Menu
Mega Man X Command Mission
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Mega Man X Command Mission / Mega Man X Command Mission sur NGC /

Test Mega Man X Command Mission sur NGC du 23/11/2004

Test : Megaman X Command Mission
NGC
Mega Man X Command Mission
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 novembre 2004 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Tous les prix
Prix Support
43.10€ PS2
69.99€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Une structure morne s'élève sous le rideau de pluie déchirant les lourds nuages jusqu'alors silencieux et menaçants. Un monolithe de béton, vide et sans âme. Cette tour s'élève en tant que miroir d'une société sur le déclin, pervertit par les guerres incessantes pour le contrôle d'une substance nommée le métal de force. Découvert récemment sur la planète 2202XAB, il va devenir l'excuse principale d'un groupe de Réploïdes rebelles soumis à Epsilon. Qualifié immédiatement de menace pour l'ordre subtilement établi, ce dernier devint la cible privilégiée de la Fédération, qui envoya X, Zero et Shadow sur l'île de Méga Cité afin d'éliminer ce guerrier énigmatique. Mais l'amitié est bien peu face à une volonté d'émancipation.

Megaman X Command Mission

Mais comme vous vous en doutez, les événements prendront rapidement une tournure que vous ne parviendrez plus à gérer, et dont le seul échappatoire sera votre ténacité. Et celle-ci participera d'autant plus au bonheur ressenti dès la plongée dans ce jeu de qualité qu'est Megaman X Command Mission. Se muant en un plaisir de progression incontestable, elle vous animera autant que X, décidé à enrayer la spirale macabre initiée par le groupe Espilon. Imprévisible comme les réactions de Spider lors de votre première rencontre, le petit robot bleu prend place dans un univers auquel il est peu habitué, le RPG. Vous me direz qu'il existe évidemment la série Battle Network sur GBA, mais elle n'utilise pas la trame générale des épisodes signés d'un X agressif et vecteur d'un univers particulier. Après les très moyens Megaman Legends, tenant plus du jeu d'aventure que de l'Action-RPG au sens profond du terme, on était en droit d'appréhender cette mouture Gamecube avec quelques doutes. Néanmoins ceux-ci s'envolent lestement, comme les particules ionisées du laser de X scindant l'obscurité en une fine tige lumineuse. Les certitudes apparaissent au compte-gouttes, et débutent leur sublimation dès l'introduction qui annonce l'ambiance du titre. S'ensuit alors un procédé immersif classique mais au sein duquel on se laisse agréablement prendre au piège. Une atmosphère ténébreuse, une pluie battante, un objectif flou, une peur latente à la découverte de vestiges de conflits antérieurs, tout concourt à donner l'envie de poursuivre l'investigation. Jusqu'au moment fort du niveau d'introduction, qui laisse un goût de déjà-vu, tout en évitant l'écueil de la prévisibilité et en empruntant le chemin d'une volonté de vengeance à laquelle on participe activement. La trame scénaristique se développe ensuite de façon un tantinet hachée, mais dispose d'un climat notable d'oppression. Il est en effet intéressant de faire partie d'une minorité en lutte contre un pouvoir bien trop imposant pour laisser un quelconque espoir à vos alliés, déprimés par la violence du conflit.

Megaman X Command Mission
Les extérieurs demeurent de toute beauté, et offrent des panaromas gigantesques
Animés par des volontés diverses, les héros, ne disposant pas d'une psychologie fascinante, contiennent toutefois une part non négligeable de séduction. On s'attache fort rapidement à la troupe désabusée que l'on dirige. X veut avant tout accomplir sa mission, Massimo désire venger les siens, tout en essayant de vaincre sa lâcheté, Spider demeure égoïste et détaché de l'action, etc... Des motivations différentes pour des personnages disposant d'un charisme fédérateur. Effectivement, reprenant dans les grandes lignes le design des précédentes productions estampillées X, cet épisode de Megaman joue moins sur l'épure et l'agressivité communes à la saga Zero, et utilise des formes plus rondes, conservant tout de même une recherche graphique évidente. Des individus comme Spider, Zero, ou encore Shadow parviennent à eux seuls à donner le désir de sortir de la poussière mes mystères enfouis de ce monde futuriste. Pierre de voûte de cette constatation, la réalisation se révèle vraiment soignée. L'utilisation du cel shading, si elle est moins maîtrisée que dans Crimson Tears dans le cas des personnages ou Wind Waker concernant les décors, on ne peut s'empêcher d'admirer certains environnements. En fait, la majeure partie des niveaux que vous traverserez, et en particulier ceux composés principalement de couloirs, parviennent à réaliser le tour de force de ne pas être visuellement lassants. De nombreux détails fleurissent au sein des parois, les baies vitrées laissent entrevoir des animations extérieures, des pièces ne ressemblant à aucune rencontrée précédemment font leur apparition à un rythme régulier, bref la lassitude se trouve habilement mis à bas et laisse place à un level-design captivant, qui pousse parfois à revenir admirer un lieu précis, en cherchant à obtenir une pose passive et contemplative. Je vous conseille à ce propos la plate-forme aérienne de la base de la résistance, qui prouve la volonté des développeurs et des graphistes de donner au joueur la possibilité de dépasser les combats pour se laisser emporter par les arrière-plans. Un peu de poésie charnelle dans ce monde d'acier. On pourra en revanche trouver quelques ennemis suffisamment ridicules pour se contenter de les exterminer par horreur, ce qui ne nuit heureusement pas au soft, mais qui détache parfois de cet univers prenant. Mais les affrontements font rapidement oublier tout cela.

Megaman X Command Mission
Les "Final Strike" sont une cloche fatale, sonnant le glas de vos ennemis
Dynamiques et disposant d'une approche assez tactique lorsque l'on se penche sur leur cas, ces derniers font appel à des idées originales, et non simplement "empruntées" à d'autres productions comme a su le faire avec brio le Tiers Age d'EA Games. "Mais non, on ne s'est pas inspirés de Final Fantasy 10 !". Megaman n'échappe pas à des comparaisons certes, mais apporte suffisamment de choses pour se créer un système propre. Le principe reste simple à la base. Chaque personnage possède un compteur, indiqué en pourcentage, qui décroît à chaque action effectuée. Par exemple, s'il se trouve à 50 pour cent et que vous décidez de lancer une attaque, il descendra de 25 pour cent. Mais pas d'inquiétude, car il remontera de 35 pour cent votre nouveau tour venu, vous conduisant à 60. Mais à quoi servent ces pourcentages me direz-vous ? Et bien tout simplement à mettre en place des assauts plus ou moins destructeurs. Il est donc évident qu'il faudra apprendre à gérer votre capital au gré du pugilat afin de conserver des chances de déclenchement de l'une de vos attaques destructrices. S'engageant grâce à une utilisation simultanée de la gâchette droite et du bouton A, celles-ci demandent, une fois en préparation, d'effectuer une manipulation spécifique inhérente à chaque individu. Il vous incombera de maintenir la touche A avec X par exemple, ou bien encore de composer une donne de qualité (comme au poker, en changeant sa "main") dans le cas de Spider. Une trouvaille permettant de rester vigilant tout au long des combats, et de ne jamais les considérer sans attention. Mais ce n'est pas tout. En effet, dans le bas de l'écran s'affiche une barre temporelle sur laquelle vous observez l'ordre des tours des ennemis et de vos protégés ainsi que leur état de santé. D'un seul coup d'oeil vous pouvez alors analyser la tournure des événements et la stratégie à adopter.

Megaman X Command Mission
Le charisme incarné, tout simplement
Il faut également remarquer la présence d'un mode Hyper, vous donnant la possibilité de vous transformer en un guerrier à la puissance démultipliée qui dure un nombre de tours précis en fonction du héros y recourant. Une possibilité à utiliser cependant avec parcimonie, car elle s'épuise au gré de ses manipulations. De 5 tours par conflit, vous passerez ensuite à 3 si vous avez profité de deux tours le combat précédent, et ainsi de suite. Le seul moyen de récupérer du "temps" est de se reposer ou de monter d'un niveau. Enfin, si vous parvenez à faire baisser la jauge de vie d'un opposant de 75 pour cent en un seul tour, vous déclencherez un assaut détonnant et impressionnant, portant le nom évocateur de "Final Strike", durant lequel il vous faudra presser la touche A nerveusement avant la fin d'un compte à rebours. Vous enchaînerez de ce fait les coups jusqu'à atteindre aisément la trentaine de heurts successifs. Gérer le statut de vos adversaires se révèle donc aussi important que la concentration sur vos troupes. De plus, à l'aide du métal de force, vous aurez la possibilité d'augmenter la résistance de vos poulains de manière significative. En effet, hors des cruels pugilats, dans les célèbres menus de configuration propres aux RPG, vous aurez le pouvoir d'appliquer certaines capacités aux individus de votre équipe par le biais de métaux contenant des données spéciales, comme Vitesse +1, Attaque +1, etc... Disposant d'un nombre de blocs libres restreints où placer ces morceaux métalliques, il vous faudra choisir les meilleurs à appliquer à vos chers compagnons ludiques. Néanmoins l'espace manquant ne sera pas votre seul ennemi. Effectivement, chaque androïde résiste d'une manière différente à l'érosion de ces métaux particuliers. Affichant un nombre maximal à ne surtout pas dépasser, les robots sous vos ordres devront être équipés de telle manière que le taux général d'érosion ne dépasse pas le leur. A vous par la suite de vous occuper au mieux de l'équilibrage de vos guerriers afin de créer des complémentarités. Encore un apport significatif. Au final, donc, et malgré des défaillances au niveau de la scénarisation et quelques poncifs concernant la progression au sein des divers "donjons" du titre, Megaman X Command Mission apparaît comme un RPG de grande qualité. N'arrivant évidemment pas au niveau d'un Xenosaga, ou d'un Breath Of Fire 5, le dernier-né de la descendance Megaman réussit quand même à convaincre grandement et à donner envie de poursuivre l'aventure jusqu'à son terme. N'est-ce pas là l'esprit d'un RPG ?

