Menu
Uru : Ages beyond Myst
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Uru : Ages Beyond Myst
PC
Uru : Ages beyond Myst
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 novembre 2003 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.2/20
Tous les prix
Prix Support
12.59€ PC
18.90€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si Rand Miller n'avait pas vraiment participé au développement de Myst III : Exile, c'est parce que le créateur de la série était déjà occupé par Uru : Ages Beyond Myst. Un nouveau chapitre de la saga vient bouleverser les règles instaurées jusque là, sans pour autant trahir le concept même de Myst.

Uru : Ages Beyond Myst

Si vous demandez à un joueur lambda de vous parler de Myst, celui-ci décrira le jeu comme un casse-tête et évoquera probablement la difficulté des énigmes proposées. Demandez maintenant à un fan de la série, et ce ne sera plus la taille du challenge qui sera mis en avant, mais l'exploration de nouveaux mondes fantastiques, l'invitation au voyage sans cesse renouvelés dans des environnements magnifiques que l'on croirait vivants – même si on n'y croise jamais grand monde, je vous l'accorde. Pour ce nouvel épisode, c'est peut-être l'aspect exploration qui prime sur les énigmes. Même s'il faudra encore se creuser la tête devant des mécanismes parfois complexes, parfois plus simples, mais toujours mystérieux lorsqu'on les voit pour la première fois, Uru privilégie la découverte de nouveaux Ages autrefois créés par les D'ni.

Uru : Ages Beyond Myst
Très ressemblant.
Vous le savez peut-être, mais Myst est avant tout l'histoire d'un peuple, les D'ni, capable de créer de nouveaux mondes – que l'on appelle des Ages – à partir des mots qu'il couchait sur papier. Ces Ages pouvaient ensuite être visités par l'intermédiaire de livres de liaison. C'est d'ailleurs ce que le joueur fait depuis le début de la série. Il explore différents Ages pour tenter de les comprendre et de mieux les apprécier. Cette fois, ce sera en gros la même chose, puisque vous trouverez encore plusieurs livres de liaison, mais le déroulement n'est plus tout à fait le même puisqu'il est maintenant possible de commencer à explorer un monde puis de revenir pour en découvrir un second sans forcément arriver au bout du premier. Sept Ages vous attendent comme cela dans l'aventure de Uru. C'est déjà un peu plus qu'auparavant mais c'est aussi bien peu par rapport à ce que prévoient les développeurs puisqu'ils comptent fournir régulièrement la bibliothèque du jeu en incluant de nouveaux livres de liaison et donc de nouveaux Ages. Je reviendrai là-dessus en fin de test.

Uru : Ages Beyond Myst
Un hologramme vous donne vos premières pistes sur la disparition du peuple D'ni.
Comme je le laissais entendre plus haut, Uru s'affranchit de quelques règles propre à la série. La principale nouveauté concerne les environnements qui ne sont plus composés d'écrans fixes (comme dans Myst et Riven) et qui se détachent également du principe de vision à 360 degrés adopté pour l'épisode précédent (Myst III : Exile). Les Ages de Uru sont en fait entièrement en 3D et on les visite comme dans bon nombre d'autres jeux, en vue à la troisième personne. C'est assez déstabilisant au début, je dois dire. Nous qui sommes habitués à avancer case par case, ou écran par écran, ça fait maintenant bizarre de se déplacer où bon nous semble. On y gagne en liberté, c'est vrai, mais ce procédé a aussi un prix, celui d'une maniabilité bien moins instinctive. Uru nous laisse le choix entre une jouabilité tout à la souris, très approximative, ou un contrôle du personnage au clavier et une interaction avec le décor à la souris. C'est personnellement la configuration que je préconise lorsqu'il s'agit de se mouvoir sur d'étroites passerelles ou de sinueuses corniches et que l'on ne veut pas prendre le risque de tomber. Bien sûr, il est impossible de mourir dans le jeu (Myst sera toujours Myst), mais c'est assez pénible de devoir recommencer plusieurs fois le même passage à cause d'une maniabilité imparfaite.

Uru : Ages Beyond Myst
Ca c'est chez moi. Petit mais confortable.
Qui dit vue à la troisième personne, dit forcément représentation du héros à l'écran. Or, dans un Myst, qui est le héros ? Moi. Vous. Nous. Chaque joueur qui se plonge dans un épisode de Myst joue en effet son propre rôle et pour pouvoir s'identifier au personnage que l'on voit donc à l'écran, le jeu propose en début de partie un éditeur d'avatars très complet permettant de se créer une représentation de nous-même la plus proche possible. Chaque détail peut être modifié. Le sexe, bien sûr, mais aussi la couleur des cheveux et des yeux, la coiffure, la taille du nez, des narines, des joues, de la bouche, du front, du menton, la corpulence, l'âge (plus ou moins de rides sur le visage), la tenue vestimentaire et j'en passe. Sans trop de mal, on parvient à se créer un double virtuel et l'identification peut alors fonctionner normalement. Seul petit point d'ombre à l'éditeur, il n'est pas possible de changer la taille des avatars, mais pour des soucis d'intégration dans le jeu, on comprend facilement pourquoi (imaginons par exemple une personne trop grande ne pouvant pas se faufiler dans un tunnel trop étroit...). Une fois créé, son avatar ne peut plus être retouché physiquement. Seule sa tenue vestimentaire pourra être modifiée à volonté.

