Menu
Les Indestructibles
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Les Indestructibles
PC
Les Indestructibles
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 novembre 2004 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (13)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Partager sur :

Sortant prochainement au cinéma, le dernier né de Pixar se pointe également dans nos maisons par le biais de THQ qui nous refourgue un jeu d'action vite fait, mal fait. Une licence comme on en voit tant.

Les Indestructibles

Les Indestructibles, si vous ne suivez pas l'actu du cinéma, c'est l'histoire d'une famille de super-héros aux prises aussi bien avec une bande de super-malfrats qu'avec ses problèmes du quotidien. Rentrer dans son costume quand on a pris 15 kilos, empêcher les enfants de se cogner dessus à coups de champs de force ou éviter de casser sa voiture quand on ferme la portière, pas facile la vie de héros retirés du business de la bonne action. Evidemment, ce n'est pas le genre d'action que nous propose le jeu de THQ. Oh, oh, je viens de signer la pire de mes transitions.

Les Indestructibles
Monsieur Indestructible saura s'ouvrir des portes improvisées.
Ici, on se glissera tour à tour dans les pantoufles des membres de cette super-famille, Monsieur Indestructible et sa force surhumaine, Mme Indestructible qui use de son corps élastique, ainsi que leurs deux enfants Violet et Flèche, respectivement capable de devenir invisible et de se déplacer à une vitesse fulgurante. Comme on s'en doute chacun aura à sa disposition des attaques bien à lui mais le nombre de coups de chaque personnage n'a rien de faramineux. On a cependant de quoi lancer quelques enchaînements, notamment avec Mme Indestructible qui semble être une adepte du kung-fu caoutchouteux.

Mais outre les aptitudes au combat, nos héros se voient attribués des mouvements spéciaux qui devront être mis à contribution pour franchir les obstacles du jeu. Pour rester sur Mme Indestructible, celle-ci pourra étirer son bras pour se suspendre et jouer les Tarzans, pendant que son ours de mari s'amusera à soulever des objets qui pourront soit être projetés soit être transformés en passerelles de fortune. Violet pour sa part, jouera les agents furtifs grâce à sa discrétion.

Les Indestructibles
On n'échappe pas aux boss.
Il n'y a pas dans cette adaptation de quoi crier à la fantaisie ludique. Le gameplay est pauvre et aussi répétitif que l'horloge parlante, si ce n'est qu'elle au moins, elle change de texte au gré des heures. Les actions sont toujours les mêmes et les combats font preuve d'un manque d'intérêt qui nous pousse souvent à ne plus les accomplir, puisqu'il est tout à fait possible de se tirer en laissant tout le monde derrière soi. En quelques minutes à peine, un profond ennui s'installe confortablement dans la tête du joueur. Et cet ennui, ce n'est pas l'humour qu'on aurait pu attendre du jeu qui va le briser. En cours de jeu les héros ressortent inlassablement les mêmes phrases qui, non contentes de ne pas être drôles, deviennent vite fatiguantes et pénibles.

Les Indestructibles
Une poignée de bonus peuvent être débloqués.
Mais comme si se montrer creux n'était déjà pas suffisant, Les Indestructibles ajoute le vice d'une jouabilité déplorable. Les mouvements sont trop vifs tout en souffrant paradoxalement d'un léger temps de latence et la précision des commandes sur PC fait cruellement défaut lors des phases de plates-formes. On peste régulièrement après s'être vautré dans un piège mortel sans avoir vraiment saisi ce qui s'est passé. La seule chose qu'on capte très bien, c'est qu'on est bon pour refaire le passage qui ne présente pourtant, en soi, aucune difficulté. Si je puis me permettre d'emprunter cette diatribe pleine de sens à un lofteur quelconque, c'est grave reloud de sa race. La gestion très approximative des collisions n'arrange évidemment rien à l'affaire. Les coups que l'on vous porte vous touchent à une grosse poignée de pixels de distance et éviter un tir de missile demande un timing et une anticipation qui touche au ridicule. Qu'on n'aille pas pour si peu penser que le jeu soit dur, loin s'en faut, car pour pénible qu'il se montre, il reste simpliste et on en viendra à bout en moins de 10 heures.

Autre gêne, l'animation étonnamment saccadée avec un frame-rate assez bas et qui se permet encore des chutes lorsque trop d'ennemis se pointent à l'écran. C'est difficile à comprendre, surtout quand on voit la qualité graphique passablement moyenne et grossière. On nous sert un portage paresseux du jeu dans sa version console, et ça se voit. Au final, des Indestructibles, on retiendra surtout le film d'animation qui devrait être bien plus poilant que ce jeu d'action/plates-formes triste comme un jour sans beaux nuages blancs.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Le design est bien sûr fidèle au film mais THQ sert encore un portage du jeu console sur PC sans chercher à optimiser la bête. Si on peut augmenter la résolution, les textures et modèles sont faiblards. Le frame-rate trop bas est pénible pour les yeux et s'explique mal vu le peu de gourmandise du jeu.

  • Jouabilité 10 /20

    Le gameplay simpliste, basique et sans ambition, s'offre le luxe de la redondance, histoire d'être certain qu'on soit bien lassé. La maniabilité très approximative de cette version PC n'encourage guère à persévérer.

  • Durée de vie 10 /20

    On traverse le jeu à vitesse grand V, les obstacles n'opposant pas une résistance folle.

  • Bande son 13 /20

    Les thèmes sont de qualité mais tournent en boucle. De même que les répliques des héros qui ne tardent pas à devenir pesantes. On note des problèmes de mixage également qui rendent certaines phrases peu audibles.

  • Scénario /

Pas de quoi s'affoler devant cette adaptation d'un film qui a pourtant l'air sympathique. Répétitif à souhait et pas vraiment passionnant, Les Indestructibles sait faire en sorte de provoquer une léthargie similaire à celle provoquée par un bon repas. D'ailleurs, hop, à la sieste.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 novembre 2004 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (13)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Mis à jour le 12/11/2004
PC Action Plate-Forme THQ Animation Cinéma
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019