type de combattant. Fort heureusement, on remarque tout de même une progression en ce qui concerne le "soldat lourd", bien plus efficace désormais contre les machines, et la plus grande agilité de ces dernières dans la foulée. En outre, la leçon concernant les modes multi a été partiellement retenue dans la mesure où l'on trouve désormais l'ajout de l'épreuve Chasse, vous demandant de massacrer les espèces endémiques à une planète choisie au préalable, et une légère rénovation du trop classique CTF. Si cela suffit amplement pour s'amuser de longues heures dans l'ambiance fascinante de la Guerre des Etoiles, il est difficilement croyable que des titres s'en tiennent encore à un tel statu quo des modes online. Malgré cet ensemble de défauts ressemblant à celui s'attachant au premier opus, Star Wars Battlefront 2 réussit à évoluer concrètement et de manière intéressante, tout en ajoutant une crédibilité à ce qui faisait déjà son charme. Il n'est pas un titre indispensable, loin de là, mais il vous permettra de passer quelques heures de plaisir. Que la force essaye de rester avec nous !

Les notes
  • Graphique 16 /20

    Soucieux de rehausser son titre et de le placer comme un challenger de poids dans la course aux FPS, Pandemic a visiblement décidé de nous faire profiter d'un aspect graphique de premier ordre. Proposant des environnements magnifiques et très variés, bien qu'un peu étroits, Star Wars Battlefront 2 pousse même le vice jusqu'à offrir des personnages modélisés avec soin et disposant d'une animation convaincante. De plus, les passages spatiaux valent réellement le détour, dévoilant des planètes superbes et un déluge guerrier prenant. Seuls les effets d'explosions demeurent en retrait.

  • Jouabilté 14 /20

    Malgré un certain déséquilibre encore et toujours présent, incriminant cette fois les unités d'infanterie, le titre de Lucas Arts parvient à éviter le lourd écueil des engins volants sur le terrain de jeu, réduisant à néant toute volonté de rébellion. L'idée de partager le jeu entre deux gameplay différents est une idée fort intelligente aboutissant à une découverte grisante de combats spatiaux assez plaisants à jouer. L'apparition d'objectifs bien plus cohérents amène une profondeur relativement notable. Néanmoins, il est dommage que les Jedis ne soient pas plus sympathiques à jouer.

  • Duree 15 /20

    Non seulement la trame générale prendra huit ou dix heures de votre temps, mais vous pourrez également, et surtout, vous complaire dans les modes multis. Peut-être pas tous intéressants, ces derniers suffiront toutefois à vous plonger dans des parties endiablées, imprégnées de l'ambiance enivrante de Star Wars. La présence de la Conquête Galactique vous ouvrira aussi les portes de longues nuits de combats spatiaux.

  • Son 16 /20

    L'écoute des thèmes de John Williams reste toujours un plaisir de tous les instants, d'autant que le compositeur s'est vraiment ouvert dans la B.O de La Revanches des Siths dont on retrouve quelques morceaux ici. Une ambiance musicale hors normes donc qui ne lasse jamais et qui pousse sans cesse à poursuivre ses actions dans un sentiment épique omniprésent. Le doublage français se révèle quant à lui assez moyen, le narrateur ayant un peu de mal à nous faire croire en l'état d'esprit de notre personnage. Les effets sonores sont, en revanche, de bonne qualité.

  • Scénario /

Bien plus convaincant que son vénérable grand frère, Star Wars Battlefront 2 aurait même pu prétendre à se hisser sur les hauteurs lumineuses du PC. Très réussi plastiquement, amenant son lot d'innovations et se révélant immersif, il souffre néanmoins de maux déjà diagnostiqués auparavant. Assez déséquilibré et manquant quelque peu d'ampleur en multi, il ne parvient pas vraiment à saisir le joueur, malgré une ambiance particulièrement attachante. Si elle suit cette évolution, la saga Battlefront pourrait finir par occuper le devant de la scène. Agréable et sympathique elle est.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
18 novembre 2005 à 18:00:00
14/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (340)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 18/11/2005 Voir l'historique
PC Action Pandemic Studios LucasArts Cinéma
  • Partager cette page :
Star Wars Battlefront II
PC PS2 PSP Xbox
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (9)
  • Vidéos (10)
  • Images (199)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (1)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Star Wars Battlefront 2
    -
    PC
Boutique
  • Star Wars Battlefront II PC
    8.20 € Neuf
    3.60 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.