Test The Legend of Zelda- Gameboy Advance

Gameboy Advance

S'il est une légende qui demeure immortelle, c'est bien la légende de Zelda. Près de 20 ans après la genèse d'une saga désormais mythique, Nintendo répond aux appels des fans qui n'ont pas oublié l'instant béni où ils eurent entre les mains une cartouche dorée qui recelait en son sein un trésor. Et pour que personne n'oublie jamais comment naquit la légende, Nintendo se décide enfin à ressusciter le mythe par l'intermédiaire de la GBA.

The Legend of Zelda

S'il est vrai que l'on peut juger la démarche de Nintendo abusive en ce qui concerne la gamme des jeux Nes Classics sur GBA, le prix fixé à 20 euros n'étant pas justifié pour la plupart des titres, dans le cas de The Legend of Zelda on aurait plutôt tendance à se dire que l'on est en présence d'une sortie événementielle sur ce support. Ce titre étant l'un des rares jeux au monde que l'on peut recommencer en boucle avec toujours autant de plaisir, celui-ci bénéficiant par ailleurs d'une durée de vie plus que raisonnable encore aujourd'hui, on peut se dire que sa conversion sur GBA mérite de rencontrer un réel succès. A l'heure où il est devenu plus que délicat de faire tourner correctement un jeu NES sur une console d'origine, pouvoir se procurer un soft aussi mythique que celui-ci sur une machine actuelle est une aubaine qui ne se refuse pas.

Test The Legend Of Zelda Gameboy Advance - Screenshot 1Il vous faudra le grand bouclier pour contrer ces boules d'énergie.

Lorsqu'en 1986 j'ai découvert, comme sûrement la plupart d'entre vous, ce fameux Legend of Zelda sur la Nintendo Entertainment System, si l'on m'avait dit à ce moment-là que j'aurais un jour la chance de tester ce jeu, je ne l'aurais probablement pas cru. Alors quand un de nos rêves les plus chers se réalise, on ne peut que savourer l'instant tout en s'efforçant de se montrer à la hauteur de l'honneur qui nous est dû. Après avoir eu l'opportunité de vous dire tout le bien que je pensais de ce premier volet à travers le dossier Zelda, je vais tâcher d'en faire la critique la plus objective possible. Si si, c'est possible, croyez-moi.

Test The Legend Of Zelda Gameboy Advance - Screenshot 2Les vieux sages ne se laissent pas attaquer impunément.

Bon nombre d'entre vous n'ont sans doute pas connu cette époque lointaine, mais il fut un temps où les joueurs étaient pris d'une frénésie irraisonnée lorsqu'un jeu 8 bits sortait dans les rayons. Ce fut le cas pour les deux volets Nes de The Legend of Zelda, où le simple fait de se les procurer le jour J relevait déjà d'une véritable quête. Une fois la cartouche dorée insérée dans la console, que découvrait-on ? Exactement la même chose que ce à quoi l'on assiste en lançant cette version GBA. Une intro sobre composée d'un logo mythique et d'une musique qui fera verser une larme aux nombreux nostalgiques. Un scénario narré dans un anglais que peu d'entre nous comprenaient à l'époque, et que l'on retrouve tel quel aujourd'hui puisque les textes de cet opus GBA ne sont toujours pas traduits, authenticité oblige. Et puis trois fichiers de sauvegarde, une prouesse en 1986 où Zelda fut la première cartouche Nes à intégrer une pile de sauvegarde pour enregistrer sa partie.

Test The Legend Of Zelda Gameboy Advance - Screenshot 3Ah, les palais et leurs couleurs criardes, leur musique envoûtante et leurs passages secrets !

Survient alors le choc des graphismes. Ne bénéficiant évidemment pas d'une quelconque refonte technique, le jeu que l'on redécouvre ici nous replonge à l'époque où un simple amas de pixels suffisait à enflammer notre imagination. Alors forcément, faire le test d'un titre 8 bits en 2004 nous contraint à aller au-delà de l'aspect nostalgique pour sanctionner la technique, mais les vrais fans seront plus qu'heureux de retrouver intacte l'esthétique originelle. Pourtant, il y a bien une chose qui ploie mais ne se rompt pas aux sévices du temps, c'est l'intérêt du jeu. J'ai l'intime conviction qu'à chaque seconde de chaque minute de chaque heure de l'année, il existe forcément quelque part quelqu'un qui joue à Zelda. Et je vous mets au défi de trouver à ce jour un titre qui procure un plaisir de jeu plus indélébile que celui-ci.

Test The Legend Of Zelda Gameboy Advance - Screenshot 4Un inventaire bien rempli :)

Des arguments, il y en a plus que je ne pourrais en citer ici. Avant de sauver la princesse Zelda des griffes de Ganon, Link doit s'emparer des huit morceaux de la Triforce protégés par des gardiens redoutables dans les profondeurs de huit donjons. Chacun d'eux étant caché quelque part parmi la centaine d'écrans qui constituent la carte du monde, Link doit passer au peigne fin chacune de ces zones à la recherche des fameux palais. Une fois à l'intérieur, il lui faut surmonter les embûches de chaque salle pour trouver l'objet secret du donjon en s'aidant de la boussole et de la carte du niveau, puis se frayer un passage jusqu'au boss qui protège le morceau de Triforce. Si les énigmes sont souvent simples, quelques-unes d'entre elles sont divulguées de façon plus énigmatique par des sages que l'on trouve parfois au détour d'un passage secret moyennant un certain quota de rupies. Les petites vieilles nous troquent de précieuses potions tandis que les marchands proposent toutes sortes d'objets à des prix compétitifs. Explorer l'univers d'Hyrule c'est donc s'évertuer à brûler le moindre arbuste à la lumière d'une bougie, poser une bombe sur chaque paroi et pousser chaque bloc suspect. A condition de ne pas recourir à un plan, on peut ainsi passer des heures à découvrir tous les secrets d'Hyrule, et on est alors bien souvent récompensé par des trouvailles dont on n'imaginait même pas l'existence. C'est d'ailleurs seulement une fois muni d'un arsenal complet et d'une foule d'objets hétéroclites que l'on se sent apte à prendre d'assaut le repaire de Ganon, vaste labyrinthe souterrain caché dans la montagne. Et alors que l'on reprend enfin son souffle après la délivrance de sa belle, voilà qu'une seconde quête s'offre à nous, avec un niveau de difficulté clairement revu à la hausse, une redisposition complète des donjons, de leurs salles, des passages secrets et des objets. C'est donc une toute nouvelle aventure que l'on découvre alors, un parcours du combattant où il est indispensable de maîtriser la précision et l'anticipation au combat pour sortir vivant d'une salle où l'on se bat généralement à dix contre un. Autant dire que le challenge est de taille et que la durée de vie est incomparable par rapport aux autres jeux Nes. Classique parmi les classiques, The Legend of Zelda constitue l'une des pierres de voûte du patrimoine vidéoludique, et c'est à nous de lui rendre hommage aujourd'hui en démontrant que l'on sait encore reconnaître le Graal qui se dissimule sous l'apparence austère et dépassée d'une vulgaire coupe en terre cuite.

Romendil, le 12 juillet 2004

Les notes

  • Graphismes 8/20

    Ce sont bien les graphismes 8 bits de l'époque que l'on retrouve ici de façon authentique. Si les néophytes auront du mal à passer outre, les nostalgiques seront en revanche comblés.

  • Jouabilité 17/20

    Le premier élément qui rend Zelda totalement incontournable, c'est son gameplay. A partir d'une maniabilité tout ce qu'il y a de plus simple, Shigeru Miyamoto est parvenu à forger une quête à l'intérêt croissant, de sorte que les situations proposées sont sans cesse renouvelées. La simple idée de devoir lâcher le jeu est un supplice.

  • Durée de vie 16/20

    A moins d'avoir les plans sous les yeux, les deux quêtes que vous réserve The Legend of Zelda vous tiendront en haleine de nombreuses heures. Le challenge va sans cesse grandissant et le plaisir de jeu est exponentiel au fur et à mesure que l'on approche de la fin.

  • Bande son 8/20

    Même chose que pour les graphismes, la technique n'ayant pas été retouchée, on retrouve les bruitages et les musiques avec le son d'époque. Cela dit, ces sons resteront gravés à jamais dans votre mémoire.

  • Scénario 8/20

    Heureusement que l'histoire est assez basique finalement car les textes sont toujours en anglais. Les vieux sages prodiguent toujours des renseignements cruciaux mais n'attendez pas de quelconques rebondissements. Bizarrement, la vraie prouesse vient du fait que c'est justement l'aspect lacunaire du scénario qui enflamme notre imagination.

  • Note Générale15/20

    Voilà bien un jeu Nes Classics qui mérite largement ses 20 euros ! En sortant la version originale de The Legend of Zelda sur GBA, Nintendo offre à tous les néophytes l'opportunité de découvrir enfin le soft le plus mythique de la Nes et permet aux nostalgiques d'acquérir ce chef-d'oeuvre sur portable à l'heure où il est devenu bien difficile de faire tourner le jeu sur une console d'époque. Faisant fi du passage du temps et de l'avancée technologique, The Legend of Zelda passionnera pour toujours des générations de joueurs conquis par un plaisir de jeu inimitable.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Nintendo
  • Développeur : Nintendo
  • Type : Action / Jeu de Rôle
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 9 juillet 2004
  • Version : Anglaise intégrale
  • Classification : Pour tous publics
  • Existe aussi sur :
    The Legend of Zelda - Nes The Legend of Zelda - Wii The Legend of Zelda - Nintendo 3DS The Legend of Zelda - Wii U
Mots-clefs : Nes Classics : The Legend of Zelda 1 Nes Classics The Legend of Zelda 1, Zelda No Densetsu

Vidéos