Test Pro Evolution Soccer 4- Xbox

Xbox

Qui aurait pu prédire une destinée aussi fabuleuse à cette série de jeu de football lorsqu'elle se révéla au grand public à la fin de l'année 2001 ? Souvenez-vous, à l'époque le titre avait ébloui tous les fans de foot par son gameplay aux petits oignons et le moins que l'on puisse dire est qu'il a fait les beaux jours des deux Playstation de Sony. Plébiscité par la presse et par les joueurs, des suites et des adaptations sur différentes machines furent programmées. A chaque fois, Konami réussissait l'exploit d'améliorer peu à peu son bébé pour en faire une référence. Le quatrième volet qui nous préoccupe aujourd'hui ne déroge pas à la règle et se révèle encore être une pure merveille pour tous les amateurs de football.

Pro Evolution Soccer 4

Mais avant de détailler plus avant les nombreux points forts du jeu, voyons quels en sont les défauts. Cela se résume à deux choses : le son et les licences. Commençons par la bande-son. Si celle-ci n'est pas mauvaise dans l'absolu, il faut bien avouer que pour tous ceux qui ont déjà goutté à FIFA Football 2005 elle paraîtra bien fade. Les commentaires de Christian Jeanpierre et Jean-Luc Arribart sont peu convaincants et l'ambiance dans les tribunes est trop peu variée pour nous plonger véritablement dans l'atmosphère endiablée d'un stade de foot les soirs de grand match. Dommage !

Test Pro Evolution Soccer 4 Xbox - Screenshot 1Ne sont-ils pas beaux ?

Autre petit défaut lorsqu'on compare le jeu de Konami à son concurrent direct : les licences. Ainsi, même si on retrouve les vrais noms de la plupart des joueurs de clubs, les maillots, fanions et noms des équipes sont fictifs. Conscient de ce problème, Konami tente cependant d'y remédier et, c'est l'une des nouveautés de ce quatrième volet, le développeur japonais a acheté les licences de trois grands championnats européens : l'Espagne, l'Italie et les Pays-Bas. On retrouve donc les vrais maillots, fanions... des clubs de première division de ces pays. Pour les trois autres championnats présents (France, Allemagne et Angleterre), il faut se contenter de l'éditeur d'équipes qui permet de créer ses propres maillots, joueurs, fanions... pour pourquoi pas refaire intégralement la base de données du jeu. Le problème des licences est aussi présent pour ce qui concerne les compétitions du jeu et les stades dont la dénomination est fictive. Bref, sur ces deux plans FIFA Football 2005 est bien meilleur. Concernant la base de données aussi on constate qu'elle n'est pas tout à fait à jour. Ainsi, Zidane joue toujours en équipe de France, Saviola est au Barça et pas à Monaco... Heureusement, tout cela peut facilement se corriger grâce à la possibilité de faire des transferts.

Test Pro Evolution Soccer 4 Xbox - Screenshot 2Ce coup franc éloigné ne rentrera jamais directement.

Mais pour le reste, PES 4 ne déçoit pas. Déjà, le nombre de stades a été revu à la hausse et c'est presque une trentaine de pelouses différentes que vous aurez l'occasion de fouler. Pour ce qui concerne la France on retrouve le Stade Louis II (sous le nom de Monaco Stadium), le Parc des Princes (Lutecia Park) et le Vélodrome (Massilia Stadium). Ensuite, un mode multi jouable de 2 à 8 joueurs est évidemment présent avec la possibilité d'utiliser le Xbox Live. On regrette juste que la Ligue Master (une sorte de mode carrière) ne soit pas jouable à plusieurs. Heureusement depuis PES 3, le gameplay s'est affiné. Les gestes techniques sont ainsi plus nombreux : il est par exemple possible d'effectuer des grands ponts, des coups du scorpion et les dribbles sont plus variés. Certains footballeurs se voient même doter de coups propres qu'eux seuls peuvent réaliser (Del Piero a un tir spécial...). On reconnaît donc immédiatement le style de jeu de chacun. Pour tromper les défenseurs, plusieurs types de feintes (rapides et lentes) ont été implémentées. Autre point qui a un peu changé, la gestion des coups francs se trouve améliorée grâce à la possibilité de positionner le nombre de joueurs que l'on veut dans le mur et même de les déplacer. En outre, on peut aussi tirer des coups francs indirects. Ces petits plus peuvent paraître anodins, mais ils font beaucoup pour le réalisme du jeu.

Test Pro Evolution Soccer 4 Xbox - Screenshot 3Sur Xbox, il n'y a aucun ralentissement en 60 Hz contrairement à la version PS2.

Des personnes que l'on oublie trop souvent et qui sont pourtant un des maillons essentiels de ce sport ont bénéficié d'un soin tout particulier dans PES 4 : les arbitres. Déjà, ils sont pour la première fois physiquement présents sur le terrain. Ensuite, chacun d'entre eux a un comportement différent. Certains ne sifflent que les grosses fautes, d'autres sont plus sévères et distribuent même des cartons très fréquemment. Autre amélioration si on compare le jeu à son prédécesseur, la règle de l'avantage. Elle est désormais beaucoup mieux appliquée : l'arbitre ne coupera ainsi pas une action prometteuse si un joueur de l'équipe adverse fait une petite faute sur l'un de vos footballeurs. A l'inverse, il peut très bien revenir sur la faute si l'équipe adverse reprend le ballon. Cette amélioration de l'intelligence artificielle a aussi profité aux joueurs eux-mêmes. En effet, on remarque un meilleur équilibrage entre les actions collectives et individuelles. Ainsi, on constate parfois que l'ordinateur tente des chevauchées avec un seul joueur. Je me rappelle en particulier d'une action d'éclat d'Henry et de sa pointe de vitesse qui a réussi à marquer à mes dépens en parcourant la moitié du terrain sur un contre en feintant les défenseurs.

Que dire au final sur ce jeu attendu comme le messie par une horde de fans déchaînés ? Qu'ils n'auront pas attendu pour rien ! Il s'avère en effet que les améliorations de gameplay, l'effort fait en matière de licence et le contenu plus riche qu'auparavant hissent Pro Evolution Soccer 4 sur la première marche du podium des meilleurs jeux de foot. Bref, Konami maîtrise bien son sujet et nous livre un jeu diablement efficace et passionnant !

Superpanda, le 09 novembre 2004

Les notes

  • Graphismes 16/20

    PES 4 ressemble beaucoup à son prédécesseur, la modélisation des joueurs et les animations sont toujours aussi soignées. Petite nouveauté pour cette édition : les footballeurs se salissent au cours des matches. En revanche, un petit détail éloigne PES4 de la perfection : la représentation du public qui est trop floue.

  • Jouabilité 19/20

    Alors là, c'est la grosse claque ! Le gameplay est absolument fabuleux. On se demandait comment Konami allait faire pour améliorer la jouabilité déjà excellente dans le troisième volet de sa série, et bien maintenant on sait ! IA au poil, plus de gestes techniques et meilleur équilibrage entre les actions collectives et les chevauchées personnelles.

  • Durée de vie 18/20

    Absolument gigantesque ! Il faut au bas mot plusieurs mois pour découvrir et maîtriser toutes les subtilités du gameplay. En outre le nombre de modes de jeu et d'options à débloquer (difficulté 6 étoiles, anciens joueurs de légende...) plongera n'importe quel amateur de football dans de longues parties dont il aura beaucoup de mal à se détacher. Et en plus, on remarque que le mode multijoueur est compatible avec le Xbox Live.

  • Bande son 14/20

    La bande-son n'a jamais été un des points forts de la série PES et ce quatrième volet ne déroge pas à la règle : chants de supporters quasi inexistants, commentaires très moyens et réactions du public peu variées. Ce n'est certes pas mauvais mais on est loin d'atteindre la qualité d'un FIFA Football 2005 sur ce point.

  • Scénario

    -

  • Note Générale18/20

    Comme pour les précédents volets de la série, il ne manque à PES 4 que deux choses pour être parfait : une meilleure ambiance sonore et des licences complètes pour tous les clubs. Mais mis à part ces deux petits points faibles, le reste du jeu est vraiment au top. C'est surtout le gameplay qui impressionne : gestes techniques nombreux et IA géniale. Bref, ce quatrième volet de la série des Pro Evolution Soccer 4 est le meilleur jeu de foot jamais paru. De l'or en barre pour tous ceux qui aiment un tant soit peu ce sport.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Konami
  • Développeur : Konami
  • Type : Sport
  • Multijoueurs : Jusqu'à 8 joueurs sur la même console - 2 joueurs via le Xbox Live
  • Sortie France : 26 novembre 2004
  • Version : française intégrale
  • Classification : Pour tous publics
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Pro Evolution Soccer 4 - PlayStation 2 Pro Evolution Soccer 4 - PC
  • Similaire à :
    FIFA Football 2005
Mots-clefs : PES 4 PES4, Winning Eleven 8, Football Foot-Ball Foot Ball