Menu
Champions of Norrath
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Champions Of Norrath
PS2
Champions of Norrath
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 mars 2004 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (65)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Partager sur :

Reconnu par les amateurs de MMORPG depuis maintenant de nombreuses années, l'univers d'Everquest est à présent décliné à toutes les sauces, puisqu'après un bon jeu de stratégie temps réel sur PC, c'est le domaine du hack'n slash à la Diablo qui est à l'honneur sur PS2. Développé par la même équipe que Baldur's Gate Dark Alliance, Champions of Norrath repousse encore plus loin les limites du hack'n slash sur consoles.

Champions Of Norrath

Lorsque tout va mal dans le monde de Norrath, les peuples libres oublient leurs inimitiés pour se dresser comme un seul homme face à l'envahisseur et bouter l'ennemi hors de leurs frontières. L'affront fait par les hordes de gobelins de se répandre telle la vermine dans le village de Kelethin ne restera pas impuni. Bâti au sommet des arbres de la forêt de Faydwer, la demeure des Wood Elves constitue bel et bien le point de départ d'une quête qui demande un héros. Reste à savoir dans la peau de quel personnage au destin épique vous allez combattre.

Champions Of Norrath
Tout commence par une chasse aux gobelins dans Kelethin.
Et c'est là que les habitués d'Everquest déroulent avec curiosité le menu de sélection des personnages, avides de construire un héros à l'image de celui qu'ils avaient joué dans Everquest. Barbare, Wood Elf, High Elf Cleric, Erudite Wizard ou Dark Elf Shadow Knight, on reconnaît assez les profils du MMORPG, avec plusieurs variantes proposées pour la gent féminine et masculine. Bien sûr, le choix s'avère clairement plus limité que dans le MMORPG, mais il reste tout à fait honnête dans la mesure où il s'agit là d'un hack'n slash. En fait, le point le plus regrettable dans la conception des personnages est que, quel que soit la race jouée, on démarre toujours directement au même endroit, à Kelethin, et pas dans les villes natales respectives. Malgré tout, on s'aperçoit dès les premières minutes que les références à Everquest sont multiples, qu'il s'agisse des points de "bind" ou des "bubbles" de vie, d'XP et de mana. Tout cela suffit à rendre l'univers du jeu parfaitement crédible et passionnant à explorer.

Champions Of Norrath
Le choix est intéressant pour un hack'n slash, mais il ne couvre pas toutes les races d'Everquest.
Mais venons-en aux véritables points forts du titre, car ils sont à la fois nombreux et très pertinents. J'avoue n'avoir jamais joué à un hack'n slash aussi réussi dans son gameplay. Tout ici est pensé pour n'imposer aucune contrainte au joueur et renouveler constamment la progression. On ne pourra pas rentrer dans tous les détails, mais on peut tout de même montrer du doigt les points les plus astucieux de Champions of Norrath. D'abord le système de développement des compétences, crucial pour la bonne évolution de son personnage, peut être consulté à tout moment dans le jeu via un tableau propre à chaque classe qui offre un point de vue détaillé sur l'ensemble des compétences accessibles, en indiquant les conditions nécessaires pour les développer. Ce qui permet de vraiment anticiper pour se spécialiser correctement, avec une grande liberté de choix au niveau de la spécialisation.

Champions Of Norrath
Tanis demi-elfe a pris un coup de froid.
En ce qui concerne maintenant les détails du gameplay, on retrouve certes les fondements des meilleurs hack'n slash comme Dark Alliance, mais avec des idées supplémentaires astucieusement bien pensées. On dispose bien sûr des raccourcis habituels pour les potions mais on peut surtout véritablement manier un bouclier, du moment que notre classe nous permet d'en utiliser un. Autant dire que ça ajoute vraiment au plaisir de jeu puisqu'on peut recourir à ce moyen pour faire face à des archers ou parer des attaques directes. Mieux, sur chaque arme ou armure on peut greffer plusieurs artefacts qui boostent par exemple la puissance d'attaque ou la vitesse de récupération. Il faudrait également parler des petites interactions qui pimentent constamment la progression, comme les portions de mur friables, les tonneaux explosifs ou les torches enflammées. Petit détail sympa, les monstres prennent généralement la fuite quand il sont très affaiblis, à l'instar d'Everquest. On finira en précisant que le jeu comporte évidemment son lot de boss à défier, et qu'il bénéficie d'une interface quasi parfaite, avec carte, zoom et tous les raccourcis d'usage. Cerise sur le gâteau, Champions of Norrath est jouable jusqu'à quatre simultanément, via le multitap mais aussi online, avec possibilité d'importer son personnage à tout moment. Un point qui fera encore plus pencher la balance en sa faveur dans son face à face avec Dark Alliance 2.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    La réalisation est au moins aussi réussie que celle de Dark Alliance 2 et profite d'une interface impeccable à laquelle il ne manque rien. On apprécie de retrouver les profils des personnages d'Everquest.

  • Jouabilité 17 /20

    Le meilleur de ce qui se fait en matière de hack'n slash. Tout est pensé pour un plaisir de jeu optimal et l'usage du bouclier fait partie intégrante du gameplay.

  • Durée de vie 15 /20

    D'une part l'aventure peut se jouer successivement sur trois modes de difficulté différents, mais on peut surtout importer à tout moment d'autres personnages pour jouer jusqu'à quatre simultanément. Champions of Norrath constitue d'ailleurs le premier hack'n slash sur console jouable à 4 online.

  • Bande son 16 /20

    Une atmosphère sonore qui renforce d'autant plus la crédibilité de l'univers de Norrath, même si ça manque un peu de thèmes vraiment épiques.

  • Scénario 15 /20

    Le scénario est bien mené, mais on aurait pu souhaiter trouver un cheminement différent selon la race jouée, ce qui n'est malheureusement pas le cas.

On se demande si on n'a pas atteint les limites du hack'n slash sur consoles avec Champions of Norrath, tant le jeu se révèle parfait à tous les niveaux. Les développeurs de Dark Alliance nous servent un titre encore plus accrocheur, au gameplay intouchable, à la réalisation irréprochable, et qui plus est jouable à quatre simultanément, même online. L'eldorado en somme, si vous appréciez le genre.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 mars 2004 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (65)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 22/03/2004
PlayStation 2 Action Ubisoft Snowblind Studios
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Devil May Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live