Menu
Tak 2 : Le Sceptre des Reves
  • Tout support
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tak 2 : Le Sceptre des Reves / Tak 2 : Le Sceptre des Reves sur GBA /

Test Tak 2 : Le Sceptre des Reves sur GBA du 31/03/2005

Test : Tak 2 : Le Sceptre Des Reves
GBA
Tak 2 : Le Sceptre des Reves
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 mars 2005 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Tous les prix
Prix Support
33.90€ Xbox
63.99€ GBA
94.00€ Xbox
259.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Dans le monde féerique du jeune shaman Tak, les arbres sont bleus, les rochers mauves et l'eau d'un vert pétillant. On pourrait alors se dire qu'il ne doit pas faire bon vivre dans un univers aux allures de discothèque typée années 70 géante, mais on se tromperait lourdement. En effet, mû par un respect équilibré de la nature, et une compréhension des secrets du vivant, ce dernier donne aux habitants un cadre de vie idéal. Même s'il est certain que notre héros doit sincèrement trouver les teintes plus agréables une fois les jours de pluies arrivés, cela ne l'empêche nullement de faire des rêves privés de cette chaleur agréable. Dans ses songes, des forces agissent contre la stabilité de sa terre natale. Bien que petit et fluet, ce jeune garçon commence sa quête pour la sauvegarde des siens. C'est y pas mignon...

Tak 2 : Le Sceptre Des Reves

Effectivement, le premier sentiment que l'on ressent en jouant à Tak 2, est une impression de joie et de bonne humeur chamarrée grâce à la représentation graphique d'une part, et l'ambiance globale d'autre part. Foulant du pied des territoires jusqu'alors inconnus, emplis d'onirisme et de couleurs chatoyantes, votre avatar courageux pourra contempler moult environnements, allant de la forêt aux montagnes, en passant par les marais nauséabonds. Pétris de détails et souvent dotés d'un arrière-plan aux rondeurs appétissantes et douces, ces derniers possèdent de petites animations attachantes, comme par exemple des animaux minuscules se faufilant dans des herbes hautes, ou encore des papillons voletant négligemment. Un véritable conte illustré qui se déroule au fur et à mesure de votre progression, laissant libre cours à votre imagination, mais aussi et surtout à celle des graphistes ayant oeuvré sur le jeu. Ceux-ci sont parvenus à insuffler une réelle originalité dans l'univers propre à Tak, proposant de ce fait l'apparition d'un contexte, certes rappelant parfois Rayman, mais offrant un rendu, autant au niveau des dégradés que de l'aspect organique, vraiment particulier. D'autre part, les divers sprites présents au sein du soft, et à commencer par celui représentant la jeune shaman, disposent d'une finesse conséquente, affichant un nombre de détail surprenant à la vue de leur taille. A ce propos le chara-design s'avère vraiment inventif, proposant des personnages véritablement mignons, sans toutefois convaincre totalement pour certains à cause d'un manque de "caractère", et surtout des monstres à l'allure agréablement humoristique, affichant des têtes d'ahuris notoires. Semblant tous sortir soit d'un court sommeil après une soirée bien arrosée, soit d'une conférence sur la culture des bulbes nains durant les fêtes païennes de 1658, ces derniers ne semblent pas représenter la menace dont votre mentor Jibolba vous a parlé. Néanmoins, vous devrez tout de même vous méfier de leurs attaques en fourbe variant pour chaque type d'opposant. Certains vous jetteront de noisettes explosives, essaieront de vous perforer avec leur carapace, ou alors iront jusqu'à cracher certains de leurs confrères sur vous. Surprenant. Mais hors de leurs moyens offensifs, le plus impressionnant reste tout de même leur animation. Fluide, admirablement bien décomposée, et donnant en cachet dessin-animé à l'ensemble, cette dernière joue énormément dans le plaisir enfantin que l'on a à parcourir les niveaux disponibles.

Tak 2 : Le Sceptre Des Reves
L'apparence des ennemis est vraiment délirante. Une belle tête de vainqueur
D'autant que vos ennemis ne vous serviront pas seulement de souffre-douleur, et qu'il ne suffira pas de les admirer sans réflexion. En effet, le background de Tak 2 se basant sur le l'infime limite entre rêve et réalité, vous devrez sans cesse naviguer entre ces deux mondes via votre pouvoir onirique, symbolisé par une jauge de couleur verte juste au-dessus de vos barres de vie et de magie. Nécessitant la présence d'une jauge onirique remplie, le basculement entre les deux dimensions dure le temps que votre "force" verdâtre se vide totalement. Une fois totalement vacante, cette dernière devra être réapprovisionnée par le biais, soit d'une potion d'onirisme, soit de la disparition de petits êtres malfaisants nommés Podcols. En fait, à chaque fois que vous décimez l'une de ces créatures minuscules tapis au creux de sacs disposés au long des niveaux, vous acquérez une once de "poudre" onirique, qui s'empressera d'aller s'empiler dans votre jauge. Mais à quoi sert donc ce pouvoir lié aux rêves ? Me direz-vous. Et bien tout bonnement à récupérer des Yorbels, sorte de monnaie locale essentielle à l'achat d'objets divers lors d'interludes entre certaines missions. Effectivement, une fois au pays des songes, vous remarquerez qu'à certains endroits apparaissent des cases de couleurs, vous permettant d'accéder à ces fameux deniers, et par extension vous servir de plate-forme pour traverser un endroit périlleux. De plus, au sein de cette dimension, les Podcols se transforment en une source pure de magie, vous donnant le pouvoir d'alimenter votre réserve correspondante. Car dans le monde de Tak, les pouvoirs spéciaux sont la clé de bien des énigmes. Vous octroyant des capacités aussi éclectiques que le vol, la téléportation, ou encore la meurtrière attaque plongeante, ces dernières vous permettront souvent de poursuivre votre avancée au sein des divers stages, en étant utilisées de manière adéquate. Par exemple, si un massif montagneux vous bloque le chemin, il ne vous reste plus qu'à vous transporter instantanément de l'autre côté. Il s'avère donc toujours important de conserver quelques points de magie.

Tak 2 : Le Sceptre Des Reves
Un combat titanesque s'amorce. J'ai une petite idée sur le vainqueur...
A cet instant présent, et toujours bercé par des compositions musicales vraiment mélodiques, bien qu'un peu lassantes à la longue, on pourrait aisément se dire que nous sommes devant un jeu de qualité, qui ne démériterait pas face à un ténor du domaine de la plate-forme/action. Malheureusement, ces principaux concurrents ont évité l'écueil qui fait défaut au titre de THQ, à savoir une lassitude vraiment vive, survenant au bout de la première heure de jeu. En effet, une fois les bases posées et appréciées sur le coup, il est frustrant de ne constater aucune évolution au gré de l'aventure, vous plaçant toujours face aux mêmes épreuves dans des contextes similaires aboutissant au même but. De même, au sein d'un même univers, on rencontre en trop grand nombre des panoramas identiques, au level-design vraiment trop proche pour être honnête. Il est donc légion de se retrouver dans des décors quasi similaires à effectuer les mêmes choses sous un même angle, dans une sorte de replay d'un précédent niveau. Après deux d'entre eux au creux d'un monde spécifique, vous n'aurez plus du tout l'envie de boucler les trois suivants avant d'arriver au boss habituel. Le soft commence donc à tourner en rond, sans savoir comment se rattraper, et l'on chute dans une fatale somnolence, qui mine totalement le plaisir de jeu. Il est vraiment dommage d'avoir gâché littéralement le fond du titre de cette manière. De ce fait, Tak 2 apparaît comme un petit jeu honnête, fantastique plastiquement et arborant des idées très intéressantes, mais sombrant face à une redondance coupable. Si vous avez un creux entre deux titres de plate-forme, laissez-vous tenter, sinon... Le monde des rêves s'est définitivement refermé.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Tak 2 se révèle être un jeu vraiment léché graphiquement parlant, exposant une atmosphère originale et enchanteresse, pareille à un livre de conte. Les différents protagonistes de l'aventure s'avèrent d'ailleurs fins, attachants et bourrés de détails appuyant une cohérence artistique flagrante. De plus, l'animation s'avère sans failles, digne des meilleures productions GBA de ces dernières années. On pourra juste regretter la taille un peu top réduite des divers sprites, qui ne permet pas de rendre pleinement la qualité de l'ensemble.

  • Jouabilité 11 /20

    La maniabilité en elle-même s'avère dénuée de problèmes et le gameplay propose de nombreuses petites idées intéressantes, dont la gestion conjointe des jauges d'onirismes et de magie à l'aide des ennemis. Néanmoins, l'aspect bien trop répétitif de l'ensemble et la manque de progression ludique durant le jeu nuisent grandement au plaisir pris en parcourant le monde féerique de Tak. Il est dommage qui plus est de n'avoir pas profité un peu plus du concept de dimension parallèle.

  • Durée de vie 12 /20

    Les différents niveaux ne sont pas très longs à terminer, et la présence d'un mini-jeu servant à empocher des Yorbels ne suffira pas à combler la durée de vie générale. Néanmoins, l'étendue assez imposante des divers environnements vous obligera à fouiller longuement dans le but de dénicher ces fameux deniers, qui pourront vous permettre d'acquérir de sympathiques objets.

  • Bande son 14 /20

    Les divers thèmes présents dans le jeu sont vraiment originaux et s'avèrent réellement bien construits, exposant des mélodies rythmées et enjouées. Leur seul défaut réside dans le fait qu'ils reviennent top souvent durant le cheminement dans un niveau. Les effets sonores quant à eux restent assez quelconques, même si l'on note un effort quant à la cohérence des sons avec l'univers spécial du jeu.

  • Scénario /

    Une histoire somme toute très classique, incluant pourtant la prise en compte poétique d'un monde des rêves chaotiques soutenus par les personnes endormies qui ne se rendent pas compte de leur participation. Ca change de Mario et de ses problèmes matrimoniaux.

Partant plutôt bien avec un concept de fond intéressant et une réalisation graphique de premier ordre, Tak 2 s'empêtre malheureusement dans un défaut de plus en plus présent dans le monde vidéoludique, le manque de renouvellement au sein de la progression. Répétitif à outrance dans ses situations et ses actions, le titre de THQ ne parvient à se sortir de cette boucle infernale et chute pourtant près du but. C'est malheureux pour le petit shaman, mais il devra se contenter de la triste réalité. Dommage.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 mars 2005 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 31/03/2005
Gameboy Advance Action Plate-Forme THQ Helixe
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live