Menu
Army Men : Sarge's War
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Army Men : Sarge's War
PS2
Army Men : Sarge's War
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 août 2004 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.8/20
Partager sur :

On pensait les Army Men rangés dans des cartons et oubliés de tous mais que nenni ! Certains d'entres eux bougent encore et n'en ont pas terminé de leur guerre fratricide opposant les verts aux beiges. Moi je dis : qu'on les fonde tous une bonne fois pour toute !

Army Men : Sarge's War

Très irrégulière au fil des nombreux jeux qui la composent, la série Army Men nous réserve à chaque fois une surprise, tantôt sympathique, tantôt déplaisante. C'est bien simple, on ne sait jamais à quoi s'attendre avec un nouveau jeu Army Men. La seule donnée fiable que l'on ait, est qu'on va avoir droit à une guerre vert/beige amusante, car totalement décalée. Effectivement, voir ces jouets de plastique se livrer à des affrontements sans pitié au milieu de décors démesurés, et voir surtout le sérieux avec lequel tout cela est traité, donne à la série un ton très ironique. Les cinématiques à la mise en scène dynamique permettent d'ailleurs de profiter de ce décalage et d'apprécier pleinement le spectacle à sa juste valeur. C'est bien simple, à chaque séquence du genre, je me dis que la licence Army Men a tout le potentiel pour donner naissance à de super jeux, à l'esprit complètement décalé. Pourtant ce n'est pas toujours le cas, et ce Sarge's War en est la preuve ludique.

Army Men : Sarge's War
J'ai comme des brûlures d'estomac.
Encore une fois plongé au coeur de la guerre, le pauvre Sarge (que nous appellerons Serge pour satisfaire un certain quota de prénoms français) va tout faire pour venger la mort de ses petits camarades de plastique Kevin, Mike et Bob, autrement dit Sylvain, Michel et Bruno. Pour cela, il n'a pas le choix, il doit reprendre les armes et continuer bêtement à tourner en rond dans ce stupide cercle vicieux qu'est la guerre (moi aussi je suis contre la guerre ! A bas les méchants ! Vive les gentils !). Son parcours se compose de plusieurs niveaux, menu-hachés en de très petites zones où il convient de réduire en tas de plastique les soldats adverses. Très bourrin dans son approche, il s'agit généralement de courir sans trop se poser de question et de zigouiller le premier beige venu. Lorsque cette méthode ne fonctionne pas, on se pose deux minutes et on observe. On se rend alors compte qu'il faut d'abord éliminer un type spécial d'unités (tel que les observateurs qui peuvent guider les attaques aériennes) avant de recommencer à courir comme un forcené. Pas très futile dans son approche, Serge est une sorte de Rambo qui n'a que faire des blessures, puisqu'il peut à tout moment récupérer du plastique sur les corps inertes des ennemis pour se soigner. Même en admettant que le plastique beige puisse se mêler à du plastique vert, on reste très déçu par cette fonction que l'éditeur nous annonçait comme l'un des points forts du jeu. On nous disait qu'on pourrait remodeler son personnage, voire ses armes, grâce au plastique trouvé dans les niveaux. Finalement, il ne s'agit que de regagner de la santé en les récupérant. Dommage.

Army Men : Sarge's War
On peut visiter certaines habitations.
Complètement noyée sous des caméras désastreuses, la réalisation ne parvient jamais à mettre en valeur les exploits de Serge. La focale a la sale manie de partir en vrille dès que trop d'ennemis se présentent en même temps à l'écran et le tir aux pigeons devient une vraie horreur. Le lock des ennemis se trouve être la seule manière de s'en tirer sans trop d'accroc. Et encore, c'est tellement brouillon, qu'on a beau activer le lock, on ne sait pas bien sur quel ennemi on tire, ni si on le touche bel et bien. Question réalisation, c'est tout aussi brouillon. Etrangement, les ennemis sont bien plus détaillés que notre pauvre Serge, tandis que les décors font dans le moyen-bof le plus complet. Puisque les niveaux sont si petits, il aurait été tout à fait envisageable de présenter des environnements fourmillant de milles détails de toutes parts. Au lieu de ça, on doit évoluer dans des zones dépouillées et faire abstraction de toutes les textures qui bavent les unes sur les autres. Que dire enfin des animations complètement ratées de l'ensemble ? Il n'y a même pas d'animations lorsque Serge monte une échelle, simplement un fondu au noir avant de le voir apparaître tout en haut ! Le changement d'armes donne lieu, quant à lui, à l'une des plus grosses aberrations du titre : la position de Serge. Qu'il tienne une carabine, un fusil de sniper, un lance-flammes ou une mitrailleuse lourde, il garde toujours les bras dans la même position. Même lorsqu'il se sert de grenades, cet idiot avance les mains comme s'il allait tirer avec un fusil à pompe ! Ce sont exactement ce genre de détails qui flinguent l'ambiance. Je reste pourtant persuadé qu'en soignant un peu plus les titres de la série et en étant plus regardant sur l'aspect qualité, plutôt que quantité (quoique ces derniers temps, ni l'un ni l'autre de ces critères semblent avoir été respectés), Army Men peut parvenir tout à fait à redorer son plastique et nous sortir un super jeu, fun et joli. Reste juste à trouver des développeurs plus inspirés.

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    Hormis les cinématiques, La Guerre De Serge manque tragiquement de classe. D'une part, les décors peinent à se renouveler, d'autre part, ils baignent tous dans une certaine laideur faite de textures baveuses et de modélisations grossières. Les animations méritent une gros carton rouge pour leur aspect "je m'en foutiste" poussé trop loin.

  • Jouabilité 8 /20

    Merci aux caméras lamentables, on suit péniblement l'action. Bien souvent on préfère s'en rendre au hasard plutôt que de prendre le temps d'analyser le champ de bataille. Bourrin, ce jeu devient aussi lassant.

  • Durée de vie 6 /20

    Vous pouvez compter le nombre d'heures pour finir le jeu sur les doigts d'une seule main de panda adulte. Même le mode deux joueurs ne compense pas la faible quantité de niveaux.

  • Bande son 5 /20

    Le doublage manque un peu de conviction mais ce n'est rien par rapport à la musique vraiment anecdotique. D'ailleurs, il semble de les mélodies soient buggées puisque les thèmes ne durent jamais plus de 3 secondes.

  • Scénario 12 /20

    Ca m'éclate franchement de voir ces petits soldats se mettre sur la tronche sans s'arrêter. Trahison et vengeance sont au programme de cet épisode.

Dans la série Army Men, Sarge's War serait à classer parmi le mauvais grain, celui des jeux pas intéressants pour un sou et livrés avec une réalisation minable. Fut un temps où les soldats verts parvenaient encore à nous amuser. Tout a une fin.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 août 2004 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.8/20
Mis à jour le 13/08/2004
PlayStation 2 Action 3DO Global Star
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019