Test Deus Ex : Invisible War- Xbox

Xbox

C'est fait ! Et oui, le grand Deus Ex a enfin une suite. Ce qu'il faut savoir c'est que beaucoup de joueurs vouent un véritable culte au titre de Ion Storm, et ce, sur tous les supports sur lesquels il est paru : PC, Playstation 2 et Mac. Ce deuxième opus a donc une mission difficile : être encore meilleur que son prédécesseur. Hélas, nous allons voir que c'est loin d'être le cas.

Deus Ex : Invisible War

En effet ce qui choque au premier abord c'est la pauvreté du gameplay lorsqu'on le compare au premier volet. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, l'interface est tout à fait adaptée à la Xbox. Ainsi, il est possible de se mouvoir grâce au stick gauche et de bouger la tête grâce au stick droit. Quant à la croix directionnelle, elle sert à naviguer dans l'inventaire et dans les quelques menus du jeu. Non, le problème n'est pas là, mais bien dans les possibilités limitées qu'offre le jeu. Par exemple, vous ne disposez que de 12 cases dans votre inventaire (14 avec l'amplificateur de force), ce qui est très peu au vu du nombre d'items divers et variés qu'il est possible de prendre. Le choix devra donc être drastique et on passe beaucoup de temps à vider certaines des cases de son inventaire pour pouvoir prendre un nouvel objet. Evidemment, tout ceci est fait dans un soucis de simplification et d'adaptation à la console. Mais on regrette quand même les possibilités qu'offrait l'inventaire plus large et mieux pensé du premier volet.

Test Deus Ex : Invisible War Xbox - Screenshot 27La pensée du jour : les coups de feu ça fait mal !

Autre défaut qui nuit gravement au gameplay, la carte qui est accessible à tout moment est loin d'être des plus pratiques : elle n'est pas du tout détaillée et on ne voit même pas où l'on se trouve. Lorsqu'on sait que les missions que vous devez accomplir demandent souvent de se rendre dans un endroit précis, on voit tout de suite les difficultés d'orientation auxquelles vous serez confronté. Bon, il y a bien une boussole mais c'est nettement insuffisant pour bien avoir en tête la disposition globale des niveaux. Une carte précise aurait certainement évité au joueur de tourner en rond à la recherche de tel ou tel endroit. Surtout que les lieux que vous visiterez sont loin d'être dépourvus de dangers. Caméras, robots de surveillances et gardes armés sont là pour vous mettre à l'épreuve. Plusieurs solutions s'offrent à vous pour progresser. En gros il y a la méthode forte : je tire dans tous les sens et j'essaie de passer entre les balles, et la méthode que l'on pourrait qualifier d'infiltration faite de mouvements discrets et de tirs dans le dos à l'aide d'armes munies de silencieux.

Test Deus Ex : Invisible War Xbox - Screenshot 28Oups ! Il se passe quelque chose, une alarme s'est déclenché.

Chacune de ces deux approches est possible. Vous vous apercevrez d'ailleurs bien vite qu'il va falloir choisir entre les deux et de façon définitive pour toute la durée du jeu. En effet, les fameuses biomodifications, qui permettent d'améliorer vos aptitudes ou d'en ajouter de nouvelles, sont orientées soit vers la discrétion soit vers l'action. 5 types d'implants correspondant à 5 parties de votre corps existent (bras, crâne, oeil, jambe, squelette). 3 sortes de biomodifications par parties du corps vous sont proposées et vous ne devrez en choisir qu'une. Choisissez bien car c'est irréversible. Je prends un exemple : en ce qui concerne vos yeux, il est possible de mettre soit un amplificateur de vision (génial pour viser dans le noir), soit un régénérateur de vie, soit un drone télécommandé qui vous permet de visiter les lieux sans risque. Le choix est cornélien, surtout qu'on ne sait pas a priori ce qui sera le plus utile au cours du jeu. Il est vraiment dommage que l'on soit limité de la sorte et que l'on ne puisse pas essayer les implants avant de se décider. Sur ce point, le premier Deus Ex offrait beaucoup plus de libertés.

Test Deus Ex : Invisible War Xbox - Screenshot 29Un affrontement direct contre une telle machine est voué à l'échec.

Et la limitation du gameplay ne s'arrête pas là. En effet, dans Invisible War, il n'y a plus de compétences, ni de points d'expérience comme dans Deus Ex 1. Ce côté jeu de rôle qui faisait tout le charme du titre est ici absent. Dorénavant, lorsque vous remplissez un objectif, vous obtenez de l'argent ou des items et la seule façon d'améliorer votre personnage est de trouver un implant du même type que l'un des 5 que vous avez choisi d'installer. La richesse du jeu en prend un sacré coup ! La déception ne s'arrête pas là, puisque l'aspect graphique aussi a été bâclé. On se retrouve avec des décors tout ce qu'il y a de plus cubiques, des textures grossières et surtout un aliasing vraiment honteux pour un jeu Xbox.

Test Deus Ex : Invisible War Xbox - Screenshot 30Le choix des biomodifications est un moment important.

Mais Deus Ex : Invisible War n'a pas que des défauts, en effet, le scénario et l'univers dans lequel il se déroule sont soignés. Vous êtes transporté dans le futur. Vous y incarnez un certain Alex D. jeune diplômé de l'académie Tarsus. Comme vous faites partie des plus brillants éléments de votre promotion, on vous a offert une bourse pour suivre le programme de l'Internat des Opérations de Sécurité, une référence pour tout ce qui touche à la lutte anti-terroriste. Comme pour tous les pensionnaires, vous disposez d'une chambre particulière et recevez l'enseignement des plus éminents professeurs. Mais bientôt, un événement inattendu va mettre un terme à la routine et plonger Alex et ses collègues dans l'imprévu et le doute. N'en dévoilons pas trop car la scénario est le gros point fort du jeu. Il serait dommage de vous priver du plaisir de la découverte.

Test Deus Ex : Invisible War Xbox - Screenshot 31Le nuage vert en contrebas est toxique.

Sachez seulement que vous aurez une pléthore d'objectifs à remplir. Qu'ils soit principaux ou secondaires, ils peuvent vous rapporter de l'argent et des items. Et c'est sur ce point que le jeu devient intéressant, il est en effet possible de choisir quelle faction on veut aider et quelle mission on veut accepter ou refuser. Il est fréquent que deux personnes vous proposent deux quêtes aux buts totalement opposés : il faudra alors faire votre choix. La rejouabilité du titre est donc importante puisqu'il est probable que vous refassiez le jeu pour découvrir les différentes façons d'agir. Surtout qu'il y a plusieurs fins. Bref, Deus Ex : Invisible War est un bon jeu mais il aurait pu être un incontournable si son gameplay avait été plus riche et si ses graphismes étaient meilleurs.

Superpanda, le 05 mars 2004

Les notes

  • Graphismes 12/20

    Les graphismes ne font vraiment pas honneur à la Xbox : c'est cubique, les textures sont grossières et en plus, le jeu se permet de vous infliger quelques saccades. Non, vraiment, Deus Ex : Invisible War ne vous en mettra pas plein les yeux.

  • Jouabilité 14/20

    Si l'interface se révèle tout à fait adaptée à la manette, le gameplay est beaucoup trop pauvre si on le compare aux nombreuses possibilités qu'offrait le premier volet.

  • Durée de vie 14/20

    Si vous vous en tenez aux objectifs principaux, le jeu se termine assez vite. Heureusement, les missions secondaires sont là pour augmenter la durée de vie. En outre, vous aurez certainement envie de recommencer le jeu en adoptant une tactique différente pour voir les différentes fins possibles.

  • Bande son 14/20

    Quelques morceaux sympa et des bruitages tout à fait adaptés au contexte. Le jeu bénéficie aussi d'un bon doublage (en anglais).

  • Scénario 17/20

    C'est excellent, on est libre de remplir les objectifs que l'on veut et de soutenir ou pas les différentes factions rivales présentes.

  • Note Générale14/20

    Deus Ex : Invisible War n'est pas le hit ultime que l'on espérait. Son gameplay n'est pas aussi riche que celui de son prédécesseur et ses graphismes ne sont pas du tout réussis. Heureusement, il arrive quand même à nous captiver grâce à son univers fouillé et à son scénario tout bonnement excellent. On dispose en outre d'une grande liberté d'action en ce qui concerne les objectifs que l'on veut remplir et les factions que l'on veut aider. Tout cela fait du titre de Ion Storm un bon jeu mais qui est loin d'être la bombe que certains attendaient.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Eidos Interactive
  • Développeur : Ion Storm
  • Type : FPS / Jeu de Rôle
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 5 mars 2004
    (3 décembre 2003 aux Etats-Unis - 17 juin 2004 au Japon)
  • Version : Voix en anglais, textes en français
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Existe aussi sur :
    Deus Ex : Invisible War - PC
  • Similaire à :
    Deus Ex
Mots-clefs : Deus Ex Invisible War, Deus Ex 2 : Invisible War Deus Ex 2 Invisible War, Deus Ex II : Invisible War Deus Ex II Invisible War

Vidéos

Voir les 5 vidéos de Deus Ex : Invisible War