Menu
Cocoto : Platform Jumper
  • Tout support
  • Wii
  • GBA
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Cocoto Platform Jumper
PS2
Cocoto : Platform Jumper
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
09 juillet 2004 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Partager sur :

Premier de toute une gamme en prévision chez BigBen, Cocoto Platform Jumper nous introduit un petit diablotin rouge qui ne tient pas en place et qui doit monter aux cieux pour sauver ses amis.

Cocoto Platform Jumper

Cocoto, quel drôle de nom pour un diable ! On les imagine plus portant des patronymes dans le genre Belzebuth ou Lucifer. En même temps, je ne connais pas beaucoup de diables dans mon entourage, donc va pour Cocoto. Il y a très longtemps, Cocoto vivait peinard dans la contrée d'Abyss avec ses amis les autres diablotins et avec Fairy la gentille fée. Tout se passait bien, ils faisaient la fête jusqu'à pas d'heure, jouaient aux boules avant l'apéro, organisaient des concours de Pogs le samedi après-midi et regardaient tous ensemble Qui Veut Gagner Des Millions le mardi soir. C'était le bon temps, tout allait pour le mieux et même la marmite sacrée contenant le secret du magma était en sécurité. Hélas, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Depuis que le dieu de la foudre Zaron a capturé les amis de Cocoto, ce n'est plus pareil. Les parties de boules sont sans saveur, collectionner les Pogs n'a plus aucun intérêt, même le fameux dernier mot donné à Jean-Pierre n'amuse plus. C'est décidé, il va falloir remédier à la situation. Et voilà notre Cocoto parti à la recherche de ses potes.

Cocoto Platform Jumper
Les arches de magma servent à atteindre d'autres plates-formes.
Logiquement, le chemin qui va le mener jusqu'à eux passe par une ascension sans fin jusqu'aux cieux. Des enfers jusqu'aux paradis, le pauvre Cocoto ne va cesser de grimper plus haut, toujours plus haut. Ce véritable hommage à Tina Arena se découpe en trente niveaux de jeu tous plus verticaux les uns que les autres. On pourrait les assimiler à des tours en ruines dans lesquelles il faut progresser jusqu'au sommet. Pour monter, Cocoto peut compter sur son double saut et sur les arches de lave qu'il peut créer. Ces arches ne sont pas sans rappeler les arcs-en-ciel du mythique Rainbow Islands puisque Cocoto s'en sert à la fois comme arme et comme ponts pour atteindre des plates-formes inaccessibles sinon. Quelques bonus lui permettent de les lancer plus rapidement et d'en créer deux à la fois.

Cocoto Platform Jumper
Fairy la fée vous accompagne dans votre ascension.
Tout en se méfiant des zones enflammées (qui font perdre de l'énergie) et des zones gelées (qui font glisser), Cocoto doit également se protéger des monstres qui rôdent dans le coin et qui n'auront qu'une envie : venir le chatouiller d'un peu plus près. Pour les envoyer paître, il faudra leur balancer une petite boule de feu ou les frapper directement s'il s'approche vraiment trop. A ce niveau, on note un léger problème de jouabilité. Cocoto réagit assez lentement aux contrôles qu'on lui donne sur la manette. Et puisqu'une grande partie du titre est basée sur la précision de nos réflexes, on se voit obligé de perdre de la vie bêtement. C'est bien dommage.

Cocoto Platform Jumper
La traversée d'un volcan. Un niveau très chaud.
Mise à part ce désagrément, on ne peut pas vraiment reprocher grand chose à Cocoto Platform Jumper. Certes, ce n'est pas le jeu de l'année, mais ce n'est franchement pas le but de Neko Entertainment qui mise plutôt sur un titre capable de rassembler parents et enfants devant la console. Dans cet esprit, on peut considérer que le pari est réussi. Distrayant un moment tout seul, on s'amusera ensuite avec ses amis (ou avec ses parents ou ses enfants) dans l'un des modes multijoueurs. Le mode bataille (deux joueurs) se déroule en écran splitté. Chaque joueur doit remplir sa jauge d'objets avant de pouvoir utiliser ses armes et tenter de battre son adversaire. L'autre mode multi, le mode course, s'appuie sur le principe de Micromachines. C'est-à-dire que tous les participants (jusqu'à 4 joueurs) doivent monter au sommet d'un niveau le plus vite possible. Dès que l'un d'entre eux sort du cadre de l'écran, il perd une vie. Le vainqueur est celui qui reste en vie jusqu'à la fin. Pour moi, tout ça tient donc la route et se montre conforme aux ambitions annoncées par BigBen. Petits et grands réunis devant Cocoto, oui pourquoi pas ?

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Le look tout mimi des personnages plaira aux plus jeunes, tout comme les animations rigolotes du héros. On oublie assez vite la relative simplicité graphique pour se concentrer sur le jeu proprement dit.

  • Jouabilité 13 /20

    Le principe est ultra simple, mais devient rapidement accrocheur. Les plus nostalgiques penseront évidemment à Rainbow Islands avec ces arches à créer pour atteindre le sommet des niveaux.

  • Durée de vie 12 /20

    La difficulté augmente doucement mais sûrement au fil des 30 niveaux. Ce sera déjà un petit challenge en soi de les terminer tous. A plusieurs, on trouvera aussi de quoi s'amuser.

  • Bande son 14 /20

    On trouve de bien jolies musiques dans Cocoto. Les mélodies sont vraiment belles et les bruitages donnent le style cartoon.

  • Scénario /

    -

Au cas où vous auriez zappé le texte principal, je le répète ici : Cocoto n'est pas le jeu du siècle mais il s'est fixé un objectif et il s'y tient. Cet objectif, c'est de proposer un jeu accessible aux plus jeunes mais suffisamment intéressant pour que les parents acceptent de passer du temps avec leur enfant devant la console. C'est plutôt réussi.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
09 juillet 2004 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Mis à jour le 09/07/2004
PlayStation 2 Plate-Forme Bigben Interactive Neko Entertainment
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019