Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Gladius / Gladius sur NGC /

Test Gladius sur NGC du 24/11/2003

Test : Gladius
NGC

Quand LucasArts se met aux RPG tactiques, cela donne un mix entre fantasy et péplum qui n'est franchement pas pour nous déplaire. Surtout quand le titre en question se veut aussi convaincant dans son gameplay qu'il est original dans son contexte.

Avec un titre comme le sien, Gladius ne cherche pas à cacher ses sources d'inspiration directement issues des péplums et autres films de gladiateurs qui tendent de plus en plus à investir le monde des jeux vidéo. Mais alors que l'on pourrait s'attendre à du beat'em all bien viril entre gladiateurs assoiffés de sang, LucasArts nous prend au dépourvu en nous proposant un véritable jeu de rôles tactique. Résultat, Gladius surprend agréablement et étonne par la profondeur de son système de jeu. Si vous n'avez rien contre le tour par tour et les combats stratégiques, le titre de LucasArts a toutes les chances de vous conquérir.

Valens s'entraîne contre son frère d'armes avant de se lancer dans une vaste quête.

Avant même de savoir de quoi sera fait le gameplay du soft, Gladius séduit d'entrée de jeu en nous servant un scénario original et surtout narré avec brio via des fresques et des peintures superbes. Le jeu est d'ailleurs intégralement doublé en français et l'entrée en matière se veut la plus progressive possible. Dès l'écran du choix du personnage principal, on nous indique quelle est la voie la plus simple et laquelle nous donnera le plus de fil à retordre. Si vous aimez les challenges corsés, le destin de Valens sera probablement le vôtre. En tant que fils du gladiateur d'Imperia, il devra tout mettre en oeuvre pour tenter de rebâtir l'académie de son père. Les débutants auront en revanche tout intérêt à démarrer le jeu du côté d'Ursula, fille d'un roi barbare qui doit éclaircir les secrets de ses mystérieux pouvoirs. L'ambiance est à mi-chemin entre le péplum et la fantasy, et même si l'aspect graphique n'est pas toujours au top, l'immersion est immédiate.

Les bases du gameplay vous sont inculquées petit à petit.

Si le jeu est architecturé sous forme de tournois de plus en plus prestigieux qu'il va falloir remporter pour recruter des membres qui grossiront les rangs de son académie, le soft n'est pas dénué d'une trame scénaristique. Chaque personnage principal est soutenu par des compagnons, jouables ou contrôlés par l'IA s'il s'agit de gladiateurs recrutés, temporairement ou non. Chaque fin de championnat et chaque voyage dans les régions de Gladius donnent lieu à des cut-scenes qui nous en disent plus long sur l'avancée de la quête. En plus de cela, un passage dans les échoppes vous permettra non seulement d'optimiser votre équipement mais aussi de découvrir bon nombre de quêtes annexes.

Un aperçu du choix des compétences.

Mais intéressons-nous à présent au déroulement des combats. La première étape consiste à déterminer quels sont les gladiateurs qui participeront aux affrontements et à les placer sur l'arène. Les déplacements se font alors par cases et les actions se déroulent au tour par tour. Comme dans tout RPG tactique, il faudra tirer partie de la nature du terrain pour se procurer un avantage en passant dans le dos ou sur le côté de l'adversaire, ou mieux, s'élever sur des caisses pour infliger un maximum de dommages tout en se mettant hors de portée de ses adversaires. Chaque gladiateur dispose également de points de compétence qui lui permettront de déclencher des combos ou de booster sa force. Ces compétences s'acquièrent à chaque montée de niveaux par l'intermédiaire de l'académie, et certaines d'entre elles sont qualifiées de compétences d'affinités. Celles-ci ont un lien particulier avec un dieu et fonctionnent uniquement si l'on possède une arme de même affinité. Dans l'académie, on peut aussi personnaliser l'apparence de ses combattants, modifier son équipement et consulter ses statistiques.

Les sorts ont un effet sur toutes les cases environnantes.

Assez simple pendant les premières heures de jeu, le gameplay se complexifie et s'enrichit petit à petit avec l'introduction de nouveaux éléments. Par exemple, il existe un rapport de classe entre les personnages, chacune ayant un avantage par rapport à l'une et une faiblesse par rapport à l'autre. Ceci obligera parfois le joueur à contourner ce problème en essayant d'obtenir l'avantage de par sa position sur le terrain et par rapport à l'adversaire. Il existe toujours un moyen de prendre le dessus, même si la situation semble tourner à votre désavantage. Aux trois classes de base (lourde, moyenne et légère) s'ajoutent les classes de soutien (amazones, archers), d'arcanes (shamans, invocateurs, mages) ou de créatures (ours, loups, scorpions). Il faudrait parler également de la faveur de la foule qui vous permet de gagner des bonus de précision ou de déplacement durant un combat, ce qui n'est pas négligeable. Mais attention, car celle-ci dépend de l'arène et de la nature du spectacle car le public n'a pas les mêmes goûts d'un endroit à l'autre et n'a donc pas les mêmes attentes. On n'oubliera pas de préciser qu'il faut également apprendre à gérer les effets d'état qui peuvent s'emparer de vos personnages, comme l'étourdissement, le trouble, l'empoisonnement ou la brûlure. Enfin, selon les combats, il faudra parfois suivre des règles bien précises comme tenir le plus longtemps possible en haut d'une colline ou infliger plus de dégâts que l'adversaire dans un temps limité, ce qui ajoute un peu de piment aux règles de base. Gladius se veut par ailleurs jouable à 4 en coopération ou en duels, bien que sa durée de vie soit déjà assurée par la présence de deux scénarios et de nombreux tournois qui vous donneront du fil à retordre. Voilà un titre qu'il ne faut donc zapper en aucun cas si vous aimez les RPG tactiques.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Les cut-scenes font bon effet mais la réalisation est souvent pauvre dès que l'on arrive dans les combats en arènes. L'atmosphère séduira toutefois les amateurs de péplums.

  • Jouabilté 15 /20

    Le rythme un peu lent pourra rebuter les allergiques du tour par tour mais les fans de RPG tactiques apprécieront l'originalité du contexte et la richesse du système de jeu.

  • Duree 15 /20

    De très nombreux tournois qui se complexifient rapidement et deux scénarios distincts, sans oublier les parties en mode multijoueur.

  • Son 14 /20

    Des thèmes épiques caractéristiques des péplums mais qui ne se démarquent pas plus que ça. Le jeu propose un doublage vocal en français de bonne facture.

  • Scénario 14 /20

    Si la progression est essentiellement faite de tournois, la trame scénaristique est bien présente avec des quêtes annexes et deux scénarios distincts qui pourraient bien tourner à la romance.

Les RPG tactiques ne sont pas légion sur consoles de salon, et celui-ci a en plus comme originalité de se dérouler dans une ambiance qui ravira les amateurs de péplums. Gladius est un titre efficace et riche dans son système de jeu, qui séduira les amateurs du genre mais rebutera les allergiques du jeu au tour par tour.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
24 novembre 2003 à 18:00:00
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 24/11/2003 Voir l'historique
Gamecube RPG Stratégie Activision LucasArts
  • Partager cette page :
Gladius
NGC PS2 Xbox
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (5)
  • Vidéos (3)
  • Images (79)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Gladius sur NGC
    -
    NGC
Boutique
  • Gladius NGC
    149.90 € Neuf
    15.04 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.