Menu
Red Faction
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • PS3
  • 360
  • NGAGE
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Red Faction / Red Faction sur NGAGE /

Test Red Faction sur NGAGE du 09/12/2003

Test : Red Faction
NGAGE
Red Faction
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
09 décembre 2003 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Tous les prix
Prix Support
8.99€ PC
10.60€ PS2
21.12€ PC
25.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Le voilà le premier FPS de la machine de Nokia. Après ses passages PC et consoles, Red Faction s'attaque au jeu nomade dans une version développée par un certain John Romero, autrefois connu pour avoir créé Wolfenstein 3D ou le prestigieux studio Ion Storm, et tombé en disgrâce après avoir commis Daïkatana. Je ne sais pas s'il espérait renouer avec le succès avec Red Faction mais si c'est le cas, je lui conseille de revendre une de ses Ferrari pour amortir la chute avec les billets.

Red Faction

Dans l'esprit, c'est tout Red Faction premier du nom que l'on retrouve dans cette version N-Gage. On incarne donc toujours un mineur exilé sur Mars au service d'une mégacorporation de la mort (Ultor) qui exploite votre force de travail tout en vous laissant crever au fond de la mine. Mais un jour la conscience de classe s'éveille dans l'esprit des mineurs qui décident alors de se lever fièrement et de faire souffler le vent de la révolte au fond des boyaux. Du fond du trou aux buildings d'Ultor, vous allez mettre à jour les machinations ignobles de cette société au côté de la Red Faction, un groupuscule rebelle à tendance communiste. Voilà, j'ai fini pour le scénario.

Red Faction
Un explosif, un détonnateur, boum !
Ce qui faisait sortir Red Faction du lot des FPS, c'était son moteur Geo-Mod, qui autorise la destruction massive des décors mais auquel on a pas encore d'autre utilité que de faire des trous à côté des portes verrouillées en obéissant à des scripts bien dirigistes. Alors évidemment sur N-Gage, on ne s'attend pas à quelque chose d'aussi spectaculaire mais il est toujours possible de faire exploser des bouts de décors généralement marqués d'un gros signe immanquable et derrière lequel on trouvera des items ou des interrupteurs. En gros, visuellement ça donne un petit pouf lumineux et un gros polygone qui disparaît. Mis à part cela, ce Red Faction N-Gage rappelle énormément le premier Doom. On avance, on tire comme un boeuf, on avance on tire comme un boeuf. Tout ça au sein d'environnements de type "couloir", bien linéaires, et avec des ennemis qu'on est rarement surpris de trouver au détour d'un angle et des missions qui se concluent par l'ouverture d'une porte.

Red Faction
Etrange, autant les textures sont globalement. grossières, autant certains éléments peuvent se montrer fins.
La question que tout le monde se pose avec un FPS sur une machine portable c'est bien entendu celle de la maniabilité de la chose. Autant le dire de suite, c'est assez déroutant au début. On distingue deux modes de contrôle interchangeables à tout moment. Dans le premier, la croix dirige la caméra (une sorte de mode visée quoi) pendant que les touches 2, 4, 6, 8 serviront à avancer/reculer et à straffer. Le second mode attribuera au contraire la marche avant et arrière à la croix pendant que les straffes se feront au pavé numérique, la touche 2 devenant alors la touche de saut. Très honnêtement les premiers pas sont plus qu'hasardeux et en y réfléchissant bien, les suivants aussi. Certes on s'habitue à cette attribution et on peut même dire que les choses ont été assez bien faites à ce niveaux, mais ça ne change pas un fait tout bête : Red Faction est tout juste jouable parce que les mouvements n'ont aucune précision, on fait n'importe quoi en fonçant comme une brute, quand on ne tombe pas au fond d'un trou après avoir raté un saut pourtant ridicule on peste sur la visée particulièrement aléatoire. On aura également un peu de mal à s'expliquer l'impossibilité de récupérer des munitions autrement que par le biais de bonus savamment disposés. Les ennemis explosant littéralement avec leurs arsenal, vous n'aurez rien à prendre sur eux. Mouais, bof.

Red Faction
On retrouve le scénario de l'opus original sur PC.
Hem, donc si on résume on se retrouve déjà avec un gameplay très brut de décoffrage et une maniabilité discutable, voilà déjà de quoi en décourager plus d'un. Mais ce n'est pas tout. Il y a aussi la technique. Personnellement, Red Faction sur N-Gage ne m'a pas bluffé, loin s'en faut. Si on me l'avait servi sur une GBA, alors là oui je veux bien, j'aurai crié bravo. Mais vu le prix de la machine et les performances qu'elle est censée offrir, j'attends plus du N-Gage. Les textures révèlent leur grossièreté dès qu'on s'approche d'un mur (et dans un couloir c'est assez fréquent) l'animation manque de fluidité dès qu'un nombre d'ennemis trop conséquent (euh, 3 c'est conséquent ?) est affiché et on se demande si le jeu vaut bien ses 50 euros sur une machine qui en coûte sacrément plus. Toutefois le titre a quelques arguments en sa faveur. D'abord celui de l'exclusivité puisqu'il est pour l'instant le seul de sa catégorie sur la machine. Ensuite un arsenal assez vaste d'armes en tout genre, lance-roquettes, grenades, explosifs, fusils d'assaut et tout le toutim. Mais de là à pardonner le problème de la visée grossière et des déplacements trop approximatifs, il y a un fossé.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Pas de quoi crier au génie quand on voit ce que doit offrir le N-Gage. Certes la 3d sur portable c'est toujours impressionnant mais si on relativise on est en droit d'attendre un peu mieux.

  • Jouabilité 11 /20

    Si la configuration des touches peut déconcerter de prime abord, on s'aperçoit que l'idée est bonne. Le problème c'est la réponse aux commandes trop imprécise, la visée confuse, les déplacements lourds. Le gameplay quant à lui donne dans la préhistoire du FPS mais après tout sur portable on ne va pas s'attendre à du Deus Ex non plus.

  • Durée de vie 14 /20

    Une durée de vie relativement conséquente grâce à des niveaux longuets. Le mode multijoueur est un plus, même si, faute d'un deuxième jeu envoyé par Nokia, il n'a pas pu être testé.

  • Bande son 13 /20

    Les thèmes musicaux sont plutôt simplistes et d'une qualité discutable (pas mal de crachouillements). Un éffort notable touefois a été consentis pour offrir quelques speechs digitalisés en cours de jeu, même s'ils restent assez sobres.

  • Scénario /

Le premier FPS du N-Gage ne fera pas date. Son gameplay replonge dans le passé obscur du doom-like (tuer, bouton, porte, tuer) mais c'est surtout sa maniabilité grossière qui fait tâche et rend le jeu peu agréable. A voir pour les amateurs de FPS qui souhaitent jouer dans le métro.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
09 décembre 2003 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 09/12/2003
N-Gage FPS THQ
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live