Menu
Gunbird Special Edition
  • Tout support
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Gunbird Special Edition / Gunbird Special Edition sur PS2 /

Test Gunbird Special Edition sur PS2 du 06/06/2005

Test : Gunbird Special Edition
PS2
Gunbird Special Edition
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 juin 2005 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Tous les prix
Prix Support
19.90€ PS2
39.18€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Faisant partie de la grande lignée des shoot'em up en 2D à scrolling vertical, la saga Gunbird se paye aujourd'hui une petite mise à jour avec ce Gunbird Special Edition qui regroupe en fait Gunbird 1 & 2 sortis respectivement sur Saturn et Dreamcast. Cette initiative est heureuse pour ceux qui souhaiteraient réviser leurs classiques ou tout simplement pour trouver une alternative au décevant Mobile Light Force 2 ou à l'excellent Shikigami No Shiro 2, hélas jamais sorti en Europe. Ceci étant, si les deux titres ont pris un sacré coup de vieux, tout n'est pas à jeter, surtout si vous avez un ami qui traîne dans les parages.

Gunbird Special Edition

Gunbird est avant toute chose une série qui a fait les beaux jours de la Saturn et de la Dreamcast. Si le premier épisode (assez moyen) a peu marqué les esprits, le second opus, sur la 128 bits de Sega, a profité de plusieurs améliorations qui hissèrent ce shoot au rang de bon petit jeu. Si on pouvait s'en douter, précisons tout de suite, que ce bundle n'apporte rien de nouveau à l'entreprise et intègre les softs tels qu'ils étaient sortis à l'époque. Ainsi, nous retrouvons 7 stages dans les deux épisodes, chacun étant découpé en 2 étapes. Au niveau des personnages jouables, on en retrouve autant dans les deux segments soit 5 par tête de pipe. Chacun des héros dispose de leurs propres attaques spéciales et de tirs de base différents. En somme, seul le design des protagonistes apporte une réelle impression de nouveauté puisque le gameplay demeure quasiment identique dans les deux cas.

Gunbird Special Edition
A chaque fois que vous perdrez une vie, vous retrouverez vos trois bombes synonymes de grosses attaques.
Gunbird premier du nom vous invite à prendre le contrôle de la sorcière Marion, le guerrier Yuan-Nang (directement issu de la légende du Roi Des Singes), le mécanicien Tetsu, l'aventurier Ash et enfin le robot Valnus. Gunbird 2 reprend pour son casting un robot du nom de Valpiro, Marion (qui marque ici un retour fracassant), la petite Tavia (qui entretient des liens très étroits avec le Ash du premier épisode), Hei-Cob (un proche parent de Sindbad) et enfin Alucard, un vampire qui a décidé de militer pour le port des couleurs flashies. Au sujet des personnages jouables, je précise que le second épisode fut édité par Capcom, ce qui permis à Psikyo d'intégrer Morrigan, une des combattantes de Darkstalkers. Ceci étant dit, n'ayant pas vu ce personnage, j'imagine qu'elle doit être à débloquer. Pour ce qui est du système de jeu, disons que l'évolution entre les deux épisodes est uniquement marquée par quelques ajouts bien sentis, même si on se rend compte que les développeurs ne se sont pas trop foulés en préférant opter pour des graphismes un chouia plus beaux pour la version Dreamcast.

Gunbird Special Edition
La joyeuse équipe de méchants de Gunbirds fait un peu penser à la bande de Pilaf.
En ce qui concerne Gundbird, rien de fantastique n'est à noter. Nous avons juste droit à un tir de base qui pourra être upgradé en récoltant des Power-Up ainsi qu'à des attaques spéciales en nombre limitées qui vous permettront de faire le ménage à l'écran. Autant dire que le titre a très mal vieilli, tant dans son faible nombre d'upgrades (4 au maximum) que dans ses niveaux qui sont extrêmement courts, certains pouvant se boucler en moins d'une minute, hors affrontement contre le boss. Au final, si vous n'optez pas pour le mode Normal (qui est un des 7 choix de difficulté), vous pourrez terminer le jeu en moins de 10 minutes, le nombre de continues étant infini. Gunbird 2 souffre des mêmes défauts puisque les 7 levels se terminent à la vitesse de l'éclair, à moins bien sûr que vous n'optiez pour une difficulté élevée qui transformera alors la routine en véritable voyage au bout de l'enfer.

