Test Spy Kids 3-D : Game Over- Gameboy Advance

Gameboy Advance

Un jeu mettant en avant la présence de lunettes 3D incluses dans le packaging, et bien je ne sais pourquoi mais on a tendance à s'en méfier. Un titre misant sur la franchise de Spy Kids, et bien je ne sais pourquoi mais on a encore plus tendance à s'en méfier. Et quand vous êtes devant un jeu qui combine les deux aspects, autant dire que la défenestration instinctive est de rigueur.

Spy Kids 3-D : Game Over

Le retour des lunettes 3D concernant un titre GBA ont, au mieux, de quoi faire rire, au pire, de quoi faire frémir, l'interrogation supplantant à ce stade les réflexions amusées. Et on aura d'ailleurs raison de frémir puisque Spy Kids 3-D : Game Over est un véritable nanar et y jouer plus d'une heure relèvera de l'exploit pur et simple sachant que le titre est soporifique au possible et que la durée de vie n'excéde pas la demi-heure (j'exagère à peine). Vous aurez ainsi bien du mal à ressentir ne serait-ce qu'une étincelle d'émotion en sautant de plates-formes en plates-formes.

Test Spy Kids 3D : GameOver Gameboy Advance - Screenshot 1Notez la qualité des arrière-plans.

Car oui, Spy Kids 3-D : Game Over est un soft de plates-formes constitué de plusieurs niveaux découpés eux-mêmes en sous-niveaux ce qui nous donne au final 4 environnements (bien laids) et 12 stages, qu'on termine en une poignée de minutes. Vous incarnerez Juni qui devra retrouver sa soeur et plusieurs membres de sa famille perdus dans les différents levels. Le titre inclut une once d'originalité puisque vous aurez l'occasion de participer à la fin de chaque stage à une course, à bord d'une moto, se déroulant sur un espèce de grand huit. Ensuite, hormis les différents mouvements à débloquer au cours des parties (double saut, triple punch, etc.), vous aurez l'occasion de chevaucher un skate, ou plutôt un hoverboard durant des phases où vous devrez éviter lave ou vide béant. Enfin, vous pourrez diriger un robot géant dans certains stages pour un maximum de destruction... Et d'ennui.

Test Spy Kids 3D : GameOver Gameboy Advance - Screenshot 2Le design des monstres est assez fantasque...

Vu de haut, Spy Kids 3-D peut donc sembler intéressant mais ne vous y trompez pas, le titre de THQ est une abomination sans nom. Tout d'abord, je pense avoir rarement croisé un titre aussi monotone. Le gameplay est basique et sans intérêt (et ce malgré les deux trois coups à débloquer), les phases de plates-formes sont soporifiques, ennuyeuses et ce constat se vérifie encore plus lors des phases où on dirige une moto puisque pour gagner ces courses, il suffira d'appuyer sur les bouton B et Droite pour avancer et gagner la course, sans aucune once de finesse ! Continuons d'ailleurs avec la jouabilité qui s'en sort moyennement entre des sauts précis mais des ennemis qui nous bloquent parfois sans qu'on ne puisse rien faire et qui nous enlèvent toute notre énergie en cinq secondes. L'IA des adversaires est quant à elle très développée puisque si vous arrivez derrière un monstre, celui-ci ne bronchera pas si vous le matraquez et vous frappera uniquement quand il aura fini sa ronde et qu'il se retournera pour entamer un nouveau cycle tout en vous faisant face. Pitoyable.

Test Spy Kids 3D : GameOver Gameboy Advance - Screenshot 3Nul, nul, nul.

Terminons cette plaidoirie en parlant des graphismes on ne peut plus pauvres en couleurs, en détails de toutes sortes (arrière-plan, ennemis, level-design des plus restreint...) et de la bande-son qui ne ressemble à rien de connu avec un unique thème musical (agaçant au possible) par environnement et des bruitages qui ont de quoi faire pleurer. Mais au fait, et ces fameuses lunettes 3D dont je parlais au début de ce test ? Et bien, elles vous serviront simplement pour admirer une dizaine d'artworks à débloquer pendant les parties (en ramassant des cartes perdues dans les stages) et basta. A noter que ça ne fonctionne que très partiellement, que la qualité des images est risible et qu'on préférera encore aller mater les longs-métrages de Robert Rodriguez.

Logan, le 04 mars 2004

Les notes

  • Graphismes 10/20

    De beaux effets d'explosions (lors des phases où l'on dirige un mecha), des sprites très gros qui bougent plutôt bien et ça s'arrête là. Le level-design est minable, les ennemis sont peu nombreux et ne parviennent pas à convaincre hormis les boss qui bénéficient d'un travail beaucoup plus poussé. Quant aux phases de courses, c'est sans intérêt, ça ne ressemble à rien et le tout est trop limité.

  • Jouabilité 6/20

    On avance, on frappe, on récupère des pièces, des items de vie, rien de plus à dire, c'est navrant de pauvreté.

  • Durée de vie 5/20

    Le jeu est simple et hormis quelques artworks en 3D (sans aucun intérêt) à débloquer, je ne vois pas ce qui pourra vous pousser à y passer plus de temps que prévu. Comptez sur une heure ou deux pour le terminer.

  • Bande son 5/20

    Des thèmes musicaux en nombre réduit mais bien énervants et des bruitages estompés, il n'y a rien à entendre, circulez.

  • Scénario

    -

  • Note Générale4/20

    A l'image du deuxième film de la saga, Spy Kids 3D : Game Over est un soft qui aurait pu donner quelque chose de potable mais qui au final se ramasse complètement. Une durée de vie ridicule, des graphismes crées sous Paintshop, une bande-son sortie d'un Bontempi, que tout ceci est navrant.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 4/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Spy Kids 3-D Game Over, Spy Kids 3-D : GameOver Spy Kids 3-D GameOver Spy Kids 3D : GameOver Spy Kids 3D GameOver Spy Kids 3D : Game Over Spy Kids 3D Game Over

Vidéos