Menu
The Punisher
  • Tout support
  • PC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Punisher
PC
The Punisher
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 mars 2005 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (36)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.1/20
Tous les prix
Prix Support
12.99€ Xbox
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après avoir exploré le monde du cinéma avec un film sorti dans les salles en 2004, il était normal que le héros des comics Marvel soit adapté en jeu vidéo. C'est aujourd'hui chose faite avec le titre de THQ. Et quoi de mieux pour ce faire que de proposer un bon gros shoot bien saignant ? Rien évidemment, et c'est donc dans un univers où le crime fait rage que vous devrez évoluer en prenant le contrôle du anti-héros charismatique qu'est The Punisher.

The Punisher

Avant de plonger plus avant dans la description du jeu, il semble nécessaire de faire un petit rappel sur la biographie du personnage pour ceux qui ne le connaîtraient pas. Ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas long. Dans le comics, comme dans le film et dans le jeu, The Punisher, Frank Castle de son vrai nom, était un homme tout ce qu'il y a de plus normal. Mais un jour, il perdit sa femme et ses enfants dans un règlement de compte entre gangsters. En effet, des innocents furent pris dans une fusillade entre bandes rivales ce qui leur fut fatal. C'est depuis ce jour que Franck a pris le nom de The Punisher. Il jure de ne plus trouver le repos tant qu'il n'aura pas éliminé toute la racaille qui gangrène la ville. Et les méthodes qu'il utilise sont assez, comment dire, expéditives. En effet, il n'hésite pas à loger une balle entre les deux yeux des bandits, à leur soutirer des informations en les torturant...

The Punisher
Mais tu vas parler oui ?
Le jeu reprend évidemment cette spécificité. Dès lors, il est évidemment possible de tirer sur les gangsters, mais on peut aussi les interroger. Une fois capturé (cela se fait par une simple pression sur une touche lorsque vous êtes au contact d'un ennemi), vous avez le choix entre simplement tuer le bandit ou le questionner. Si vous choisissez cette dernière option, il faut ensuite déterminer par quel moyen vous allez le faire parler. Par défaut, 4 méthodes différentes existent : l'étranglement, le coup de poing, le coup au visage et la pression avec une arme. Mais d'autres tortures peuvent être mises à exécution dans certains endroits indiqués par une icône dans le jeu. Ainsi, vous aurez l'opportunité une fois dans les toilettes, de tremper la tête d'un ennemi dans les WC pour le faire parler, ou encore de menacer un homme de le faire tomber d'en haut d'un immeuble. Pour que l'interrogatoire soit réussi et que la personne concernée vous livre des informations, il faut maintenir sa jauge de peur dans la zone orange pendant 3 secondes. Pour cela, il faut manier la souris du PC de façon adéquate. Lors d'un étranglement par exemple, le fait de diriger la souris vers le bas resserre votre emprise, alors que vous lâchez un peu la pression si vous remontez la souris. Tout est donc une question de dosage, car s'il faut évidemment faire peur à votre adversaire pour qu'il lâche le morceau, il ne faut pas non plus le tuer avant qu'il n'ait dit un mot.

The Punisher
Cette icône au dessus du PNJ veut dire qu'il a une information à livrer.
Ce système d'interrogatoire, de torture pourrait-on dire, est quasiment la seule bonne idée du jeu. Hélas, elle est loin d'avoir été très bien exploitée. En effet, les bandits se laissent attraper avec une facilité déconcertante : on aurait aimé qu'ils se débattent un peu plus, car en l'état, il suffit d'appuyer sur une touche lorsqu'on est au corps à corps pour les saisir et commencer l'interrogatoire. Ce n'est vraiment pas réaliste ! L'intelligence artificielle des adversaires est aussi très limitée. Outre le fait qu'ils se laissent attraper facilement comme nous l'avons vu, ils sont aussi très loin d'être des génies lorsqu'il s'agit d'élaborer une quelconque stratégie pour nous tuer. En fait, on tombe sur le syndrome du "je te vois, je te tire dessus". On ne remarque absolument aucun travail d'équipe entre les gangsters. Le jeu se résume au final à une sorte de tir au pigeon dans lequel il faut juste faire un peu attention aux civils et aux bandits qui ont une information à délivrer (qui sont signalés par une icône de tête de mort) et qu'il faut alors interroger.

The Punisher
Une des armes les plus jouissives à utiliser : le lance-flammes.
Le fait d'être un jeu très orienté vers l'action brutale n'est pas un défaut en soi mais cela le devient lorsque l'architecture des niveaux est aussi peu intéressante que dans The Punisher. En effet, la linéarité règne ici en maître. La plupart du temps, un seul chemin existe pour rallier la sortie du niveau : il est donc impossible de varier un tant soit peu les approches ce qui fait que le jeu devient fort répétitif. On avance, on voit des ennemis, on tire, on avance, on voit un ennemi avec une icône de tête de mort, on l'interroge, on avance, on voit un civil, on évite de lui tirer dessus et ainsi de suite. Ce principe est sympa deux minutes mais quand il se répète inlassablement durant les 16 niveaux du jeu, il devient vite saoulant. Les développeurs ont bien tenté de varier un peu les plaisirs en proposant une sorte de capacité spéciale que le Punisher possède, mais elle ne convainc pas non plus. En fait, il est possible de déclencher la capacité "massacre" qui fait entrer le Punisher dans un état second dans lequel il peut anéantir un nombre phénoménal d'ennemis grâce à sa rapidité décuplée, à son nombre de couteaux illimité et à sa visée automatique. Bien évidemment, cette capacité est accompagnée d'un effet spécial à l'écran et elle est limitée dans le temps.

The Punisher
L'affichage change lorsque vous utilisez la capacité spéciale appelée "Massacre".
La durée de vie en revanche est globalement satisfaisante. Même si les 16 niveaux du jeu ne sont pas particulièrement longs, vous aurez certainement envie de les finir avec un score élevé pour débloquer les différents bonus qui s'offrent à vous tels qu'une augmentation de votre barre de vie, des artworks, des croquis... On remarque aussi la présence de deux modes supplémentaires : un mode "défi" (qui vous impose par exemple de terminer un niveau en accomplissant un certain nombre d'interrogatoires) et un mode "punition" dans lequel vous devez amasser un maximum de points. Ce n'est certes pas très original, mais c'est sympathique. Côté réalisation en revanche, c'est vraiment très décevant. Les graphismes n'ont pas été optimisés sur PC et déjà qu'ils n'étaient pas superbes sur console, on est loin des capacités de nos machines. Quant à la bande-son elle n'a rien non plus de formidable surtout qu'on remarque parfois quelques bugs sonores très gênants. Bugs sonores qui sont aussi accompagnées de retours Windows. La stabilité ne semble pas être une notion que les développeurs ont privilégié dans leur jeu. Dommage ! Au final, The Punisher n'est vraiment pas fantastique et tombe de ce fait dans la catégorie des jeux moyens.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Les développeurs ne se sont vraiment pas foulés pour cette version PC puisque c'est la copie quasi-conforme de ses homologues sur console avec tout ce que ça implique comme décors cubiques, textures grossières et effets de lumière à mille lieux de ce dont nos machines sont capables.

  • Jouabilité 10 /20

    Pas de gros problèmes au niveau de la prise en main qui s'avère relativement bien pensée. On apprécie même l'idée d'avoir accès à plusieurs formes d'interrogatoires musclés. Mais de là à dire que le jeu dispose d'un gameplay parfait, il y a un pas qu'on ne franchira pas car l'IA des adversaires est assez médiocre, et que le jeu est d'une linéarité affligeante.

  • Durée de vie 13 /20

    Les 16 niveaux du jeu ne sont pas forcément très longs. Heureusement qu'on a accès à de petits plus à débloquer tels que les modes "Défi" et "Punition" qui sauvent la durée de vie du soft.

  • Bande son 10 /20

    Mouais... Même si on peut passer outre les musiques et bruitages très communs, on ne peut pas pardonner les bugs sonores qui entachent le jeu dès lors qu'on a le malheur de se rendre dans les options en pleine partie. Navrant !

  • Scénario 11 /20

    On ne va pas crier au génie : l'histoire est convenue et est uniquement destinée à trouver un prétexte au massacre organisé. Même les fans du comics risquent d'être déçus car le Punisher numérique est loin d'avoir autant de charisme que la version papier.

Quelle déception que cette adaptation de The Punisher ! Alors qu'on aurait pu s'attendre à un jeu qui exploite à fond l'univers du célèbre comics de Marvel, on n'a au final qu'un pâle third person shooter qui ne tient pas la comparaison face aux grands noms du genre comme Max Payne 2. Seule l'idée des interrogatoires variés est sympathique, le reste étant bâclé et sans grand intérêt. L'architecture des niveaux est sans génie, c'est très répétitif, la réalisation n'est pas au mieux et on remarque même quelques instabilités, retours Windows et autres bugs sonores. Au final, on se retrouve en présence d'un jeu tout juste moyen.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 mars 2005 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (36)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.1/20
Mis à jour le 14/03/2005
PC Action THQ Volition Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live