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Utilisant un cel shading de qualité, le dernier RPG en date de Capcom séduit avec conviction dès les premiers instants. Possédant un level-design de qualité plus que notable, et un chara-design facilement attractif, rendant les personnages rencontrées attachants, voire fascinants (Spider), ce dernier impose immédiatement un plaisir conséquent. Les environnements entourant nos héros sont dépositaires de détails relativement fins, et arborent une gestion de la luminosité et des contrastes fort correcte. L'ambiance mise en place participe énormément au plaisir ressenti et apporte une cohérence au monde traversé.

  • Jouabilité 16 /20

    Les phases de combats sont réellement intéressantes et apportent beaucoup au titre, c'est évident. Bien pensées et dominées par un soucis d'innovation évident, ces dernières s'avèrent de plus dynamiques et suffisamment prenantes pour ne pas dévier l'intérêt. De même, la gestion des personnages, si elle n'est pas poussée dans ses retranchements, demeure assez profondes pour attirer le regard des RPGistes forcenés, tout autant que celui des novices dans ce genre particulier. Une mise ne bouche de qualité. Il est toutefois bon de noter une certaine carence dans les possibilités sur le terrain hors combat. On est loin de Valkyrie Profile. Vous pourrez également vous servir de votre GBA comme d'un radar, une fois reliée à la belle Gamecube.

  • Durée de vie 14 /20

    Honnêtement, n'ayant pas terminé entièrement le jeu (et oui un mythe s'écroule), je ne peux qu'évaluer la durée de vie de l'ensemble. Malgré tout et vu le nombre de boss qu'il me restait à abattre, je pense que plusieurs dizaines d'heures seront nécessaires pour terminer cette quête digne d'intérêt. Le jeu demeure sincèrement immersif, et il vous sera agréable de parcourir les différents chapitres le composant. Mais je ne crois pas que vous y reviendrez.

  • Bande son 13 /20

    Voilà une chose qui n'a jamais été le point fort des Megaman. Et ce n'est pas cet épisode qui vous fera changer d'avis. Les compositions sont en effet de qualité assez variable, passant d'un thème aux sonorités profondes et mystérieuses immersif, à une sorte de morceau guilleret aux doux accents de synthétiseur énervant sur la longueur. Mais dans l'ensemble, elles ne demeurent pas choquantes et collent avec l'univers. Le doublage est quant à lui d'une qualité plutôt moyenne, octroyant parfois des voix en désaccord avec le caractère d'un individu. Malgré tout le coeur y est, comme dirait l'autre.

  • Scénario 13 /20

    Au point où j'en suis, le scénario s'est bien développé, mais ne réserve pas de revirements de situation stupéfiants. La trame se suit agréablement, et les tenants et les aboutissants demeurent secrets suffisamment longtemps pour pousser à la progression. La mise en scène est quant à elle assez bien travaillée, cherchant à donner un côté cinématographique à l'ensemble. La psychologie des individus, bien que pas assez développée, reste crédible, et aucune incohérence de comportement ne montre le bout de son canon.

Débarquant suite à un grand saut dont il a le secret, dans le monde du RPG, Megaman parvient à nous convaincre qu'une reconversion lui irait à merveille. En effet, Megaman X Command Mission se pose délicatement devant nos yeux avec la légèreté d'un soft réussi et réellement prenant. Original, graphiquement abouti, et relativement bien construit, ce dernier convaincra les personnes réticentes au monde du RPG de tenter l'expérience, et satisfera aussi bien les fans de Megaman, que les personnes cherchant un jeu de rôle à se mettre sous la dent... quand elles auront terminé Tales Of Symphonia bien entendu, et en attendant Baten Kaitos (aaaaah). Le X-buster est toujours aussi prompt à faire feu.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 novembre 2004 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Mis à jour le 23/11/2004
Gamecube RPG Capcom
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Conqueror's Blade : Au cœur des batailles et des conquêtes médiévales
    PC
  • Preview : New World, entre exploration et conquêtes, retour sur un sandbox en devenir
    PC
  • Preview : Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Tom Clancy's The Division 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce