Menu
DK : King of Swing
  • Tout support
  • WiiU
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / DK : King of Swing / DK : King of Swing sur GBA /

Test DK : King of Swing sur GBA du 08/02/2005

Test : DK : King of Swing
GBA
DK : King of Swing
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2005 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
39.80€ GBA
67.99€ GBA
Voir toutes les offres
Partager sur :

Depuis quelques temps, l'ami Donkey Kong prend un malin plaisir à jouer les vedettes sur consoles dans des jeux qui ont tous la même volonté d'innover. Sur GBA, le primate n'avait pourtant eu droit qu'à des remakes de la série Donkey Kong Country et se contentait de jouer le mauvais rôle dans Mario Vs Donkey Kong. Mais cette fois, DK : King of Swing se propose de faire changer les choses en offrant le rôle vedette à la famille Kong dans un titre totalement inclassable.

DK : King of Swing

Ca n'est pas tous les jours qu'on voit poindre à l'horizon un titre suffisamment original pour parvenir à ne se ranger dans aucune catégorie connue. C'est pourtant le cas avec DK : King of Swing, dans la mesure où le soft introduit un concept totalement nouveau teinté de plates-formes et de réflexion. Eliminons d'emblée l'histoire sordide qui sert de prétexte au jeu pour se concentrer sur le reste. Le perfide King K. Rool a encore fait des siennes en dérobant les médailles qui devaient servir de prix lors du Festival de la Jungle, et c'est Donkey qui va devoir les récupérer. Vous voyez qu'on ne passe pas à côté de grand-chose en zappant la petite scène d'intro pour entrer vite fait dans le jeu.

DK : King of Swing
Changez de main pour modifier le sens de rotation des manivelles.
Si vous êtes sceptique lorsque je vous dis que le concept de DK : King of Swing est vraiment inédit, vous allez comprendre tout de suite que je n'exagère pas. Il ne s'agit là ni d'un jeu de plates-formes ni de quoi que ce soit que vous avez pu imaginer en regardant les visuels du jeu. A la limite, ce titre se rapproche plutôt d'une succession de parcours d'escalade. Dans chaque niveau, Donkey se retrouve en effet projeté dans des environnements où il est impossible d'évoluer au sol. Les déplacements se font au moyen de pitons qui constituent autant de prises sur lesquelles vous devez vous accrocher pour vous hisser toujours plus haut. Bien sûr, tout ceci aurait pu sembler simple voire excessivement facile si les contrôles de jeu étaient ceux auxquels nous sommes habitués. Vous aurez compris que ce n'est pas le cas.

DK : King of Swing
Envoyez les rochers sur le mur de briques.
Le jeu part du principe qu'un primate se déplace beaucoup plus facilement dans les arbres que sur la terre ferme. Tout le gameplay repose ainsi sur l'aisance de notre bon vieux gorille à se déplacer à la force des bras. Ici, point de branches ou de lianes, mais des pitons à partir desquels Donkey peut s'accrocher mais aussi se balancer pour s'élancer dans une direction donnée. En fonction du bras avec lequel le singe attrape le piton, le sens de rotation est différent, et il faut donc jouer là-dessus en alternance pour avancer. La jouabilité fait donc intervenir les deux gâchettes de la console, chacune étant associée à une main de Donkey, sachant qu'une pression simultanée sur les deux gâchettes permet d'effectuer un saut. Si on va plus loin, il faut ajouter la possibilité de concentrer son saut pour effectuer une attaque, mais aussi les différentes techniques qui permettent d'interagir avec le décor. Les level designers ne se sont d'ailleurs pas privés pour imaginer des parcours bourrés d'ennemis, de pièges et de parois mobiles qui tentent de vous écraser. Il est donc absolument indispensable de maîtriser parfaitement le gameplay pour évoluer sans avoir à réfléchir aux commandes, et heureusement la prise en main est assez rapide.

DK : King of Swing
Un niveau bonus pour gagner des bananes.
Bien sûr, de nombreuses subtilités et complications viennent se greffer au jeu au fur et à mesure que l'on avance dans les niveaux. On pourra par exemple se servir de rochers ou de bombes pour les envoyer sur ses adversaires, essayer de briser des tonneaux qui bloquent le passage, et faire actionner des leviers ou des manivelles pour interagir avec certains éléments du décor. Tout ça sans oublier bien sûr de récupérer un maximum de bananes en chemin, celles-ci vous permettant de regagner de la vie et d'être temporairement invincible, ce qui n'est pas un luxe. Donkey Kong oblige, on trouve également toutes sortes de tonneaux qui ont souvent des effets semblables à ceux de la série Donkey Kong Country. Dans le même ordre d'idées, il est possible de dénicher des tonneaux spéciaux qui vous envoient dans des stages bonus remplis de bananes. Chaque monde se termine pas ailleurs avec un affrontement contre un boss plus ou moins retors. Le titre aurait pu se contenter de cela, mais il a fallu que Nintendo rajoute également des modes de jeu annexes, jouables en solo ou en multijoueur. Douze parcours spéciaux vous attendent donc en marge de l'aventure, toujours pour récupérer des médailles. Vous pourrez même vous y essayer entre amis puisqu'il est possible de jouer jusqu'à quatre avec une seule cartouche. Sympathique et original, DK : King of Swing n'est pas pour autant franchement inoubliable mais il fera passer un bon moment à ceux qui ont apprécié Mario Vs Donkey Kong par exemple.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Le jeu s'appuie sur une réalisation relativement jolie mais qui privilégie la lisibilité sur la richesse de détails. Du coup, les environnements sont agréables à l'oeil mais pas franchement transcendants pour de la GBA. On a tout de même grand plaisir à retrouver Donkey Kong, mais aussi Diddy, Dixie et Funky dans les mini-jeux.

  • Jouabilité 14 /20

    Troublant dans un premier temps, le maniement se révèle finalement bien pensé car totalement adapté aux déplacements du gorille. Les niveaux parviennent bien à se renouveler mais certains passages sont assez galères, ce qui rend le jeu parfois agaçant.

  • Durée de vie 14 /20

    Il faut reconnaître que les niveaux sont assez courts et se divisent généralement en trois étapes. Malgré tout, la progression ne se fait pas si rapidement que ça car la difficulté est bien présente, et le système de médaille permet de rallonger la durée de vie. Les mini-jeux sont jouables jusqu'à 4 joueurs avec une seule cartouche.

  • Bande son 15 /20

    C'est probablement au niveau sonore que DK : King of Swing rappelle le plus Donkey Kong Country. En fait, la plupart des musiques sont des remix de celles de cette série, détail que les fans remarqueront immédiatement.

  • Scénario /

    -

Moins intéressant que Mario Vs Donkey Kong, mais tout aussi original, DK : King of Swing propose un concept innovant et fonctionnel, mais le plaisir de jeu n'est pas toujours au rendez-vous. Entre plates-formes et réflexion, le jeu exige beaucoup de précision et demeure sympathique au demeurant, mais sans être vraiment indispensable.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2005 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 08/02/2005
Gameboy Advance Réflexion Plate-Forme Nintendo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live