Uru : Ages Beyond Myst
Les mondes n'ont rien perdu de leurs mystères.
Pour cela, il faudra se rendre dans l'autre grande nouveauté de Uru : son Age personnel. Chaque joueur est effectivement garant d'un petit chez soi (le même pour tout le monde, je vous rassure) dans lequel on trouve une petite maison abritant une armoire (la garde-robe) et deux bibliothèques, qui n'attendent qu'une chose, que vous les remplissiez de livres de liaison. A tout moment, le joueur peut revenir dans son Age en se servant de son livre qu'il porte constamment attaché à la ceinture. C'est d'ailleurs comme cela que le jeu contourne le problème de la mort bête et méchante commune à trop de jeux vidéo. Si le personnage tombe d'une falaise, l'avatar ouvre automatiquement son livre de liaison pour réapparaître instantanément dans son Age. Son petit bout de terrain évoluera au fil du jeu, avec un peu de verdure supplémentaire, une cascade par-ci, une falaise par-là et tout ça au fil de vos explorations.

Uru : Ages Beyond Myst
La cité D'ni dans toute sa splendeur.
En passant à des environnements intégralement en 3D et dans lesquels la caméra peut bouger librement, la série a dû faire quelques concessions esthétiques. Les décors sont par exemple un peu plus dépouillés. Il y a moins de petits détails sur lesquels s'attarder, moins d'objets à examiner... Le niveau reste cependant très haut avec des environnements de toute beauté, tous emplis d'un certain mystère que le joueur devra percer. Précisons que cette fois, le but du jeu sera de découvrir et de comprendre ce qui a entraîné l'extinction du peuple D'ni. En explorant les ruines de leurs différents Ages, vous trouverez quelques explications sur ce peuple fascinant aujourd'hui disparu. Musicalement, la partition nous entraîne dans des thèmes somptueux, parfaits pour mettre en exergue la magnificence de certains décors. On a même droit à du Peter Gabriel qui nous offre des ambiances dont lui seul à le secret.

Uru : Ages Beyond Myst
Tant de questions, si peu de réponses...
Reste enfin le gros morceau du jeu, le mode online, malheureusement indisponible à la sortie du jeu et que nous n'avons donc pas pu essayer, à regret. Tout ce que je peux vous dire sur le sujet, c'est que ça s'annonce assez gigantesque. D'une part, les développeurs ont le désir d'apporter de nouveaux Ages à un rythme qu'on espère assez soutenu, d'autre part, il sera permis d'explorer les mondes à plusieurs. En créant une liste d'amis, on pourra se lancer dans la résolution d'énigmes en groupe, d'ailleurs, certaines ne pourront être abordées qu'à plusieurs... Un espace sera réserver pour se rencontrer, s'aider, s'encourager et à terme ce devrait être une vraie communauté qui évoluera dans les Ages de Myst. Un peu de vie dans Myst, ça aussi c'est nouveau...

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Les Ages sont tous très beaux avec des thèmes abordés pas forcément nouveaux (natures, machines...) mais bien exploités. L'éditeur d'avatars fait des merveilles. Grâce à lui, on peut créer son double virtuel en à peine quelques clics.

  • Jouabilité 13 /20

    Malheureusement pour la jouabilité, le passage à la 3D libre fait perdre toute la simplicité de la chose. Se déplacer devient plus délicat que ce soit à la souris ou au clavier. Dommage... A noter qu'il existe une vue à la première personne.

  • Durée de vie 17 /20

    Tout seul, c'est à dire, sans tous les ajouts du mode online, Uru offre un quota d'heures assez important. Dès que le service en ligne sera ouvert, et si les nouveaux Ages ne se font pas trop attendre, on devrait rester encore longtemps dans l'univers de Myst.

  • Bande son 19 /20

    J'ai toujours été un grand fan des musiques de Myst et de Peter Gabriel. Les deux ensemble, c'est un bonheur absolu.

  • Scénario 17 /20

    La culture D'ni est fascinante. Découvrir leur mode de vie et ce qui a causé leur perte est une quête passionnante que tout fan de Myst se doit de tenter.

Uru renouvelle la série Myst d'une bien belle façon. Même si le jeu se trouve moins agréable à manier que les autres épisodes, l'envie de découvrir tous les nouveaux Ages et d'apprendre ce qu'il y a à savoir sur les D'ni nous incite à continuer. Le voyage est sublime et reposant. Un bien beau cadeau pour les dix ans de la série.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 novembre 2003 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.2/20
Mis à jour le 18/11/2003
PC Aventure Ubisoft Cyan
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live