Gunbird Special Edition
Le jeu ne se prend vraiment pas au sérieux comme en témoigne ce boss.
Outre les nouveaux intervenants, Gunbird 2 améliore un peu le système de jeu en intégrant un système de jauge qui se remplira à mesure que vous éliminerez des ennemis. Une fois que ladite jauge aura au minimum atteint le niveau 1, vous pourrez alors emmagasiner de l'énergie pour effectuer une attaque spéciale. En parallèle de cet ajout, on retrouve les mêmes types de tirs ainsi qu'un nombre similaire d'upgrades, ce qui est un peu décevant. Une autre possibilité, vous proposera désormais d'utiliser un tir secondaire un peu plus puissant que le tir principal. Néanmoins, celui-ci usera l'énergie de la jauge décrite plus avant à chaque utilisation. Pour tout dire, hormis un aspect graphique plus travaillé (mais qui reprend la plupart des ennemis secondaires de Gunbird), Gunbird 2 est la réplique exacte de son grand-frère, tant dans la forme que dans le fond. A propos des graphismes, la bonne surprise vient des thèmes graphiques qui vont de la ville du far-west au temple maya en passant par une cité japonaise plongée sous la neige, etc. Bien que Gunbird 2 comporte davantage d'effets spéciaux (de lumière, de particules..), les différences ne sont pas tellement énormes. On appréciera cependant dans les deux épisodes, les petites animations d'arrière plan qui font intervenir des personnes en train de s'enfuir.

Gunbird Special Edition
L'évolution graphique entre Gunbird et ici Gunbird 2 n'est pas si notable que cela.
Au final, Gunbird Special Edition est une compilation un peu frustrante qui vous fera malgré tout découvrir une série de shoot acceptable, surtout si vous savez apprécier à sa juste valeur une bonne vieille production en deux dimensions. Malheureusement, l'épreuve du temps ayant fait son oeuvre, on aura un peu de mal à adhérer totalement dans le sens où les standards actuels en matière de shoot ont bien évolué avec des titres comme Gradius V sur PS2 ou Ikaruga sur GameCube qui étaient bien plus énergique. Il eut également fallu que Psikyo s'attarde un peu plus sur la longueur des niveaux ou un système de Power-Up plus conséquent pour pouvoir convaincre pleinement. Au lieu de ça, les deux épisodes se ressemblent beaucoup trop et à moins d'y rejouer avec un ami, on aura tôt fait d'en faire rapidement le tour, surtout si vous ne faites pas la course au High-Score.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Les différences entre Gunbird et Gunbird 2 tiennent essentiellement à quelques effets spéciaux rajoutés. L'univers graphique est strictement le même tant pour ce qui est des ennemis secondaires que des boss mais on pourra néanmoins apprécier l'aspect old school qui sied parfaitement à ce genre de jeu. Les environnements sont variés d'un opus à l'autre même si les thèmes restent sensiblement les mêmes et les petits personnages qui s'excitent en arrière-plan accentuent le côté chaotique des deux jeux. Dommage que le tout ait pris un énorme coup de vieux.

  • Jouabilité 12 /20

    Chaque Gunbird propose 5 personnages jouables qui disposent de tirs spécifiques mais dans l'ensemble ça ne change rien au gameplay. Si Gunbird 2 incorpore une jauge de puissance pour lancer deux types d'attaques supplémentaires, il est frustrant de constater à quel point les deux titres manquent d'ambitions, notamment dans l'upgrade des tirs qui se limite à quatre ou cinq évolutions.

  • Durée de vie 13 /20

    Plusieurs niveaux de difficulté sont au rendez-vous et il vous sera possible de choisir le nombre de vies et de super-attaques que vous pourrez emmagasiner. Autant, le jeu est faisable en mode Facile, autant il sera synonyme de crise de nerfs en Normal. Ceci dit, vu que les deux jeux disposent de continues infinis... Notez également que selon que vous jouez en solo ou à deux, vous aurez droit à une trentaine de fins différentes par volet.

  • Bande son 8 /20

    Les thèmes musicaux sont des plus exécrables, aussi bien d'un point de vue de la composition que de l'orchestration. Malheureusement les bruitages sont du même niveau, très fades pour ce genre de production et peu nombreux.

  • Scénario /

Deux shoots pour un prix de 15 euros, voilà une bonne nouvelle. Maintenant, comme il est toujours délicat de prendre en compte le prix d'un jeu pour lui apposer une note, j'ai décidé dans le cas présent de ne pas le faire pour bien vous faire comprendre que Gunbird Special Edition est une compilation de shoots assez moyenne. Si j'ai un faible pour la 2D, je serai malgré tout tenté de vous aiguiller vers Gradius V, bien plus impressionnant et défoulant et qui plus est disponible pour la modique somme de 30 euros.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 juin 2005 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 06/06/2005
PlayStation 2 Shoot'em Up Empire Interactive Psikyo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce