Test Savage- PC

PC

Deux genres ludiques dominent depuis des années la scène du jeu sur PC : le STR et le FPS, tous deux misant énormément sur leur aspect multijoueur. Pour la première fois, un développeur tente de mêler réellement les deux, essai innovant et sympathique mais qui comme beaucoup de "première fois", n'est pas la meilleure.

Savage

Ce qui est certain avec Savage, c'est qu'il offre un concept plutôt déroutant de prime abord et se présente en société comme un personnage rafraîchissant et un peu schizophrène sur les bords. Situé dans un futur improbable, l'univers de Savage voit s'affronter deux peuples. Celui des hommes qui ont perdu une grande partie de leur technologie et évoluent dans une société moyenâgeuse à la fois rudimentaire et high-tech, usant aussi bien d'une bonne vieille baliste que d'une arme à flux électrique. En face, on trouve une horde de bestioles simiesques qui voudraient bouter les humains hors de la planète. Pour ce qui est du gameplay, le monde de Savage se divise en deux, ceux qui sont commandants et ceux qui ne le sont pas. Comme on s'en doute, on trouve 2 commandants par partie, un pour chaque faction, sachant qu'un match peut très bien opposer deux camps adverses ou les hommes aux hommes et les bêtes aux bêtes.

Test Savage PC - Screenshot 11Des marqueurs bien visibles vous indiquent les cibles ordonnées par le grand chef.

Pour ces têtes pensantes, le jeu revêt tous les aspects d'un STR. A partir d'une carte tactique, ils auront pour mission de gérer les ressources de leur équipe. A partir de l'argent dont une team dispose, il faudra ordonner aux ouvriers (contrôlés par l'IA) de bâtir des infrastructures indispensables et de lancer les recherches qui permettront aussi bien la découverte et la disponibilité de nouvelles armes que d'unités de combat, qu'il s'agisse de personnages (différents types de guerrier) ou de tourelles défensives, de balistes ou encore de catapultes. Un vrai petit STR en somme. Mais bien évidemment, leur rôle ne se limite pas à ce côté gestion et une véritable aptitude tactique sera requise pour ordonner à ses petits soldats d'attaquer telle ou telle unité, de détruire un bâtiment ennemi ou au contraire de défendre un point précis. Il faut imaginer les mécaniques rudimentaires d'un STR (oui c'est pas Warcraft 3 non plus) qui s'appliqueraient à des soldats pourvus d'un vrai cerveau, avec tout ce que ça peut induire en matière de désobéissance. D'ailleurs, pour éviter que les membres de l'équipe n'en fasse qu'à leurs têtes d'orcs bourrus, les commandants peuvent leur allouer des récompenses en espèces sonnantes et trébuchantes, de quoi s'offrir du matériel de qualité pour les combats. Si on devait adresser un premier gros reproche au jeu, c'est certainement au niveau de ce qu'on appelle, pour faire chic, sa courbe d'apprentissage qu'on le situerait. Pas de tutorial ni de mode offline pour s'entraîner à être un bon chef. N'ayant pas de manuel sous la main, je ne puis vous dire s'il suffit à apprendre, mais il est regrettable que ce soit uniquement au cours d'une vraie partie que l'on doive se former à l'ensemble des mécaniques de commandement, cela revient fatalement à mettre la survie d'une team dans les mains d'un joueur parfaitement inexpérimenté. C'est gonflant, pour tout le monde. Voire même rédhibitoire pour qui n'a aucune envie d'assumer ce genre de responsabilité sans filet.

Test Savage PC - Screenshot 12En fonction de l'avancée des recherches et des fonds, l'équipe dispose d'un équipement varié.

Du côté des troufions, le jeu a simplement l'air d'un shooter standard, en dehors du fait qu'on a peu l'habitude de ce genre d'atmosphère heroic fantasy. On spawn après avoir choisi sa classe et son équipement en fonction de ce qui est disponible et qu'on veut bien nous accorder. Ensuite, ben on fracasse tout ce qui a une icône rouge au-dessus de la tête, sauf ordre contraire. Basiquement, les différences entre les deux factions sont peu nombreuses, on notera des aptitudes diverses, comme le fait que les bêtes soient capables de se rendre invisibles pendant que les humains peuvent trimballer des kits de soins.

Test Savage PC - Screenshot 13Ah ben oui mais alors là à coup de machette je me sens mal barré.

L'ennui, c'est que l'action pure et dure de Savage est assez confuse et peu gratifiante. Usant aussi bien d'arcs au maniement hasardeux que d'armes à feu futuristes, le joueur ne peut que constater la faiblesse de son arsenal qui a autant de patate qu'une fronde à figues pourries, ce qui a fortement tendance à casser l'intensité de l'action. D'ailleurs, on en vient vite à comprendre que les armes de corps à corps sont bien plus puissantes, trop sans doute en vérité. Utilisées en vue à la troisième personne, leur effet est dévastateur en dépit d'un usage hautement simpliste qui consiste à cliquer bêtement comme dans le plus primaire des hack'n slash. Fatalement, l'intérêt des affrontements prend un coup dans l'aile. On fait un peu n'importe quoi, on peut d'ailleurs voir des joueurs s'agiter dans tous les sens sans trop comprendre ce qui se passe et bien souvent, le teamplay prend des allures particulièrement désorganisées alors que le jeu se fonde sur lui. Accessoirement, les déplacements poussifs sont eux aussi source d'ennui.

Du côté du bonheur des yeux, on évitera d'être trop exigeant, il faut savoir que le jeu est déjà sorti depuis près d'un an dans certains pays. Le design n'est pas très inspiré même si certains modèles sont plus réussis que d'autres et les environnements souffrent d'un clipping assez effrayant par moments, surtout en comparaison de ce que peuvent afficher les derniers titres du genre. Ce sont probablement les armes qui se montrent les moins travaillées tant elles paraissent simplistes et grossières, aussi bien en matière de modélisation que d'esthétique.

En définitive, Savage a pour lui un mérite certain, celui de tenter un mélange inédit mais il aurait pu être bien plus abouti afin de s'assurer autre chose qu'un succès d'estime.

Dinowan, le 01 novembre 2004

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Le design ne fait pas dans l'original et n'est pas servi par un moteur spécialement performant. Le rendu est correct mais on sent qu'il a pris de l'âge en peu de temps.

  • Jouabilité 14/20

    Pari osé, pari pas tout à fait gagné pour Savage. Le gameplay qu'on nous propose a le mérite d'être original et il est vrai que sous un commandement efficace, on peut vraiment vivre de grands et longs (très longs) affrontements. Mais les combats ont du mal à captiver, faute d'armes convaincantes et d'attaques de mêlées aussi puissantes que simplistes.

  • Durée de vie 14/20

    Sorti depuis près d'un an, Savage a su se constituer une petite communauté qui tient visiblement debout. Le jeu est malheureusement difficile à appréhender du point de vue du commandement, et son hermétisme à ce niveau pourrait entraver la pérénité ou du moins l'expansion de cette communauté. Mieux vaut être certain de vouloir persister et apprendre avant de se lancer, ou le jeu finira vite sous une étagère.

  • Bande son 14/20

    Les thèmes s'inspirent de musiques habituelles à l'heroic fantasy comme on peut en entendre dans certains RPG tour par tour. Ca surprend, mais ça sonne. Les effets sont passables, assez anecdotiques même.

  • Scénario

    -

  • Note Générale14/20

    Plutôt original, Savage peut être le théâtre de parties forts sympathiques pour peu qu'on se donne la peine de le décortiquer et surtout qu'on tombe sur une équipe bien commandée. Seulement voilà, pas mal de petits défauts le privent de prétendre à autre chose que d'être sympa et peu banal. Des armes molles, des combats de mêlées ultra bourrins et une réalisation un peu obsolète. A essayer par les curieux.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 14/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : MC2 France
  • Développeur : S2 Games
  • Type : FPS / Stratégie
  • Multijoueurs : Uniquement
  • Sortie France : 4 novembre 2004
  • Version : Textes en français
  • Config minimum : PII 600MHz, 128 Mo RAM, carte graphique 16 Mo, Win 98/2000/ME/XP
  • Config conseillée : PIV 1.5 GHz, 256 Mo RAM, carte 3D 64 Mo
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Savage - Amiga Savage - Amstrad CPC Savage - Atari ST Savage - Commodore 64 Savage - PC

Vidéos

Voir les 3 vidéos de Savage