Menu
Dynasty Warriors 5
  • Tout support
  • PS3
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Dynasty Warriors 5 / Dynasty Warriors 5 sur PS2 /

Aperçu Dynasty Warriors 5 sur PS2 du 05/04/2005

Preview : Dynasty Warriors 5
PS2
Partager sur :

L'armée s'approchait, soulevant des nuages ternes d'une poussière emplie de douleurs et de peines. Les sons mêlés de hurlements victorieux et de chansons célébrant la mort avançaient lentement dans les hautes plaines sèches de printemps. Plus de cinq mille soldats affichaient leurs silhouettes dans un soleil extirpant ses derniers rayons de l'obscurité naissante. Mes deux divisions s'étaient dispersées, et attendaient prudemment les percées à l'est et à l'ouest. Je me retrouvais donc seul, simplement armé de mon sabre "feuille de saule", et opposé à une force sans commune mesure avec mes précédentes rencontres. Un contre plusieurs milliers d'autres. Ma durée de vie n'excéderait pas dix secondes, normalement. Mais dans le cas présent, je préfère confier cette faible espérance à mes ennemis. Il est encore temps pour eux de s'enfuir...

Voilà résumés en quelques mots les fondements de la logique inhérente à la série des Dynasty Warriors, très chère à Koei. Prônant les affrontements de centaines d'opposants dans des passes d'armes à imposante échelle, cette dernière vous place dans tous les cas dans la peau d'un avatar charismatique et historique représentatif de ses hommes. En effet, c'est la plupart du temps vous seul qui devrez neutraliser les trois quarts de l'effectif ennemi à peine soutenu par des fantassins combatifs, mais peu enclins à prendre les devants. Seul votre garde du corps dévoué osera vous défendre et surtout vous seconder efficacement. A ce propos, il vous incombera désormais de le prendre en compte de façon bien plus attentive, du fait d'une association inédite entre vous deux. Prenant la forme d'une sorte de fusion, cette dernière vous donne accès à une attaque spécifique et dotée d'une puissance inégalée. Plus prosaïquement, tout repose sur l'observation fine de la jauge de Musou. Se remplissant au gré des soldats décimés de votre main de fer, elle vous servira d'une part à déclencher une action spéciale réduisant la moindre résistance à néant, et d'autre part à exécuter des mouvements offensifs relativement puissants, servant à dégager un tant soit peu le terrain devant vous et à compléter vos frappes classiques, peu meurtrières et surtout peu variées. Donc, une fois cette barre de couleur jaune poussée dans ses derniers retranchements, dans votre cas et dans celui de votre garde personnel, statut représenté à l'écran par une aura bleuté prononcée au niveau des mains, vous pourrez démarrer un coup au pourcentage de destruction non négligeable. Pour ce faire, vous devrez tout simplement presser le bouton "rond" en étant proche de votre compagnon d'infortune. Un petit ajout sympathique, qui change votre suiveur en un appoint stratégique, plutôt qu'en un homme à vos ordres pouvant à peine vous protéger d'un hérisson taciturne. Une modification pratique donc, mais qui fait plus figure de détail qu'autre chose.

Dynasty Warriors 5
Ce genre de "défi" surviendra souvent durant l'aventure, et vous obligera à rester concentré
Effectivement, bien que votre frère d'armes possède maintenant des qualités offensives accrues, il demeure toujours aussi limité intellectuellement. Il ne tentera jamais de vous couvrir lors d'assauts d'archers particulièrement anémiques ou de rester dans votre dos afin d'empêcher les coups en traître de vos fourbes opposants. En effet, bien que l'on puisse réorienter à peu près la caméra derrière le personnage à tous moments, il demeure toujours ce problème gangrénant la série depuis le premier épisode, vous contraignant la plupart du temps à avancer à tâtons dans une foule d'impitoyables adversaires. Progressant sans jamais apercevoir ce qui se trame dans votre dos, il vous arrivera souvent de subir un violent coup de lance dans les reins sans vous y attendre le moins du monde. L'angle de vue est dramatiquement proche, et il n'existe malheureusement aucun moyen de l'éloigner afin de comprendre d'où viennent les assauts que l'on supporte à notre insu. Néanmoins, on retrouve tout de même l'exaltation légendaire ressentie durant des pugilats titanesques où se rejoignent dynamisme et férocité. Chaque action offensive provoque l'élimination de plusieurs dizaines d'individus qui s'envolent lestement dans tous les coins d'environnements nettement plus fins que dans la version précédente, sans pour autant se séparer d'un aliasing tenace. Plongé dans une fureur combative plus que convaincante, vous ressentirez une véritable excitation naître en vous lors d'assauts épiques face à des camps regroupant des hordes de soldats vindicatifs. Soutenue par une jouabilité intuitive, ces phases de guerre totale s'avèrent véritablement défoulantes, et participent à l'attrait ininterrompu du soft chez nos amis japonais, associé à son implication réaliste dans un contexte historique très riche.

Dynasty Warriors 5
Voici un exemple du nouveau système de "fusion" avec son garde du corps. Impressionnant !
Il est en revanche regrettable de ne pas noter de réelle refonte dans le fond du titre, qui n'a pas vraiment changé depuis les origines de la série. On a donc, pour l'instant, plus l'impression de s'essayer à un Dynasty Warriors 4.5 plutôt qu'à un nouveau volet à part entière. Effectivement, il est vraiment dommageable de se laisser happer par une certaine facilité, et de ne pas prendre de risque en tentant d'ajouter quelques injections innovantes qui remanieraient un tant soit peu un gameplay qui a tendance à s'encroûter quelque peu. Je ne dis pas que le jeu est mauvais, loin de là, mais il mériterait un traitement un peu plus approfondi. Toutefois, il est tout de même appréciable de ne plus constater le célèbre brouillard, désormais remplacé par des arrière-plans assez jolis, bien qu'un peu flous, et de pouvoir diriger de nombreux conflits dans des terrains de jeu inédits et pour la plupart gigantesques. On pourrait d'ailleurs appliquer le même adjectif au nombre de modes de jeu, qui s'avère, comme d'habitude, l'une des pierres de voûte indéboulonnable. Entre le mode Challenge regroupant diverses épreuves thématisées (Time Attack, Rampage, Sudden Death, ou encore Bridge Melee) basées le plus souvent sur un nombre d'ennemis à abattre en un temps donné dans différentes conditions, le mode Musou, correspondant à un mode Histoire, et le Free Mode, vous permettant d'effectuer une mission de votre choix, vous allez passer des heures à visiter ces lieux. Et que serait un Dynasty Warriors sans son onglet "Encyclopedia", véritable mine d'informations passionnantes si tant est que l'on s'intéresse à l'histoire complexe de la Chine médiévale. Une exhaustivité générale fascinante donc, qui souligne l'achèvement manifeste de ce cinquième volet, et pose de ce fait une nouvelle fois l'énigme du manque d'inventivité.

Dynasty Warriors 5
Un petit interlude charme. La guerre, c'est aussi des moments de paix entre les batailles
Au final donc, et dans l'état présent, Dynasty Warriors 5 se présente comme un titre de qualité, mais aux atours un tantinet dérangeants de simple add-on, certes astucieux, mais limité. Si l'on retrouve la folie dévastatrice et le rythme ahurissant des précédents volets, mâtinés d'un soupçon de stratégie, il est regrettable de ne pas noter de plus grands remaniements que ceux proposés ici. Certes, et c'est un point réellement positif, l'effet de brume s'est envolé, et le garde du corps sert enfin relativement à quelque chose, mais où sont les améliorations nécessaires en relation avec une caméra plus que pénible, l'évolution du système de combos cruellement daté, et l'amélioration de ce satané aliasing ? Le titre de Koei perd donc un intérêt profond ce qu'il gagne en forme et déçoit quelque peu face à ce que l'on attendait de ce cinquième opus. Le voyage est toujours aussi agréable, mais on a peut-être envie qu'il se finisse un peu plus rapidement que d'habitude. Espérons que la sortie française corrigera quelques unes de ces lacunes, et nous aurons alors droit à une fresque historique prenante. Comme dirait Sun Tzu : "Convaincre la partie adverse qu'elle a perdu la bataille est la meilleure façon de vaincre".

Mis à jour le 05/04/2005
PlayStation 2 Beat'em All Koei
Commander Dynasty Warriors 5
PS2
44.90 €
PS2
129.00 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Meilleures offres
Derniers tests
4
TestPolice ChaseSur PS4
14
TestJurassic World Evolution : Retour à Jurassic Park
PC PS4 ONE
15
TestLost Ember
PC PS4 ONE
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020