Menu
Le Seigneur des Anneaux : La Guerre de l'Anneau
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Le Seigneur des Anneaux : La Guerre de l'Anneau sur PC /

Test Le Seigneur des Anneaux : La Guerre de l'Anneau sur PC du 04/12/2003

Test : Le Seigneur Des Anneaux : La Guerre De L'Anneau
PC
Le Seigneur des Anneaux : La Guerre de l'Anneau
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 décembre 2003 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (57)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.8/20
Tous les prix
Prix Support
25.99€ PC
26.00€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Connue et respectée pour son travail sur l'excellent Battle Realms, l'équipe de Liquid Entertainment s'attelle à un nouveau STR de grande envergure, puisqu'il s'agit ni plus ni moins du premier jeu de stratégie temps réel inspiré de l'univers du Seigneur des Anneaux. Classique mais néanmoins réussi, La Guerre de l'Anneau laissera peut-être les inconditionnels du genre sur leur faim, mais séduira immanquablement les fans de l'oeuvre de Tolkien.

Le Seigneur Des Anneaux : La Guerre De L'Anneau

"Trois anneaux pour les rois elfes sous le ciel, Sept pour les seigneurs nains dans leurs demeures de pierre, Neuf pour les hommes mortels destinés au trépas, Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre Trône, Au pays de Mordor où s'étendent les Ombres, Un anneau pour les gouverner tous, Un anneau pour les trouver, Un anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier, Au pays de Mordor où s'étendent les ombres". C'est ainsi que débute le prologue du plus fameux des romans de Tolkien mais c'est aussi sur ces paroles que s'ouvre le soft de Sierra. Alors forcément, on est tout de suite saisi aux tripes, fébrile à l'idée de parcourir la Terre du Milieu aux côtés des peuples libres ou au contraire parmi les légions du Mordor. Après avoir repris son souffle et s'être dit qu'après tout il ne s'agit que d'un jeu de stratégie, le joueur est fin prêt à fouler du pied la terre des elfes et des semi-hommes à l'aube du Troisième Age.

Le Seigneur Des Anneaux : La Guerre De L'Anneau
Les capacités des héros sont souvent très utiles, comme ici avec Frodon.
Les quelques missions de base proposées dans le didacticiel nous confortent déjà dans l'idée que le soft ne révolutionnera pas les jeux de stratégie. On y retrouve tous les ingrédients classiques du genre, piochés à droite et à gauche et même allègrement du côté de Warcraft 3 pour ce qui est de l'interface. Au moins, les habitués seront en terrain connu, et on peut difficilement faire des reproches au titre à ce niveau-là, sinon l'accuser de plagiat, ce qui est tellement fréquent dans les STR que nous préférerons ne pas nous attarder là-dessus. Une fois les bases bien intégrées, il faut choisir par quelle campagne solo démarrer, et sachant que les armées de Mordor sont réservées à des joueurs un tant soit peu aguerris, on préférera dans un premier temps se ranger bravement du côté des défenseurs de la Terre du Milieu.

Le Seigneur Des Anneaux : La Guerre De L'Anneau
Gimli se prépare à faire trembler la terre.
L'occasion de renouer avec ces bons vieux nains, bons vivants, sûrs d'eux et toujours enclins à chercher des noises aux elfes. A moins que ce ne soit l'inverse... Bref, on apprécie très vite la qualité du doublage intégral en français qui bénéficie de voix bien choisies et de répliques bien dans l'esprit du bouquin. Humour, sérieux, menaces, toutes les attitudes sont représentées à travers les différentes races de la Terre du Milieu, mais aussi à travers les héros qu'on pourra contrôler, tels Frodon, Legolas, Gimli, Aragorn, Gandalf, ou même Gollum, Grishnak, Saroumane et le Seigneur des Nazgûl du côté de l'ennemi. Autant dire que rien que pour avoir le plaisir de voir tout ce beau monde croiser le fer, les non initiés auront vite fait de se mettre aux joies du STR.

Le Seigneur Des Anneaux : La Guerre De L'Anneau
Essayez de prendre le contrôle des vestiges sacrés.
Pour le gameplay, La Guerre de l'Anneau ne fait certes pas dans l'originalité. On se contente d'extraire du minerai et de construire un moulin ou un abattoir pour collecter de la nourriture. Les bâtiments sont assez nombreux et variés, et permettent la production d'unités hétéroclites pour chaque race. Chose intéressante, les bâtiments des forces du mal doivent impérativement être construits sur un terrain corrompu. Ce qui veut dire qu'il faut commencer par planter une bannière de guerre par un maître des esclaves pour voir le sol se dessécher et pourrir alentour, idéal pour accueillir ensuite les autres bâtiments du mal. Le nombre de maîtres des esclaves présents sur le terrain déterminera également la limite du nombre d'unités autorisées, tandis qu'il suffira d'implanter plusieurs campements pour faire la même chose du côté des peuples libres. Très vite, on cherchera la position des gisements de minerai pour y implanter une fonderie ou une forge, et des puits pour produire de la nourriture dans les moulins ou dans les abattoirs. En faisant évoluer sa forteresse, on pourra invoquer des héros et améliorer ses troupes. Pour intégrer des rôdeurs dans son armée, il faudra nécessairement passer par un poste de rôdeurs, idem pour les Beornides (descendants du fameux Beorn) et les Huorns qui nécessitent un hâvre de la nature, les Rohirrims, les Gondoriens, les elfes ou les nains qui ont chacun leur propre bâtiment de production. On peut très bien se retrouver au final avec une troupe hétéroclite constituée par le mélange de ces races, et c'est un pur bonheur de les voir se lancer à l'assaut des pauvres gobelins. La campagne du mal est pourtant tout aussi fun à jouer, d'autant que les légions du Mordor ne manquent pas d'attrait, entre les chevaucheurs de Ouargues qui courent dans tous les sens, les assassins Haradrim, les cavaliers noirs ou les trolls qui réduisent littéralement en bouillie les pauvres peuples libres en les pulvérisant à coups de rochers.

Le Seigneur Des Anneaux : La Guerre De L'Anneau
Gare aux Beornides qui peuvent prendre la forme d'ours !
En plus des pouvoirs du destin qui s'acquièrent en combattant et qui confèrent aux héros des pouvoirs spécifiques, certaines maps comportent des vestiges que l'on peut contrôler pour acquérir les enchantements qui y sont liés. On a globalement fait le tour des possibilités de jeu, en rappelant toutefois que le soft comporte évidemment de nombreuses maps en mode Escarmouche et qu'il peut se jouer jusqu'à 8 en mode multijoueur. Si La Guerre de l'Anneau ne fera certainement pas trembler le petit monde des STR sur PC, il n'en mérite pas moins le détour et risque de séduire davantage les fans de Tolkien que les puristes du genre.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Une réalisation et une interface qui s'inspirent un peu effrontément de Warcraft 3, mais qui n'en restent pas moins efficaces. Si la vision d'ensemble n'est pas toujours optimale, on pourra pallier ce problème à l'aide des raccourcis clavier.

  • Jouabilité 16 /20

    La Guerre de l'Anneau ne fait pas preuve d'une grande originalité et ne surprendra donc pas les inconditionnels du genre. Le vrai plaisir de jeu vient surtout du fait de pouvoir contrôler toutes les races de la Terre du Milieu et des héros de grand renom.

  • Durée de vie 15 /20

    Seulement 20 missions solo réparties en deux campagnes, celle des peuples libres et celle des forces de Mordor. A vous de rallonger le plaisir de jeu via les parties multijoueurs.

  • Bande son 15 /20

    Une atmosphère sonore de très bonne facture, renforcée par des musiques épiques et des répliques tout à fait dans l'esprit du jeu et entièrement en français.

  • Scénario 15 /20

    On retrouve non seulement les personnages et les races de l'oeuvre de Tolkien, mais aussi la plupart des grandes batailles du Troisième Age de la Terre du Milieu. La narration ne manque ni d'humour ni de sérieux.

J'ai tendance à penser que La Guerre de l'Anneau est un jeu qui s'adresse davantage aux fans de Tolkien, pas forcément habitués aux STR, qu'aux puristes du genre qui trouveront toujours quelque chose à redire à ce titre, d'autant qu'il ne fait pas preuve d'une grande originalité. Le résultat est en tout cas passionnant pour qui apprécie l'univers de la Terre du Milieu, et le système de jeu est difficilement critiquable. A découvrir en attendant de voir ce que va nous proposer EA l'été prochain avec son propre STR basé dans l'univers de Tolkien, Battle For Middle-Earth.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 décembre 2003 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (57)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.8/20
Mis à jour le 04/12/2003
PC Stratégie Liquid Entertainment Sierra Cinéma Livres
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Devil May Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live