Menu
Operation Air Assault
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Operation Air Assault
PC
Operation Air Assault
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 février 2004 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
2/20
Partager sur :

Prenez une louche de Vietnam Med Evac, transformez l'hélicoptère de secours en hélicoptère de combat et vous obtiendrez le dernier titre d'Interactive Vision à savoir Operation Air Assault. Un jeu qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler le grand Comanche 4, mais qui n'y arrive hélas pas à la cheville.

Operation Air Assault

Voyons un peu quel est le contexte du jeu. Nous sommes en juillet 2001, Al Qaida euh, non, pardon l'organisation des Martyres Solaires a déclaré être à l'origine de plusieurs actions terroristes. En réponse, le gouvernement américain a lancé une série d'opérations de reconnaissance pour identifier d'éventuelles menaces. L'enquête a abouti à constater que beaucoup des membres de cette organisation terroriste se cachaient en Afghanistan. Euh, non, décidément, je voulais dire au Banhar et que leur chef est un cheik local nommé Zahir. Encore plus grave, d'après des renseignements fiables ce groupe posséderait des armes nucléaires. Une attaque frontale serait donc vouée à l'échec. Une seule personne peut mener à bien une mission aussi risquée : vous.

Operation Air Assault
Certaines missions se déroulent de nuit.
Heureusement, vous n'allez pas aller démanteler une telle organisation à pied, vous serez aux commandes de votre hélicoptère, un Apache AH-64. Celui-ci dispose de quatre types d'armes qui resteront les mêmes tout au long des missions : la mitrailleuse 30 mm efficace contre les véhicules légers et les troupes terrestres, les roquettes Hydra qui peuvent détruire tout type de véhicules à courte portée, les missiles Hellfire efficaces contre tout type de cible et qui ont l'immense avantage d'être guidées par radar, et enfin les roquettes Zuni qui sont une version plus puissante des Hydra. Pour ce qui est de la variété des armes, on repassera. Surtout qu'il n'y a même pas de contre-mesures, ce qui est assez gênant lorsque un missile à tête chercheuse vous a pris en chasse. Il est quasiment impossible de l'éviter, vous pouvez tenter des manoeuvres d'évitement mais il y a peu de chances qu'elles réussissent. Lorsque vous êtes en territoire ennemi, il faut donc essayer de voler à très basse altitude pour éviter d'être repéré par les radars. Mais il faut faire attention car cette façon de voler vous expose au crash (surtout dans une zone accidentée), et aux tirs de roquettes des unités au sol.

Operation Air Assault
La vue du cockpit.
Tous ces éléments font d'Operation Air Assault un jeu assez difficile. Difficulté qui est encore renforcée par la maniabilité de votre coucou. Un mot pourrait la définir : anticipation. En effet, si vous ne prévoyez pas à l'avance vos mouvements, il y a de très fortes chances pour que vous vous fassiez descendre dans les minutes qui suivent. Je m'explique : quelle que soit la manoeuvre à effectuer on remarque un temps de latence important avant que l'hélico ne prenne en compte vos ordres et daigne bouger dans la direction voulue. Ca ne pardonne pas lorsqu'il s'agit de gagner de l'altitude à l'approche d'un relief tourmenté. Il vous faut le prévoir préalablement et appuyer sur la touche dédiée à l'altitude bien avant la colline, sinon, c'est le crash assuré. Est-ce pour respecter la réalité ? Personnellement, je ne saurais dire car je n'ai jamais piloté d'hélicoptère, mais dans le jeu ça devient un sacré handicap.

Operation Air Assault
Début de mission.
Un autre problème se pose lorsqu'il s'agit de viser. Pour ce qui est des missiles Hellfire, aucun problème ils sont autoguidés, de même que pour la mitraillette qui peut être orientée avec la souris, mais pour utiliser les roquettes c'est une autre paire de manches. En effet, il faut réussir à stabiliser son hélicoptère juste en face de la cible, et déjà que ce n'est pas facile, lorsqu'il s'agit d'anéantir un véhicule en mouvement, cela devient encore plus délicat car il est difficile de bien orienter son engin. A ce propos, il est possible de jouer aussi bien avec le clavier qu'avec un joystick. Mais la difficulté est aussi élevée avec l'un qu'avec l'autre, surtout qu'on ne peut sauvegarder qu'à la fin d'une mission. Et justement, les missions ne sont pas d'une folle originalité : reconnaître des bâtiments, détruire des véhicules... On reste dans le très classique et l'aspect répétitif se fait forcément sentir au bout de quelques heures.

Côté réalisation, les développeurs ne se sont pas foulés. Les explosions se résument à un nuage rouge ou orange, et les décors manquent cruellement de polygones ce qui leur donne un aspect cubique du plus mauvais effet. Heureusement, le jeu ne s'en sort pas trop mal pour ce qui est de la modélisation de votre hélicoptère et des autres unités. De même, le bruit des rotors est assez bien rendu, tant mieux car c'est avec lui que vous serez en compagnie tout au long du jeu. Bref, Operation Air Assault est un jeu en demi-teinte qui n'arrive pas à captiver le joueur.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Si les unités et les bâtiments sont assez bien modélisés, le même soin n'a pas été apporté aux décors qui sont cubiques et sans vie.

  • Jouabilité 9 /20

    On remarque un temps de latence important surtout lorsqu'on essaie de gagner ou de perdre de l'altitude : les commandes ne répondent pas au quart de tour. En outre, il est difficile de bien orienter son hélico lorsqu'on veut tirer des roquettes.

  • Durée de vie 11 /20

    Le jeu ne se finit pas rapidement vu sa difficulté élevée. Mais serez-vous assez persévérant au point de vouloir voir la fin ? C'est un autre problème. En outre, on regrette un peu l'absence de mode multijoueur.

  • Bande son 11 /20

    Les musiques ne sont pas très réussies, en revanche, le bruit des rotors est tout à fait acceptable, de même que celui des différentes armes.

  • Scénario /

Bien que proposé à bas prix, Operation Air Assault a très peu d'intérêt face à un Comanche 4 qui lui est bien supérieur en tout point. Surtout qu'on le trouve lui aussi à petit prix sur le marché de l'occasion et même en neuf. Intrinsèquement, le jeu d'Interactive Vision est bien trop lacunaire pour tenir la comparaison. Les graphismes ne sont pas à la hauteur, la jouabilité se révèle peu précise et l'intérêt est limité à cause des objectifs très répétitifs.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 février 2004 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
2/20
Mis à jour le 10/02/2004
PC Action Simulation Nobilis Interactive Vision
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019