Menu
Underworld : The Eternal War
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Underworld : The Eternal War sur PS2 /

Test Underworld : The Eternal War sur PS2 du 07/06/2004

Test : Underworld : The Eternal War
PS2
Underworld : The Eternal War
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 juin 2004 à 18:00:00
6/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.5/20
Tous les prix
Prix Support
34.79€ PS2
37.73€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Voir une adaptation vidéoludique de Underworld n'est pas en soi une surprise, le film de Len Wiseman étant le long-métrage type pouvant donner lieu à un excellent jeu. Mais le fait que ce jeu soit sorti dans la collection Play It dans l'anonymat le plus complet est déjà une source d'interrogations et de doutes. Et sans vouloir casser le suspense, disons qu'on aura bien fait de se méfier sachant que Underworld : The Eternal War est un ersatz de jeu vidéo laissant un goût amer dans la bouche.

Underworld : The Eternal War

En parlant du film Underworld, je trouve dommage qu'il soit un peu passé inaperçu, bon nombre de personnes n'ayant vu en lui qu'un clone de Matrix, ce qui est bien entendu des plus faux ! Certes le long-métrage de Wiseman reprend l'esthétique des films des Wachowski (qui lui-même, je le signale, prenait le meilleur de films asiatiques, Black Mask en tête, ou de films d'animations japonais) mais sorti de là, possède une identité propre. Partant d'un pitch monstrueux (dans tous les sens du terme), Underworld reprend l'histoire de Romeo et Juliette en nous contant une guerre séculaire entre les peuples des vampires et des lycanthropes. Selene, une vampire, va se retrouver au centre même du conflit, éprise qu'elle sera de Michael Corvin, un humain intéressant également les Lycans. Sans s'apesantir, on dira que Underworld est un film très ambitieux , à l'ambiance magnifique, pétri de bonnes intentions (à l'égard des fantasticophiles notamment), mais qui pêche peut-être par un nombre trop important de personnages, certains ne servant que de chair à canon, d'autres étant effacés voire inutiles. On attendra donc impatiemment de voir ce que donnera le deuxième opus de la saga (en croisant les doigts pour que le réalisateur ait cette fois les moyens financières de ses ambitions) et pour l'heure nous nous attarderons sur le jeu tiré du film puisque tel est notre créneau.

Underworld : The Eternal War
Vos compadrés étant des plus stupides, ils ne feront pas long feu.
Se basant sur le scénario du film, le jeu (qui propose tout de même un mode solo ou Deux joueurs) vous permettra de choisir votre camp en prenant parti soit pour les Vampires, soit pour les Lycans. Après avoir opté pour l'un ou pour l'autre clan, vous devrez cette fois faire votre choix quant au personnage à incarner. Quatre personnages composeront le clan des vampires, quatre autres celui des Lycans. Première chose, chacun des personnages se distinguera de par son design (encore heureux) mais ne possédera nullement des capacités propres. Deuxième chose, en fonction du clan choisi, vous aurez accès à divers pouvoirs, qu'il conviendra d'utiliser en plus des armes disséminées dans les niveaux. Ces derniers se veulent à ce titre relativement courts et il vous faudra tous les traverser en venant à bout des multiples ennemis qui entraveront votre route.

Underworld : The Eternal War
Les Lycans ont bien entendu la possibilité de se transformer.
Le tout renvoie donc à un jeu comme Hunter : The Reckoning Wayward (ou plus loin de nous, à l'illustre Gauntlet) se voulant un jeu d'action bénéficiant d'une vue aérienne. Le petit plus est ici que vous aurez à vos côtés plusieurs de vos amis qui se feront un plaisir de vous aider dans votre tâche. Malheureusement, on se rend rapidement compte que ces derniers ne sont pas des plus intelligents et que dès qu'un nombre important d'ennemis interviendra, vous pourrez dire adieu à vos acolytes, ces derniers ayant la fâcheuse habitude de se laisser tirer dessus à bout portant. Ainsi on préférera miser sur les armes qu'on récoltera tout au long du jeu (flingue, MP5, mitraillette, fusil à pompe, lance-flammes, lance-roquettes…) ou sur ses pouvoirs (de vitesse, de guérison ou de puissance pour les vampires, de transformation, de rage, et de guérison également pour les Lycans) pour boucler rapidement chaque niveau. Et croyez-moi, quand on voit la réalisation globale du jeu, vous n'aurez qu'une envie qui sera de terminer le plus vite possible cette débandade sans nom.

Underworld : The Eternal War
Et dire qu'il y a plus de bonus dans le jeu que dans la version simple du DVD, la haine !!
Si les screenshots parleront pour moi, je ne peux m'empêcher de m'étendre sur l'aspect graphique. Comment dire ?…hum…en un mot : navrant. Les personnages ne ressemblent à rien de connu jusqu'à aujourd'hui, donnent dans le Playmobile-style et n'ont droit qu'à une dizaine d'animations, tous mouvements confondus. Remarquez, question animations, il n'y a pas grand chose non plus à voir. Les personnages ne peuvent en effet que tirer en levant leurs petits bras bien raides ou sauter tels de superbes crapeaux évoluant en apesanteur. Et dire que ces formidables capacités ne vous serviront qu'à évoluer dans des niveaux des plus sobres, affichant une 3D vieille d'une vingtaine d'années avec quelques éléments destructibles comme des voitures par exemple dont l'explosion pourra servir à venir à bout de plusieurs ennemis à la fois. Et que dire de la modélisation des armes qui est à pleurer, seul le fusil à pompe vous faisant pleurer de rire avec son canon long de plusieurs kilomètres ! ! Laissez également tomber la représentation des pouvoirs, les effets de lumière datant eux aussi de Mathusalem. Oui et bien finalement, j'aurai dû laisser parler les screens bien plus représentatifs de la décadence graphique de ce soft.

Underworld : The Eternal War
Les explosions de voitures sont pratiques pour venir à bout de nombreux ennemis à la fois.
Et dire que la jouabilité est du même acabit, mazette. Tout d'abord, la caméra (encore elle) ne permet pas une vision très claire de la situation, la vue étant trop rapprochée et occultant une bonne partie de l'écran. De ce fait, on passera le plus clair de son temps à sauter comme un cabris et à tirer sur nos ennemis ou à jouer avec les niveaux de zoom pour essayer d'être plus à l'aise. A ce propos, la visée est extrêmement perfectible, celle-ci étant semi-automatique et ne permettant pas vraiment de toucher un ennemi à bout portant. La seule solution sera donc de s'éloigner de ses adversaires et de leur tirer dessus pour en venir à bout. La difficulté du jeu devient alors très présente puisque même en mode Facile, il n'est pas vraiment évident de passer le premier niveau. Sachant qu'on devra reprendre la mission depuis le début si on vient à mourir, il est inutile de préciser qu'il vous faudra une bonne dose de volonté pour continuer à jouer.

Underworld : The Eternal War
Les affrontements font très combats de rue.
Et justement, que gagne-t-on à avancer dans le jeu ? Et bien absolument rien à moins que vous n'aimiez perdre votre temps. La seule chose qui m'a agréablement surpris est que nous trouvons des bonus qui n'étaient même pas présents dans l'édition simple du DVD du film, un peu rageant vous en conviendrez ! Bref, vous aurez droit en plus des bandes annonces du long-métrage à plusieurs images du film ou divers croquis disponibles sans même avoir commencé une partie. Remarquez, c'est tout de même un peu léger pour faire l'acquisition de ce jeu qui n'a rien pour lui. Une fois de plus, voici un excellent film qui donne lieu à une adaptation bâclée, sans intérêt, et fondamentalement obsolète avant même d'avoir vu le jour. Evitez-le si vous connaissez le film et si vous n'avez pas encore eu la chance de jeter un œil au long-métrage, je ne saurais que trop vous le conseiller.

Les notes
  • Graphismes 5 /20

    Décors : 3/20, Modélisation des personnages : 01/20, Effets spéciaux : 01/20. Prenez une ardoise magique et vous obtiendrez un résultat tout aussi probant.

  • Jouabilité 9 /20

    La caméra a pas mal de ratés malgré plusieurs niveaux zooms (ceci dit le recadrage derrière le personnage est possible mais n'apporte pas grand chose), le système de visée est nul et les possibilités qu'auraient pu induire un tel matériau ne sont ici rattachés qu'à une vulgaire utilisation de pouvoirs qui ne permettent même pas de se sortir de situations dangereuses.

  • Durée de vie 10 /20

    Les niveaux sont assez petits mais les ennemis sont nombreux. Si le jeu en coopération est plus avantageux en terme de facilité, il n'en reste pas moins que les problèmes de jouabilité sont synonymes de difficulté accrue et ce même en Facile.

  • Bande son 8 /20

    La voix de la superbe Kate Beckinsale réchauffera vos cœurs de vampires tandis que les bruitages anodins du jeu glaceront votre sang de lycanthrope...

  • Scénario 8 /20

    Le film s'étant permis de réécrire de façon harmonieuse et subtile l'histoire de Roméo et Juliette, le jeu se veut aux antipodes de cette histoire romanesque en ne s'appuyant que sur le matériau de base qui voit une guerre ouverte entre les vampires et les lycanthropes. Pour des brides de délicatesse ou d'enjeu, vous repasserez.

Mais pourquoi s'évertuer à sortir des titres qu'on sait pertinemment voués à l'échec commercial ? Je ne comprends pas cette logique car même si il est certain que certains produits se vendront sur un nom, la carte de visite des développeurs, elle, se verra déchirer en mille morceaux. Quoi qu'il en soit, évitez ce jeu et dénichez le film au plus tôt qui malgré pas mal d'imperfections est un produit autrement plus délectable que cette parodie de jeu qui usurpe le nom d'un très beau long-métrage.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 juin 2004 à 18:00:00
6/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.5/20
Mis à jour le 07/06/2004
PlayStation 2 Action Lucky Chicken Play It
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live