Menu
Tiger Woods PGA Tour 2004
  • Tout support
  • PC
  • GBA
  • NGC
  • NGAGE
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Tiger Woods PGA Tour 2004
NGAGE
Tiger Woods PGA Tour 2004
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 juillet 2004 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

Avec sa franchise Tiger Woods, EA règne sur le golf depuis un sacré bail mais il lui manquait un support pour que sa domination soit totale : le N-Gage. Le super géant de Redwood s'attaque donc à la machine de Nokia et commence le portage systématique de sa gamme sportive.

Tiger Woods PGA Tour 2004

Ce n'est cependant pas la première fois que Tiger Woods vient se promener sur portable et l'on se souviendra de l'itération GBA de Tiger Woods PGA Tour 2004. Une version assez éloignée de la qualité de ses grandes soeurs de salon et dont on retrouve les défauts sur N-Gage d'ailleurs. A commencer par le contenu un peu étriqué qui se limite à un entraînement divisé en 3 parties, un mode carrière et le multijoueur. Le nombre de personnages jouables est lui aussi plus que restreint puisqu'on doit composer avec seulement 6 joueurs qui ont toutefois le bon goût d'avoir leurs aptitudes propres.

Tiger Woods PGA Tour 2004
Un bon swing est capital.
Mais qu'importe, si le gameplay est bon, alors on pourra passer outre ces basses considérations quantitatives. Le déroulement d'un trou se divise en fait tout bêtement en deux temps, la progression sur le farway puis le putt sur le green. On devra donc avant toute chose réussir un swing digne de ce nom. Un swing se prépare en 2 temps. D'abord il vous faudra adopter la vue aérienne, vue qui vous permettra de choisir votre club et votre cible en fonction du vent, de même vous pourrez opter pour un type de coup selon votre situation. Du coup plein au lob en passant par le coup punché, on maîtrise vite les 7 diffèrents types de frappes. Un coup d'oeil sur la vitesse et l'orientation du vent et zou on est paré. Tout cela est bien gentil, mais il faut dire que la vue est loin d'être irréprochable, ne serait-ce que parce qu'il est impossible de lire l'intégralité du terrain de manière aisée, ce qui est fort dérangeant car on a du coup bien du mal à éviter de se planter dans les arbres qui se trouvaient entre nous et la cible à 240 yards de là.

Tiger Woods PGA Tour 2004
Le parcours manque un brin de détails.
Retour au mode de vue normal pour se taper un swing. Première constatation, c'est simple, très simple. Mais les choses se corsent lorsqu'il s'agit de frapper. Le swing se contrôle grâce à la croix directionnelle, comme dans les versions de salon en fait, si ce n'est que c'est bien plus simple avec un stick analogique et surtout qu'une jauge manque cruellement ici. On monte le club, puis on le redescend. Les premières frappes seront donc très hasardeuses au niveau de la force, tout est question de timing. Mais même une fois qu'on a le timing dans les doigts, il n'est pas rare du tout de se vautrer pour une simple question d'ergonomie, il suffit que le doigt glisse un peu sur la croix (et c'est simple) pour que le fameux timing parte en fumée et qu'on fasse une frappe à 20 pour cent de puissance qui va misérablement envoyer la balle à 4 mètres de là, pour votre plus grande honte. D'une manière générale d'ailleurs, le swing à la croix manque de finesse et il est trop difficile et délicat de contrôler réellement la frappe. Soit on tape fort, soit on ne tape pas. Une contrariété assez gênante mais pas insurmontable étant donné le laxisme du jeu.

Enfin, c'est l'arrivée sur le green et là, on ne fait plus rien ou tout comme. La vue devient aérienne une fois de plus, le caddy nous conseille de viser un peu à gauche ou à droite et pouf, on tape, et c'est dedans. Un peu, voire très, frustrant tout de même.

On pourra s'attarder sur un autre regrettable défaut à mon sens : le comportement parfois erratique de la balle vis à vis du vent ou des surfaces. Il est par exemple surprenant de voir la balle ressortir d'un bunker dans lequel on s'attendait pourtant à la voir se planter comme un missile. De même il arrive qu'on se prenne la tête à essayer de viser en prenant en compte un vent qui ne semble jamais exercer les mêmes contraintes sur la balle.

Avec tout ça, Tiger Woods PGA Tour 2004 sur N-Gage parvient pourtant à accrocher. Mais il est vrai que certains points frustrent, et surtout que l'on a droit à une fausse liberté qui risque de ne pas convaincre les amateurs avertis de la discipline mais qui devrait satisfaire les néophytes point trop exigeants.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    EA ne nous déçoit pas et offre à son titre une réalisation soignée et fluide, mais encore un peu paresseuse pour ce qui est du niveau de détail sur les parcours.

  • Jouabilité 12 /20

    Le gameplay se perd entre liberté et assistanat et finalement on n'a qu'un contrôle assez limité sur le jeu. La phase de putt est quant à elle carrément trop simpliste. Mais le plus gênant ce sont clairement les problèmes de swing très difficile à doser finement.

  • Durée de vie 12 /20

    Les modes de jeu sont assez limités et on fait le tour des possibilités. La présence d'un mode multi sauve un peu les meubles. Un peu...

  • Bande son 14 /20

    Les effets sont peu nombreux mais les thèmes musicaux sont réussis.

  • Scénario /

Ce Tiger Woods N-Gage renoue avec les problèmes rencontrés sur GBA, à savoir une jouabilité pas grandiose et un gameplay parfois assez frustrant. Le titre demeure néanmoins distrayant mais vite lassant.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 juillet 2004 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 21/07/2004
N-Gage Sport Electronic Arts EA Sports
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019