Menu
Formula One 2004
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Formula One 2004 sur PS2 /

Aperçu Formula One 2004 sur PS2 du 21/06/2004

Preview : Formula One 2004
PS2
Partager sur :

Assis près du sol, confiné dans un espace à l'exiguïté plus que notable, vous voilà face à votre destin, incarné dans le prochain virage. Tenant fermement le maigre volant, seul raccord tangible avec le monstre rugissant sous vos pieds, votre tête subit moult tensions, augurant la comparaison, plaçant votre combat contre votre monture en face de celui du dresseur contre les fauves. Luttant jusque dans un rapprochement corporel avec vos adversaires confinés dans leur carcasse métallique, la victoire ne s'obtiendra qu'à renfort d'un calme inaltérable et d'une volonté évidente. Mais ce qui est valable sur une piste ne l'est pas forcément dans un jeu.

Nouvel opus de la série phare de Sony, annuel comme un jeu Electronic Arts, ce Formula One 2004 arrive à point nommé pour la récente saison de formule 1. Ce que certains peuvent voir comme une coïncidence est bien entendu mûrement réfléchi, emberlificotement mercantile nécessaire à la prise des pauvres fans dans les filets du géant japonais. Cependant ne nous hâtons pas trop. L'aspect commercial à outrance n'a jamais nuit à un soft, enfin pas tout le temps, très rarement... Bon soit, la majeure partie du temps c'est le cas, mais nous pourrons assister à une petite révolution avec cette version toute fraîche de la simulation de Formule 1 la plus connue dans le monde. D'ailleurs, le mot simulation est-il vraiment celui approprié à ce titre ? Le principal écueil présent sur ce joli DVD preview semble bien résider en cette interrogation. Tout d'abord, trois modes de jeu s'offrent à vous, respectivement nommés Arcade, Simulation et Carrière. Contenant chacun une approche particulière, ils s'avèrent assez différents pour contenter tous types de joueurs. Le professionnel aguerri tirera la quintessence de la prise de risques quasi suicidaire dans une chicane, afin de dépasser son rival dans une petite accélération dont il a le secret, et le novice s'amusera à rouler au maximum de la vitesse dispensée par son véhicule, faisant fi des lois en vigueur sur un circuit professionnel, et sans se soucier de savoir s'il est intéressant d'embrayer en sortie de virage, afin de reprendre l'adhérence. Néanmoins encore faut-il que ceux-ci sachent où se rendre pour exercer leurs talents de pilote sensiblement dissemblables.

En effet, et c'est là un problème relativement handicapant, le mode arcade et celui estampillé simulation (laissé par défaut) ne disposent pas de particularités édifiantes permettant de se repérer dans cette jungle touffue. Je conseille donc vivement aux pros du tarmac de se rendre dans le menu des options afin d'activer les paramètres indispensables à toute bonne simulation. Une initiative totalement idiote, orchestrée de main de maître par Sony, ne trouvant aucune excuse valable. En fait, sans intervention de votre part les deux principes de jeu vous sembleront identiques, poussant même le vice jusqu'à rendre l'arcade plus crédible du fait d'une jauge de dégâts présente en bas de l'écran, absente de la simulation. Terminer une course à la première place après avoir poussé dans le fossé violemment tous ses opposants se révèle alors possible en simulation et non en arcade. On se demande alors si les programmeurs n'ont pas voulu se moquer de nous, exposant au grand jour leur sens de l'humour. Fort heureusement, et comme énoncé plus haut, il vous suffit de trouver les options pour y remédier. Après la validation des dégâts (!), des pénalités (!!), et de la gestion de la consommation (!!!), vous pouvez enfin espérer trouver entre vos mains ce que vous attendiez fébrilement. Pourquoi, de ce fait, ne pas proposer directement une vraie simulation d'un côté, et un vrai mode arcade de l'autre ? On a l'impression de participer à un jeu de cache-cache imbécile, pensé pour être le summum de l'absence d'intuitivité. Espérons que ce défaut soit réglé pour la version définitive (bien que je ne le crois pas).

Mettant en avant le choix d'effectuer une saison entière ou une course simple, le mode orienté arcade s'avère intéressant pour sa prise en main immédiate et la sensation de plaisir intense qui s'en dégage. Au volant de voitures extrêmement rapides, dotées d'une tenue de route sans commune mesure, vous parcourez les circuits avec passion, accédant à des vitesses insoupçonnées sans perdre le contrôle de la situation. Véritablement immersif, ce style de jeux procure des sensations fortes et des montées d'adrénaline conséquentes. Du moins jusqu'à se trouver hors course. Poussé par la vélocité ambiante, vous foncerez ainsi sans vous soucier spécialement de vos compatriotes et comblerez sans attendre votre jauge de dégâts. Purement et simplement handicapante, cette dernière, issue d'une bonne idée, empêchant de faire n'importe quoi durant un grand-prix, s'avère d'une sensibilité assez démesurée, provoquant une baisse significative du "fun", essentiel à ce genre de modes. Dommage. L'aspect plus réaliste, donc, de son côté met à disposition la possibilité de participer au Championnat du Monde, à un week-end de course (des séances d'essai, agrémentées d'une course), au contre-la-montre, ainsi qu'à des essais et à une course personnalisée (nombre de tours). La conduite dans cette atmosphère plus studieuse se révèle technique et précise. Il vous faudra gérer le déplacement de masse, le freinage à l'avant comme à l'arrière, sans oublier le changement de pièces, le réglage de vos amortisseurs, etc... Le nombre de possibilité est effarant, conférant à ce mode un intérêt non feint. A signaler toutefois que certaines errances demeurent, comme le fait de pouvoir parfois couper un virage entièrement, en choisissant une étendue d'herbe comme piste, sans être plus inquiété que ça. Les choc frontaux avec les barrières en béton et autres protections placées le long des circuits sont quant à eux à éviter à tout prix, causant des dommages majeurs, le plus souvent éliminatoires. Les drapeaux verts, jaunes, et noirs sont aussi de la partie, définissant l'ampleur de vos fautes durant votre course dans des environnements pour la plupart urbains.

Après quelques heures de jeu, on ne peut pas véritablement être sincère en arguant que le titre dispose d'une qualité graphique époustouflante. Certes les diverses textures apparaissent comme réalistes (surtout concernant le bitume et les murs latéraux des parcours), mais on s'aperçoit rapidement qu'un petit aliasing persiste, doublé d'un certain dépouillement des décors. La modélisation des immeubles, arbres, et autres décorations d'apparat montre des faiblesses, qui ne font pas honneur à une PS2 à bout de souffle. Les véhicules, quant à eux, relèvent aisément le niveau, de par leur réalisme évident, et la représentation de la vue interne au cockpit, véritablement immersive et accaparant l'attention. Faisant partie des 5 angles de vision disponibles, elle demeure de loin la plus réussie, en compagnie de celle placée sur le nez de votre formule 1. L'absence de clipping rassure néanmoins sur le sérieux des développeurs affiliés à Sony. Enfin, le design général du soft, épuré et parfaitement adapté au genre mis en valeur, reste intéressant et digne d'éloges.

Ce qui n'est pas le cas du mode multijoueur, qui bien que proposant le fait de pouvoir jouer à quatre simultanément les uns contre les autres, ou encore durant une course impliquant d'autres concurrents, s'avère peu original et surtout soumis à des ralentissements calamiteux. La PS2 semble sur le point d'imploser. Mais le pire défaut se cache au sein du mode Carrière. Ressemblant dans le principe à celui de V-Rally 3, il vous place dans la compétition sauvage du monde sportif. Après un essai plus ou moins fructueux, vous recevez un mail validant votre affectation à l'une ou l'autre des écuries présentes dans le titre. Et c'est là que les ennuis commencent. Vous devez donc dorénavant prouver votre valeur en participant, (et ce de manière réaliste) à des essais avant course, servant à vous qualifier. Sachez bien que si vous échouez, vous ne pourrez pas concourir lors de l'étape suivante du championnat du Monde. Au volant d'une voiture calamiteuse, affichant un survirage affreusement tyrannique, il vous arrivera le plus souvent de ne pas pouvoir vous placer dans les meilleurs et par conséquent de rater complètement la compétition sans même pouvoir rouler en Grand-Prix. Mais là où d'autres softs vous permettent de passer la course afin de continuer, ici, vous êtes obligé de subir des chargements indigents, conduisant à la séance de qualification suivante que vous pouvez facilement bâcler d'un freinage violent, aboutissant à d'autres chargements et ainsi de suite. Une frustration rapide monte donc en vous et vous donne furieusement envie de lancer votre console par la fenêtre. Un ajout dans le fond digne d'intérêt, mais dans la forme complètement surfait et inutile.

Au final, donc, proposant un moteur physique parfois fantaisiste (impression de pivoter sur un angle et de ne pas toucher le sol), et une accessibilité générale étrange, doublée de principes de jeu assez lacunaires, Formula One 2004 laisse une impression mitigée. Heureusement que la conduite globale ravit sincèrement, que le plaisir de jeu est immédiat et que le mode simulation une fois réglé devient passionnant, car sans cela, ce titre n'obtiendrait pas son statut de sympathique. Si les principaux écueils sont corrigés, nous aurons là un très bon titre. Sinon...

Mis à jour le 21/06/2004
PlayStation 2 Course Sport Sony
Commander Formula One 2004
PS2
39.90 €
PS2
39.90 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Boutique
  • Formula One 2004 PS2
    39.90 €
    39.90 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Sekiro : Shadows Die Twice - L'esprit de Tenchu, l'âme des Souls
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Assassin's Creed Odyssey : Legs de la première lame - Une mise en bouche efficace avant l'Atlantide
    PC - PS4 - ONE
  • Test : The Division 2 : une belle évolution sans révolution
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce