Menu
Mario Party Advance
  • Tout support
  • WiiU
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Mario Party Advance / Mario Party Advance sur GBA /

Test Mario Party Advance sur GBA du 13/06/2005

Test : Mario Party Advance
GBA
Mario Party Advance
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 juin 2005 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Tous les prix
Prix Support
34.99€ GBA
Voir toutes les offres
Partager sur :

L'une des séries les plus longues de l'univers Nintendo arrive pour la première fois sur GBA après trois épisodes sur N64 et bientôt quatre sur GameCube. Référence des "party-games" conviviaux et délirants, Mario Party innove quelque peu sur portable avec un système de jeu remanié mais beaucoup moins adapté au jeu à plusieurs.

Mario Party Advance

On connaissait le goût prononcé de Mario pour tous les types d'événements festifs pouvant lui donner l'occasion de s'illustrer au milieu de sa bande de joyeux lurons. Alors forcément, quand il est question d'un parc à thème géant truffé de mini-jeux et de défis à relever, le plombier est le premier à répondre présent. Comme on pouvait s'y attendre, Bowser est encore une fois mis à l'écart des festivités, et pour se venger, voilà qu'il décide de dérober toutes les attractions et de les disperser aux quatre coins du pays. Dans la peau de Mario, Luigi, Peach ou Yoshi, vous allez devoir intervenir pour rassembler les fameux mini-jeux en venant en aide aux habitants de Champiville.

Mario Party Advance
On se déplace où on veut sur le plateau de jeu.
Lorsqu'on est habitué au concept des Mario Party, ce qui trouble le plus dans cette nouvelle formule GBA c'est qu'elle est axée majoritairement sur le jeu en solo. Le symbole même du multijoueur et de la convivialité en prend un coup lorsqu'on aborde ce nouvel opus, car il faudra pratiquer de longues heures le jeu en solo avant de pouvoir profiter de l'ensemble des mini-jeux à plusieurs. Le fait est que le personnage que vous avez choisi au départ est le seul à évoluer sur le plateau de jeu. Il n'y a donc plus de notion de rivalité entre les joueurs concernant la progression sur le terrain, et tout le système d'étoiles à collecter pour désigner le vainqueur est passé à la trappe. Désormais, les parties à plusieurs se font uniquement à travers les mini-jeux, et seulement sur ceux que l'on a préalablement débloqués en solo.

Mario Party Advance
Oserez-vous assommer la pauvre Peach ?
Nintendo a donc remanié complètement l'évolution sur le plateau de jeu pour l'adapter directement à la progression en solo. Les parties prennent du coup une orientation plus libre, plus axée aventure serait-on tenté de dire. A bord d'un petit véhicule, votre personnage avance du nombre de cases indiqué par les dés et progresse, non pas dans un sens donné comme dans les autres volets, mais dans la direction de son choix. On évolue en effet de façon complètement libre sur la carte qui comporte un grand nombre d'embranchements, le but étant de permettre au joueur de se rendre là où il le désire pour remplir les missions dans l'ordre de son choix.

Mario Party Advance
L'un des nombreux Katatrucs.
Dans Mario Party Advance, votre objectif est bel et bien de rendre service aux habitants de Champiville, et pour cela, vous allez devoir remplir les missions qu'ils vous confieront. L'unique plateau de jeu comporte six sections différentes liées les unes aux autres par des chemins qu'il vous suffit d'emprunter pour atteindre le plus rapidement possible la destination que vous avez choisie. Un habitant du centre-ville peut par exemple vous obliger à faire un détour par le bord de mer pour rencontrer un autre personnage lié au déroulement de la mission. A vous ensuite, une fois votre objectif accompli, de revenir voir celui qui vous a confié la quête pour valider la mission. Le concept est bien pensé car il procure un réel sentiment de liberté et permet, à chaque nouvelle partie, de s'orienter différemment en fonction des nouveaux objectifs que l'on s'est fixé.

Mario Party Advance
Régulièrement, vous pourrez aller affronter Bowser.
Régulièrement, le total des missions réussies vous permet d'aller affronter Bowser dans son antre afin de rassembler encore plus de mini-jeux et de Katatrucs. Ces derniers sont en fait des petits jeux qui ne servent à rien et qui sont là dans le simple but de vous divertir entre deux parties solo. A titre d'exemple, on pourra vous demander de compter les moutons indéfiniment pour vous endormir, ou d'essayer de faire tenir un oeuf debout. A l'instar des autres mini-jeux, les Katatrucs sont accessibles depuis le menu principal et s'étoffent au fur et à mesure de vos nouvelles acquisitions. La plupart sont jouables à plusieurs, de 2 à 4 joueurs en link. Notez qu'il est également possible de s'envoyer des mini-jeux pour compléter plus facilement sa collection. Il n'empêche que le contenu est un peu léger pour assouvir les furieux du multijoueur, d'autant que le soft ne comprend qu'une soixantaine de mini-jeux différents. On ne compte d'ailleurs que quatre personnages jouables qui n'ont d'autre intérêt que de vous permettre de démarrer à des endroits différents sur le plateau de jeu. Le challenge quant à lui n'est pas absent puisque la partie s'arrête dès que vous n'avez plus de champignon pour relancer le dé, ce qui arrivera plus ou moins vite en fonction de votre talent aux mini-jeux. Malgré tout, il est clair que les parties n'ont pas cette frénésie que l'on pouvait trouver dans les versions précédentes où la pression était constante entre les joueurs. On restera toutefois indulgent envers cet opus qui n'est que le premier sur ce support et qui demeure très intéressant pour le jeu en solo. Vous savez maintenant à quoi vous attendre.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Des graphismes hauts en couleurs mais sans surprise pour un titre basé dans l'univers de Mario. Les tons pastels sont efficaces mais le tout manque de variété, d'autant qu'il manque pas mal de stars Nintendo.

  • Jouabilité 14 /20

    Les épreuves sont toujours très accessibles, même si on ne peut plus s'entraîner aux mini-jeux avant de commencer les défis. Simple mais bien pensé, le titre manque juste de profondeur pour relancer son intérêt.

  • Durée de vie 13 /20

    Même s'il réussit parfaitement à nous divertir avec ses 60 mini-jeux et son nouveau système de progression, Mario Party Advance n'est pas vraiment pensé pour le multijoueur. De plus, on aurait bien aimé avoir droit à plusieurs plateaux différents.

  • Bande son 13 /20

    Pas de thèmes connus remixés, seulement quelques musiques sympa mais relativement quelconques, et donc faciles à oublier.

  • Scénario /

    -

Pour sa première adaptation sur GBA, Mario Party remanie la formule originelle pour la destiner en priorité au jeu en solo. Même si le soft demeure toujours jouable à plusieurs, le mode multi s'efface sans doute un peu trop dans cet opus GBA qui demeure pourtant toujours aussi divertissant. Il est tout de même plaisant de voir que la série s'efforce de prendre une orientation différente sur portable, mais ceux qui attendaient un titre idéal à plusieurs seront vraisemblablement déçus.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 juin 2005 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Mis à jour le 13/06/2005
Gameboy Advance Party-Game Nintendo
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Aperçu : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce