Menu
Dragon Ball Z : Budokai 3
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Dragon Ball Z : Budokai 3 sur PS2 /

Test du jeu Dragon Ball Z : Budokaï 3 sur PS2

Test : Dragon Ball Z : Budokaï 3
PS2
Dragon Ball Z : Budokai 3
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 novembre 2004 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (374)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Tous les prix
Prix Support
89.00€ PS2
139.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Tout était réglé à la virgule près. L'énergie, pareille à des notes de musique, dansait sur mon corps comme sur une partition. Tout commençait par une sensation de chaleur intense se déversant dans tous mes membres. Suivaient alors un sentiment de vertige couplé à la raideur de mes muscles. Puis survenait la transformation...et la stupeur de mes adversaires. Un Saiyan leur faisait face, une puissance dévastatrice était prête à se déchaîner et avec elle l'espoir du renouveau face à des ennemis de plus en plus puissants.

Dragon Ball Z : Budokaï 3

Au premier regard, DBZ Budokaï 3 semble être la copie conforme du deuxième épisode, tant dans le fond que dans la forme. Issu de l'oeuvre la plus connue de Toriyama san, Dragon Ball, la saga Budokaï cherche avant tout à faire plaisir aux fans du manga et de l'animé en insufflant une dimension épique aux combats. Ceci a bien sûr pour but de se rapprocher des affrontements dantesques, signes majeurs d'une série toute entière dédiée à l'action et aux grands sentiments que sont le dépassement de soi, le courage, la pugnacité. Si vous connaissez la saga Budokaï, vous devez d'ores et déjà savoir de quoi est constitué le corps du jeu, notamment au niveau de ses modes. Ainsi depuis le premier opus, les développeurs de Dimps ont implémenté plusieurs modes de jeu pour savourer leur titre, ceci étant également au menu du troisième épisode. Nous retrouvons de ce fait, les modes Entraînement, Duel et Championnat du monde. Si tous ces challenges sont communs à la plupart des jeux de baston, rendons grâce à Budokaï 3 qui apporte une bonne dose de convivialité à ce contenu.

Dragon Ball Z : Budokaï 3
Gero a la facheuse habitude d'absorber votre énergie.
Prenons par exemple l'Entraînement qui est disponible sous deux formes, la première vous permettant de vous entraîner comme bon vous semble alors que la seconde sera placée sous l'autorité d'un Senseï. Ce second entraînement sera découpé en chapitres, chacun vous renseignant sur un aspect du gameplay comme les déplacements, les coups de base, les attaques énergétiques. Le petit plus viendra du fait que chaque chapitre vous renverra à des moments différents de la série, le premier voyant Raditz contre Goku, le second Piccolo contre Gohan, etc. Passons rapidement sur le Duel qui pourra opposer un joueur contre la console ou un ami pour s'attarder sur le Championnat du monde, caractéristique immuable de tout bon manga de baston et indissociable de Dragon Ball. Dans son principe, ce dernier ne change pas vraiment des précédentes versions et se constituera de plusieurs modes de difficultés en fonction desquels vous affronterez plus ou moins de combattants. En somme, la seule chose à ne surtout pas omettre dans ce mode sera que vous pourrez vous faire éjecter de la surface de combat, ceci marquant alors la fin du duel. A l'issue du championnat, vous recevrez en outre de l'argent qui vous servira à faire vos emplettes.

Dragon Ball Z : Budokaï 3
Baddack (étrangement renommé Bardock en version française !!) est un personnage assez intéressant à jouer.
Votre pécule vous permettra entre autres d'acheter des capsules renfermant de multiples techniques. Ceci pourra être effectué en allant voir Lunch pour concevoir votre personnage comme bon vous semble. Vous pourrez ainsi choisir parmi plus de 500 capsules disponibles (bien que toutes ne renferment pas de véritables techniques) pour équiper vos combattants afin qu'ils les utilisent durant les combats. Bien entendu, vous ne pourrez en prendre qu'un nombre limité qui vous permettront d'acquérir plus de puissance, une meilleure garde, des techniques de combat plus meurtrières, des transformations plus impressionnantes et bien plus encore. Le système est très original, il faut vraiment s'y faire, mais une fois compris les règles du jeu, on n'aura de cesse de créer des combattants parfaits. Vous pourrez en outre échanger vos capsules avec vos amis en passant par vos cartes mémoires. De plus, un autre mode de jeu fera son arrivée, l'Arène du Dragon, dans lequel vous aurez le loisir de faire progresser votre personnage en le faisant combattre contre la console ou contre des combattants créés par d'autres joueurs. Pour se faire, il suffira d'aller sur le site d'Atari afin de dénicher des mots de passe que des joueurs du monde entier pourront rajouter, ces derniers vous étant donnés tout au long du monde principal de Budokaï 3, le Monde du dragon.

Dragon Ball Z : Budokaï 3
La téléportation est aisée et pratique.
Ce mode, bien plus développé que celui de Budokaï 2, est une sorte de jeu d'aventure qui vous fera traverser les grandes étapes de la série Zeto, de l'arrivée de Raditz sur Terre à la défaite de Majin Buu. Vous pourrez ainsi jouer avec un des 11 personnages qui disposeront de sept statistiques (Santé, Attaque, Garde, Ki...) que vous ferez évoluer en gagnant des combats. Votre héros pourra alors progresser et c'est en dispatchant des points Z que vous ferez augmenter ses capacités. D'une façon générale, vous vous déplacerez librement dans un monde en 3D avec la possibilité de vous arrêter dans plusieurs villes ou endroits spécifiques. En somme, vous aurez deux choix. Soit vous vous rendrez directement au point rouge représenté sur la carte pour combattre un adversaire afin de faire avancer le scénario, soit vous prendrez votre temps pour chercher des capsules, de l'argent, remplir de petites missions annexes ou même combattre des Sabaï Men afin de gagner des points d'EXP. Vous aurez aussi l'occasion de chercher les 7 boules de cristal (avec ou sans le radar de Bulma, bien que ce dernier vous soit d'une aide précieuse), afin de pouvoir demander, une fois l'aventure terminée, un voeu à Shenron qui se présentera sous la forme de trois capsules parmi lesquelles vous devrez en choisir une. Ceci dit, ce mode est très prenant malgré des ellipses vraiment énormes en ce qui concerne le scénario, des dialogues absolument navrants et une absence de cut-scenes, alors que nous en avions droit lors du mode Histoire du premier Budokaï. Il faut aussi stipuler qu'en fonction des personnages, les combats principaux différeront légèrement, tout comme le temps qu'il vous faudra pour terminer l'aventure, Gohan adolescent évoluant par exemple durant la période Cell uniquement. Enfin, si vous désirez débloquer une multitude de personnages, vous devrez terminer le plus de missions annexes possible, Broly étant par exemple rattaché à une mission du mode aventure de Goku, ceci débloquant ensuite le scénario de Broly au terme duquel vous obtiendrez le petit San Goku.

Dragon Ball Z : Budokaï 3
N'attendez pas que Freezer utilise une de ses trois transformations.
La question du graphisme n'est pas vraiment sujette à des critiques. Je trouve une fois encore que le cel-shading est assez inégal, mais il faut avouer que pas mal d'effets spéciaux supplémentaires, tout comme les mises en scènes lors des projections, font que les combats sont magnifiques à regarder. Les décors vont du Très bon (la planète Namec en fusion ou l'intérieur du corps de Bu) au Trop banal (plaine, désert) mais en contrepartie les vagues énergétiques sont bien plus impressionnantes, notamment les attaques ultimes. Par contre, laissez tomber la bande-son avec des thèmes indignes de ceux du grand Shunsuke Kikuchi, et des voix américaines désastreuses. Seuls les bruitages restent irréprochables car en provenance des animés.

Dragon Ball Z : Budokaï 3
Après le déclenchement d'une attaque ultime, les décors subiront parfois de gros bouleversements.
Hormis l'excellent Monde du Dragon, c'est bien le gameplay qui apporte pas mal de nouveautés. Dorénavant, les combats sont bien plus dynamiques en bons reflets de ceux de la série. Après, il est dommage de voir que certains apports ne sont pas assez poussés. Par exemple, vous pouvez à présent voler comme vous le voulez mais le fait est que ce n'est guère probant dans la pratique puisque vous devrez reculer pour vous élever très lentement, un peu idiot. Ceci se vérifie aussi quand vous vous éloignez de votre adversaire, cette action étant beaucoup plus lente que lorsque vous vous ruez sur lui. Par contre le combat de rayons qui vous obligera à tourner rapidement le stick analogique pour faire en sorte que votre vague d'énergie prenne le dessus sur celle de votre ennemi est tout simplement jouissif !

Dragon Ball Z : Budokaï 3
Il est heureux de pouvoir combattre entre personnages de différentes périodes.
On retrouve aussi le système d'icônes de Budokai 2 quand un ennemi vous projette et vous rue de coups mais cette fois, ceci est beaucoup plus poussé. Le principe est simple et vous demandera d'appuyer sur une des touches de la manette en espérant que votre adversaire ait choisi la même, ceci annulant alors l'attaque qui peut être composée de 3 phases, le choix des boutons étant alors décroissant. Vous pourrez bien entendu effectuer vous même ces attaques qui sont tout simplement bluffantes et très excitantes. Enfin, l'autre nouveauté vient des téléportations, très simples à réaliser, pour apparaître derrière votre ennemi afin de le surprendre. Vous pourrez même enchaîner plusieurs d'entre-elles après une attaque énergétique afin de pilonner votre ennemi. Que dire si ce n'est que les combats en deviennent alors mémorables. Enfin, vous pourrez toujours emmagasiner de l'énergie pour attaquer à distance ou vous transformer, mais attention à votre jauge de fatigue. A ce titre, vous devrez prendre en compte votre jauge de Ki que vous devrez remplir afin d'utiliser la technique de Kaïo à divers degrés de puissance, ceci vous permettant d'effectuer des actions spécifiques. Ensuite, si vous disposez assez d'énergie, vous pourrez alors vous transformer, dans le cas d'un sayan, en SS2, 3 voire 4 ! Après, au niveau des regrets signalons l'absence de combats sous la mer ou le fait qu'on soit toujours moins à l'aise dans les airs que sur terre, les déplacements étant un peu lourds.

Dragon Ball Z : Budokaï 3
Le petit Goku n'est pas très puissant mais il a le mérite d'être là !
Budokaï 3 est un excellent jeu qui utilise à merveille les séries TV de DBZ, DBGT ainsi que les OAV. De plus c'est un régal d'avoir affaire à un tel panel de personnages où Broly, Baddack, Cooler, Dabula, Li-Shenron, Oob, le Super Sayan 4 et le jeune Goku se côtoient ! A ce sujet, il est dommage qu'on ne retrouve pas le gorille super sayan qu'on affrontait à la fin de Dragon Ball Final Bout, les personnages issus de l'OAV "Les mercenaires de l'espace" qui apparraissaient pourtant dans le deuxième épisode Super Nes ou Zabon et Dodoria. En somme, il faudra encore régler plusieurs détails pour obtenir le titre que tout fan attend. Ainsi, si Dimps arrive à peaufiner son gameplay ou à concevoir un mixe entre le mode Histoire de Budokaï 1 et 3, on arrivera alors à un petit bijou qui sera le parfait représentant vidéoludique du manga de Toriyama. Mais ceci est une autre histoire qui nous sera peut-être contée dans un hypothétique Budokaï 4 qu'on espère irréprochable.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    La qualité du Cel-shading est assez moyenne mais c'est un avis personnel. Par contre les combats sont plus spectaculaires avec l'ajout d'effets spéciaux comme les arènes qui subissent les marques de votre bataille, les volutes de poussière qui tournoient lorsque vous vous déplacez rapidement ou encore des attaques au rendu plus chatoyant. Les combats de rayons sont eux aussi superbement rendus avec moult tremblements de l'écran et effets lumineux. Enfin, les mises en scène, lorsque qu'un combattant est projeté, sont plus violentes et surtout plus impressionnantes d'un strict point de vue visuel. N'oublions pas non plus quelques décors bien plus détaillés qu'auparavant.

  • Jouabilité 15 /20

    Les nouveautés sont indéniables mais certaines d'entre-elles ne sont pas encore assez poussées pour convaincre. Le fait de voler librement est rendu de façon maladroite, tout comme le recul rapide qui est bien trop lent. Les combats dans les airs sont encore trop "pesants", le joueur ayant l'impression que son personnage pèse plus lourd. Dommage également qu'on ne puisse combattre sous la mer. Mais sorti de là, les affrontements sont excellents. Les téléportations dans le dos apportent énormément, les charges du dragon, via un système de boutons à choisir pour parer ou lancer une attaque, sont jouissives tout comme les combats de rayons qui s'appuient sur des rotations du stick. Après, vous devrez aussi gérer votre barre de Ki pour lancer des attaques à distance ou vous transformer et faire attention à une jauge de fatigue afin de ne pas être à la merci de votre adversaire durant de précieuses secondes.

  • Durée de vie 14 /20

    Le Championnat du monde se finit rapidement mais le Monde du dragon pourra vous prendre beaucoup de temps si vous désirez le terminer avec les 11 personnages, ceci débloquant le mode Arène du dragon. De plus, si vous optez pour des personnages très puissants, vous pourrez effectuer beaucoup de combats optionnels ou résoudre de toutes petites quêtes annexes lors de l'aventure. Enfin vous devrez batailler ferme pour obtenir les 38 personnages du jeu parmi lesquels se trouvent quelques surprises agréables.

  • Bande son 8 /20

    Les thèmes musicaux ne valent pas ceux de la série alors que les bruitages proviennent de l'animé et sont en cela parfaits. Par contre alors qu'Atari avait inclus les voix japonaises et anglaises dans Dot Hack, ils nous obligent à supporter le doublage américain de DBZ qui est atroce. Tous les personnages donnent l'impression d'être doublés par des quarantenaires qui accentuent beaucoup trop leurs prestations et c'est une torture de chaque instant. Je veux bien que le jeu soit destiné avant tout au marché américain qui ne semble guère être critique envers lui-même mais qu'on se le dise : Donnez-nous les doublages japonais et arrêtez de vouloir nous lobotomiser avec des doublages américains immondes.

  • Scénario 9 /20

    Le mode Monde Du Dragon est bien pensé en nous faisant traverser toutes les grandes périodes de l'animé mais pourquoi ne pas avoir inclus des scènes cinématiques à l'image du mode Histoire du premier Budokaï ? On se retrouve ainsi avec des images fixes (lors des confrontations verbales) qui font l'impasse sur énormément de choses, des dialogues mal écrits et il est à parier que ceux qui ne connaissent pas la série se poseront beaucoup de questions en découvrant ce résumé de l'animé.

A ma connaissance, aucun autre jeu estampillé Dragon Ball Z n'a réussi à retranscrire de façon si exquise l'ambiance du manga de Toriyama. Dimps a bien revu sa copie depuis Budokaï 2 et les fans de la série seront aux anges, tout comme les joueurs occasionnels venus rechercher du sensationnel. Malheureusement la maniabilité est encore loin d'être parfaite, certaines nouveautés de gameplay sont uniquement esquissées, les combats sous-marins des versions Super NES ne sont pas au programme et le mode Histoire est bancal par endroits. En résulte tout de même un superbe jeu qui, s'il ne fait pas jeu égal avec un Tekken 4 ou un Virtua Fighter 4, est si respectueux du matériau d'origine qu'il serait folie de passer à côté.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 novembre 2004 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (374)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Mis à jour le 09/11/2004
PlayStation 2 Action Combat Dimps Atari Animation Mangas Série TV
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : E3 : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce