Menu
Full Spectrum Warrior
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Full Spectrum Warrior
PC
Full Spectrum Warrior
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
27 septembre 2004 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Tous les prix
Prix Support
4.00€ PC
4.99€ PC
7.29€ Xbox
12.32€ PS2
18.09€ Xbox
24.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Pandemic n'a pas fait que Battlefront dans la vie. On leur doit aussi un titre fort sorti sur Xbox au printemps, Full Spectrum Warrior. Habituellement, on voit arriver d'un oeil assez dubitatif les jeux d'action-tactique console sur PC. Pourtant cette fois-ci, pas de craintes inutiles puisque FSW arrive avec son style, ses qualités... et ses défauts.

Full Spectrum Warrior

Le pédigree du jeu de Pandemic a de quoi impressionner puisqu'à l'origine, Full Spectrum Warrior est dérivé d'un simulateur utilisé par l'US Army pour former ses troupes aux bases du combat en milieu urbain. Le résultat pour nous, c'est un titre à part, très réaliste dans son approche, qui mélange jeu d'action et de tactique-STR d'une manière inédite. Après l'avoir traversé dans tous les sens sur Xbox, c'est avec plaisir que j'ai pu m'y remettre à l'occasion de cette sortie PC. Direction le Zekistan donc, pays fictif mais qu'on sent tout de même vachement inspiré d'une région du Moyen Orient réputée pour sa propension à attirer les bombes comme un aimant attire la limaille. Forcément, si le jeu se déroulait en Alaska, on perdrait en réalisme.

Full Spectrum Warrior
La progression par bonds permet de déplacer une équipe seul sans risque.
A l'instar d'un Ghost Recon, on vous place dans FSW à la tête de 2 teams (3 parfois) de 4 soldats, mais pas question ici de prendre le contrôle direct d'un homme. C'est toute l'équipe de 4 soldats que vous dirigez en leur donnant vos ordres. Pour vous déplacer par exemple, il suffit de pointer le curseur sur une zone, qu'on choisira de préférence bien couverte, pour voir s'afficher 4 plots symbolisant la formation qu'adopteront vos hommes. Une fois en place, le leader jette un coup d'oeil en coin et repère la présence ennemie. Présence sur laquelle ils n'ouvriront le feu que si vous en donnez l'ordre ou si elle est considérée comme menace directe. Pour faire feu, il vous faut définir une zone de tir que vos hommes guetteront, le moindre chat zekistannais qui passera à l'intérieur se fera alors canarder. Seules les grenades (à fragmentation, fumigènes ou avec lanceur) s'utilisent à la manière d'un jeu d'action classique et comportent le risque d'un tir à découvert (sans parler de leur nombre limité).

Full Spectrum Warrior
Le tutorial est vivement recommandé.
Le but dans FSW est de rester en vie. Plus que dans n'importe quel autre soft on devra éviter de se mettre à découvert et la progression se fera toujours d'une couverture à une autre. Carcasse de voiture, angle de maison, sac de sable, cadavre de vache etc. Pas question de pointer son pif au milieu d'une rue, la sanction est immédiate. Il faut alors savoir jongler avec les diverses possibilités qu'offrent le jeu pour ne pas se griller car en général, lorsqu'on tombe sur une bande de malotrus, ils sont rarement en train de gambader joyeusement en mangeant un cône chocolat mais plutôt bien retranchés avec leurs mitrailleuses en guise de doudou.

Full Spectrum Warrior
Il faut savoir tirer avantage des environnements. Un nuage de fumée évite de craquer une fumigène.
La première chose à faire si on veut être tranquille sera souvent de les faire taire en utilisant un tir suppressif, avec cette commande, l'une des équipes va tirer en permanence sur la zone dangereuse afin de s'assurer que le vil zekistannais garde la tête baissée dans son cône chocolat. Ce qui permettra à l'équipe Bravo de courir à découvert et d'aller rejoindre une rue qui lui donnera peut-être accès à une fenêtre de tir ou une position suffisamment proche pour être en mesure de lancer une grenade. Bien sûr, si vos équipes sont séparées, vous pouvez également adopter le déplacement par bond. Il suffit pour cela de définir la zone à couvrir et la zone de destination, votre équipe va alors se scinder en 2 : 2 hommes qui tirent, 2 qui avancent, et réciproquement une fois arrivé au waypoint. Le but étant toujours d'aller vers une planque. Il faudra d'ailleurs éviter de choisir n'importe quelle planque car la résistance est bien entendu prise en compte. Une carcasse de voiture va se dégrader progressivement et laisser filtrer les balles, mais une pauvre caisse en bois sera pire encore.

Full Spectrum Warrior
Les deux niveaux bonus offrent des situations plus épineuses.
Difficile de ne pas être séduit par FSW lorsqu'on découvre le jeu. Gameplay et prise en main sont innovants et Pandemic rend accessible une approche tactique réaliste pourtant complexe. Et on est d'autant plus charmé par l'immersion remarquable offerte par le soft. Outre les éléments d'ambiance, une foule de détails contribuent à la fois au gameplay et à la crédibilité. Ordonnez à vos hommes d'avancer si leurs armes sont déchargées et ils prendront le temps de changer de magasin avant de bouger. On peut également observer la gestuelle des soldats communiquant par signes de la main. Il ne faut que quelques minutes de jeu avant d'être complètement pris dans le trip. De plus, on intériorise très vite le danger qu'il y a à prendre à la légère la progression et la parano l'emporte vite, on oublie qu'une seule fois de vérifier qu'il n'y a pas de tireur sur le toit avant de traverser la rue. La caméra joue elle aussi un rôle primordial dans cette immersion, affichant un tremblement lors des déplacements qui rappellent ceux d'un reportage de guerre. Effet saisissant garanti.

Full Spectrum Warrior
Pendant qu'Alpha distrait notre camarade, je fais le tour avec Bravo et hop...
Malheureusement, aussi prenant soit-il, FSW n'est pas aussi parfait qu'on le pensait en raison de nombreuses limitations. Car si Pandemic livre un gameplay aux petits oignons, difficile d'être aussi satisfait par son level design. L'ennui, c'est que Full Spectrum Warrior fini par ressembler à une succession de situations dont la solution est bien souvent trop évidente, pour ne pas dire qu'elle vous saute à la gueule. Qu'il arrive qu'un problème n'ait qu'une solution, soit, mais on atteint ici un degré de linéarité qui finit par être préjudiciable. Il ne faut qu'une poignée de secondes pour identifier le type de configuration à laquelle on fait face et pour savoir exactement comment on va régler le problème. C'est peut-être réaliste, mais c'est surtout rapidement dommageable à l'intérêt. On a parfois le sentiment d'être face à un puzzle game. Si au moins on pouvait choisir entre plusieurs voies pour avancer, mais non, même pas. On a une rue barrée et un autre qui mène dans le dos du Tango, point barre. Au bout, c'est la même voie qui se poursuit. Dans le même ordre idée, il est fort regrettable de ne pouvoir entrer dans les bâtiments, les possibilités tactique en auraient étés renforcées. Le réalisme n'est pas présent à tous les niveaux on dirait. Le hic, c'est que cet aspect linéaire et le fait que la tactique à adopter soit si évidente rendent le jeu trop simple. Car une fois l'approche définie, il n'y a plus vraiment de difficultés, en partie à cause des réactions mécaniques de l'IA. Les zekistannais ont en effet la sale manie d'attendre de se faire prendre à revers comme des imbéciles (pourquoi ne pas avoir quelqu'un pour couvrir leurs arrières puisqu'ils ont un trou béant dans le dos ? C'est réservé à l'US Army ?) les tirs de suppression sont tellement efficaces qu'on arrive à se promener en toute impunité au milieu d'une place (les comportements suicidaires ça existe non ?). Même si certaines améliorations ont fait leur apparition depuis la version Xbox, les rares déplacements ennemis ne suffisent pas à en faire de dangereux adversaires. Au crédit de Pandemic, on doit cependant noter l'intégration de 2 niveaux bonus à cette version PC qui offrent un level design plus corsé et donc un challenge qui nécessitera de vous creuser la tête. Enfin, tout comme son frère sur Xbox, FSW sur PC se dote d'un mode coop. On lui adressera le même reproche : déjà trop simple seul, Full Spectrum Warrior devient enfantin à deux.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le design garantit une ambiance très crédible avec une mention pour l'effet de flou et les tremblements de la caméra. Le moteur ne fait pas de fioriture et garde un rendu sobre, crédible.

  • Jouabilité 15 /20

    Le gameplay est ciselé avec un vrai talent et offre de passionnantes possibilités. On se laisse facilement prendre au jeu, mais le level design est trop simpliste, gâchant trop souvent l'aspect tactique en donnant à FSW un côté puzzle-game frustrant. La prise en main est exemplaire

  • Durée de vie 13 /20

    Le jeu se déroule presqu'en en temps réel, c'est certes immersif, mais c'est surtout trés court. Comptez 10 heures pour en venir à bout.

  • Bande son 17 /20

    Allez hop, contrôle C, contrôle V : "Les thèmes musicaux savent se faire aussi bons que discrets afin de mettre en valeur des effets et surtout des voix vraiment très, très réussies. Pas de version française en revanche."

  • Scénario /

Full Spectrum Warrior a tout pour s'imposer comme un jeu de tactique de référence grâce à un gameplay complet, réaliste et une interface de rêve. Le titre de Pandemic est l'un des plus immersifs qui soit, non seulement par cette jouabilité originale, mais également en raison d'éléments d'ambiance soignés. Malheureusement, le level design n'est pas à la hauteur, linéaire et n'offrant qu'une suite de situations dont la solution est par trop évidente. Le challenge n'est pas au rendez-vous, mais au moins "on s'y croit".

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
27 septembre 2004 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 27/09/2004
PC Action Stratégie THQ Pandemic Studios
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live