Test Elite Forces : Navy SEALs 2- PC

PC

Super, encore un jeu ValuSoft ! La suite de Navy Seals qui s'est déjà ramassé il y a quelques mois. Et comme ça ne leur suffit pas de sortir des daubes, ils y ont ajouté le mauvais goût en surfant sur l'actualité puisque cette suite nous emmène sur les traces des armes de destructions massives irakiennes. Une belle bouse vendue à prix cassé.

Elite Forces : Navy SEALs 2

Ouhou, arf, hihihihihi ! Voilà en gros le sentiment dégagé par Navy Seals 2. Difficile d'écrire sur ce néant absolu, c'est que le vide c'est pas évident à décrire mine de rien. Bon, on va essayer quand même, après tout, je suis payé pour. Donc direction l'Irak dans ce nouvel opus fait à la va-vite, mais pas uniquement puisqu'on a également droit à deux autres destinations touristiques bon marché de ces temps derniers, le Pakistan et la Corée du Nord. 3 pays pour 3 missions, oui 3 missions, et c'est bien suffisant.

Test Navy Seals 2 : Weapons Of Mass Destruction PC - Screenshot 1Euh, coucou, je vais te tuer là. Ben fais quelque-chose quoi, c'est pas drôle.

Que dire ? Franchement c'est difficile, comme une sorte d'épreuve, de rite initiatique qui permet au testeur de passer à un niveau supérieur. Donc ben, c'est un FPS, bien primaire, bien linéaire et à l'action complètement molle. Quelques ennemis qui traînent à droite à gauche au milieu de niveaux couloirs qu'on traverse sans but ou presque. La première chose qui choque c'est bien évidemment la réalisation pathétique. Les décors sont vides, composés de gros carrés colorés et surtout, on supporte difficilement de jouer plus de 20 minutes d'affilée en raison du frame-rate tellement haché qu'on a un mal de chien aux yeux. Et l'aliasing et un scintillement persistant n'arrangent rien. Viser juste est du coup assez pénible vu que ça bernizigouille (ça veut dire trembler en... je sais pas en quoi en fait) de tous les côtés et que les armes ne sont de toute façon pas précises en plus d'être minables. Heureusement que l'IA est là pour compenser. En effet pour vous aider, les ennemis resteront sagement en place quoiqu'il se passe et on les en remercie. A ce niveau, les développeurs ont soigné leur boulot et travaillé leur sujet. Aide d'un consultant en ichtyologie, observation approfondie d'aquariums etc. Au final, ils ont réussi à créer le premier poisson virtuel tout en faisant évoluer l'espèce. Ben oui, même un poisson est capable de s'enfuir quand il a peur. Ah !

Test Navy Seals 2 : Weapons Of Mass Destruction PC - Screenshot 2Havok ? Non je crois pas.

Nouveauté de cette édition : vous êtes maintenant secondé par un équipier super motivé mais dépourvu de nom. Moi j'ai choisi de l'appeler Deubeuliou (ou W avec l'accent quoi). C'est joli Deubeuliou non ? Alors bien sûr, on peut lui demander de faire différentes choses à Deubeuliou. En fait non, pas tant que ça, il peut soit vous suivre, soit rester en position, tirer ou se laisser tuer, autant dire qu'il vaut mieux le surveiller. Oui parce qu'il est quand même un peu con. Sa grande spécialité étant de se poser comme une endive bouillie en travers d'une porte ou d'un escalier et de vous empêcher de passer. Il est mignon. Bon qu'est-ce que je peux dire encore. C'est court, y a pas de multijoueur mais de toutes façons on n'en voudrait pas et puis c'est super vilain. Voilà je pense qu'on a fait le tour. Une fois de plus l'argument du prix réduit fait doucement rigoler puisque pour des prix tout mini on peut toujours se procurer de vieux hits bien meilleurs. Voilà, donc quand vous verrez la pub pour acheter Navy Seals 2, "le jeu de l'année chez ton marchand de journaux", vous zappez.

Dinowan, le 09 janvier 2004

Les notes

  • Graphismes 2/20

    Certes ça tourne sur de petites machines mais même en relativisant ça reste très laid. Les divers problèmes d'affichage sont de surcroît très pénibles, voire douloureux pour les yeux.

  • Jouabilité 5/20

    Je suis toujours surpris de voir des FPS peu maniables. Ben là encore je m'étonne. Le frame-rate très bas y est pour beaucoup. Côté gameplay, Navy Seals est totalement dénué d'intérêt.

  • Durée de vie 3/20

    Deux choses à prendre en considération : 3 missions facilitées par une IA ichtyologique et le simple fait que jouer s'avère vite pénible. Au bout d'une heure on atteinte ses limites.

  • Bande son 5/20

    Pas ou peu de musiques, aucun dialogue et une ambiance sonore ridicule.

  • Scénario

    Deubeuliou tire-toi de là ! Deubeuliou suis-moi ! Deubeuliou laisse moi passer ! Deubeuliou t'es où ?

  • Note Générale2/20

    Faut-il en dire plus ? Aucun intérêt, dépassé et visuellement c'est carrément une torture. Même au prix d'une chupa chups je n'en veux pas.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 7/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : THQ
  • Type : FPS
  • Sortie France : Novembre 2003
  • Version : Anglaise
  • Config minimum : PIII 450 MHz, 128 Mo RAM, Carte 3D 16 Mo
  • Config conseillée : PIII 450 MHz, 256 Mo RAM, Carte 3D 64 Mo.
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Similaire à :
    Elite Forces : Navy SEALs : Sea Air Land
Mots-clefs : Elite Forces Navy SEALs 2, Elite Forces : Navy Seals 2 : Weapons of Mass Destruction Elite Forces Navy Seals 2 : Weapons of Mass Destruction, Elite Forces : Navy Seals 2 Weapons of Mass Destruction Elite Forces Navy Seals 2 Weapons of Mass Destruction