Menu
Prince of Persia : Les Sables du Temps
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Prince Of Persia : Les Sables Du Temps
GBA
Prince of Persia : Les Sables du Temps
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 novembre 2003 à 18:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Tous les prix
Prix Support
2.99€ PC
5.99€ PC
19.99€ PS2
57.99€ GBA
59.90€ GBA
206.00€ NGC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Toute petite et toute frêle, la GBA pousse les grands sentimentaux à se laisser attendrir. Ubi Soft est de ceux-là. Après l'adaptation de son blockbuster Splinter Cell sur la portable de Nintendo, c'est au tour de Prince of Persia : The sands of time d'intégrer cette grande famille. Il ira loin ce petit !

Prince Of Persia : Les Sables Du Temps

Créé en 1992, par Jordan Mechner, la série Prince of Persia, nous narre les tribulations d'un beau prince persan à la recherche active de sa bien aimée, enlevée malgré elle (ce qui est somme toute normal) par un vizir renfrogné et cruel. La force de ces softs résidait dans leur gameplay, fantastiquement novateur pour l'époque, ainsi que dans leur background, prenant place au sein même des contes des Mille et une nuits. Les plus anciens se souviennent amèrement de leur difficulté notoire qui était elle aussi une des caractéristiques de l'ensemble de ces jeux. Qu'en est-il alors de cet opus ?

Prince Of Persia : Les Sables Du Temps
Une ambiance onirique
Si les gastéropodes ne demeurent pas en place prioritaire parmi vos ambitions esthétiques, n'insérez surtout pas la cartouche dans l'emplacement prévu à cet effet. En effet, c'est la bave aux lèvres que vous jouerez à Prince of Persia. Jamais un titre GBA n'a bénéficié d'une telle réalisation. Même le désormais légendaire Castelvania : Harmony of dissonance de Konami n'atteint pas ce niveau de perfection. Tout concourt à imposer une nouvelle étape graphique dans le monde réduit des consoles portables. Tout d'abord, les décors, comme les personnages, regorgent de détails. Tant et si bien que l'on se prendrait à rêver, tant cette 2D digne d'une Psone, transmet une ambiance palpable, et immersive. Le doux héros, le prince de Perse (sans rire !), dispose d'un charisme électrisant, rendu sensible par le biais de cette utilisation harmonieuse d'une qualité artistique évidente. De plus, l'ensemble des belligérants opposé à sa noble quête, est également gratifié d'un souci de raffinement équivalent. Toutes ces qualités participent à une implication beaucoup plus simple et vive que dans nombre d'autres titres d'un acabit semblable.

Prince Of Persia : Les Sables Du Temps
Le fameux retour dans le temps
C'est bien joli tout ça, mais si c'est injouable ! Les rares personnes étant encore réticentes à ce palier, vont chavirer dans un flot de contentements. La jouabilité est fantastique. D'une manière analogue à un épisode de Mario, la prise en main est immédiate, et on ne relève aucun heurt, ni inertie exagérée. Au contraire, au début de l'aventure, c'est tout simplement le nombre plus que conséquent de possibilités nous étant offertes qui déstabilisent quelque peu. Je pense que c'est la première fois que l'on ressent un plaisir de jeu égal à Devil May Cry sur une console portable. Il est vrai que la série des Castelvania apporte son lot d'affrontements d'une mystifiante intensité, mais Prince of Persia conserve un avantage dans le domaine du rythme. Certains mouvements imputent au personnage une dimension particulièrement jouissive. Pour dire cela autrement, c'est classe ! Il est de bon ton de remercier pour ces moments de bonheur extatique, une animation sans comparaison (du moins sur GBA), évoquant sans mal les jeux d'action-aventure mythiques oeuvrant sur la regrettée Super Nintendo ; les dépassant même.

Prince Of Persia : Les Sables Du Temps
En un mot, splendide
Ajouté à cela, le gameplay passerait presque inaperçu. La grande nouveauté de cet opus est de proposer l'utilisation, parcimonieuse, du sable du temps. Pour ceux qui se poseraient la question, non, on ne peut pas en faire de pâtés. Celui-ci, longtemps clos en un sablier (logique) gigantesque, fut libéré des mains du jeune prince que vous avez l'insigne honneur de diriger, suite à un complot. Ce qui eut pour principal effet de transformer les courtisans perses en créatures démoniaques. Munis d'une dague magique, la Dague du temps, vous emprisonnez une partie de ce sable au sein de votre arme. Vous voilà alors maître du continuum espace-temps !

