Menu
Pro Evolution Soccer 5
  • Tout support
  • PC
  • PS2
  • PSP
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Pro Evolution Soccer 5 / Pro Evolution Soccer 5 sur PS2 /

Aperçu Pro Evolution Soccer 5 sur PS2 du 22/08/2005

Preview : Pro Evolution Soccer 5
PS2
Partager sur :

Comme chaque saison, Pro Evolution Soccer est un des titres les plus attendus. Cette année ne déroge pas à la règle pour le jeu de Konami qui sera sans doute le dernier sur la génération de consoles actuelle. PES est allé crescendo sur chacun des volets précédents, s'améliorant doucement mais sûrement et ne perdant pas de vue que son objectif principal est de rendre les matches les plus réalistes possibles. L'écart entre les deux précédents opus n'était pas gigantesque, il ne le sera pas non plus pour Pro Evolution Soccer 5. De toutes façons, améliorer ce jeu sur une 128 bits commence à devenir particulièrement difficile tant le niveau atteint est impressionnant.

Fan de jeux de foot, je sais d'ores et déjà que le premier point sur lequel les joueurs se questionnent concerne les licences. Bon alors mettons les choses au point, les licences présentes dans cette preview sont les mêmes que celles de Pro Evolution Soccer 4. Entendez qu'il n'y aura toujours pas de licences officielles pour les championnats allemands, anglais (hormis Arsenal et Chelsea) et français. En résumé, la base de données n'évoluera pas, si ce n'est bien sûr au niveau de l'actualisation des transferts. On notera au niveau des sélections nationales l'apparition de la Côte d'Ivoire. Pour continuer dans ce registre, sachez qu'il vous faudra à nouveau compter sur le mode "modifier" pour changer les noms des joueurs n'ayant pas leur véritable identité, des équipes, des championnats, des coupes et des stades. Vous pourrez aussi réserver plusieurs heures à modifier l'apparence des maillots des championnats ne bénéficiant pas de licence. Pour en finir avec des petits détails qui font la différence pour les passionnés aimant à reproduire les vrais maillots, le mode éditeur est plus complet que jamais et on pourra, par exemple, enfin créer des maillots rayés et même ajouter le flocage officiel des numéros en fonction du championnat. Fini les amuse-gueules, passons au jeu en lui même puisque c'est bien sur le terrain que Konami sait faire la différence, en attendant d'avoir une base de données digne d'un FIFA.

Pro Evolution Soccer 5
Djibril Cissé et Milan Baros prêts à donner le coup d'envoi.
Pour ce qui est des futurs modes de jeu de PES 5, un mode réseau fera enfin son apparition comme cela était prévu. Un vrai plus pour augmenter une durée de vie déjà impressionnante. Pour le reste, on fera dans le classique avec les modes match, ligue, coupe, entraînement et le fameux mode ligue des masters qui sera encore un peu mieux que le précédent. A signaler une petite nouveauté puisqu'à partir de maintenant, lorsque vous choisirez d'entamer une ligue d'un championnat précis, vous pourrez, si vous le souhaitez, inclure les matches de coupe nationale afin de se calquer sur une vraie saison. Seule bizarrerie, ils ne se joueront pas à élimination directe comme à l'accoutumée mais sous forme de poules, de manière similaire à ce qui se fait en coupe d'Europe. Pour le reste, le mode entraînement sera le même, mais restera vraiment très utile à ceux qui voudront s'initier au jeu. La composition de l'équipe et le choix de la formation ont été légèrement revu afin de faciliter la mise en place d'un dispositif pour ceux qui ne maîtrisent pas vraiment les aspects tactiques du football. Ainsi, après avoir choisi sa formation, on pourra aussi sélectionner un type de positionnement particulier sans avoir à placer nous-même les joueurs sur le terrain. Pour ceux qui ont leurs habitudes, rien ne les empêche, bien évidemment, de régler eux-mêmes les positions des acteurs de la rencontre en fonction de leurs préférences.

Pro Evolution Soccer 5
D'un point de vue graphique, le titre n'a pas vraiment évolué par rapport au précédent volet.
L'ambiance générale autour des débuts de match n'a guère changée puisque l'on retrouve les mêmes commentateurs (Christian Jeanpierre et Jean-Luc Arribard) et que rien de notable n'a été ajouté pour rendre les entames de rencontres un peu plus réalistes. Une animation montrant un public bien modélisé et mobile nous donnera un peu d'espoir mais une fois la partie lancée, on se retrouve face à des supporters toujours aussi plats, pixélisés et ne ressemblant à rien en particulier. Le public se montre malgré tout un peu plus présent mais on est loin des ambiances surchauffées des stades remplis de monde. Les joueurs, eux, sont vraiment bluffants de réalisme et, comme dans la version précédente, on a privilégié les footballeurs connus pour la modélisation des visages. On reconnaît donc parfaitement les stars mais les joueurs plus annexes ne disposent pas d'un visage vraiment fidèle à la réalité. Le niveau graphique n'a quasiment, voire pas du tout évolué, ce qui n'est pas une catastrophe puisque les stades sont très bien reproduits et l'animation générale est toujours aussi proche de la réalité. La vraie évolution, et elle est importante, se situe au niveau de l'adresse des joueurs. Ceux-ci sont désormais bien moins rigides et davantage mobiles que ce que l'on voyait auparavant. Ils s'adaptent beaucoup mieux aux trajectoires de balles et sauront parfaitement ajuster leurs gestes en fonction de l'action. On peut aussi apprécier, que, lorsque l'on part dans des dribbles chaloupés et que l'on perd malheureusement la possession du ballon, un coéquipier peut à tout moment, éviter que la balle ne passe dans l'autre camp en anticipant pour se saisir de celle-ci. Les talonnades, passes et contrôles de balle ont été aussi améliorés, tout comme les relances à la main du gardien.

Pro Evolution Soccer 5
Et oui, certains joueurs n'ont toujours pas leurs vrais noms dans la base de données.
Parfois dans PES 4, on pestait contre des joueurs un peu bêtas, incapables de sortir la bonne volée au bon moment, de pousser un poil le ballon pour continuer une action ou d'être présent à la finition lors d'une occasion dans la surface de réparation. Et bien, ici, on note un réel progrès, le comportement des joueurs étant bien plus réaliste qu'avant et ceux-ci sont devenus vraiment habiles. Ils savent maintenant donner le coup de rein au bon moment et se cambrer suffisamment pour réussir une bonne reprise. Même chose pour ce qui est des "contacts" entre joueurs, puisqu'on les voit beaucoup mieux protéger le ballon, faire des écrans pour éviter qu'une jambe adverse ne prenne celui-ci ou réussir le petit crochet qui fait que l'on ne perd pas la possession de la balle dans une situation pourtant compromise. Les frappes sont également améliorées et deviennent vraiment réalistes, puisque certains joueurs auront la capacité de faire les intérieurs du pied enroulés que Thierry Henry utilise souvent. En revanche, le jeu a perdu en intensité et la construction d'une offensive sera légèrement plus longue qu'avant. Pour la difficulté, les habitués pourront débuter directement en 5 étoiles, le niveau de l'IA n'étant, dans cette preview, visiblement pas supérieur à celui de PES 4. A première vue, le soft a donc peu changé mais lorsqu'on a joué quelques rencontres, on remarque rapidement que la mobilité des joueurs a considérablement amélioré le jeu. Sauf surprise de dernière minute, Pro Evolution Soccer 5 sera un hit, comme l'ont été ses prédécesseurs, misant tout sur le réalisme et la reproduction fidèle des mouvements.

Mis à jour le 22/08/2005
PlayStation 2 Sport Konami
Commander Pro Evolution Soccer 5
PS2
9.80 €
PS2
27.29 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Boutique
  • Pro Evolution Soccer 5 PC
    15.39 €
    24.00 €
  • Pro Evolution Soccer 5 PS2
    9.80 €
    27.29 €
  • Pro Evolution Soccer 5 XBOX
    49.00 €
    49.00 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Night Call : une enquête limitée aux multiples récits soignés
    PC
  • Test : Blazing Chrome : un trip rétro agréable mais imparfait
    ONE
  • Test : Dragon Quest Builders 2 : Meilleur en tout point, le jeu de construction fun de l'été !
    PS4 - SWITCH
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce