Menu
Bob l'Eponge : Le Film
  • Tout support
  • PC
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Bob
GBA
Bob l'Eponge : Le Film
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 février 2005 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.9/20
Partager sur :

Certains jours, on se demande encore comment des personnages tels que Kirby, Toad ou Super Panda ont réussi à se faire une place dans le monde du jeu vidéo tant leur design est épuré. Remarquez, le look du dernier personnage évoqué a beau être racé, il n'en reste pas moins un objet de convoitise pour de nombreuses nymphomanes. Bob L'éponge n'est pas non plus ce qu'on peut appeler un modèle de beauté graphique et pourtant... Et pourtant, il n'en a pas fallu davantage pour que Jihem, Jeff et un certain Pascal Le C. en tombent raides amoureux. On imagine donc leur bonheur avec le film fraîchement débarqué sur les écrans et ses adaptations vidéoludiques. Mais là où les versions PC et consoles de salon étaient honnêtes, l'opus GBA est uniquement destiné à rester au fond de l'océan, à côté de l'épave du Titanic.

Bob

Il est tout de même étrange de constater que la version GBA est la moins bonne des adaptations du film Bob L'Eponge. En effet, on pouvait se dire que le support portable fusse la meilleure solution pour un pt'it jeu de plates-formes propre sur lui, facile d'accès et pouvant rendre hommage à ce vieux Bob. Dans l'absolu, c'est un peu le cas puisque la définition évoquée plus avant convient parfaitement à ce titre. Oui mais voilà, sorti de là, il faut bien voir que ce jeu GBA est d'un classicisme à faire refermer une palourde et n'arrivera que très difficilement à vous faire éprouver des sursauts de plaisir. Il faut dire qu'avec une progression linéaire au possible, un graphisme épuré et une sérieuse absence de bonnes idées, on a beaucoup de mal à accrocher.

Bob
Rien de tel qu'un Patrick comme bélier.
Pour ceux et celles qui ont néanmoins choisi d'en savoir un peu plus, voici de quoi il en retourne. Le diabolique Plankton a mis au point un stratagème du nom de Plan Z pour devenir le plus grand restaurateur de Bikini Bottom et accessoirement pour dominer le monde. Pour contrecarrer ses plans, rien de tel qu'une vieille éponge imbibée de whisky (ou d'eau salée, c'est selon) accompagnée de l'irremplaçable Patrick, toujours prompt à se déshabiller en public. Voici donc le synopsis de départ qui va vous permettre de traverser plusieurs niveaux en ayant droit à tout ce qu'un jeu de plates-formes est censé nous apporter : des sauts, des items à récupérer et des boss à combattre. Par contre, il est franchement dommage que l'humour de la série TV ne soit pas plus présent dans cette mouture GBA. Tout juste avons-nous droit à quelques cinématiques éparses qui feront avancer le scénario et durant lesquelles les fans se délecteront une fois de plus des mimiques de leur éponge préférée. Sorti de là, nada, niet, que dalle. Avouez qu'il y a de quoi être déçu !

Bob
Le temps a beau être limité pour parcourir les niveaux, vous ne devriez avoir aucun problème à les aligner un par un.
Bon, puisque vous êtes encore là (tenace dites donc !), embrayons sur le principe de jeu. Eh bien, c'est là que se situe le gros du problème sachant que le concept est des plus monotones. Bob L'Eponge n'est rien d'autre qu'un jeu de plates-formes ultra classique, ultra basique et ultra soporifique. Vous devrez simplement enchaîner les niveaux en évitant les ennemis, sauter sur des plates-formes et récupérer des items qui vous donneront de l'énergie ou des vies supplémentaires. De plus, chaque zone (constituée de plusieurs sous-niveaux) se conclura par un affrontement contre un boss. Ensuite, avant de passer à la zone suivante, vous aurez l'occasion d'acheter des vies ou des attaques en passant dans une boutique. Vous aurez également droit à de petites phases en véhicule (en vue de face) pendant lesquelles Bob devra éviter des obstacles en bougeant rapidement sa voiture-pâté ou en sautant lorsque la route sera obstruée. Notez que pour savoir où se situent les objets à éviter, vous devrez vous fier à des indications qui arriveront sous forme de panneaux de signalisation. Maintenant, si le jeu est très rapide à terminer, vous pourrez toujours débloquer une trentaine de mini-jeux, plusieurs d'entre eux étant à acheter, d'autres à découvrir durant l'aventure principale.

Bob
Une petite phase rigolote...les cinq premières secondes.
La question du graphisme va être vite réglée puisque si nous retrouvons bien évidemment les environnements du show, le tout est décevant tant en termes de détails que de diversité ou d'originalité. Les animations de Bob et Patrick sont minimalistes (même pour une GBA) bien qu'assez fluides dans leurs représentations et on peine à être convaincu en parcourant les niveaux qui n'ont pas grand-chose pour eux. Ensuite, les ennemis sont peu nombreux et si certains d'entre eux ont bénéficié d'un design assez burlesque, le fait de se battre contre moins d'une dizaine d'animaux de mer (parmi lesquels des palourdes, des méduses, des coquilles Saint-Jacques...) est un peu limite, même si les boss viendront grossir les rangs de vos adversaires. La bande-son est également peu inspirée avec plusieurs thèmes à peine esquissés. On retiendra aussi une petite mélodie directement inspirée de Mario lorsque vous récupérerez l'item d'invincibilité.

Bob
Quel beau mollusque.
Le gameplay suit la mouvance générale : simpliste et sans fioritures. En guise de mouvements, vous pourrez utiliser Patrick comme bélier afin de défoncer des obstacles (Charge puissante), utiliser une attaque sautée (Popotinsplash) ou planer (Short parachute), tout ceci une fois encore grâce à Patrick qui utilisera son pantalon comme un parachute. Pour venir à bout de vos adversaires, vous aurez également accès à l'attaque Eponge absorbante en appuyant sur le bouton L. Cette attaque fera gonfler Bob qui recrachera ensuite de l'eau sur tous les ennemis alentours. Malheureusement, cette technique ne sera utilisable qu'un certain nombre de fois et il vous faudra récupérer des seaux d'eau (ou en acheter chez Mindy) pour la réutiliser. La jouabilité a beau être simple, elle n'en comporte pas moins quelques soucis. Le premier vient du fait qu'il vous arrivera parfois de manquer plusieurs sauts, ces derniers étant moyennement précis. Le second problème est qu'à part l'attaque mentionnée plus haut, vous ne pourrez éliminer vos ennemis qu'en les chargeant ou en leur sautant dessus. Le hic est que la première attaque vous demandera toujours d'appuyer sur un bouton pendant plusieurs secondes, ce qui est peu pratique puisque si un ennemi vous touche pendant ce laps de temps, l'attaque sera annulée. La seconde attaque ne sera quant à elle pas vraiment utilisable quand vous serez dans des passages étroits.

Bob
Les ennemis sont peu nombreux et pour la plupart assez quelconques.
Au final, on avance un peu tels des zombies dans ce titre qui ne parvient à aucun moment à nous restituer l'ambiance si délirante de la série animée. Manquant singulièrement de fraîcheur, de peps et d'idées originales, Bob L'Eponge Le Film est un jeu monstrueusement commun qui aura bien du mal à se faire apprécier. En somme, nous voici devant une production qui a préféré troquer son humour contre une progression linéaire au possible et un manque de challenges. Le constat est d'ailleurs un peu similaire avec tous les jeux qui ont voulu reproduire l'humour grinçant des Simpsons sans jamais y parvenir. Oui, l'adaptation GBA de Bob l'Eponge vous fera rire, mais elle vous fera surtout rire jaune.

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    Les environnements sont basiques, très redondants d'un niveau à l'autre et on aurait aimé plus d'ennemis ou de détails pour ce qui est des animations des personnages.

  • Jouabilité 12 /20

    Simpliste au possible. Trois ou quatre mouvements et une progression basique de chez basique. Les phases de plates-formes pures et dures côtoieront des passages de course à bord de la voiture-pâté mais ceci ne suffira pas à relancer l'intérêt en termes de gameplay.

  • Durée de vie 11 /20

    L'aventure dispose de trois modes de difficulté et de check points mais vu qu'on s'ennuie à mourir après une dizaine de niveaux, optez pour le mode Facile, histoire de boucler le titre avant de le revendre. Précisons aussi qu'une trentaine de mini-jeux sont également à débloquer.

  • Bande son 9 /20

    Des bruitages qui se comptent sur les doigts d'une main, des thèmes musicaux peu inspirés et une petite repompe en provenance de Mario pour le thème d'invincibilité. On a entendu mieux.

  • Scénario /

Que ce Bob L'Eponge est décevant. Tout en évoluant dans des environnements magnifiquement fades, composant avec un gameplay peu élaboré, vous aurez beaucoup de mal à ressentir de bonnes vibrations, surtout si vous vous attendez à quelque chose d'aussi drôle que la série ou le film. En gros, faites-vous plutôt un bon plat de fruits de mer tout en n'oubliant pas de commander la bouteille de vin blanc qui va avec.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 février 2005 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.9/20
Mis à jour le 14/02/2005
Gameboy Advance Plate-Forme THQ Heavy Iron Studios
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019