Menu
Nexus : The Jupiter Incident
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Nexus : The Jupiter Incident
PC
Nexus : The Jupiter Incident
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 novembre 2004 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Tous les prix
Prix Support
8.99€ PC
29.00€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Nexus compte bien combler un manque : celui des jeux de stratégie temps réel dans l'espace qui ne comportent ni récolte de ressources ni construction. Son gameplay particulier offre d'immenses possibilités tactiques et permet de régler absolument tous les paramètres de ses vaisseaux : armement utilisé, systèmes de réparation, énergie...

Nexus : The Jupiter Incident

Si cette complexité apparente peut être largement contournée en paramétrant le jeu en automatique (le jeu gérant dans ce cas les armes à utiliser...), on perd alors une grande partie de l'intérêt du titre qui consiste justement à régler sa flotte selon la situation rencontrée. En effet, le jeu offre pour cela d'énormes possibilités. On peut ainsi gérer quasiment tous les systèmes de ses vaisseaux. Chacun comporte bien évidemment des équipements différents dont vous devrez comprendre l'utilité et le fonctionnement pour les utiliser au mieux. Ainsi, le CME est un système qui, une fois que vous l'avez activé, réduit les chances d'être touché par des tirs adverses (utile en cas de bataille). De même, certains bâtiments sont équipés de système de reconnaissance permettant d'identifier la nature d'une cible (ami ? ennemi ? cargo ?). Si vous l'utilisez, vous pourrez identifier de loin votre objectif. Mais attention, car l'utilisation de ce système n'est pas neutre. En effet, il utilise de l'énergie qui ne sera donc plus disponible pour le bouclier ou les armes qui deviendront par là même moins efficaces. De plus, la signature radar qu'émet votre vaisseau augmentera le rendant ainsi bien plus visible aux yeux de vos adversaires. Bref, le nerf de la guerre dans Nexus, c'est bien l'utilisation au bon moment des équipements dont vous disposez.

Nexus : The Jupiter Incident
Bataille en plein coeur d'un champ d'astéroïdes.
Entre chaque mission, vous pourrez équiper les vaisseaux de votre flotte comme bon vous semble pour les adapter au mieux aux objectifs qui vous attendent. Bien évidemment ce n'est pas gratuit et cela coûte des points de ressources que vous gagnez en accomplissant certains objectifs et en étant efficace au combat. De même, il est possible de réparer sa flotte si elle a subi des dégâts. A signaler qu'en mode facile, ces réparations sont automatiques et gratuites. Contrairement à beaucoup d'autres jeux de stratégie, Nexus prend aussi en compte l'expérience gagnée par les commandants des vaisseaux eux-mêmes. Ceux-ci peuvent monter de niveau comme dans les jeux de rôle. Il est alors possible d'améliorer une de leur compétence : armes (augmente l'efficacité du vaisseau au combat), sciences (améliore les aptitudes de reconnaissance du vaisseau) et ingénierie (réparations plus rapides et augmentation des points de ressources). Outre de l'expérience, chacun de vos commandants peut gagner des décorations et autres médailles qui peuvent parfois donner des bonus spéciaux.

Nexus : The Jupiter Incident
Attaque de près ou de loin, il faut adapter le type d'armes utilisées à la situation.
Il semble nécessaire de rappeler que dans Nexus, il n'y a absolument aucune phase de récolte et de construction comme dans Homeworld par exemple. Il faut se débrouiller avec les unités dont vous disposez. C'est d'ailleurs pour cela que le jeu a changé d'éditeur et de nom. En effet, initialement il devait s'appeler Imperium Galactica 3. Mais ce nom laissait penser que l'aspect gestion serait aussi développé que dans les précédents volets des IG ce qui n'est pas le cas. Il s'est ensuite appelé Galaxy Andromeda et c'est finalement sous le nom de Nexus qu'il sort aujourd'hui. Sans pression de l'éditeur, les développeurs ont donc pu laisser libre cours à leurs idées et nous proposer ce qu'ils souhaitaient vraiment : le STR tactique que l'on a aujourd'hui sous les yeux, sans aucune phase de gestion.

Nexus : The Jupiter Incident
En route !
Et des bonnes idées, Nexus en est rempli. L'interface tout d'abord, qui tranche avec ce que l'on a l'habitude de voir puisqu'on n'utilise quasiment pas les clics directs sur les vaisseaux pour les sélectionner puisqu'ils sont tous représentés graphiquement sur les bords de l'écran : ceux que vous contrôlez à gauche et les autres à droite. Simple et pratique ! Autre bonne idée, le personnel à bord des vaisseaux ne reste pas bêtement dans celui-ci si la situation est désespérée. Il tentera de s'enfuir vers un vaisseau allié en meilleur état. Et cela vaut aussi pour vos amis qui tenteront parfois de rejoindre votre vaisseau si le leur est proche de la destruction, intéressant ! Autre petit truc sympa : il est possible d'envoyer des commandos sur des vaisseaux adverses pour recueillir des informations ou saboter les équipements. Mais attention, car avant d'envoyer un commando il est fortement conseillé de détruire les défenses adverses pour éviter que le petit vaisseau transportant votre équipe ne se fasse détruire avant d'arriver à destination. Bref, le gameplay de Nexus est riche et plein de bonnes idées. Il faut aussi signaler la présence d'une pause active très utile pour planifier tranquillement et sans pression sa stratégie. Petit oubli que l'on regrette un peu au vu du rythme très lent du jeu et des batailles : l'absence d'accélération du temps fait que le jeu est fortement déconseillé aux impatients.

Nexus : The Jupiter Incident
En haut de l'écran, l'interface qui vous permet de choisir l'équipement du vaisseau adverse à détruire en priorité.
Mais je parle, je parle et je n'ai même pas abordé une question pourtant cruciale : le scénario du jeu. Puisque c'est l'un des aspects les plus soignés du jeu, n'en disons pas trop dessus, le plaisir de la découverte n'en sera que plus grand. Nous sommes à la veille du XIIème siècle. L'espace est dominé par quelques grandes corporations. Celles-ci vont faire une découverte qui va venir bouleverser le fragile équilibre qui s'était instauré au sein du système solaire. Un conflit va même prendre corps : The Jupiter Incident. Vous incarnez le jeune capitaine Marcus Cromwell. Aux commandes de votre vaisseau le Stiletto, vous allez vous retrouver en plein coeur du conflit et en devenir un des principaux acteurs. Cette campagne est divisée en six chapitres et comporte une trentaine de missions très bien construites et qui offrent de nombreuses heures de jeu. Heureusement, car le mode multijoueur est beaucoup plus ténu. Les cartes sont en effet peu nombreuses et leur architecture peu intéressante pour les combats à plusieurs. C'est certainement la raison pour laquelle les développeurs ont inclus dans leur jeu un éditeur de mods très complet permettant de créer ses propres missions, et d'inclure de nouveaux sons, textures... On espère donc vivement que du contenu supplémentaire sera rapidement téléchargeable sur le net. Toujours est-il que même sans cela, Nexus a bien des atouts pour convaincre : son gameplay très particulier, sa réalisation soignée et son scénario parfaitement ficelé font que le titre parviendra à occuper de fort belle manière la plupart des inconditionnels de stratégie spatiale.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le moteur graphique tient parfaitement la route. Les vaisseaux sont modélisés de fort belle manière, leur design est intéressant (et ressemble d'ailleurs à celui de la série Babylon 5) et les effets d'explosions sont réussis. Un petit plus marrant : la caméra vibre lorsqu'on approche d'un bâtiment en mouvement. Sympa !

  • Jouabilité 16 /20

    La prise en main se fait de façon très progressive grâce aux premières missions qui servent de tutorial. Le gameplay ne ressemble à aucun autre titre du genre et s'avère très riche en possibilités et agréable à l'usage. Seul regret, les développeurs auraient pu laisser au joueur la possibilité d'accélérer le temps pour zapper les quelques temps morts que l'on observe. Le jeu est donc déconseillé aux impatients.

  • Durée de vie 16 /20

    Le gros du jeu est constitué par une campagne solo de fort belle tenue. De plus, il est possible de créer des mods avec l'outil fourni. Seul petit regret, les missions multi présentes ne sont pas assez nombreuses.

  • Bande son 16 /20

    Les bruitages sont parfaitement maîtrisés et paraissent réalistes (quoique si on voulait un réalisme absolu, il n'y aurait absolument aucun bruitage car les sons ne se propagent pas dans le vide de l'espace). Les voix (en anglais) et les musiques sont elles aussi de bonne qualité.

  • Scénario 16 /20

    Le scénario de la campagne solo est vraiment très bon et parvient à imposer un univers et des relations entre les différentes factions crédibles. Fana de science-fiction, vous allez aimer !

Difficile de noter un titre comme Nexus : The Jupiter Incident. En effet, il rebutera à n'en pas douter certains joueurs qui y verront un jeu ennuyeux et où on ne fait qu'observer ses vaisseaux s'agiter dans le vide spatial. Cependant, il serait dommage de s'arrêter à cela et de ne pas voir les différentes possibilités de personnalisation des vaisseaux et les nombreuses façons d'aborder un combat. Bref, ce jeu est fait pour les hardcore gamers en priorité, ceux qui sont prêts à investir de nombreuses heures pour peaufiner leur stratégie et connaître parfaitement les systèmes des vaisseaux, condition sine qua non pour prendre du plaisir à jouer à ce titre d'une richesse tactique rarement atteinte.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 novembre 2004 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Mis à jour le 08/11/2004
PC Stratégie HD Interactive Mithis Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live