Menu
Sid Meier's Pirates!
  • Tout support
  • PC
  • 360
  • Wii
  • Mac
  • iOS
  • PSP
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Sid Meier's Pirates!
PC
Pirates!
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 décembre 2004 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (76)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Amazon PC 13.50€ Amazon Wii 16.29€ Rakuten PSP 19.42€ Amazon PSP 22.99€ Rakuten PC 24.94€ Rakuten Wii 28.90€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

La mode est aux remakes ou aux adaptations de vieux jeux. Celui qui y passe aujourd'hui n'est autre que le mythique Pirates! et pour être sûr de faire du bon boulot, le nouveau Pirates! est supervisé par Sid Meier's, le créateur du jeu original lui-même.

Sid Meier's Pirates!

Nostalgie quand tu nous tiens, tu nous fais faire de belles choses. Il est indéniable que l'équipe de Firaxis ayant travaillé sur Sid Meier's Pirates! est composée de grands fans du jeu original et que l'ambition première était de le remettre au goût du jour le jeu original sans le dénaturer. Dans le respect le plus total, ils ont su garder l'essence du titre en modifiant ce qui n'allait pas et en amenant de nouvelles idées pour le rendre encore plus riche qu'il ne l'était déjà. C'est vrai que le Pirates! qui tournait sur mon Amstrad CPC 6128 était un modèle dans son genre lui valant logiquement le titre de simulateur de pirates. Il y avait toujours quelque chose à faire et on ne se lassait jamais d'explorer les Caraïbes à bord de son navire drapé d'une tête de mort, en s'arrêtant dans les ports pour ravitailler les cales ou jouer de la diplomatie avec le gouverneur tout en charmant sa fille.

Sid Meier's Pirates!
La jolie carte en 3D nous donne envie de prendre un bain dans ces eaux pleines de requins et de dauphins.
Tout débute par une cinématique présentant l'arrestation de votre famille par un espagnol peu scrupuleux. Encore tout jeune garçon, vous parvenez à lui filer sous les doigts, et à vous cacher pendant dix longues années, mais il est maintenant temps de refaire surface et de pister cet ignoble individu pour lui faire payer ce qu'il vous a fait. Ainsi débute votre vie de pirate. Décidez d'un nom, d'un talent, d'une date de naissance et d'une nationalité, et vous voilà parti sur votre fier galion à la recherche d'aventure. Ne pensez pas que les choix précédents ne sont que détails, mis à part le nom, ils influeront tous sur la partie. Votre talent déterminera par exemple le domaine dans lequel vous serez le plus à l'aise. Escrime, canonnier, navigateur, médecine ou chasseur de trésor, à vous de voir ce qui vous attire particulièrement. Votre année de naissance, elle, situera le jeu dans un contexte historique, et donc dans une époque plus ou moins difficile pour les pirates. Pour résumer, on va dire que tout se passe aux alentours de 1660, la grande époque des héros boucaniers. Enfin, votre nationalité permet de savoir dans quels ports vous serez le bienvenu et dans quels comptoirs on refusera de vous accueillir. Tout cela évoluera évidemment pendant la partie suivant la loyauté que vous porterez à votre patrie. Au début, vous aurez à vous décider entre rejoindre la flotte française, espagnole, hollandaise ou anglaise. Puisque le monde ne vivait déjà pas en harmonie à cette époque, de multiples guerres et alliances ne cesseront de se forger entre les quatre pays. Cela vous indiquera quels navires vous pourrez attaquer en toute tranquillité et lesquels seront vos alliés. Bien entendu, en tant que pirate, vous n'obéissez à aucune règle sinon les vôtres et rien ne vous empêchera de vous retourner contre vos alliés à tout moment.

Sid Meier's Pirates!
A l'abordage ! Choisissez les coups et les défenses que vous voulez faire.
Vous passerez le plus clair de votre temps sur votre navire à arpenter les mers du sud. Avec la carte gracieusement mise à votre disposition, vous pouvez repérer les différents ports qui bordent chaque île ainsi que les repères de pirates ou les missions jésuites. Vous ne serez pas le seul à naviguer sur ces eaux limpides puisque plusieurs autres bateaux croisent dans le secteur. En passant la souris sur eux, vous obtiendrez quelques informations quant à leur nationalité et à leur destination. Si l'envie vous en prend, il suffira de cliquer pour lancer une attaque. Les assauts se déroulent en deux phases : la première est une bataille navale en temps réel. Les bateaux se tournent autour, s'envoient des boulets de canons pour s'affaiblir, ou tentent même de fuir. Bien plus stratégique que l'on ne pourrait le penser de prime abord, cette séquence prépare la suite : l'abordage à proprement parler, symboliser par un combat de sabre contre le capitaine du navire. Plus vous aurez canardé l'adversaire, plus facile sera le combat, c'est aussi simple que ça. A partir de là, on rencontre des navires aux tactiques bien diverses. Alors que certains préfèrent fuir en voyant notre galion approcher, d'autres, peut-être trop confiants, optent pour un abordage immédiat en nous défiant à l'épée dès que possible.

Sid Meier's Pirates!
Les voiles se déchirent à chaque boulet de canon reçu.
En s'arrêtant dans les ports, il est important d'aller voir le gouverneur ou le maire de l'île pour prendre des nouvelles de la situation politique actuelle. Celui-ci vous félicitera pour vos exploits ou vous réprimandera si par malheur vous avez coulé des navires de sa flotte. Les sanctions sont le plus souvent financières, on vous propose d'acheter des traités pour vous faire pardonner, mais là encore rien ne vous oblige à vous plier à cette paperasserie. Si vous vous faites bien voir du gouverneur, il ira jusqu'à vous présenter sa fille. Si dans le premier jeu Pirates! il suffisait d'avoir une fortune personnelle et d'être bien vu du père pour séduire la demoiselle, il faut désormais aussi être un bon danseur et le prouver à tout le monde en s'exécutant lors d'un bal. Les séquences de danse sont assez délicates au départ puisqu'il faut appuyer sur les touches du pavé numériques dès que votre partenaire vous le demande, mais au fur à mesure, on prend le rythme et on se débrouille comme un pro. De plus, on peut se procurer des objets spéciaux pour faciliter la tâche (des chaussons de danse, par exemple, et non ce n'est pas une blague).

Sid Meier's Pirates!
La fille du gouverneur n'a d'yeux que pour vous.
En ville, la maison du gouverneur n'est pas le seul endroit intéressant à visiter, la taverne est aussi un endroit incontournable pour tout bon marin qui se respecte. C'est ici que vous pourrez enrôler de nouveaux membres d'équipage, acheter des objets spéciaux ou tout simplement glaner des informations sur votre quête principale (l'arrestation de vos parents, vous vous souvenez ?) auprès du barman ou de la serveuse. Ces deux personnages vous rencarderont aussi sur tout ce qu'ils auront entendu dire au sujet de fameux pirates et sur ce que renferment les cales de tel ou tel navire. Après en avoir appris suffisamment, vous ferez bien un tour chez le marchand pour échanger vos stocks d'épices ou de sucre contre de précieuses pièces d'or ? De toute manière, il vous faut y aller puisque c'est là que vous achèterez la nourriture pour vos hommes et des canons pour votre embarcation. Tiens, puisqu'on y est, voici une petite aparté pour les fans de la première version, il n'est plus nécessaire d'avoir un minimum d'équipage associé à la navigation du bateau et à l'utilisation des canons. Tant que votre équipage transporte un certain nombre de pirates à bord, vous pourrez vous servir autant que vous voulez des canons sans avoir à subir de problèmes de navigation.

Sid Meier's Pirates!
La tentative d'évasion vient de louper. On vous ramène en prison.
L'histoire d'amour qui lie un capitaine à son bateau n'est pas tout à fait vérifiée dans le jeu puisque vous serez régulièrement amené à changer de galion (à moins que vous jouiez très bien, mais bon...). Vous pourrez vous emparer des bateaux ennemis, les améliorer pour les combats (boulets de canons spéciaux, vitesse de tirs accrue, renfort de la structure) ou pour la navigation (voile en coton pour gagner en vitesse...). Tout cela se fait moyennant finances chez le constructeur naval. Le luxe est donc de pouvoir choisir dans quel bateau on va installer ses quartiers, mais tout ne se passe pas toujours comme prévu et il arrivera sans doute que vous connaissiez des échecs pendant votre carrière de pirate. Dans ce cas, ce sera à votre tour de céder votre bateau. Vous ferez même un tour en prison sans passer par la case départ. Dans votre cellule, vous verrez les mois défiler un à un. Si vous en avez l'audace, vous pourrez toujours tenter de vous échapper. Le jeu passe alors en mode "action". Il fait nuit et vous devez absolument fuir la ville sans vous faire repérer par les gardes censés s'assurer que tout va bien. Ces phases ne sont pas les seules où vous serez à pied, puisqu'en dehors des ports et des villes, vous pouvez accoster un peu n'importe où et partir en expédition avec vos hommes. Pour peu que vous soyez en possession d'une carte, vous pourrez peut-être déterrer un trésor... C'est aussi à pieds que vous devrez attaquer les places fortes. Les combats terre / mer ont effectivement été retirés du jeu. Comme dans un jeu de stratégie, vous organiserez des troupes de pirates avant de partir aux combats.

Sid Meier's Pirates!
Négociez les produits qu'il vous faut.
Je vous le disais au début, Sid Meier's Pirates! est extrêmement riche. On le voit facilement avec toutes les séquences différentes qu'il parvient à faire cohabiter sans aucun souci. On arrive très vite à se prendre pour un pirate, on part à l'aventure au grè du vent en affrontant les malheureux qui osent se mettre en travers de notre route. Porté par une sublime réalisation, on ne voit pas bien ce que l'on pourrait réellement reprocher à Pirates! Pour titiller, il y a bien l'absence de multijoueur ou de classement online du meilleur pirate des Caraïbes, mais cela ne représente rien face à la somme de qualités du jeu. Même le vent - qui ralentit considérablement les déplacements lorsqu'on le prend de face et contre lequel j'ai pas mal pesté en commençant à jouer - parvient à se faire oublier. L'ambiance dépaysante et la profondeur de jeu y sont probablement pour quelque chose. Une grande réussite.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    La représentation de la piraterie qui est faite ici donne vraiment envie de s'enrôler sur un navire avant de partir sous un soleil de plomb vers des paysages paradisiaques et verdoyants. La 3D est belle et souple, elle nous dresse un tableau rafraîchissant des villes et des étendues maritimes à explorer.

  • Jouabilité 18 /20

    Le titre couvre tous les aspects de la vie d'un pirate. Gloire, amour et fortune, tout est regroupé, et de surcroît parfaitement balancé, pour former un jeu cohérent qu'on quitte difficilement. La maniabilité en elle-même ne pose aucun problème puisque tout peut se contrôler au pavé numérique ou simplement à la souris.

  • Durée de vie 17 /20

    Une partie s'étend sur toute une vie de pirate, soit environ 7 ou 8 heures. Ca peut paraître peu, mais compte tenu du fort potentiel de rejouabilité, Pirates! risque de rester sur nos disques durs un bon moment.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques utilisent les instruments traditionnels de la culture pirate ce qui nous met rapidement dans l'ambiance. A la taverne on entend quelques chants, alors qu'en mer ce sont plutôt les cris de matelots qui retentissent. A noter que tous les personnages s'expriment par onomatopées, comme dans les Sims.

  • Scénario 15 /20

    On se prend rapidement d'affection pour son pirate que l'on suit partout dans ses aventures. L'aspect dramatique lié à la quête principale n'est pas systématiquement mis en avant, ce qui nous permet de vaquer à nos occupations sans avoir à se sentir trop guidé.

Cet épisode dépasse largement le volet original. Pas seulement pour sa réalisation mais aussi grâce à tous les ajouts qui y ont été faits. La richesse du gameplay et la réalisation vraiment réussie sont toutes deux responsables des longues heures que l'on passe à voguer sur son galion à la recherche d'une renommée dans le monde de la piraterie.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 décembre 2004 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (76)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Mis à jour le 03/12/2004
PC Action Aventure Atari Firaxis
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020