Prince Of Persia : Les Sables Du Temps
Mais pourquoi ces chauve-souris m'agressent ?
Au long du scénario, vous allez acquérir différents pouvoirs qui ne pourront être activés qu'avec l'aide de cette dague. Cependant chaque action spéciale égrainera votre réserve personnelle de sable du temps. Mais, pas d'inquiétude, vous aurez la possibilité de remplir votre jauge en achevant vos ennemis à l'aide de votre lame magique, ou tout simplement en trouvant ça et là des sortes de checkpoints vaporeux de couleur bleue. Une fois votre stock suffisamment garni, vous serez alors capable d'influer sur ce qui se trame autour de vous. Un exemple, une roue dentée arrive à toute vitesse sur votre musculeuse personne. Le réflexe inconscient est de sauter, mais il n'en est rien, vous n'en aurez pas les capacités. Vous pressez alors tout simplement le bouton L, et l'écran prend une couleur grisée, symbolisant un arrêt de l'écoulement normal du flux temporel. Et, là comme par enchantement, c'est le cas d'ailleurs, la roue ralentit. Vous avez alors le champ libre, et pouvez continuer votre chemin parsemé d'embûches tranquillement. Cela octroie un souffle salvateur à un gameplay, dans le fond peu novateur, qui transcende littéralement sa manière habituelle d'approcher un soft. Vous tombez lourdement d'une falaise. Rien de plus simple, remontez le temps et retrouvez la terre ferme. Pratiquer de tels exploits sur une GBA étonne agréablement.

Prince Of Persia : Les Sables Du Temps
Un effet de transparence très bien rendu
Les développeurs ont poussé le vice jusqu'à en faire un soft complet. En effet, à certains moments du jeu, vous êtes confronté à un sérieux problème, la belle Farah, fille d'un Maharadja, désire ardemment vous apporter son aide. Lors de ces scènes, la coopération est de mise, et la manière d'appréhender les événements change radicalement. Chaque protagoniste à ses forces et ses faiblesses et porte secours à son comparse, lors de situations plus ou moins dramatiques. Une véritable refonte du titre. N'oublions pas pour autant un côté RPG, amenant avec lui une évolution du personnage au travers d'une montée en niveau ; la quête des médailles, permettant de mettre à jour des salles secrètes, ainsi que la collection de parchemins, nécessaires à l'apprentissage de mouvements supplémentaires (double-saut), ou de modifications temporelles diverses. Pour finir, le seul reproche que ce magnifique titre peut souffrir, réside en sa difficulté. Ce dernier ne s'adresse pas à un grand public, habitué à terminer un soft en une dizaine d'heures, sans ressentir la moindre impression de gradation en termes d'entrave. Méfiez-vous, le sable pourrait vous glisser des mains. Laissez-le vous entraîner, et vous sombrerez dans un abîme de plaisir.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Différents d'un Golden Sun, ou d'un Castelvania, mais tout aussi époustouflants, sinon plus, en y adjoignant une animation jamais approchée sur console portable.

  • Jouabilité 18 /20

    Bien que le nombre de possibilités soit effarant, l'ensemble se manie à merveille et les commandes demeurent simples et intuitives.

  • Durée de vie 16 /20

    Étant donné la difficulté du titre, accrochez-vous. Mis à part cela, les différentes quêtes poussent à continuer l'expérience.

  • Bande son 17 /20

    Tout en étant de qualité GBA, les différentes musiques sont vraiment mélodiques et de très bonne facture. Les bruitages sont quant à eux bien rendus.

  • Scénario 14 /20

    Alors c'est un prince, et puis une princesse et puis un méchant .... Mais bon.

Loin d'une adaptation moyenne et peu travaillée à la Splinter Cell, Prince of Persia, s'impose comme une nouvelle référence du jeu d'aventure-action mâtiné de plates-formes, aux côtés de Castelvania. Ubi Soft donne une leçon de gameplay et de qualité graphique à nombre de productions installées confortablement sur GBA. Sur une console qui commençait à ressembler à un émulateur Super Nes (malheureusement) , Prince of Persia apporte un soleil radieux, redonnant des couleurs à la plus "hype" des portables.

Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 novembre 2003 à 18:00:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Mis à jour le 17/11/2003
Gameboy Advance Action Plate-Forme Nintendo Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce