Menu
Mario Golf : Toadstool Tour
  • NGC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Mario Golf : Toadstool Tour
NGC
Mario Golf : Toadstool Tour
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 juin 2004 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Partager sur :

Faisant suite à l'épisode Nintendo 64 qui avait su raviver la fibre de vieux golfeur qui sommeille en vous, Mario Golf revient sur GameCube pour un épisode dans la droite lignée de son prédécesseur tant au niveau de l'aspect graphique (sigh) que du plaisir de jeu insoupçonné que procure ce petit bijou de sport aussi bien à destination des pitis n'enfants que de leurs parents.

Mario Golf : Toadstool Tour

On a beau dire, la GameCube n'est pas une console qui accueille beaucoup de jeux. Ce constat est d'autant plus lamentable que la machine de Nintendo en a dans le ventre et est à même de procurer des sensations de jeux inouïes quand les développeurs s'en donnent la peine. La dernière preuve en date de cet état de faits se nomme Mario Golf Toadstool Tour. Alors oui le jeu est clairement faiblard question graphismes (le soft faisant plus penser à un jeu Nintendo 64 d'excellente facture qu'à un jeu dernier cri sur GameCube) mais à l'image d'un Mario Kart : Double Dash !!, c'est bien le fun inhérent à cette production qui est à mettre en avant tant le titre se veut réjouissant seul et surtout à plusieurs ! La seconde chose à mettre au crédit de ce titre est son gameplay, perfectible par endroits, mais clairement grand public, simple d'accès et domptable passé une vingtaine de minutes. A cela, se rattachent un plaisir immédiat, sans concession, et des tournois aux petits oignons où une difficulté parfaitement dosée vient jouer les mères pleines de grâce. Autre point positif, la touche et l'ambiance Nintendo. Si je suis avant tout fan de RPG ou de survival horror (Silent Hill rulez), je dois dire qu'il est parfois reposant de prendre le temps de souffler, de s'abreuver de couleurs chaudes, de personnages adorables plongés dans un univers chamarré et de se laisser porter par le gazouillis d'un oiseau ou du cri d'un Yoshi réalisant un birdie, ouep Mario Golf Toadstool Tour sera clairement une cure de jouvence pour vos nerfs et la tranquillité ambiante du titre arrivera sans aucune difficulté à envahir votre espace vital le temps d'un petite partie de derrière les fagots. Mais au fait, que trouve-t-on dans ce Mario Golf cuvée GameCube ? Et bien restez derrière la ligne et suivez le guide voulez-vous.

Mario Golf : Toadstool Tour
Toute tortue qu'elle est, Koopa n'en reste pas moins une golfeuse née.
Vous ne serez certainement pas surpris d'apprendre que le jeu mise avant tout sur le mode Multijoueur (qui accepte des parties à 4 joueurs) puisque pas moins de 11 modes de jeu seront accessibles en multi (sur les 13 composant le titre). Ok, tous les challenges ne sont pas d'un intérêt indéniable mais ceci a au moins le mérite de faire plaisir au plus de monde possible et de rameuter une grappe de joueurs plus importante, tous âges confondus. Question personnages, ce sont 16 golfeurs qui seront à portée de mains dont 4 de cachés. Pour ceux disponibles dès le départ, vous aurez droit à Mario, Luigi, Peach, Daisy, Yoshi (hiiiiiiii), Koopa, Donkey Kong et son neveu Diddy, Wario, Waluigi, Birdo et enfin Bowser. A noter que les personnages n'auront pas de technique propre (un effet spécial spécifique sera seulement visible quand ils réaliseront un joli coup), certains étant malgré tout prédestinés à un jeu tout en puissance, d'autres à une maitrise du golf tout en finesse et en précision, chacun disposant de caractéristiques différentes. En outre, la possibilité de relier votre GBA à votre Cube vous sera donnée pour transférer des joueurs entre Mario Golf : Advance Tour et Mario Golf : Toadstool Tour afin d'améliorer notamment les caractéristiques de vos personnages pour les rapatrier ensuite vers la GBA.

Mario Golf : Toadstool Tour
C'est fou tout de même ce que les paléontologues ont oublié de nous préciser.
Pour revenir aux modes de jeu, arrêtons-nous sur certains d'entre-eux. Tout d'abord, il sera utile de commencer par le Tutorial, (très complet) qui vous montrera d'une façon des plus ludiques tous les coups de base ou les techniques qui demandent un peu plus de doigté. Toad en sera le maître de cérémonie et si ledit didacticiel est bien fichu, on aurait aimé pouvoir essayer les coups directement dans la foulée, histoire de voir si nous avons bien compris ce qui vient de nous être expliqué. Ce n'est pas le cas et on devra alors se contenter du mode Entraînement où vous pourrez vous essayer aux parcours de golf que vous aurez débloqués lors du Tournoi. Ce dernier va ainsi vous proposer des parcours de 18 trous contre une trentaine d'adversaires et c'est en finissant en première position que vous débloquerez les parcours suivants. C'est pour ma part le mode de jeu que je préfère et vu que la difficulté est parfaitement dosée, c'est un pur régal de disputer des parties serrées qui se jouent très souvent sur deux ou trois coups ! Viennent ensuite le Double (jouable à 4) pour des parties composées de deux équipes de deux joueurs. Dans le même état d'esprit, on retrouve la Partie par coups (dans laquelle vous devez essayer le moins de coups possibles sur l'ensemble du parcours), la Partie par trous (jouable à deux joueurs) où le joueur qui réussit le score le plus bas remporte une médaille, Jackpot (pour 4 joueurs) où vous choisissez vos clubs et vos coups spéciaux via une machine à sous ou encore Skins Game (de 2 à 4 joueurs) dans lequel le joueur qui remporte le trou en un minimum de coups gagne un point. Mais ce n'est pas tout. Continuons avec le Duel pour un seul joueur et se tablant sur les règles de la Partie par trous, le Défi anneaux où les joueurs devront faire passer leurs balles dans des anneaux géants (ce mode étant déjà disponible dans l'opus 64 bits), le Défi pièces (où vous devrez récolter le plus de pièces suspendues en les touchant), le Golf de vitesse (dont le nom est des plus explicites), l'Objectif drapeau où vous devrez vous rapprocher le plus près du trou, votre score étant comptabilisé à l'issu de plusieurs trous et enfin divers mini-jeux misant sur des birdies à réaliser, la pratique du putt, des techniques d'approche... Si avec tout ceci, vous ne trouvez club à votre main, c'est que vous êtes de mauvaise foi ou que vous vous êtes trompé de route vidéoludique.

Mario Golf : Toadstool Tour
Birdo me fait froid dans le dos, c'est plus fort que moi.
Il ne sert pas à grand chose de s'attarder sur l'aspect esthétique du soft, puisque c'est toujours un peu le même constat avec la plupart des titres estampillés Mario. D'un côté, nous avons les couleurs chatoyantes, vives, bardées de lumière et de l'autre une modélisation des personnages ou des décors simpliste au possible, la GameCube faisant penser ici à une Nintendo 64 boostée. David Gosen le bien nommé vous dira que c'est un état d'esprit, une créativité intrinsèque à l'univers Mario capable de raviver dans le coeur du joueur les joies de son enfance tout en lui donnant une touche graphique pleine de fraîcheur et de gaieté diluant un doux parfum de créativité. Personnellement, je vois là un laisser-aller formidable qui, si il respecte la formule Nintendo, n'en reste pas moins un peu obsolète en termes de technique. Remarquez, je ne vois pas cet aspect comme nécessairement négatif car comme je le disais plus haut, toute cette ambiance bonne enfant arrive à apaiser le joueur en lui faisant oublier toute cette surenchère technique, cette course au "toujours plus" qui n'est pas obligatoirement synonyme de plaisir de jeu, loin s'en faut. Bref, les parcours sont assez variés, bucoliques, nous faisant visiter un parcours type avec herbe parfaitement coupée, le désormais célèbre parcours Cui-Cui, une jungle épaisse, un désert où ont élu domicile plusieurs pyramides, etc. Le petit plus tient ici au fait que comme dans tout bon Mario vous aurez droit aux tuyaux (qui serviront de téléporteurs si vous réussissez à rentrer votre balle à l'intérieur) ou aux boules de prisonniers qui pourront retenir vos balles, aspect amusant s'il en est. Question effets spéciaux, ne vous attendez pas non plus à quelque chose de formidable. On pourra citer les rafales de vent dansant dans le ciel, quelques conditions climatiques ou encore un petit effet de lumière (balle en feu, balle arc-en-ciel, balle luminescente) accompagnant vos plus beaux coups mais à part ça, je ne vois pas vraiment. La bande-son est dans le même état d'esprit. Des musiques qui font tantôt penser à des thèmes d'ascenseur, d'autres étant plus enjoués et travaillés, tout ce beau monde côtoyant des bruitages plutôt minimalistes. Nintendo aurait pu nous donner un peu plus de bruitages d'ambiance, c'est un fait.

Mario Golf : Toadstool Tour
Les angles de caméra, si ils peuvent être gérés manuellement, constituent un des légers points faibles du jeu.
Le gameplay, lui, est accessible, simple d'accès et parfaitement calibré. Si comme je le disais un peu plus haut, le Tutorial et l'Entraînement seront vivement conseillés avant de se lancer dans un tournoi. Ceci dit, qui dit grand public, dit assistance et il faut bien voir ici que Mario Golf Toadstool Tour de par son orientation ne parlera peut-être pas aux fans de Tiger Woods PGA Tour Golf par exemple. Le soft de Nintendo mise tout de même sur une approche des plus complètes. Vous pourrez bien entendu choisir votre club (même si d'office on vous proposera le club le plus approprié) ou déterminer la puissance de vos coups. Concernant ce dernier point, rien de plus simple vu que vous avez affaire à un swing automatique ou manuel. Pour la marche à suivre c'est aussi des plus aisés. Vous disposez d'une jauge de puissance et vous allez devoir dans un premier temps appuyer sur le bouton A pour faire partir la puissance. A ce niveau, vous avez deux choix, appuyer sur A ou B, le premier choix étant rattaché au swing automatique, le second au swing manuel. Dans le deuxième cas, vous devrez appuyer une troisième fois pour faire arrêter l'indicateur à un endroit précis afin de réussir un tir parfait, un débordement avant, ou après la marque repère étant synonyme d'effet sur la trajectoire de la balle. Il va de soi que le swing manuel est à privilégier si vous désirez réussir l'opération qui se veut au final plutôt simple à réaliser. Vous devrez aussi tenir compte de la direction du vent et si la console vous repositionne toujours pour que vous soyez devant le trou, il va sans dire qu'il conviendra parfois de jouer avec le stick analogique gauche pour recadrer votre angle de tir afin d'optimiser votre swing. Le tout est délectable à prendre en main, même si les angles de caméra sont parfois gênants, ou plutôt la gestion de la caméra, les angles à notre disposition ne permettant pas, à plusieurs endroits, d'avoir un vue claire de la situation et ce malgré la vue aérienne. Pour terminer là-dessus, citons aussi que vous aurez à votre diposition des coups puissants (qui feront que la distance à laquelle vous pourrez envoyer la balle sera plus importante) qu'il faudra utiliser avec parcimonie car étant en nombre limité. A ce sujet, je précise aussi que si vous réussissez un coup puissant parfait, celui-ci ne sera pas décomptabilisé, une bonne excuse pour peaufiner voitre technique. A propos de ces coups, vous aurez aussi le choix de réaliser un effet (rétro ou appuyé) plus ou moins prononcé en appuyant rapidement sur une combinaison de touches quand vous aurez à confirmer via A ou B après avoir déterminé la puissance de votre tir.

Mario Golf : Toadstool Tour
Voici pour l'effet de lumière évoqué dans le test, visible quand vous réussirez un coup parfait.
Un autre point qui agace un peu au départ concerne la gestion de la puissance une fois sur le green. Si vous devrez une fois encore jouer avec les angles de caméra pour voir la topographie du terrain et bouger votre angle de tir en conséquence (des flèches bleues et rouges vous renseignant également sur l'inclinaison du relief), il est souvent embêtant de constater qu'à l'approche du trou (disons entre 1 mètre, voire quelques centimètres), il est difficile de rentrer la balle. Ceci tient au fait que la jauge de puissance démarre trop rapidement et que nous avons peu de temps pour réappuyer une nouvelle fois sur la touche A pour la stopper. Personnellement, j'ai trouvé une petite technique qui consiste à appuyer très rapidement (sans me soucier de la jauge) deux fois de suite sur la touche pour l'arrêter de façon convenable et je dois avouer que ceci fonctionne. Une autre technique consiste aussi à appuyer sur A pour laisser la barre de puissance partir puis à attendre qu'elle aille complètement à gauche et à la laisser revenir pour appuyer à ce moment-ci, la marge d'erreur étant beaucoup plus faible (Un grand merci à Dark Light, Jb & Marie et plusieurs autres sympathiques lecteurs pour m'avoir fait remarquer cet oubli.). Toutes ces palabres pour conclure que ce Mario Golf Toadstool Tour est un excellent jeu de golf à l'ambiance ébouriffante, pétillante bien loin d'une simulation pure et dure. Qu'importe, il en faut pour tous les goûts et si on peut critiquer les graphismes du soft, l'intérêt du jeu en Multijoueur est indéniable. Le mode Solo tourne un peu en rond malgré une tripotée de challenges et de bonus à débloquer mais il reste malgré tout le mode Tournoi incroyablement fun car parfaitement calibré. Le gameplay a aussi quelques tares contre lui mais rien de bien grave, insuffisant en tout cas pour ne pas profiter pleinement de ce concentré de bonne humeur.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    On garde le style "interdit aux plus de 10 ans" et on y ajoute quelques effets spéciaux. Et encore ces derniers se cantonnent à l'exécution d'un coup parfait. Bon, ceci dit, on se fiche un peu de savoir que les graphismes du jeu ressemblent à ceux d'une Nintendo 64 (envoyez-moi vos insultes, je ne suis pas à un mail de SPAM près) puisque l'intérêt est ailleurs. Après, les parcours sont assez nombreux, toute la clique de Mario est au rendez-vous et dieu que c'est frais et agréable pour se détendre.

  • Jouabilité 16 /20

    Instinctive bien qu'un peu trop assistée mais le fun est immédiat et une petite demi-heure suffira à bien avoir le jeu en main. Par contre, les angles de caméra ne permettent pas toujours d'avoir la vue souhaitée de l'action ce qui est parfois un peu embêtant.

  • Durée de vie 16 /20

    Beaucoup de challenges qui sont assez anecdotiques pour pas mal d'entre-eux mais un mode Tournoi rondement mené. Les modes Mutlijoueurs apportent beaucoup et rajouteront de nombreuses heures de plaisir et de détente. Côté bonus et personnages à débloquer, vous aurez aussi de quoi faire.

  • Bande son 12 /20

    De bonnes musiques d'ascenseur et peu de bruitages d'ambiance, un peu dommage. Pour ceux qui en doutent, je n'ai rien contre le plombier étant un grand fan de l'album "Mario & Zelda Big Band Live Concert" !!

  • Scénario /

    Il était une fois l'histoire d'un gimmick du son de Whouhhhouuuuuuhouuu..

Voilà encore la preuve que le fond prime sur la forme. Ne cassant pas une patte à un Birdo question graphismes, le jeu se positionne comme un incontournable dans le domaine du Multijoueur. Fun, drôle, maniable (bien que possédant quelques lacunes de gameplay), ce nouveau opus des Mario Golf est un exemple de détente ludique et ne peut que plaire à l'enfant (qui plus est golfeur) qui sommeille en vous. A ne pas laisser passer et à consommer en humant l'odeur de l'herbe coupée empreinte de rosée au petit matin !

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 juin 2004 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 18/06/2004
Gamecube Sport Nintendo Camelot Software
Dernières Preview
PreviewMonster Energy Supercross - The Official Videogame 3 - Vers un jeu plus technique ? Il y a 13 heures
PreviewZombie Army 4 Dead War : Des zombies nazis et de la série B pour un Shooter coopératif décomplexé 07 janv., 16:00
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020