Menu
Motocross Mania 3
  • Tout support
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Motocross Mania 3
PS2
Motocross Mania 3
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 mai 2005 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.4/20
Partager sur :

C'est marrant quand même. Lorsqu'un studio se plaît à développer un soft de sport extrême, que ce soit du surf, du vélo, ou du skate-board, ce dernier tente à chaque occurrence d'insérer une bande-son agressive et de préférence typée rock-californien, parce que ça fait rebelle, et que les d'jeuns ce sont tous des monument de subversion potentiels. De plus, cette ambiance sonore se voit souvent accompagnée de jeunes filles assez dévêtues et simplement disposées pour attirer une clientèle masculine, associées à un langage outrancier car plus "cool". Mais en mélangeant autant de choses qui "claquent", qui déchirent, et qui "arrachent l'élastique", on en vient à obtenir parfois une mixture relativement indigeste. Heureusement certains titres sont épargnés. Mais pas Motocross Mania 3.

Motocross Mania 3

Pourtant, tout commençait bien. Cette phrase, habituelle et euphémisme d'une catastrophe qui s'est déjà produite, pourrait définir le cas de Motocross Mania troisième du nom. En effet, alors que vous avez décidé d'un pseudonyme en trois lettres, ce qui ne laisse pas vraiment votre imagination très libre, l'appel de la course se jette sans prévenir sur vous par le biais d'un menu principal on ne peut moins chargé. A part le championnat et la course libre sur le seul circuit dont vous disposez au départ, vous ne découvrirez guère de quoi apaiser votre appétit de compétition. De ce fait, vous vous dirigerez naturellement vers la première proposition. Après avoir choisi votre avatar et son monstre mécanique, parmi une bonne dizaine de prétendants tous plus antipathiques les uns que les autres, vous allez devoir affronter la dure loi de la route dans des courses de trois types différents. Jusque là pas de problème. Mais ensuite, vous pénétrez sur le champ de bataille en faisant vrombir votre moteur et démarrez en trombe sans donner le temps à vos coéquipier de réagir. Et tout d'un coup on s'aperçoit d'une lacune plus qu'évidente, la gestion d'une part des collisions et d'autre part de l'effet "ragdoll" censé reproduire les mouvements désordonnés survenant lors de la chute d'un corps. Car tomber, c'est la première chose que vous ferez, avant même d'avoir pu prendre correctement un virage. En fait, Motocross Mania et l'un des seuls jeu où vous verrez des gens à terre (vous inclus), la majeure partie du temps. La culbute inopinée et incompréhensible se révèle être le fer de lance immuable du soft de Global Star Software. Chaque virage est une frayeur, chaque tremplin un appel à la grâce du destin. En effet, suivant votre manière d'appréhender l'un ou l'autre, vous pourrez soit vous retrouver en première place sur vos deux roues, soit incrusté dans un arbre en dernière position. Logique, me direz-vous. Néanmoins, ce le serait encore plus si seulement les réceptions répondaient toutes aux mêmes critères. Il est véritablement difficile de jauger son atterrissage et le moindre faux pas de un ou deux centimètres provoquera un tonneau malvenu. Surtout que vos concurrents ne vous laisse pas une seule seconde de répit. Un tantinet gênant pour un jeu visiblement estampillé arcade. Toutefois la maniabilité en général s'avère paradoxalement agréable, prônant le côté intuitif et justement ludique. Un élément que l'on retrouve d'ailleurs dans le système de figures acrobatiques, réalisables simplement par la pression de deux boutons simultanément. A la vue de cet éventail de maniabilité, on pourrait se dire qu'il est bon que cet aspect simplifié rehausse quelque peu le reste, mais on se heurte plutôt à un principe simpliste, sans profondeur au service de l'amusement.

Motocross Mania 3
Il se passe parfois des choses étranges dans ce jeu...
Surtout qu'en sus de cela, le gamepaly en lui-même n'est pas très avenant, même si l'on déniche une inspiration manifeste du célèbre Road Rash, dans le sens où vous devrez utiliser n'importe quelle arme pour déstabiliser vos opposants. Muni d'une batte, d'un club de golf, ou encore d'un sceptre (?!), votre principale activité sera de frapper sans relâche les personnes désireuses de vous dépasser, jusqu'à épuisement de leurs points de vie. Effectivement, chacun des protagonistes possède sa jauge de santé, qu'il est possible d'augmenter via l'achat d'armures. Ces dernières, tout comme les modifications techniques de votre ou vos motos, ne pourront être équipées qu'à l'aide de monnaie sonnante et trébuchante ramassée après chaque arrivée honorable au sein des diverses courses du titre. Une implémentation assez gadget d'un pseudo-système d'évolution donc, qui n'apporte rien au jeu proprement dit, mais comble un tantinet le vide laissé par les modes de jeu, même si vous pourrez débloquer des modes mini-jeux et "freestyle" peu intéressants au gré de vos victoires. Ces dernières seront d'ailleurs peu aisées à accumuler du fait de l'âpreté d'ensemble du soft. En effet, suivant le type d'épreuve, vos chances seront plus ou moins du domaine du possible ou de l'utopisme pur. Tout d'abord, vous aurez droit à des courses classiques, vous demandant d'arriver à un point précis à une place avantageuse, soumises à la férocité des individus présents. Cherchant sans cesse à vous désarçonner et ne se focalisant que sur la bataille à grands coups de matraque, ceux-ci passeront le plus clair de leur temps à terre ou en plein pugilat. Une aubaine dans l'absolu mais qui s'évanouit bien vite lorsque l'on voit qu'il est humainement impossible de creuser l'écart avec eux. La crédibilité s'arrête donc là et tente de poursuivre son oeuvre avec des épreuves se déroulant dans un contexte assez particulier. Celles-ci, basées sur l'utilisation d'un plan incliné, sont axées sur la vitesse sans fioritures. Pas question d'essayer de se heurter à vos "ennemis", ceux-ci dévalent les diverses pentes qui vous sont proposées à toute allure, ne vous laissant pas le temps de réaliser la teneur de la situation. Le concept le plus sympathique et le plus impressionnant, mais le plus court et le moins technique, dommage. Enfin, vous aurez la possibilité de défendre votre honneur dans des parties de "battle royale" en espace fermé. Dans ce cas de figure, votre objectif est simple, neutraliser le plus de pilotes possibles en un temps minimum. Une idée se rapprochant du légendaire Destruction Derby, mais en bien plus approximatif. En fait, ici, vous ne savez pas vraiment qui vous agresse ni comment vous défendre de façon efficiente. Peu précises et difficilement maîtrisables, vos attaques en règle ne peuvent être placées minutieusement, et se perdent trop souvent dans le vide, au sein d'une cacophonie ingérable. Reste le plaisir limité d'un hors-piste relativement permissif, mais qui s'évanouira bien vite face au vide général du soft.

Motocross Mania 3
Si vous trouvez une personne acceptant de jouer avec vous à ce jeu, conservez-la précieusement pour l'avenir
D'autant que graphiquement il est évident que Motocross Mania 3 ne tire en aucun cas partie des possibilités de la Xbox présentant un effet de brouillard sur l'horizon digne de la série des Dynasty Warriors. De plus, l'effet "ragdoll" déjà peu convaincant dans la majorité des titres l'utilisant, atteint ici le comble du ridicule, exposant véritablement des pantins désarticulés voletant aux quatre coins de l'écran dans une chorégraphie assez dérangeante. D'autre part, la modélisation des pilotes et de leurs montures laisse sérieusement à désirer, donnant l'impression d'illustrer en direct la notion de manque de polygones dans le monde vidéoludique. Pourtant, les décors présents se révèlent suffisamment convaincants et vont de paire avec une fluidité exemplaire distillée tout au long du jeu. D'où la fausse impression de plénitude lors de l'entrée en matière accentuée par une gestion des ombres très correcte et réaliste. On se retrouve du coup une nouvelle fois devant l'éternelle problématique du déséquilibre graphique qui s'accroche à de nombreuses productions en ce moment. Au final donc, Motocross Mania 3, immédiatement amusant, fluide, rapide, et peu cher creuse malheureusement le propre trou dans lequel il va trébucher. En effet, comme pour contrebalancer ces arguments positifs, il montre une vacuité aussi notable qu'évidente, et une réalisation trop morcelée pour convaincre. Un faux pas dramatique qui plonge ce titre dans les abîmes du flot vidéoludique.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Fluide et transmettant une impression de vitesse notable, Motocross Mania 3 souhaitait visiblement se placer d'entrée dans une optique de plaisir immédiat. Néanmoins, et à la vue de la modélisation des pilotes et de divers véhicules, on ne peut s'empêcher de prendre un certain recul. Certes les ralentissements sont absents, mais c'est au prix d'un brouillard peu lointain et d'une qualité globale très moyenne. Cela en valait-il la peine ?

  • Jouabilité 10 /20

    Les motos se manient avec aisance et d'une façon relativement agréable, mais le gameplay ne parvient pas à suivre la cadence. Handicapé par une gestion des collisions hasardeuse et un système de réception pénalisant, celui-là ne peut même pas trouver une porte de sortie dans la présence de trois manières de concourir différentes, malheureusement peu originales, et surtout cruellement vides. On a vraiment l'impression de ne jamais découvrir ce jeu, de rester sempiternellement sur les mêmes bases surannées.

  • Durée de vie 13 /20

    Détenant un nombre de courses assez important ainsi que trois modes de difficulté auxquels il vous faudra obligatoirement faire face si vous souhaitez débloquer les bonus les plus intéressants du jeu, Motocross Mania 3 risque de vous retenir suffisamment longtemps si tant est que le vide général ne vous gène pas. Notez tout de même qu'il vous est possible de jouer à deux (si vous arrivez à convaincre quelqu'un) par l'intermédiaire de modes multijoueurs amusants mais limités.

  • Bande son 7 /20

    Soutenu par des compositions musicales nerveuses mais rapidement énervantes et dénuées de la plus petite originalité, MM3 se referme sur lui-même dans un afflux de rock-californien qui rendrait Kyo presque digne de leur victoire de la musique. Et si l'on ajoute à cela des ambiances sonores insipides et des effets mécaniques peu crédibles, on se rend compte que l'immersion n'est pas vraiment au rendez-vous.

  • Scénario /

    -

Motocross Mania 3 aurait pu être une bonne surprise si seulement il avait su combler ses fondements avant de se laisser emporter sur la pente d'un mauvais goût certain (la vision furtive d'un jeune russe s'appellant Oleg Trotsky et qui déclame : "Chiens d'impérialiste" demeure assez gênante) et d'une course à l'amusement mal ciblé. En effet, ce ne sont ni l'effet "ragdoll", ni même la présence de jeunes femmes à forte poitrine qui définissent la valeur d'un jeu, mais bien ses idées et sa profondeur ludique. MM 3 n'a visiblement pas compris cela, et passe d'amusant à lassant en moins d'une heure.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 mai 2005 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.4/20
Mis à jour le 09/05/2005
PlayStation 2 Course Deibus Studios 2K Games
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019