Menu
Animaniacs : The Great Edgar Hunt
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Animaniacs : The Great Edgar Hunt
NGC
Animaniacs : The Great Edgar Hunt
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 août 2005 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
24.52€ NGC
25.74€ NGC
34.99€ Xbox
74.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

"Saluuuuuuuuuut Nounou !" Tiens, vous entendez vous aussi ? Voilà les frères (et la soeur) Warner qui arrivent ! Si Yakko, Wakko et la petite Dot sont sortis de leur château d'eau, ça signifie que les ennuis ne sont pas loin. C'est qu'on commence à les connaître ces trois petits monstres !

Animaniacs : The Great Edgar Hunt

Dans la famille Warner Bros, on fait tout pour cacher les trois rejetons Yakko, Wakko et Dot. Trop barges pour apparaître dans un cartoon, trop turbulents pour rester sagement en place, on n'a rien trouvé de mieux que de les enfermer dans le château d'eau qui trône fièrement au milieu des studios de cinéma. Régulièrement, la fratrie trouve tout de même le moyen de s'échapper, ce qui est toujours synonyme de catastrophes tant ils sont incontrôlables dans leurs bêtises. Cette fois, ils sont lâchés en liberté à la veille de la prestigieuse remise des Edgars récompensant chaque année les meilleurs productions cinématographiques. Tout ça parce qu'un petit malin a cru drôle de dérober toutes les statuettes, avant de les éparpiller par mégarde aux quatre coins des studios. Evidemment, les frères Warner se proposeront pour les récolter, l'occasion de faire une virée avec eux sur les nombreux décors et plateaux de la compagnie. On passera ainsi sans transition dans des niveaux à thématique western, horrifique ou encore égyptienne.

Animaniacs : The Great Edgar Hunt
Yakko doit d'abord trouver sa soeur dans le plateau du far west.
Sans surprises, le jeu s'appuie sur les règles communes du jeu de plates-formes telles qu'on peut les trouver dans un épisode de Spyro, par exemple. Cela signifie que la majeure partie du cheminement devra être fait en enchaînant sauts minutieux et "tatannage" de petits ennemis agaçants. Les mouvements sont liés à cet état de fait, puisque vous pourrez évidemment sauter, mais aussi frapper avec un maillet, nager, escalader ou bien planer légèrement en sortant un mouchoir ou une ombrelle. Bref, tout est ultra classique, mais là n'est pas le problème, comme on le verra plus bas. Tout au long du jeu, on alterne entre les trois héros. Cela nous donne accès à des zones spéciales, voire carrément à des jeux qui ne sont réservés qu'à l'un ou l'autre des personnages. Pour ne prendre qu'un exemple, Dot sera la seule à pouvoir danser le limbo avec les indiens pour faire venir la pluie. Pour donner un semblant de challenge, il faut savoir qu'au départ, on ne peut contrôler que Yakko, il faudra donc sauver Dot et Wakko pour pouvoir les utiliser par la suite. Et comme personne n'est dans le même niveau, on comprend vite qu'on va être amené à faire plusieurs allers-retours entre chaque zone. On accède d'ailleurs à chaque lieu, en fonction du nombre de statuettes Edgar en notre possession (statuettes à récupérer en effectuant de petits défis). Cela permet du coup d'ouvrir un à un les niveaux et de ne pas nous laisser trop de liberté dès le départ.

Animaniacs : The Great Edgar Hunt
Quel sera le nouveau plan de Cortex pour conquérir le monde ?
Plutôt agréable dans le ton adopté (complètement crétin, à l'image du dessin animé) et de plus entrecoupé de mini-jeux mettant en scène les deux souris Minus et Cortex (toujours en train de chercher un moyen de conquérir le monde), le jeu des Animaniacs aurait pu être une excellente surprise. Oui mais voilà, il y a un défaut. Et pas le genre de petit accroc sur lequel on peut facilement fermer les yeux, non. Là, le souci se situe au niveau de la jouabilité. Et comme vous vous en doutez, une maniabilité boiteuse entraîne généralement un jeu très moyen. Ca ne loupe pas ici. Les contrôles sont classique, mais les personnes répondent très mal à ce qu'on leur demande de faire. Il y a toujours un temps de latence entre chaque action et une grosse part d'approximation entre les collisions. Cela veut dire que l'on est loin d'une prise en main instinctive et que l'on mise parfois sur la chance ou le hasard pour réussir un saut ou une attaque. Même en se faisant une raison, on se retrouve bêtement coincé au même endroit à essayer encore et encore de réussir. Là, j'ai perdu patience face à un boss exaspérant. Après plus d'une heure de bataille, et une bonne trentaine d'essais, je n'ai réussi à le toucher que deux fois. Quand on voit qu'il manque encore trois coups pour le battre, j'ai préféré jeter l'éponge. Il faut dire aussi que les caméras semblent être passées du côté obscur de la force car elles n'aident franchement pas le joueur. A croire qu'elles font tout ce qui est en leur pouvoir pour le faire chuter. Vraiment dommage, la licence méritait un meilleur traitement.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Même si la performance n'est pas là, on retrouve facilement l'ambiance cartoon des Animaniacs. Les personnages sont rigolos, les animations sont plutôt chouettes, bref c'est très fidèle au dessin animé.

  • Jouabilité 8 /20

    Pour un tel jeu, on s'attendait à une jouabilité souple et instinctive avec des personnages contrôlables en un tour de mains. C 'est finalement tout le contraire qui se passe. Les frères Warner sont lourds à diriger et on rencontre de multiples problèmes, notamment avec la caméra.

  • Durée de vie 13 /20

    Il y a pas mal de choses à faire dans le jeu. On passe régulièrement d'un niveau à l'autre, à chercher des objets qui nous seront utiles dans telle zone déjà visitée. La mauvaise jouabilité rend certains passages réellement difficiles, rallongeant du coup la durée de vie.

  • Bande son 12 /20

    Avec des voix françaises au poil (il me semble bien que ce sont les voix de la série) ainsi que des musiques et des bruitages toujours en rapport avec les niveaux, on entre immédiatement dans l'univers déjanté de Yakko, Dot et Wakko.

  • Scénario /

    Avec les Animaniacs, attendez-vous à ce que ça parte dans tous les sens !

Si on se faisait une joie de trouver la petite troupe des Animaniacs dans un nouveau jeu vidéo, on déchante rapidement. La jouabilité ne suit pas du tout et couvre le plaisir qu'on pouvait avoir à les suivre dans leurs folles aventures. Tant pis, ce sera peut-être pour une prochaine fois.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 août 2005 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 03/08/2005
Gamecube Plate-Forme Warthog Ignition Entertainment
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live