Menu
Men of Valor
  • Tout support
  • PC
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Men Of Valor
PC
Men of Valor
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 novembre 2004 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.6/20
Rakuten PC 9.64€ Rakuten PC 9.94€ Amazon PC 10.41€ Amazon PC 25.40€ Rakuten PC 28.39€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Premier conflit véritablement marquant dans la courte histoire des Etats-Unis, la guerre du Viêt Nam apparaissait comme la seule ayant mis en péril le rationalisme américain. Initiatrice des guerres filmées, cette dernière a marqué les esprits de par la violence des actions perpétrées des deux bords, et surtout la désillusion d'outre-Atlantique face à l'enlisement de ses troupes dans une bataille qui devenait de plus en plus polémique au fil du temps. Choc traumatique évident, cette guerre ne cesse de ressortir de ses turpitudes par le biais du jeu vidéo. Preuve en est cette version développée par l'équipe responsable de Medal Of Honor.

Men Of Valor

Dès votre arrivée sous les latitudes tropicales humides abritant un revirement total de votre destinée, vous vous trouvez confronté à la dure réalité d'un conflit, tenu au début comme une risible et simple façon de briller dans la géopolitique mondiale. Incarnant le Marine Roland Shepard, vous débutez de manière apaisée et détendue votre carrière de militaire. Effectuant quelques passes avec vos coéquipiers, visiblement attirés comme vous par le football américain, vous commenceriez presque à ne voir votre mobilisation que comme des congés payés dans un environnement émeraude aux paysages fantastiques. Mais les roquettes tombant soudain sur votre camp de base vous remémorent les phrases imprimées sur votre contrat d'engagement. Il va falloir partir en reconnaissance dans l'espoir de mettre la main sur les responsables de ce pilonnage massif. Accompagné d'une petite troupe, vous vous enfoncez dans la végétation moite, enivré de senteurs à la fois terriblement entêtantes et peut-être trop dépaysantes. L'entrée en matière propulse donc immédiatement le joueur dans l'ambiance, à la manière d'un récent Killzone, ou du réputé Medal Of Honor (tiens donc). Les jeunes feuilles de palmier fouettent votre visage, et votre champ de vision tente de s'adapter à l'oppression des plantes obstruant l'horizon. C'est dans ce quasi aveuglement que vous allez devoir survivre.

Men Of Valor
L'attaque du pont est un passage fort impressionnant qui donne à voir de somptueux reflets
Fusil en main, vous observez avec délectation les multiples occurrences colorées présentes dans ces bois compacts, et admirez le souci du détail voulu par les développeurs. Au gré de vos diverses missions, modifiant autant que faire se peut les décors dans lesquels vous évoluez, vous pourrez vous laisser prendre à la beauté des lieux environnants. Que ce soit une forêt au sein de laquelle se perdent des rais de lumière diffus atténués par la canopée, ou une colline nue suite à des bombardements imposants, chaque tableau traversé comporte une atmosphère particulière et par la même, une exploitation différente. On note alors un travail digne d'éloges concernant la gestion des particules, par le biais de projections de terre, de bris de bois, ou de gravats, accentuant l'immersion du joueur. De même, la finesse des textures employées permet de se mouvoir dans un réalisme de tous les instants, indispensable à une progression dans un univers crédible et fascinant. De légers détails viennent également accentuer cette impression, comme par exemple les vols d'oiseaux parcourant les cieux ou s'extirpant soudain d'un bosquet, accompagnés des trajets irréguliers de papillons peuplant les étendues boisées. D'ailleurs la représentation des arbres, rochers, et autres obstacles naturels se voit gratifiée d'un souci de qualité, et octroie vraiment le sentiment de parcourir une zone dans laquelle l'homme n'est que peu présent. Bien moins réussi que dans Far Cry, ou encore le dantesque Half-Life 2, l'habillage graphique parvient tout de même à grandement convaincre et à motiver le petit soldat que vous êtes à se servir des moindres zones masquées comme un lieu de repli stratégique. Quand vous croiserez un cours d'eau paisible, orné de nénuphars, vous comprendrez les compétences de développement de 2015.

Men Of Valor
Et oui, il y a toujours des trucs qui volent dans la jungle
Mais ces mêmes rivières seront souvent le cadre de traquenards relativement fourbes, et souvent catastrophiques pour votre santé rapidement fluctuante. De ce fait, il faudra connaître parfaitement vos capacités de combattant, et les utiliser à bon escient. Relativement classiques, ces dernières se cantonnent aux bases mêmes de ce que l'on peut espérer découvrir dans un FPS. Se baisser, ramper, lancer des grenades, tirer, etc... Rien ne vient relever un tant soit peu cet éventail de possibilités. Pas de sauts, d'action furtive, de capacités spécifiques. Les seules "innovations" résident dans l'aptitude de se pencher à droite ou à gauche lorsque l'on est dans une position de visée précise, ce qui est pratique il faut l'admettre, mais oblige à ne pas bouger, ce qui peut se révéler désastreux, et la façon de se guérir. Vous pouvez en effet ramasser toutes sortes d'objets sur les cadavres, comme des armes et des trousses de secours, voire des gourdes. Ces deux dernières vous permettant de vous restaurer. Néanmoins, il peut vous arriver, et même relativement souvent, de saigner à flots. Dans ce cas précis, il sera impératif de maintenir une touche dans l'optique de vous faire un bandage, afin de stopper l'écoulement. Une idée intéressante dans le fond, respectant les vues réalistes du soft, mais pas du tout dans la forme. Effectivement le fait de tirer tout en se concentrant sur sa blessure, et en essayant de se cacher derrière un tronc, demande une gymnastique certaine. Dans une optique similaire, la visée demeure relativement instable, et il n'est pas du tout aisé d'ajuster un tir correct. Non que le soft soit injouable, loin de là, proposant une prise en main immédiate et intuitive, mais il aurait été salvateur de mettre en place un système moins nerveux, et surtout un réticule moins imposant.

Men Of Valor
Mais regardez-moi le rendu de cette eau. Allez hop, je m'y jette !
Maintenant rôdé aux techniques du guerrier en pleine possession de ses moyens, vous pourrez participer aux diverses missions proposées, habilement découpées et mises en scène de manière cinématographique, axant avant tout l'action sur l'émotion et le spectaculaire. De plus en plus habituelle des FPS de qualité, cette orientation hollywoodienne apporte énormément de crédit à l'expérience du joueur. Toutefois, utilisant des scripts, elle peut également paraître rébarbative selon la situation. Revoir cinq ou six fois une scène identique du fait de plusieurs morts successives, lasse un tantinet, et permet surtout de se placer admirablement pour contenir la prochaine attaque. D'autant que certains de ces scripts demeurent totalement idiots et handicapants. Par exemple, au début du jeu, vous êtes stoppé net en plein milieu de la jungle, et deux barres noires se disposent en haut et en bas de l'écran, indiquant une scène cinématique. A ce moment-là, si vous ne regardez pas au bon moment, au bon endroit, la progression ne se poursuit pas. La première fois j'ai cru que le jeu s'était bloqué. Mais non, je n'avais juste pas déclenché la case événement. Spéciale dédicace à RPG Maker (pour ceux qui connaissent). Néanmoins le meilleur reste à venir.

Men Of Valor
Un conseil, une fois l'aire de bombardement signalée, courez le plus loin possible ! Une photo d'avant le drame
En effet, si le titre m'avait fait une bonne impression au départ, un événement a attiré mon attention sur un énorme défaut, la gestion de l'I.A. Si vous n'êtes jamais parti en éclaireur avec une bande de comiques troupiers, voilà le moment rêvé pour réaliser votre rêve. Sur le terrain, vos coéquipiers sont tellement inutiles, qu'on se demande parfois s'ils n'ont pas été achetés par l'ennemi, ou s'ils ne se battent pas avec des projectiles en mousse. Ratant vos opposants pratiquement à chaque coup de feu, ne se mettant que rarement à couvert, rechargeant dans les moments les plus difficiles, ils ne s'avèrent pas dignes de votre confiance. Ils mettent un point d'honneur à ne jamais vous soutenir, et par extension, ne cherchent pas à vous couvrir. Mais le paroxysme de cette parodie se révèle lorsque vos adversaires et vos amis s'affrontent. Il n'est pas rare d'apercevoir un ennemi courir au sein de vos lignes sans être inquiété, un de vos compagnons caché derrière un obstacle ne pas faire feu sur un opposant de l'autre côté, ou encore plus fort, un viêt-minh vous suivre sans vous tirer dessus. Le jeu perd de ce fait une énorme partie de sa crédibilité, cédant une certaine stratégie de combat à une observation désintéressée de guignols allant se cacher dans une pièce où une grenade vient juste d'atterrir, ou cherchant à se mettre à couvert derrière un rocher tapissé de dix cadavres sans se poser de questions. Il est cruellement dommage de léser cet aspect, ce qui est en ce moment une mode désagréable, très important dans le degré d'immersion et de réalisme d'un soft.

Men Of Valor
Ah les rizières. Un moment que m'envie secrètement Uncle Ben's
Au final, donc, et malgré la présence d'une ambiance sonore de premier ordre, constellée de coups de feu lointains, d'explosions assourdissantes, de cris d'animaux effrayés et bercée de compositions musicales orchestrées dignes de longs métrages, Men Of Valor ne parvient pas à convaincre. Une atmosphère prenante, une qualité graphique évidente, mais un fond plat doublée de l'apparition d'une I.A plus que lacunaire, tenant du risible. De même, on pourra critiquer un certain parti pris au creux du soft, toutefois moins présent que dans certains autres titres traitant du même sujet. Une mauvaise surprise de la part des créateurs de Medal Of Honor.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Proposant des environnements très détaillés et un travail sur la luminosité intéressant, Men Of Valor donne au joueur un sentiment d'immersion flagrant, l'emmenant dans des paysages oniriques, peuplés d'animations apportant de la crédibilité à l'ensemble. Un véritable voyage dans lequel on peut presque ressentir l'humidité des forêts. On ne note aucun ralentissement majeur, et les animations des personnages présents demeurent fluides et bien décomposées. L'aspect spectaculaire est bel et bien présent, toujours fascinant et immersif.

  • Jouabilité 11 /20

    Les commandes répondent sans aucun problème et le gameplay se révèle aisé d'accès, cachant toutefois un terrible secret. En effet, que ce soit au niveau de certains scripts ou de l'I.A, le dépit fait suite à l'étonnement. Tentant de viser précisément avec un viseur tremblotant, vous observerez des faits d'armes dignes de figurer dans Benny Hill. Vos hommes sont de véritables suicidaires, qui ne soucient pas de vous et qui semblent extérieurs à tout. De même l'ensemble reste un tant soit peu lent. Dommage.

  • Durée de vie 14 /20

    Le jeu en lui-même n'est pas très long, vous tenant en haleine 10 à 15 heures, du moins si vous supportez les réactions de vos partenaires, et les missions parfois à rallonge. Si vous vous sentez seul dans la peau de Shepard, vous pouvez toujours vous plonger dans le mode multijoueur classique, mais tout de même suffisamment attractif pour vous attirer quelques temps.

  • Bande son 14 /20

    Baigné dans des compositions musicales détentrices d'une orchestration assez impressionnante et des effets d'ambiance fortement crédibles, Men Of Valor continue son travail sur l'atmosphère générale de bien belle manière. Néanmoins, on pourra regretter les phrases de vos coéquipiers revenant trop souvent, et l'accent un peu trop poussé des vietnamiens. Le doublage de l'ensemble est quant à lui convaincant, octroyant une personnalité à chaque combattant.

  • Scénario 13 /20

    Le scénario en lui-même n'a rien de novateur, étant historique, mais la mise en scène, ainsi que le schéma narratif du soft sont amenés intelligemment, et l'on connaît toujours les raisons de sa présence sur les lieux.

Offrant une entrée en matière impressionnante et digne d'intérêt, Men Of Valor retrouve bien vite ses limites. Détenteur, il est vrai, d'un aspect graphique et immersif de premier ordre, le soft de 2015 ne parvient pourtant pas à faire oublier les énormes lacunes rongeant ses appuis. Une I.A catastrophique, et une utilisation des scripts parfois gênante provoquent une inimitié rapide du joueur, qui se demande bien pourquoi poursuivre une aventure peuplée de clowns professionnels. La seule réponse est l'ambiance, prenante et passionnante. C'est toutefois bien peu.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 novembre 2004 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.6/20
Mis à jour le 17/11/2004
PC FPS Sierra 2015
Dernières Preview
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
PreviewOutriders : Un TPS next-gen aux saveurs un peu trop génériques... 13 févr., 21:30
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020