Menu
WRC 4
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / WRC 4 sur PS2 /

Aperçu WRC 4 sur PS2 du 22/09/2004

Preview : WRC 4
PS2
Partager sur :

Après le tour de force récent d'un Colin McRae Rally 2005 en grande forme, les jeux de rallye arrivant à sa suite se doivent d'être pleins de confiance et d'entrain pour espérer venir à bout de ce dernier. Cela fait toujours bien d'avoir un Colin dans son assiette. Frétillant d'impatience et fier de ses ancêtres, WRC 4 déboule en trombe sur une PS2 fort heureuse de cet évènement. Mais que vaut vraiment ce véhicule luisant avant sa prochaine révision ?

S'il est un virus qui traîne en ce moment, c'est l'absence de réels changements entre les suites de jeux basés sur l'utilisation de voitures de compétitions. Récemment aperçu dans un CMR très bon, mais accusant une absence d'innovations notable, cet aspect a tendance à se propager de manière gênante. En effet, et dans la limite de la version prévue que j'ai eu sous les yeux, il apparaît sans aucun doute possible que l'originalité n'est pas une norme intégrée par ce quatrième épisode de la série des WRC. En l'état, nombre de défauts du précédent opus de qualité discutable viennent à nouveau nous jouer un tour désagréable. Visiblement satisfait de leur moteur physique, les développeurs n'ont pas tenu compte des reproches ayant été faits concernant quelques réactions fantaisistes des divers bolides présents dans le jeu. Il était en effet possible de rouler de longues secondes sur un mur, pratiquement à la verticale, sans être inquiété par un quelconque accident. On retrouve malheureusement cette complication ici. Il m'est arrivé en fait fréquemment de serrer la manette de peur de me retourner à l'arrivée d'une pente un peu trop abrupte, pour simplement observer au final une légère perte de vitesse. De même, on retrouve encore et toujours l'omniprésence du dérapage, et ce sur toutes les surfaces, de manière plus ou moins marquée. Partir en tête-à-queue sur une piste sablonnée après quelques embardées incontrôlables semble logique. Faire de même sur de l'asphalte sec et survirer un maximum malgré nos pneus adaptés choque déjà un peu plus.

WRC 4
Les routes de Turquie sont très piègeuses, mais disposent de panaromas fantastiques
Dans le même ordre d'idées, et bien que l'on puisse crier un grand bravo à la longueur notable des spéciales, il faut tout de même noter un déséquilibre évident, aboutissant à une difficulté qui n'est pas négligeable. Effectivement, les divers temps de passage sont grandement trop limités face au survirage intensif et aux possibilités d'"attaque" réduites. Risquant à tout moment une collision avec un obstacle, vous éviterez soigneusement de couper à tout va, et essaierez surtout de tenir votre voiture en place au centre de la piste. Mais si vous agissez de la sorte, vous perdrez facilement neuf secondes dès la première portion. La solution est donc de connaître les tracés par coeur, et encore il vous faudra maîtriser à cent pour cent votre monture. Un challenge un peu trop corsé, qui pourrait bien traumatiser quelques pilotes même chevronnés. Surtout que contrairement à un Richard Burns exhaustif (un peu trop peut-être), vous n'aurez pratiquement aucune prise sur votre équipement. A part régler grossièrement certains paramètres sans grande importance, vous ne pourrez par exemple pas avoir accès à un choix de pneus. En fait, vous devez simplement faire votre choix suivant plusieurs configurations proposées par le jeu. Une limitation inutile, qui enlève la liberté présente habituellement dans le genre. Il reste donc des aspects à retravailler sérieusement, pour ne pas se trouver face à un WRC 3 bis.

WRC 4
Quand on roule trop vite près d'une falaise, voilà ce qui arrive
Par contre s'il y'a bien un sujet sur lequel on ne peut attaquer WRC 4, c'est bien sur son aspect graphique. Le seul mot qui pourrait convenir à sa description serait ahurissant. Malgré le clipping relativement présent au niveau des graviers et cailloux au sol, dû sans doute à cette version preview, on ne peut que s'extasier devant la profondeur de champ stupéfiante, et l'utilisation de textures de grande qualité. La représentation des environnements végétaux est encore plus réussie que dans Colin McRae 2005, et possède un côté bien plus "naturel", et parfois moins plat. De même, on s'aperçoit lors des replays (de très bonne facture en passant), que les petites roches qu'il peut vous arriver de heurter réagissent à vos roues et roulent le long de la pente toute proche. Impressionnant. Dans le même état d'esprit, les collisions s'avèrent fort bien gérées, et les barbelés, enfin, ne vous arrêteront plus. Pour finir, il est important de noter la modélisation sans faille des divers véhicules présentés ici. De la Subaru, à la récente 307, en passant par la C2 et la somptueuse Lancer Evolution VIII, vous pourrez observer des carrosseries gérant admirablement bien les reflets et comportant un niveau de détail imposant. Au final, et malgré l'absence du mode championnat dans cette version, et surtout du mode online, WRC 4 se pose en alternative inspirée des ténors du jeu de rallye, sans toutefois parvenir à provoquer la même passion que ses grands-frères. Cela tient au fait d'une absence de nouveautés dommageable pour l'instant, et d'une absence de correction des défauts pourtant dénoncés. Espérons que tout cela s'arrange d'ici sa sortie.

Mis à jour le 22/09/2004
PlayStation 2 Course Sony Evolution Studios
Commander WRC 4
PS2
96.00 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Meilleures offres
A lire aussi
Derniers tests
15
TestLost Ember
PC PS4 ONE
12
TestDestiny 2 : La Saison des Eternels
PC PS4 ONE
14
TestMy Summer HolidaySur PSP
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020